Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Violences du Nouvel An, chiffres contestés

Violences du Nouvel An, chiffres contestés

Les chiffres du ministère de l’Intérieur sont contestés. Pour le Parti socialiste, et notamment pour son porte-parole Julien Dray, le nombre de voitures brûlées pendant la nuit du Nouvel An est plus important que celui annoncé par le gouvernement.

Selon la Direction générale de la police nationale (DGPN), il y aurait eu 372 véhicules incendiés cette année. 144 en Île-de-France, 228 en province. Pour Julien Dray qui a additionné les chiffres préfecture par préfecture, le bilan est plus lourd et serait en hausse, contrairement à ce que vient de déclarer le gouvernement, par rapport à l’an passé.

« A ce rythme, a déclaré Julien Dray au Monde, on comprend comment la ministre arrive à se targuer d’une baisse de 30 % des incidents. Nous demandons la publication nationale, préfecture par préfecture, du bilan de la nuit de la Saint-Sylvestre ».

Ce n’est pas la première fois que cette querelle éclate. L’an passé, elle a déjà eu lieu alors que Nicolas Sarkozy était ministre de l’Intérieur. Ce dernier décomptait 397 voitures incendiées alors qu’en réalité il y en aurait eu 683.

Pour Le Monde, « la discordance semble venir du fait que le ministère utilise des chiffres de la DGPN arrêtés très vite, à 6 heures du matin, alors que tous les incidents n’ont pas encore été pris en compte statistiquement.
Michèle Alliot-Marie et Nicolas Sarkozy ont cette année communiqué sur les chiffres contestés de la DGPN pour avancer que leur action avait porté ses fruits ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès