Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Virgin killer : Wikipedia paye pour Scorpions

Virgin killer : Wikipedia paye pour Scorpions

Virgin killer. Le titre n’est pas du meilleur goût. La photo, aujourd’hui, révulse. Titre et photo composent la pochette d’un disque que le groupe allemand de hard rock Scorpions a sorti en 1976. Le 5 décembre, le web britannique a décidé de censurer cette image qui figurait sur le site wikipedia de Scorpions.

« Sur la couverture de cet album du groupe scorpion sorti en 1976, une jeune fille pré-pubère. Elle est toute nue, se tient lascivement en arrière, le ventre offert aux yeux des curieux » rappelle France info qui précise que plusieurs fournisseurs d’accès britanniques ont décidé de bloquer l’accès à la page wikipedia du groupe Scorpions.

On y voyait la désormais célèbre pochette de Virgin Killer (tueur de vierges) qui ne brille pas franchement par son excès de bon goût. C’est l’Internet Watch Foundation (IWF) organisme de contrôle britannique, « qui, précise David Abiker, signale les contenus illégaux a considéré que l’illustration de la pochette de l’album Virgin Killer était indécente ».

Mais pourquoi revenir sur cette vieille affaire ? La pochette avait déjà été censurée dans le monde, à l’exception notable de la France, dès sa sortie et remplacée par une photo de groupe des musiciens de Scorpions.

Comment analyser cette affaire . Retour de la censure ou protection des internautes les plus faibles, à l’heure où la crainte de la cyber-pédophilie n’est pas un fantasme ? 

On peut s’inquiéter des usages du web britannique : « Les internautes britanniques ont ainsi découvert que leurs connexions étaient filtrées à leur insu, une méthode qu’on est habitué à voir en Chine, mais qui fait officiellement ses premirèes armes en Occident, souligne le site Clubic. Plusieurs fournisseurs d’accès coopérant avec l’IWF ont par conséquent interdit l’accès à la page incriminée par le biais de relais transparents (proxies) qui analysent le trafic et le bloquent en fonction de certains critères, dans ce cas précis en s’appuyant sur une blacklist soumise par la fondation indépendante anglaise ».

Pourtant, cette page dédiée à Scorpions où figure la pochette de Virgin killer est en ligne depuis longtemps déjà. Depuis son blocage facilement contournable, d’après les internautes, cette page a reçu paraît-il 200 fois plus de trafic qu’habituellement…



Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Babar

Babar
Voir ses articles







Palmarès