Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Vers la fin du Bisphénol A aux Etats-Unis ?

Vers la fin du Bisphénol A aux Etats-Unis ?

Depuis vendredi, les parlementaires US examinent une loi qui devrait interdire la commercialisation sur le sol américain des récipients alimentaires, dont les biberons, fabriqués avec du Bisphénol A (BPA). Une loi qui fait son chemin en Europe.

L’info a déjà fait la une la semaine dernière. Les six principaux fabricants américains de récipients alimentaires ont annoncé qu’ils arrêteraient la commercialisation de biberons, notamment, avec du Bisphénol A (BPA), cette substance chimique composée à partir de la réaction entre le phénol et l’acétone.

Le Réseau environnement santé lancé le 3 mars dernier estime qu’on n’en trouve pas seulement dans les biberons, mais aussi dans le petit électro-ménager de cuisine, les récipients plastiques pour micro-onde, les bouteilles d’eau réutilisables, le revêtement des boîtes de conserve et des cannettes.
 
Toujours selon la même source, « le BPA agit comme un perturbateur endocrinien et est impliqué dans des affections aussi variées que les problèmes de reproduction, l’obésité, les cancers du sein et de la prostate, le diabète, les dysfonctionnements thyroïdiens et les problèmes d’attention chez les enfants ».

Surexposé un enfant en bas âge c’est le prédisposer aux cancers. Il vaut mieux stocker les produits alimentaires, plutôt que dans du plastique, dans du verre, de la céramique ou dans des contenants à base d’acier inoxydable…
 
En Europe, aucune décision n’est encore prise par rapport à ce produit, mais le Réseau environnement santé, qui compte des scientifiques, des ONG de défense de l’environnement et des associations de malades, compte évidemment peser sur le débat et lutter contre l’influence des lobbies industriels. Il vient de lancer sur le net une pétition dans ce sens.

Aux Etats-Unis, jusqu’à présent la règle, pour les industriels, était d’affirmer qu’ils respectaient les règlements et qu’il n’y avait donc aucun danger à utiliser des objets fabriqués avec ce produit. Ce sont les associations de consommateurs qui ont fait peser la balance et incité les parlementaires à déposer cette loi qui n’interdit pas la fabrication de récipients alimentaires avec du BPA, mais sa commercialisation sur le sol américain.

En novembre dernier, en Europe, rappelle newsfrance.fr, « l’Autorité européenne de sécurité des aliments concluait que l’exposition des nourrissons au Bisphénol A était largement inférieure à la dose journalière tolérable et proposait même de multiplier par 5 la dose acceptable »…



Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès