Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Yanis, 9 ans, tué en jet-ski par son frère de 8 ans

Yanis, 9 ans, tué en jet-ski par son frère de 8 ans

Yanis avait neuf ans. Il a succombé à un arrêt cardiaque après avoir été heurté, mardi soir, par un scooter des mers sur la base nautique de Ponpoint, dans l’Oise. L’appareil, comme les enquêteurs l’ont d’abord pensé, n’était pas conduit par un homme de vingt quatre ans, mais par le propre frère cadet de la victime, âgé de huit ans qui faisait avec soin frère une course de vitesse. La conduite du jet-ski est interdite aux moins de seize ans.

Yanis ne nageait pas dans un lieu interdit à la baignade et réservé au jet-ski. Après deux jours d’enquête, Viviane Brethenoux, substitut du procureur de Senlis, vient en effet d’annoncer, jeudi 6 août, que le petit garçon « faisait la course avec son plus jeune frère qui était accompagné d’un adulte et c’est le scooter du plus petit qui a percuté le jet-ski du plus grand ».

C’est en confrontant les versions des témoins, qualifiées de « contradictoires », que la justice a pu démêler les fils de l’intrigue : les deux enfants étaient sous la garde du jeune homme de 24 ans, qui ne possède pas de permis en règle, se trouvait derrière le jet-ski meurtrier, ainsi que de deux adultes de trente et trente-deux ans, originaires de Drancy (Seine Saint-Denis), à qui la mère avait confié la garde de ses fils. Ces trois hommes sont aujourd’hui gardés à vue à la gendarmerie de Senlis et font l’objet d’une enquête pour « homicide involontaire, manquement délibéré aux règles de sécurité et de prudence et mise en danger de la vie d’autrui  ».

Néanmoins de nombreux points restent obscurs dans cette affaire comme la présence de l’homme de vingt-quatre ans sur le jet-ski. Originaire de l’Oise, il a avoué avoir rencontré le groupe accompagnant la victime et sympathisé avec eux sur les lieux de l’accident. Pourquoi, alors qu’il ne détenait pas le permis requis pour conduire un scooter des mers, se trouvait-il derrière le frère cadet de Yanis ?
 
Pourquoi enfin deux enfants de moins de dix ans pilotaient ces deux engins dont la conduite est interdite aux moins de seize ans. Les jet-skis incriminés n’ont pas été loués sur place, indique le Parisien. Pour autant, le règlement de la société gérant les lieux, Roland jet-ski, stipule que « les machines nécessitent un permis et ne peuvent être conduites par des mineurs au-dessous de 16 ans  ». De toute évidence ces consignes élémentaires de sécurité n’ont pas été respectées.
Le substitut du procureur de Senlis a déclaré qu’ « il y aura une chaîne de responsabilité à déterminer ».

En tout état de cause, la responsabilité de Roland Dufresnois, le gérant du site qui a été auditionné sur les lieux du drame mercredi, « pourrait être engagée, selon la même source, s’il s’avère qu’il n’a pas fait respecter la réglementation ».

 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès