• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Euro austérité : La baisse des salaires des fonctionnaires se poursuit (...)

Euro austérité : La baisse des salaires des fonctionnaires se poursuit #INSEE

Depuis le début du mandat de François Hollande, le salaire – et le pouvoir d’achat – des fonctionnaires n’aura cessé de diminuer. Et avec lui celui de l’ensemble des ouvriers, des employés, des travailleurs. Mais les grandes fortunes elles prospèrent. Il parait qu’il n’y a jamais eu autant de millionnaires en France !

La politique de François Hollande, c’est aussi de faire les poches des fonctionnaires pour remplir celles de l’oligarchie capitaliste

 Une récente étude de l’INSEE – institution gouvernementale – confirme ainsi qu’après une baisse de 0,7% entre 2012 et 2013, les salaires des fonctionnaires de l’Etat ont à nouveau diminué de 0,2% entre 2013 et 2014.

Résultat de la politique d’euro austérité de Hollande Valls MEDEF, c’est que les salaires (par exemple mesuré par le salaire moyen par tête) ont évolué moins vite dans le public que dans le privé.

Le salaire mensuel net médian dans la fonction publique d’état pour un temps plein, et ce alors que la fonction publique d’état est majoritairement constituée de personnels qualifiés cadre, s’établit désormais à 2276€ net mensuel. Comparable au salaire mensuel moyen dans le privé (2210€/mois) mais supérieur au salaire mensuel médian du secteur privé (1770€/mois). Et très inférieur au revenu moyen des artisans, commerçants et autres professions libérale (3190€/mois). Des revenus qui toutefois sont eux aussi en baisse.

Ces chiffres permettent de tordre le coup à l’idée reçue propagée par les médias du Capital : non les fonctionnaires ne sont pas des privilégiés : moins de 20% des fonctionnaires gagnent plus de 3 000 € net par mois (à temps pleins). Les salaires moyens des fonctionnaires de catégorie C s’établit en 2014 à 1913€/mois, 2410€/mois en catégorie B et 2893€/mois en catégorie A. Rappelons que la catégorie A correspond désormais à un recrutement sur concours nationaux à bac+5 ; le salaire net moyen des cadres du privé mesurés par l’INSEE s’établit à la même date à 4070€/mois. Le salaire moyen des ouvriers et employés est de 1650€ net par mois et celui des professions intermédiaires de 2250€/mois

En revanche, ils confirment qu’ouvriers et employés sont très mal payés, donnant pleinement raison aux revendications syndicales et notamment celles de la CGT d’une nette augmentation du SMIC. Une revendication inscrite dans le programme candidat du PRCF :

4.2. Augmenter sensiblement le SMIC, les bas et les moyens salaires en mutualisant les efforts à consentir par chaque filière de production de manière que les grandes entreprises contribuent à l’augmentation du pouvoir d’achat des salariés de la sous-traitance ; augmenter les minima sociaux et les indemnités chômage

Une augmentation générale des salaires qui est impossible sans sortir de l’Euro, sans briser les chaines de l’Union Européenne.

De son coté, le gouvernement avec le rapport Laurent – rédigé sur ordre de Matignon par un parlementaire LR – entend bien continuer à faire baisser les salaires des fonctionnaires et répondre ainsi aux injonctions de l’Union Européenne.

La guerre aux salaires se poursuit pour verser des milliards aux CAC40

C’est avec rigueur que les gouvernements Ayrault, puis Valls de M Hollande s’active pour servir leurs amis de la finance, du grand capital. CICE, Pacte de Responsabilité etc… c’est par dizaines de milliards d’euros que l’argent public coule à flot dans les coffres des grands groupes du CAC40. Chacun peut observer que ces dizaines de milliards d’euros n’auront créé aucun emplois. Et la croissance est en berne. Chacun peut observer au contraire que ces grandes entreprises, ces multinationales du Capital ne payent que très peu d’impôts pratiquant l’optimisation fiscale grâce à l’Union Européenne et ses paradis fiscaux. Comme l’ont encore démontré récemment les affaires Luxleaks, Panama papers à la suite du scandale Clearstream.

Dans le même temps, pour les travailleurs, c’est l’ANI, la Loi Travail, le recul de l’age de départ à la retraite, la baisse des remboursements sécu, le blocage du SMIC, des pensions et des salaires des fonctionnaires…

Personne ne doit s’y tromper, le blocage et la baisse des salaires des fonctionnaires a aussi pour but et pour effet d’obtenir une baisse des salaires dans le privée. C’est d’ailleurs l’un des ordres répétés donné par la Commission de Bruxelles au gouvernement français. Ce qui s’écrit avec leurs mots « faire baisser le coût du travail » et « augmenter la compétitivité ». Mais qui se traduit très clairement pour chaque salarié du public comme du privé : travailler plus pour gagner moins.

baisses des salaires INSEE productivité exploitation

Et c’est bien ce que mesure l’INSEE :

« Depuis 2011, le coût du travail a ralenti pour se stabiliser en 2015 à un rythme de progression proche de 1 %

en moyenne annuelle. » INSEE Fiches Revenus et couts du travail 2016

qui confirme plusieurs raisons de la baisse des salaires sont le résultat direct de la politique de François Hollande, une politique validée par les gouvernements PS et issue de l’application zélée des ordres de l’Union Européenne.

« En 2013, le coût du travail n’a progressé que de 0,4% en raison de l’entrée en vigueur du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE). Ce crédit d’impôt porte sur la masse salariale des salariés dont la rémunération brute est inférieure à 2,5 Smic. Son taux était de 4% de l’assiette en 2013, puis de 6% à partir de 2014. Il augmente pour les DOM uniquement à 7,5% en 2015, 9% en 2016. Le CICE a eu pour effet de réduire de 2 points l’indice du coût du travail en 2013, puis de 1 point supplémentaire en 2014. » INSEE Fiches Revenus et couts du travail 2016

« En 2015, dans le cadre du Pacte de responsabilité et de solidarité, le taux de cotisation patronale pour

allocations familiales a été réduit de 5,25% à 3,45% pour les salaires inférieurs à 1,6 Smic. Cette mesure a réduit d’environ 0,5 point l’indice du coût du travail. » INSEE Fiches Revenus et couts du travail 2016

Pourtant si les salaires stagnent ou baissent, l’INSEE mesure une très nette augmentation de la productivité, bien plus forte que celle des salaires :

la productivité apparente du travail se redresse en 2015 (+ 1,3 % après + 0,8 % en 2014), le SMPT accélère (+ 1,6 %)

Il s’agit tout simplement de l’augmentation du taux d’exploitation des travailleurs, qui se traduit par une augmentation des profits des Capitalistes. Belle et bien mesurée avec les généreux dividendes et autres rentes versés aux actionnaires, tandis que les travailleurs vivent eux des fins de mois de plus en plus difficiles.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

pour une information libre et engagée, soutenez Initiative Communiste, abonnez vous !

http://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/euro-austerite-la-baisse-des-salaires-des-fonctionnaires-se-poursuit-insee/


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 25 juillet 2016 13:27

    L’inégalité flagrante avec « le haut de la pyramide » est une injustice fondamentale qui est révélatrice de l’état de nos sociétés.
    Il n’en demeure pas moins que l’état de la fonction publique en est une autre. Des emplois à vie, avec des conditions de travail souvent enviables, des conditions de départ à la retraite injustes et exorbitantes vis à vis du reste de la société, avec dans certains services 2, voire 3 personnes pour un même poste ... le sont tout autant.
    Et le plus « choquant », c’est de constater que l’on on a besoin d’avoir recours à un service public, on se retrouve devant un mur, aux complications souvent hallucinantes et avec un interlocuteur dont tout pousse à croire qu’il est là juste pour nous em....er, et y prend plaisir. L’illusion d’avoir un bout de pouvoir et d’en abuser...
    Les fonctionnaires devraient d’abord se rappeler qu’ils sont au service du public et non là ... pour les em...er, avant même de revendiquer d’autres avantages. Ceux ci ne peuvent leur être donnés qu’en prélevant davantage d’impots sur ... le monde du travail.


    • mttp 25 juillet 2016 16:47

      @Alpo47
      Si le sort des fonctionnaires vous semble enviable, pourquoi ne pas les rejoindre ? L’accès à la fonction publique n’est pas très difficile, il suffit de passer un concours.


    • tashrin 25 juillet 2016 17:48

      @mttp
      Sans prendre parti des uns ou des autres, on peut simplement souligner les inegalités flagrantes entre ces deux mondes sans pour autant se sentir une motivation de fonctionnaire
      Relever des inegalités salariales (ce que fait l’article) sans tenir compte des autres, ça n’a pas vraiment de sens


    • tashrin 25 juillet 2016 17:50

      @tashrin
      dsl clic intempestif...
      Je defends fermement le service public, et suis partisan d’un monopole d’Etat sur certains secteurs. Mais il n’empeche que la securité de l’emploi a aujourd’hui un prix, et que les modalités de calcul de la pension sont d’une criante injustice pour les salariés du privé


    • taktak 25 juillet 2016 22:51

      @tashrin
      sauf que les « avantages » décrits ci dessus n’existent tout simplement pas. 3 fonctionnaires pour un poste ? cela n’existe pas dans la fonction publique d’état ou hospitalière.
      Quant aux inégalités salariales, et bien l’article démontre chiffre à l’appui ce qu’il en est, rien de mirobolant pour les fonctionnaires. Ce qui n’enlève rien au fait que les salaires de très nombreux ouvriers et emplyés, alignés sur le smic sont bien, bien trop bas.

      j’observe que la revendication de la CGT de relever le niveau du smic est donc une urgence absolu. Pas de cracher sur les fonctionnaires.

      Pendant que le sage montre la lune l’imbécile regarde le doigt. C’est exactement ce que fond les idiots qu réclame à grand cris que soit encore baissé les salaires des fonctionnaires ou leur retraites, sans comprendre que toute ces baisses ne sont que la condition nécessaire pour permettre de baisser encore plus salaires, retraites et condition de travail dans le privé

      C’est tous ensemble public privé qu’il faut agir


    • tashrin 26 juillet 2016 12:19

      @taktak
      Je n’ai pas appelé à la baisse des salaires des fonctionnaires, je suis même plutot partisan d’un service public qualitatif et d’un monopole public sur divers secteurs strategiques
      J’ai en revanche souligné qu’il fallait qu’ils se rendent compte qu’ils beneficient pour bon nombre d’entre eux de conditions qui n’existent même pas dans le privé.
      La prise en compte des dernières années de remuneration (avec avancement automatique rappelons le) pour le calcul de la pension de retraite (contre la moyenne des 25 meilleures années dans le privé) est en elle même une difference de taille, ne vous en deplaise. Idem pour la securité de l’emploi.
      Quant au suremploi, la fonction publique hospitaliere n’est peut etre pas concernéée, mais l’EN avec ses effectifs administratifs hallucinants (je parle pas des enseignants) et la fonction publique territoriale sont une gabegie sans nom... la moitié des personnels des mairies, communautés de communes et autres hotels de region ne sert à rien ou pas grand chose, c’est une réalité (empilement de strates administratives, dedoublement de certains postes, etc etc...) et les ocnditions de traitement ne sont pas du tout negligeables
      Donc si, il ya bien des avantages. Je ne dis pas qu’ils sont indus, je dis juste qu’une partie de la population n’est pas traitée de la meme maniere qu’une autre...


    • Etbendidon 25 juillet 2016 19:30

      Pauvres fonctionnaires qui gagnent en moyenne 20% de plus que les salariés du privé

      http://www.eric-verhaeghe.fr/les-fonctionnaires-gagnent-20-de-plus/
      ^^
      Et en plus beaucoup d’entre eux ne branlent rien (absentéisme etc)

      Esclaves Prolétaires du Privé REVOLTEZ VOUS

      Abolition des privilèges


      • taktak 25 juillet 2016 22:53

        @Etbendidon
        propos de comptoir. beurk


      • zutalors 26 juillet 2016 03:30

        @Etbendidon
        et donc si je comprends bien, au fond tu milites pour l’esclavagisme...un nivellement par le bas en quelque sorte.
        Le genre de truc susceptible de nous rehausser tous, je suppose.
        Assez ouvert d’esprit pour négocier quant à la longueur des chaines ?


      • Spartacus Spartacus 26 juillet 2016 12:14

        Le gauchiste a charge de l’état et donc statutaire fonctionnarisé est un cerveau basique...


        Une caste tenue en ignorance du coût réel de leurs vrais revenus...

        Quel est la part cachée du salaire de cette caste pleurnicheuse et acaparatrice ?

        Ils ne parlent que salaire net, mais jamais du « vrais revenu » Le brut de brut..
        -Quid des régimes spéciaux non provisionnés de cotisations différenciés préférentiels et remis sous forme de rente décalée ? 
        -Quid des exonérations de cotisation sociales UNEDIC ou c’est juste 1% par rapport aux autres ou c’est 6% et la charge des privilégiés de la culture ?
        -Quid des charges sociales de santé non cotisés des primes qu’ils encaissent sans pleurer ? 

        Fonctionnaire la caste a vomir.
        Qu’elle commence a réclamer le droit unique et commun pour tous avant de chialer. 

        • bourrico 7 26 juillet 2016 12:26

          @Spartacus

          Le gauchiste blablabla, la rengaine habituelle.... zzzzzzzzz

          C’est pratique hein d’avoir un « ennemi » tout désigné sur qui coller toute la merde sur le dos n’est ce pas, ça t’évite de te rendre compte que t’as pas assez de cerveau pour faire autre chose.

          Continue à faire le bouffon, c’est ce que tu fais de mieux.

        • Jean Pierre 26 juillet 2016 14:56

          @Spartacus
          On pourrait reprendre vos idées et placer les salariés du public dans une stricte égalité avec les salariés du public. Leur employeur (l’Etat) serait lui aussi placé dans la situation des employeurs privés.

          A salaire net égal de ses employés, l’Etat verserait alors dans les caisses générales les cotisations diverses de son personnel (santé, retraite, chômage, etc). 
          Avez-vous calculé la somme correspondante ?
          Sur qui reposeraient les impôts nouveaux créés pour faire face à cette charge nouvelle ?

          Crier sur une inégalité (inégalité que vous justifiez d’ailleurs à perte de vue dans vos commentaires) sans nous expliquer comment, concrétement, vous allez la résoudre, c’est un peu court jeune homme...
           

        • Spartacus Spartacus 27 juillet 2016 08:43

          @Jean Pierre


          Il n’y a pas de charge supplémentaire.
          La caste est payée par la dette sur les générations suivantes. Cela ne change rien.
          Sauf que la comparaison est faisable et l’équité est la norme. 
          La responsabilité ou l’irresponsabilité est flagrante.

          Payer tout le monde au brut de brut. 
          Ce qui permet de comparer la vérité au liue de la cacher et favoriser les castes d’état.
          Privatiser et mettre en concurrence toutes les 3 caisses obligatoires.
          La concurrence permet le choix optimum et la montée en gamme du rapport qualité prix.

          Une caisse privée est un fond cantonné. Les dépenses équivalent aux recettes.
          Le coût est donc équivalent aux dépenses.
          Le social ne devient plus une charge sur ma société.
          Les fonctionnaires ne seraient plus une charge sociale inique sur la société.

          Qu’importe la somme les coûts ne sont pas reportés sur les autres avec la bienveillance de juges et partie de l’état qui gère ses ouailles trop favorablement. 

        • Ruut Ruut 18 novembre 2016 14:09

          @Spartacus
          Et pourquoi pas.
          Un contrat unique communs a tous les travailleurs, a salaire identique pour tous (patron, ministres et président inclus)
          La seule différences un ajouts de primes toutes identiques mais cumulables liés aux différentes contraintes et pénibilités et risques liés.

          Votre idée est révolutionnaire.
          L’actionnariat disparaissant vue qu’il n’est pas soumis a un contrat de travail.


        • zygzornifle zygzornifle 7 décembre 2016 13:25

          Dans le privé c’est encore pire .....


          • alain_àààé 26 janvier 14:09

            pas nouveau l article mais enfin vous étes en profusion d idées pour écrire autant d article vous devez avoir le cerveau en ébullition cela doit faire du bien.répondre a cet article il est clair bien formulé mais encore un article qui met face a face les fonctionnaires et le privé a diplomes égale le privé l emporte sur le public en salaire

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès