Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Violences en Loir-et-Cher

Violences en Loir-et-Cher

Un jeune homme est mort. Tué par les gendarmes lors d’une course poursuite. Agé de 22 ans, issu de la communauté des gens du voyage, il était papa d’une petite fille. Pour le venger ses amis s’en sont pris à la gendarmerie de Saint-Aignan (Loir-et-Cher), au mobilier urbain ainsi qu’à une boulangerie. Le ministre de l’intérieur Brice Hortefeux se rend sur les lieux aujourd’hui.

Selon le Figaro Luigi Duquenet, 22 ans, père d’une fillette de deux ans, a été tué par les gendarmes dans la nuit de vendredi à samedi au cours d’une course-poursuite après avoir forcé un contrôle.

Mais deux jours après le drame une cinquantaine d’hommes de la communauté du voyage ont saccagé la gendarmerie de Saint-Aignan et une partie de la place centrale du village, selon France info, notamment en tronçonnant des tilleuls et mis à terre des feux tricolores.
 
Une boulangerie du village a également été dévalisée. Cette nuit, à quelques kilomètres de là, à Onzain, Meher ou Couddes, les mêmes hommes ont brûlé des voitures, défoncé des vitrine et incendié une salle municipale.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le jeune homme qui est mort sous les balles des gendrames, aurait eu peur d’un contrôle, car il roulait sans permis. Il aurait craint aussi d’être associé à un vol qui venait d’être signalé dans la commune voisine, rapporte France info.

Sur place, le général Jacques Mignaux, directeur général de la gendarmerie, a déclaré que ses hommes feraient le « nécessaire jusqu’à ce que l’ordre complet soit revenu ». Brice Hortefeux se rend aujourd’hui sur les lieux.

 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès