Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Vin, le « french paradox » enfin expliqué

Vin, le « french paradox » enfin expliqué

Boire un petit coup c’est agréable. La science prétend même que c’est bon pour la santé.

Le « french paradox » ou paradoxe français - terme inventé en 1992 par Serge Renaud, professeur de l’Université de Bordeaux - est, selon le site Pleinchamp, « l’expression pour désigner une apparente contradiction entre la pratique alimentaire des habitants du Sud-Ouest, riche en graisse et en vin, et leur moindre exposition aux infarctus.

Une équipe de chercheurs de l’Inserm d’Angers, de Strasbourg et de Toulouse vient de découvrir « par quel mécanisme moléculaire les polyphénols du vin rouge conduisent les cellules des parois des artères et veines à produire du monoxyde d’azote, un vasodilatateur », rapporte Libération.
 
Certes, mais comment la production de monoxyde de carbone se déclenche t-elle ? En passant « par l’un des récepteurs des hormones oestrogènes (ERalpha), auxquels se lient les molécules de polyphénols, souligne le site Pleinchamp. L’équipe de chercheurs a prouvé que les bienfaits sur la souplesse des artères des polyphénols nécessitent la présence de ce récepteur à oestrogènes ».

Cette découverte, outre l’explication du French Paradox* ouvre de nouvelles pistes sur le potentiel thérapeutique des polyphénols contre les maladies cardiovasculaires.
 
Crédit photo : consulat blog sanfrancisco
 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès