Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Vols dans les pharmacies, le signal d’alarme

Vols dans les pharmacies, le signal d’alarme

Une démarque inconnue de 476 millions d’euros. Soit 1,36% du chiffre d’affaire. C’est la perte subie par les pharmacies en 2008. Chaque officine aurait ainsi perdu 21146 euros en moyenne, principalement à cause des vols. Un chiffre révélé aujourd’hui par un baromètre BVA.

Ce baromètre BVA, réalisé pour les sociétés PCL et Checkpoint Systems, met d’abord en évidence une augmentation de 13 % de perte par rapport à 2007. Principale cause : les braquages.

Mais contrairement à ce que l’on pourrait supposer, ce ne sont pas les stupéfiants ou produits de substitution qui sont d’abord visés. Les voleurs sont surtout intéressés par les soins du visage et du corps, les produits d’hygiène et de puériculture, les compléments alimentaires, marchandises onéreuses, aisés à revendre et à subtiliser car les emballages sont généralement petits.

Faciles d’accès, car situés à l’entrée des officines, ils représentent une proie commode pour les voleurs de tout acabit.

« Avec la mise en place du libre accès, les médicaments passés devant le comptoir font leur entrée dans le classement (7 %) », remarque le site spécialisé wk-pharma.fr qui constate que « les titulaires ayant mis en place le libre accès déclarent d’ailleurs un taux de démarque inconnue plus élevé que la moyenne nationale (1,41 % contre 1,36 %) ». 

En moyenne cependant, constate la même source, « la part de médicaments concernés dans ces pharmacies s’élève en outre à 12 % contre 7 % ».

Les pharmacies ne sont pas toutes logées à la même enseigne sur l’ensemble du territoire. Alors que les pharmaciens de la région Ile-de-France ont perdu 1,12 % (en moyenne) de leur chiffre d’affaires l’an passé, leurs confrères du Sud-Est accusent des pertes d’environ 1,69 % .

Face à ce coulage, les pharmaciens s’organisent. Ils magnétisation notamment leurs stocks. Mais cela ne suffit pas toujours. Europe1 relate le cas d’un voleur « parti avec un présentoir sous le bras ». Certains autres installent « des boîtes avec des flacons vides, souligne france-soir.fr, à l’avant de leur présentoir ».



Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès