Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Xavier Bertrand réactive le Plan canicule pour l’année 2006. Objectif (...)

Xavier Bertrand réactive le Plan canicule pour l’année 2006. Objectif solidarité.

Le ministre de la Santé Xavier Bertrand a présenté mercredi le Plan canicule 2006, qui donne la priorité à la lutte contre l’isolement des personnes âgées et met l’accent sur la solidarité entre voisins.
Le Plan canicule 2006, présenté mercredi en Conseil des ministres par le ministre de la Santé, prévoit de mobiliser "un cercle toujours plus large d’acteurs", en particulier les maires, les associations et "tous les relais de la vie de quartier" comme les boulangers, les syndics des immeubles et les bureaux de poste.

La canicule meurtrière de l’été 2003, avait fait 15 000 morts. Le Plan canicule a été simplifié et est composé de 3 niveaux. Aux niveaux national et local, un dispositif d’information est prévu, à destination du grand public, des professionnels de santé, des professionnels assurant la prise en charge de personnes fragiles ou dépendantes et des établissements de santé.

Durant l’été, la population reçoit des conseils pour se protéger de la chaleur et est tenue informée en temps réel du niveau d’alerte déclenché par le ministre. En cas d’alerte, les médias publics diffusent les messages de recommandations sanitaires du ministère chargé de la Santé.

En 2005 le Plan canicule articulait en quatre niveaux d’alertes la veille saisonnière (niveau 1), la pré-alerte (niveau 2) , l’alerte (niveau 3) et la mobilisation maximale (niveau 4). Selon la dynamique du phénomène et la difficulté éventuelle de sa prévision, ces différentes phases pouvaient ne pas se succéder linéairement.

Dans sa version 2006, le plan est simplifié sur trois niveaux : la "veille saisonnière" ; le niveau de "mise en garde et d’action" déclenché par le préfet ; et "la mobilisation maximale" en cas de canicule à fort impact sanitaire sur une grande partie du territoire ou compliquée par d’autres facteurs (sécheresse, pannes électriques).

Le “plan canicule”, destiné à prévenir et à lutter contre les conséquences sanitaires d’une canicule, est actif depuis le premier juin 2005. Il prévoit notamment la transmission quotidienne des prévisions météorologiques et l’analyse d’informations sanitaires selon des procédures mises en place par Météo France et l’INVS.


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (12 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès