Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Virgin killer, le retour

Virgin killer, le retour

Le 5 décembre, l’Internet Watch Foundation (IWF), organisme non gouvernemental, décide de filtrer la page Wikipedia consacrée à Scorpions, célèbre groupe de hard rock allemand.

Motif : la pochette de leur disque Virgin Killer, sorti en 1976, est complaisante vis-à-vis des pédophiles. Aujourd’hui, l’Internet Watch Foundation vient de lever ce filtrage pour des raisons tout aussi obscures et arbitraires.

Résultat : 6 fournisseurs d’accès ont purement et simplement appliqué les recommandations de L’IWF… « D’une part, constate PCInpact, les utilisateurs n’ont plus eu accès au contenu, mais surtout, tout le trafic redirigé vers le proxy s’est vu attribuer la même adresse. Or, le système anti vandalisme de Wikipedia repose justement sur le filtrage des adresses IP des utilisateurs qui ne respectent pas les règles de l’encyclopédie ».

Depuis, l’IWF a, selon PCInpact, « examiné avec soin les questions en jeu dans cette affaire. La procédure est maintenant terminée et a confirmé que l’image en question est potentiellement en violation avec la loi sur la protection des enfants de 1978. Toutefois, le Conseil de l’IFW a encore étudié ce 9 décembre ces conclusions et les questions contextuelles soulevées dans ce cas spécifique ».

La page incriminée est donc sorti de la black-list de l’IWF. Mais c’est quoi, au juste, cette liste noire ?



Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès