Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Un responsable de l’ONU accuse la Syrie d’avoir freiné (...)

Un responsable de l’ONU accuse la Syrie d’avoir freiné l’enquête sur la mort de Rafic Hariri

NATIONS UNIES (AP)

Un haut responsable de l’ONU a critiqué jeudi la Syrie pour avoir "considérablement ralenti" l’enquête sur l’assassinat de l’ancien premier ministre libanais Rafic Hariri, en refusant de remettre certains documents et en ne tenant pas compte de demandes d’interrogatoires.

"Les discussions ne peuvent pas remplacer l’assistance requise pour l’enquête", et le manque de réponses opportunes de la part de la Syrie "a considérablement ralenti le travail de la commission" menée par le procureur allemand Detlev Mehlis, a déclaré devant le Conseil de sécurité le secrétaire général adjoint de l’ONU aux Affaires politiques Ibrahim Gambari.

Le Conseil de sécurité a par la suite délivré un communiqué exigeant la coopération de tous les Etats à l’enquête, "en particulier ceux qui n’ont pas réagi de manière adéquate". Cette référence voilée à la Syrie était plus explicite dans un texte précédant qui a été refusé par la Russie et l’Algérie, selon des diplomates du Conseil.

Les Etats-Unis ont appelé par la voix de leur ambassadeur John Bolton à plus de clarté dans les critiques adressées aux dirigeants syriens.

"Il ne doit y avoir aucune ambiguité sur la position américaine, le manque de coopération de la part de la Syrie est inacceptable", a déclaré John Bolton. "Cette enquête porte sur un assassinat brutal, et le fait est que les preuves et la piste qui mène à ces preuves s’éloignent au fur et à mesure des retards", a ajouté l’ambassadeur américain.

Le vice-ambassadeur français, Michel Duclos, a affirmé quant à lui que le message du Conseil de sécurité était clair : la Syrie doit "coopérer maintenant et de manière adéquate".

Dans ses instructions au Conseil, le secrétaire général adjoint Ibrahim Gambari a révélé que la Syrie n’a pas répondu à une convocation de cinq témoins envoyée par les enquêteurs le 19 juillet, et à une demande de documents à la fin du mois. AP


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès