Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Welcome chez les Ch’tis

Welcome chez les Ch’tis

Un an tout juste après Bienvenue chez les Ch’tis, Welcome, film de Philippe Lioret avec Vincent Lindon et Firat Ayverdi, se déroule aussi dans le Nord. Il ne s’agit pas de mutation, mais d’émigration. Sangatte c’est fini depuis sept ans. Cette histoire moins consensuelle que celle des Ch’tis déplaît aux élus locaux comme à Eric Besson, mais pas aux habitants de la région…

L’histoire, résumée par telerama.fr, tient en deux lignes : « Pour impressionner et reconquérir sa femme, Simon (Vincent Lindon), maître nageur à la piscine de Calais », aide en secret Bilal (formidable Firat Ayverdi). Ce jeune réfugié kurde veut traverser la Manche à la nage.

Natacha Bouchart , la maire UMP de Calais n’ira pas voir Welcome. Quant à Eric Besson il a déclaré la semaine dernière, au micro de RTL, puis d’Europe 1, que Philippe Lioret « a plus que franchi la ligne jaune. Suggérer que la police française, c’est la police de Vichy, que les Afghans sont traqués, qu’ils sont l’objet de rafles, etc., c’est insupportable ».

Le réalisateur de Welcome en tournée ces derniers jours dans la région où se déroule le film, le Nord Pas de Calais, avait en effet déclaré à lavoixdunord.fr : « Heureusement, il n’y a pas que des Papon à Calais, il y a aussi des gens formidables. Et d’autres qui se contentent juste de ne rien faire »...

Si les élus et les ministres n’approuvent pas, les nordistes sont au contraire très satisfait qu’un cinéaste se penche sur la question de ces migrants (et de ceux qui les aident) pourchassés par la police.

L’ancien maire de Calais, Jacky Hénin, actuellement député européen PCF a expliqué à 20minutes.fr que selon lui ce film « ne donne pas une mauvaise image de Calais, au contraire. La polémique autour du film naît surtout de déclarations de gens qui parlent à tort et à travers » et qui ne l’ont pas vu. Il réserve ses critiques à la maire actuelle, Natacha Bouchart : lorsqu’elle « dit que ces migrants sont mieux traités que les gens les plus pauvres de Calais, se rend-elle compte de ce qu’elle dit ? » .

Pour Dominique Dupilet, président du conseil général du Pas-de-Calais, Philippe Lioret a eu « le courage de soulever le voile sur un sujet qui ne peut laisser personne indifférent », rapporte lavoixdunord.fr



Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès