• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Le syndrome de Cologne : l’irruption soudaine d’une même (...)

Le syndrome de Cologne : l’irruption soudaine d’une même technique d’agression sexuelle

Le 5 janvier 2016, un scandale éclatait en Allemagne qui n'a pas fini d'avoir des conséquences. Dans la nuit du 31 décembre 2015 au 1er janvier 2016 près de la gare de Cologne et dans d'autres ville d'Allemagne, d'Autriche, de Suède et de Finlande, de nombreuses jeunes femmes se sont fait agresser sexuellement, insulter, voire violer et voler, alors que les forces de polices étaient dépassées et ne saisissaient pas l'ampleur de ce qui se passait sous leurs yeux.
Le lendemain, les forces de police décrivaient la nuit comme plutôt calme.

Depuis, chaque jour qui passe le nombre de plaintes grossit et mardi 12 janvier elles s'élevaient à 561 dont environ 40% à 45% pour agression sexuelle. Dans la même soirée des faits identiques utilisant la même technique se sont produits dans environ 12 villes allemandes à Hambourg (133 plaintes déposées au 10 janvier), Dusseldorf (41 plaintes dont 11 pour agressions sexuelles), Bielefeld (plusieurs plaintes pour agression sexuelles dans une discothèque), Stuttgart, Dresde, Leipzig, Francfort, Nuremberg, Hansbach, ainsi qu'à Zurich (Suisse demi-douzaine de plaintes), à Salzbourg (Autriche, dizaine de plaintes) et Helsinki (la police avait été avertie et 121 plaintes ont été déposées) en Finlande.

Lundi 11 janvier, 19 suspects avaient été arrêtés dont 14 de nationalité Algérienne ou Marocaine. Mercredi 13 janvier la police annonçait que 50 suspects avait été identifiés en majorité des demandeurs d'asile d'Afrique du nord.

Nous ne reviendrons pas sur les faits pendant cette nuit qui ont été abondamment commentés, mais sur les questions que pose cette simultanéité et cette multiplicité d'utilisations géographiques d'une même technique d'agression inconnue en Europe.

Cette simultanéité ne peut manquer de poser plusieurs questions :

1. Pourquoi la police a-t-elle fait le black out ou à cherché à minimiser ces évènements ?

2. Les agressions sexuelles dans plus d'une dizaines de villes européennes ont utilisé une même technique inconnue en Europe d'où vient-elle ?

3. Comment se fait-il que la même nuit dans plus d'une dizaine de villes Européennes, des agressions identiques se soient produites ?

4. Ce protocole d'agression sexuelles des femmes utilisant la masse est-il devenu une technique permettant d'allier impunément vol, agression sexuelle, viol et insultes ?

5. Comment cette technique d'agression s'est-elle diffusée et dans quelles intentions ?
 

 

1. Pourquoi la police a-t-elle fait le black out ou à cherché à minimiser ces évènements ?

Il semble qu'à cette question, il y ait au moins 3 réponses.
D'une part, il semble que la police ne se soit pas rendu compte de l'ampleur de ce qui se passait sous ses yeux.
D'autre part, elle a été dépassée, impuissante devant l'effet de foule. Il semble qu'elle se soit plus préoccupé des jets de pétards qui l'inquiétaient et qui ont peut-être servi de diversion.
Enfin, comme souvent lorsque des musulmans ou des nord-africains sont en cause, les responsables de la police ont craint les accusations de racisme et ont minimisé les choses pour éviter les polémiques et les accusations de racisme même si elles n'en saisissaient pas encore toute l'ampleur.

 

Une technique déjà utilisée en Suède en 2014 et 2015

Il semble par ailleurs que des agressions sexuelles identiques se soit produites durant 2 étés en aout 2014 et 2015 lors du festival rock « We are Sthlm » en Suède près de Stockholm. C'est ce que révèle le quotidien suédois « Dagens Nyheter » lundi 11 janvier 2016. Déjà lors de ces évènements les victimes avaient évité de porter plainte et la police avait tout fait pour étouffer les faits de crainte d'être accusée de racisme.
En Aout 2014, plusieurs plaintes avaient été déposées dont une pour viol. Les suspects étaient des jeunes hommes d'origine étrangère arrivés en Suède en tant que mineur souvent d'Afghanistan. L'organisateur parle de « groupes de garçons, qui entourent des filles et les harcèlent. Quand nous avons vu des premières indications de ce qui se passait, nous avons d’abord pensé que ça ne pouvait pas être vrai. »[1]

En 2015, pour éviter que ne se reproduise le même phénomène, les organisateurs tentent de prendre des mesures, agents de sécurité, bénévoles et 200 suspects étaient expulsés du périmètre durant les 5 jours du festival. Mais les organisateurs sont à ce point dépassés qu'ils pensent même séparer les filles des garçons.
La police choisit de ne pas rendre publiques ces informations. Des policiers, sous couverts d’anonymat, parlent d’une culture du secret. Quand les délinquants sont d’origine étrangère, on préfère étouffer l’affaire.

Le chef de la police du quartier de Stockholm concerné, confirmait qu'il cherchait à éviter les descriptions de suspects pouvant déclencher des accusations de racisme. [2]

Les évènements de Cologne ont donc par contrecoups, révélé et déclenché une vive polémique en Suède sur la gestion de ces évènements en 2014 et 2015 et la police a récemment confirmé avoir caché l'arrestation d'une centaine d'hommes « d'origine étrangère ».[3]

 

2. Les agressions sexuelles dans plus d'une dizaines de villes européennes ont utilisé une même technique inconnue en Europe d'où vient-elle ?

Tout le monde a reconnu la manière de procéder d'isolement et d'encerclement des femmes par un groupe d'hommes que nous avons découvert en 2012 et 2013 en Egypte place Tahrir.
On sait que les relations sexuelles hors mariages sont fortement condamnées dans les pays musulmans et que les frais très importants nécessités par un mariage obligent les jeunes hommes - à moins d'avoir une fortune personnelle - de repousser la date de leur mariage souvent après 30 ans. C'est notamment l'explication classique du harcèlement sexuel en Egypte.

Mais au-delà de la frustration sexuelle, cette technique a une histoire.

L'association « HarassMap » se penche sur ce phénomène des agressions sexuelles en Egypte depuis son origine. Si le harcèlement sexuel populaire est un phénomène très répandu dans les rues égyptiennes, ce procédé a semble-t-il commencé a être instrumentalisé comme technique intentionnelle d'humiliation des femmes par la police à partir de 2005.
 
Le « harcèlement sexuel collectif » est connu dans les pays arabes sous le terme de « taharrush gamea ». Il semble avoir été utilisée pour la première fois de façon intentionnelle en 2005 par la police égyptienne ayant engagé des "baltigiyya » (des voyous) pour tenter rabaisser l'image de manifestantes en les humiliant. C'est plus tard, vers 2011 et la révolution égyptienne que cette technique s'est sophistiqué et a intégré l'isolement des femmes par la formation d'un anneau d'hommes autour d'elles qui les isolait et les entrainait pour les agresser ou les violer. [4]

Alam Wassef, éditeur, membre du collectif OPantiSH (Operation Anti Sexual Harassment), déclarait en 2013 à propos de l'Egypte qu'on pouvait parvenir à distinguer selon le mode opératoire, si les attaques étaient commanditées ou s'il s'agissait de harcèlements populaires spontanés : 

« Dans le premier cas, les attaques sont simultanées, très intensives, et peuvent commencer "par exemple à 9 heures, pour se terminer tout d’un coup à 23h30". "Dans le cas des attaques spontanées, ajoute-t-il, il est plus facile d’intervenir, car les agresseurs sont moins déterminés. Selon Aalam Wassef, ces agressions sont pilotées par les Frères musulmans. Elles étaient commanditées par les militaires et la police sous le régime de Moubarak. "Il faut voir à qui elles profitent", précise-t-il. Ces agressions servent à jeter le discrédit sur les manifestants. »[5]

 

A l'époque, l'utilisation de cette technique de harcèlement collectif était attribué aux sympathisants des Frères musulmans mais aussi à la police. Ces propos d'instrumentalisation des attaques avaient été confirmés par Stéphanie David qui dirigeait au Caire le bureau Maghreb et Moyen Orient de la Fédération Internationale des droits de l'Homme (FIDH) sans en confirmer les auteurs.

Le centre égyptien pour les droits de la femme estimait lui à l'époque qu'il y avait en Egypte 55 viols par jour.
 

3. Comment se fait-il que la même nuit dans plus d'une dizaine de villes Européennes, des agressions identiques se soient produites ? 

Très clairement pour le moment il semble que personne ne sache répondre à cette question.

Très vite le ministre allemand de la justice, Heiko Mass déclarait dans les colonnes du journal "Bild-Zeitung" :

« il ne fait pas de doute que les agressions étaient « planifiées ». « Personne ne me fera croire que, lorsqu’une telle horde se retrouve pour commettre de tels crimes, cela n’a pas été

coordonné. Il semble bien qu’on ait cherché là une date précise et la perspective de vastes rassemblements » pour commettre ces actes. » [6]

Cependant les propos du ministre ont été jugés trop affirmatifs d'autant que l'enquête ne semble pas conforter ces hypothèses et il a été incité à revenir sur ses propos.
On parle donc juste de « rendez-vous qui auraient été donnés sur les réseaux sociaux » par des groupes de réfugiés et de migrants.
Plusieurs commentateurs ont exclu la possibilité d'un complot, l'énormité des moyens nécessaires à une organisation de cette ampleur en interdirait la possibilité.

« ce type de comportement peut profiter des répercussions de certains discours extrémistes misogynes islamistes radicaux : toutes ces femmes laïques, modernes, occidentales, trop libres sont des "prostituées". Dans ce raisonnement, il est licite pour certains islamistes djihadistes et radicaux de leur manquer de respect, voire de les violer car elles ne sont pas respectables et "n’appartiennent à personne" puisque non contrôlées par un mari un frère ou un père. (...) Plus l'islamisme radical monte, plus on est frustré et plus les femmes non-islamiques deviennent des défouloirs. » [7]

Si ces commentaires généraux peuvent sembler justes, cela n'expliquent cependant pas l'utilisation coordonnées de la même technique en provenance d'Egypte. Nous ne parlerons donc pas de complot, mais de coordination.

 

4. Ce protocole d'agression sexuelle des femmes utilisant la masse est-il devenu une technique permettant d'allier impunément vol, agression sexuelle, viol et insultes ?

Là encore pour le moment nous n'en sommes qu'aux hypothèses. Il est clair que l'effet de foule est utilisé comme protection des auteurs, comme satisfaction de frustrations, comme l'occasion de vols et peut-être également comme technique d'humiliation.
Il est également probable que les auteurs ont escompté sur le manque de réactions compte tenu de la difficulté de porter plainte pour ces motifs.
C'est ce qui se passe en Egypte (où les plaintes pour agressions sexuelles et viols sont très faibles), c'est ce qui s'est passé en Suède en 2014 et 2015 et c'est ce qui a failli se passer à Cologne.

On se souvient d'ailleurs que place Tahrir en Egypte, quand en 2012 Caroline Sinz envoyée spéciale de France 3 était prise à partie puis entrainée de force par la foule et violée.[8]

Déjà à l'époque, la jeune femme témoignait du manque de solidarité et de soutien.
La journaliste insista pour en parler dans le Soir 3, y fut autorisée mais seulement « avec du recul et en termes choisis et pudiques », et on lui demanda de ne pas employer le mot « viol » mais « agression sexuelle », terme qu'elle utilisa dans la vidéo.
 

Peut-être est-ce aussi nos sociétés qui sont interrogées par le « syndrome de Cologne » dans leur volonté de masquer et de ne pas rendre compte de ces évènements ?

 

5. Comment cette technique d'agression s'est-elle diffusée et dans quelles intentions ?

Si on s'en tient aux témoignage plus haut, les attaques de Cologne et des autres villes pourraient avoir été coordonnées. En 2013 en Egypte, on évoquait les Frères musulmans, ce qui ne semblent pas dans leurs habitudes. Mais depuis les Frères musulmans ne sont plus au pouvoir en Egypte, sont enfermés et pourchassés par le régime du général Al-Sissi et on pourrait tout-à-fait penser (ils l'ont fait à plusieurs reprises dans le passé) qu'ils ont pu changer de stratégie.

 Chacun pense bien évidemment à l'utilisation des agressions sexuelles et des viols comme arme de démotivation et d'humiliation des populations dont les exemples sont nombreux dans l'histoire.[9]

Mais nous savons également que l'islam radical (qu'il soit représenté par Daech, les Frères musulmans ou l'AKP d'Erdogan) développe en Europe[10] une stratégie consistant à chercher à radicaliser les communautés musulmanes. Cette radicalisation passe par l'accroissement de la stigmatisation et par l'exercice de pressions sur ces communautés.
Dans le cas présent on peut effectivement faire l'hypothèse que ces agressions pourraient viser la stigmatisation des communautés musulmanes et le rejet de l'islam par les sociétés européennes pour accélérer la radicalisation de leurs communautés musulmanes.

De nombreuses voix se sont élevées en France comme en Allemagne pour mettre en garde contre la récupération du phénomène par l'extrême droite et le danger de la stigmatisation des communautés musulmanes et elles ont raison.
Mais qui instrumentalise qui ? Par ailleurs, doit-on par crainte de la stigmatisation et d'éventuelles accusations de racisme ou d'islamophobie, occulter des évènements aussi graves ?
Les suites politiques du « syndrome de Cologne » répondront à cette question.

De son côté la police déclarait mercredi 13 janvier qu'elle travaillait sur 2 pistes l'une concernant la mafia marocaine sévissant dans la région de Cologne et recrutant des réfugiés pour leur faire commettre des délits et d'autre part sur la technique de « l'antanzen » une technique de détournement de l'attention pour commettre un vol à la tire.

Des explications assez peu convaincantes. On voit assez mal, ce que ces agressions sexuelles multiples ont à voir avec les techniques de vol à la tire et pourquoi dans ce cas ces agressions se sont reproduites à l'identiques dans autant d'autres villes allemandes et européennes.

 

[1] Libération, 11 janvier 2016, "Comme Cologne, Stockholm touchée par une vague d'agressions sexuelles" http://www.liberation.fr/planete/2016/01/11/comme-cologne-stockholm-touchee-par-une-vague-d-agressions-sexuelles_1425711

[2] Libération 11 janvier op. cit.

[4] Angie Abdelmonem, « Reconceptualizing Sexual Harassment in Egypt : A Longitudinal Assessment of el-Taharrush el-Ginsy in Arabic Online Forums and Anti-Sexual Harassment Activism », Kohl : A Journal for Body and Gender Research, vol. 1, no 1,‎ été 2015, p. 23-41

[5] BFMTV 5/7/2013 "Agressions sexuelles en Egypte : phénomène de société ou instrument politiques ?" http://www.bfmtv.com/international/agressions-sexuelles-egypte-phenomene-societe-instrument-politique-550838.html

[6] Libération 10 janvier 2016, op. cit.

[8] Slate, 5.12.2012, "La journaliste de France 3 Caroline Sinz violée en Egypte et censurée sur son viol http://www.slate.fr/lien/65783/journaliste-caroline-sinz-viol-place-tahrir-france-televisions

[9] Vanessa Fargnoli, Viol(s) comme arme de guerre, Éditions L'Harmattan,‎ mars 2012

[10] considéré comme le ventre mou de l'occident.


Moyenne des avis sur cet article :  3.08/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 16 janvier 2016 13:46

    c’est un mouvement de foule de malades frustrés. avec les réseaux sociaux il est facile de lancer ce genre de trucs.
    ce sont certainement des célibataires dans leurs pays car les autres polygames ont des femmes.
    ils ont aussi certainement trop regardés de films avec des femmes plus ou moins fidéles ( comprendre putes dans leur mentalité dégénéré )


    • colere48 colere48 16 janvier 2016 14:19

      @foufouille

      Je vous souhaite de n’avoir ni votre mère, ni vos sœurs, ni votre femme,
      parmi les prochaines victimes de ces « pauvres » migrants désespérés , travaillés par leur hormones, leur sens aigu de la revanche à prendre sur les coupables colonialistes esclavagistes que nous sommes à tout jamais !!


    • foufouille foufouille 16 janvier 2016 18:09

      @colere48
      je ne pense pas que ce soit prémédité, c’est tout. ça devait arriver et arrivera encore.
      possible que ce soit du racisme anti blanc aussi.
      ils se comportent comme dans leur pays d’après les exemples que j’ai lu.
      ce ne sont pas des pauvres migrants vu que tu as des camps de l’ONU pour les accueillir.


    • Fergus Fergus 16 janvier 2016 19:52

      Bonsoir, foufouille

      Je pense qu’il y a des deux : racisme anti-blanc et frustration sexuelle. Mais aussi sans doute un phénomène de groupe dans une circonstance particulière qui met à mal les tabous sociaux.


    • foufouille foufouille 16 janvier 2016 23:58

      @Fergus
      pas sûr. ça pourrait aussi être des criminels libérés de prisons. mais ce n’est pas un tabou social vu que certains le font dans leurs pays. reste que ce sont des célibataires très frustrés ayant besoin de voir un psychiatre. comme ils ont réussi une fois sans aucun mal, ils recommenceront.
      je me souviens aussi d’articles de journaux qui parlaient de ce genre de problème mais avec moins de monde. évidement celui qui disait que c’était des étrangers était raciste.


    • alt57 alt57 1er mai 2016 18:17

      @colere48

      Quel age avez-vous donc, pour vous accuser de colonial ?

      Autres temps autre meurs , 
      -
      Ceux qui semblerait vous donner des culpabilités ne sont pas ceux qui ont souffert du colonialisme et ne sont pas en droit de vous le reprocher malgré ce qu’ils tentent de faire , (des fois qu’il y ai qq chose à tirer de ce peuple occidental culpabilisable à souhait)

      VS ceux qui ont été colons sont morts depuis longtemps et leurs dettes se sont éteintes avec leur mort.
      -

      Faites-vous le même report sur les jeunes allemands dont certains parents étaient nazis ?
      j’espère que non.
      Etes-vous en mesure de reprocher aux arabes les monstruosités des razzias sur le pourtour méditerranéen jusqu’aux colonnes d’Hercules , Mais aussi en Afrique jusqu’à la fin du XIXème siècle ? Non plus cependant en suivant votre raisonnement il y aurait à dire et à leur reprocher tellement qu’ils rêvent de remettre le couvert, si j’ose dire
      -
      Vous n’êtes responsable que de ce que vous faites, vous !

      Laissez les morts avec les morts régler leurs problèmes.

      Car épouser la querelle de autres, vifs ou morts est la meilleure façon d’entretenir les guerres comme le font les sociétés obscurantistes souvent entretenues dans cet état pour servir quelques privilégiées, souvent eux aussi, issus des rangs de ceux qu’ils oppressent .

      Querelles ou guerres, qu’ils tentent d’exporter sur le sol Européen et même Français.
      Une bonne question : qui se cache derrière tout ça et pourquoi .
       - 
      Je vous enjoint amicalement à réfléchir là dessus.

    • colere48 colere48 16 janvier 2016 14:15

      La spontanéité n’empêche pas la préparation.....

      de là à parler de préméditation ???

      Petit lexique à l’usage des gentils migrants qu’il faut bien aider ...


      • Phoébée 16 janvier 2016 14:21

        On a vu des immigrés clandestins arrivés la veille et terroriser la population en Grèce. Puis des clandestins menacer de mort les populations des pays qu’ils traversaient.

        On les retrouve en Allemagne qui agressent sexuellement les allemandes.

        Ces gens là, ces voyous ne nous aiment pas, nous méprisent et vont faire de nos vies un enfer.

        Il faudra attendre l’incident ultime pour qu’on les recadre à coups de pompes dans le cul et avec l’approbation de ceux qui les voulaient, hier.

        Depuis le massacre du Bataclan, dans mon quartier étudiant, bizarrement les Kebabs sont désertés. Comme quoi un bobo peut toujours apprendre ....


        • leypanou 16 janvier 2016 14:59

          Enfin, comme souvent lorsque des musulmans ou des nord-africains sont en cause, les responsables de la police ont craint les accusations de racisme : çà c’est vraiment le type d’argument débile que je considère comme irrecevable.

          Quelqu’un fait une connerie et il est musulman ou nord-africain, et sous prétexte de ne pas vouloir être taxé de raciste, on ne réagit pas ? C’est le premier devoir de la police de protéger la population ; ne pas le faire, c’est faillir à son devoir.

          Pire, l’impunité incite à recommencer. Ceux qui ont perpétré çà devraient être expulsés sans délai. Au mieux, ces gens-là ont déserté pour ne pas défendre leur pays ; d’autres sont même des terroristes potentiels infiltrés.


          • Doume65 16 janvier 2016 18:02

            @leypanou
            « Enfin, comme souvent lorsque des musulmans ou des nord-africains sont en cause, les responsables de la police ont craint les accusations de racisme »

            Sauf s’ils agressent quelqu’un de confession juive, et ils n’ont pas besoin d’être magrébins.


          • alt57 alt57 1er mai 2016 18:30

            @Doume65
            ou chrétien ou seulement blanc bon teint ;o)


          • Esprit Critique 16 janvier 2016 15:38

            Ce serait donc des manœuvres destinées a discréditer l’islam et les musulmans.

            Croyait vous que les gens censés aient besoin de ça pour savoir ce qu’est le Nazislamime.

            Au rythme de 700 000 males célibataires contaminés par an, la maladie n’a pas fini de faire des dégâts !


            • Morgane Lafée 16 janvier 2016 17:27

              Article très intéressant, qui a l’immense mérite de se pencher véritablement sur le sujet et ses implications. J’ajouterais juste une chose dans le mode opératoire que vous rapportez : les coups. D’après les témoignages qui commencent péniblement à émerger (les médias n’avaient pas l’air trop pressés d’interviewer ces femmes), les victimes ont également été frappées. L’une confie avoir été frappée avec une barre dans le bas du dos, une autre a été frappée à la tête, etc. Ces femmes ne portent donc pas seulement plainte contre quelques mains aux fesses, mais contre des agressions physiques extrêmement violentes, une dimension totalement occultée par nos médias. Quant au vol, je pense que des pickpockets ont dû être tenu au courant de ce « happening » prémédité, et qu’ils en ont juste profité, rien de plus.
              Enfin, la piste de la Mafia marocaine est juste invraisemblable : par définition, les mafias souhaitent rester dans l’ombre. Pourquoi le monde du crime organisé irait-il tout d’un coup s’exposer en perpétuant des agressions de ce genre, qui ne rapportent strictement rien ? Marocaine ou non, ce qui intéresse une mafia, c’est de se faire un paquet de fric. Voler quelques portables n’est pas comparable avec le trafic de drogue ou d’armes sur ce plan. C’est donc une hypothèse de plus émise pour nous occuper et noyer le poisson, rien de plus.


              • placide21 16 janvier 2016 19:05

                On n’entend pas les féministes de genre et les femen........ , peut être parce que ces courants qui paraissent antagonistes aux razzias sur les femmes allemandes ont un but commun :déstabiliser l’europe au profit des rentiers du chaos qui sont outre-atlantiques ; et ce n’est que le début ,alors, allons nous sortir de notre sidération et répliquer aux pillards ? La liberté cela se mérite et se renégocie à chaque génération.


                • colere48 colere48 16 janvier 2016 19:30

                  Pas facile d’être femme, féministe et de gauche ....

                  Silence, on viole.
                  Cologne, Stuttgart, Berlin, Düsseldorf, Francfort, Munich, Vienne, Salzbourg , Zurich, Helsinki…

                  tribune écrite par des féministes sur les événements de violence de masse en Europe du nord.


                  • 65beve 65beve 16 janvier 2016 19:39

                    Bonsoir,
                    Tous les ans dans les fêtes avinées du Sud-ouest il y a des plaintes pour viol et les coupables ne sont pas marocains.
                    Vous prenez des individus mâles imbibés d’alcool et vous les lâchez dans la foule qui fait la fiesta.
                    Ambiance assurée...
                    Et pour ne parler que de la France, le réveillon du nouvel an a été plutôt calme, non ? si on excepte les dizaines de voitures brûlées comme d’habitude.
                    Notre police ferait du bon boulot ?
                    cdlt.


                    • foufouille foufouille 16 janvier 2016 20:22

                      @65beve
                      c’est un peu plus que quelques soiffards mais des centaines.
                      550 plaintes.


                    • colere48 colere48 16 janvier 2016 20:50

                      @65beve

                      les dizaines de voitures brûlées comme d’habitude

                      quelques centaines ....
                      la routine en sommes, tout va bien,
                      et pis pour les nanas c’est pas si grave hein ? elle l’avait cherchées ces p....  !!


                    • 65beve 65beve 16 janvier 2016 21:32

                      @colere48
                      bonsoir,
                      Je n’ai jamais écrit que c’était bien fait pour ces malheureuses filles.
                      Je relevais simplement que ces agressions ont eu lieu partout en Europe mais pas en France alors qu’on déplore des viols à chaque féria.
                      Quand aux voitures brûlées, je n’ai pas entendu le décompte exact cette année.
                      cdlt.


                    • 65beve 65beve 16 janvier 2016 21:38

                      @foufouille,
                      560 plaintes exactement enregistrée au 15 janvier.
                      Une seule solution ; prison puis expulsion pour les coupables.
                      cdlt


                    • Veniza Veniza 16 janvier 2016 22:51

                      @65beve Euh... des centaines de voitures brûlées... rectificatif.... quand la votre brulera vous parlez autrement


                    • legrind legrind 17 janvier 2016 20:34

                      @65beve
                      Vous n’avez pas un lien ? Vous êtes conscients qu’on parle 1) de viols/agressions sexuelles « de masse » 2) agressions censurées dans un premier temps traitées de façon évasive on va dire dans un second.. et eu ont pour écho médiatique surtout de la gêne et du tortillage de cul : imaginons 5 scdes que les agresseurs aient été des gens de Pegida, l’« extrême-droite », le tollé médiatique que ces actes auraient, à juste titre, suscité.


                    • Agafia Agafia 17 janvier 2016 22:02

                      @65beve

                      ça vous dérange pas de mélanger des agressions sur des êtres humains et des incendies criminels sur des bagnoles ????
                      A moins que vous considériez que les femmes ne soient pas des êtres humains ????
                      Honte sur vous.

                      Et arrêtez votre discours ridicule pour minimiser les faits... Rien à voir avec les quelques et rares agressions lors d’une Féria, là on parle de plusieurs centaines d’agressions en même temps et en différents lieux.

                      Mais quand on a de la merde dans les yeux....

                    • 65beve 65beve 17 janvier 2016 23:04

                      @Agafia
                      Bonsoir,
                      je ne mélange pas des agressions sur des êtres humains avec des incendies de voitures.
                      Je constate simplement qu’en France, on a relevé uniquement que des incendies de voitures.
                      A moins que la presse coco-bobo-gaucho-francmaçon ne nous cache quelque chose comme cela s’est passé à Cologne.
                      Pour connaître mon sentiment sur tout ça voyez mon post de 21h38, il est assez simple à comprendre.
                      cdlt.


                    • alt57 alt57 1er mai 2016 19:11

                      @65beve


                      Essayez de comparer ce qui est comparable, ce serait mieux ! 
                      Que de banaliser le crime, en donnant les raisons de continuer à ceux, qui impunis, trouvent là des excuses toutes faites, pour continuer à perpétrer leurs crimes . Pourquoi se gêneraient-ils ?
                      -
                      Ou vous faut-il, a vous aussi, des excuses pour vos « écarts » les soirs de dérapages. 

                    •  C BARRATIER C BARRATIER 16 janvier 2016 20:23

                      Il s’agit d’obsédés sexuels, cette obsession commune à tous les intégristes est profondément liée à l’intégrisme, musulman surtout, mais aussi catholique. Dans nos pays nos prétendus seigneurs qui étaient de pauvres types avaient inventé le droit de cuissage. Nos nostalgiques de l’égalité sont d’extrême droite, mais avec DSK nos connaissons un obsédé juif et pas réacrionnaire en apparence. Mais il n’a jamais été violent.

                      Voir en table des news

                      République : ses ennemis réactionnaires contre l’égalité
                      http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=271

                      le viol dans notre pays fait l’objet de prescription, pourquoi maintenir cette injuste loi ? Je serais pour ces obsédés pris sur le fait partisan d’une privatisation définitive de liberté sauf castration volontaire.


                      • berry 17 janvier 2016 09:07

                        @C BARRATIER
                        Eh, papy, on n’est plus au 18ème siècle.


                      • sarcastelle 17 janvier 2016 09:35

                        @C BARRATIER


                        ....catholiques....droit de cuissage....

                        Charmante croyance de notre folklore. 

                      • Julien30 Julien30 17 janvier 2016 09:52

                        @C BARRATIER
                        Cultivez-vous un peu, le droit de cuissage n’a jamais existé, et quel besoin d’aller parler de ça et de l’extrême-droite ici ? Lamentable...


                      • mmbbb 17 janvier 2016 10:46

                        @C BARRATIER « d’une privatisation définitive de liberté sauf castration volontaire. » il est etonnant votre propos Notre ami patrick Henry ayant enleve la vie d’un enfant a eu une sortie conditionnelle mais s ’etant fait prendre il est retourne a la case prison Derechef il va etre libere . C’est le franc macon Badinter qui est a l’origine de cette loi Le debat est sans fin mais interdire la liberte suite a ce genre de delit le viol est excessif puisqu un criminel lui peut recouvrer une certaine liberte Nous vouons au gémonies ceux qui sont pour la peine de mort mais nous accordons plus plus d’importance a ceux qui detruisent les vies Il faut etre logique


                      • COVADONGA722 COVADONGA722 16 janvier 2016 20:46

                        « Les médias cachent systématiquement l’origine ethnique des agresseurs pour ne pas déclencher le racisme »

                        « Je me rappelle d’un article sur une affaire de tournante, tous les noms avaient été changés parce qu’on n’avait pas encore identifié les coupables, les prénoms de l’article étaient tous des Alain, des Marcel, des Frédéric, sauf qu’en réalité c’étaient des Mohamed, des Ahmed, etc. » – Jean Quatremer, journaliste


                        • lloreen 16 janvier 2016 21:08

                          Les réactions d’ un chauffeur-routier dans la région de Calais en train de commenter l’ afflux de réfugiés.
                          https://www.youtube.com/watch?v=2ESI4pTDI9g


                          • Ratatouille Ziziledur 17 janvier 2016 00:03

                            @lloreen
                            on constate sur la vidéo l’inefficacité total des force de l’ordre mais alors ,à l ’ouest 2/20
                            ils ont perdu le terrain...et on fait du grandiose pour trouble à l’ordre publique avec Dieudonné....
                            le chauffeur charge un peu les gars pour qu’ils se poussent, réaction prévisible ,un jours il y en aura un ou deux qui passeront sous les roues...il va falloir des moyens plus important pour reprendre le terrain
                            ...quel bordel  


                          • Agafia Agafia 16 janvier 2016 21:15

                            Merci à l’auteur pour cet article intelligent que je vais relayer.


                            Et même si tout le monde s’en fout, je suis très en colère.

                            Quant à cacher la vérité pour ne pas être taxé de racisme, là je dis RAS LE BOL !!!
                            En agissant ainsi, les autorités se rendent complices de ces saloperies.
                            pour moi, la planification via les réseaux sociaux ne fait aucun doute.
                            Toute cette merde nous promet des jours radieux !!!
                            J’espère que nous, les femmes allons réagir, la tête haute, et que les hommes, les Hommes dignes de ce nom, seront solidaires.

                            • elpepe elpepe 17 janvier 2016 05:10

                              @Agafia
                              OHHHHH c est une grosse colere ca


                            • titi 16 janvier 2016 21:27

                              Alors ce qu’il faut savoir...

                              C’est que dans les pays musulmans, les femmes « modernes » habillées à l’occidental, bien que musulmanes, sont insultées et emmerdées tous les jours par les islamo-frustrés.

                              Les sociétés musulmanes impose l’abstinence jusqu’au mariage. Certains pays ont même pénalisé les « relations hors mariage ».

                              D’un autre coté, il est impossible de se marier si on a pas les moyens d’entretenir la dame, et la marmaille qui va venir.

                              Du coup tous les mecs, qui n’ont pas boulot, ni de revenus suffisant, sont donc condamnés à la veuve poignet jusqu’à des âges avancés.

                              Lorsqu’ils débarquent en Europe c’est Disney Land...


                              • Veniza Veniza 16 janvier 2016 22:56

                                @titi Mais chez nous c’est pas comme chez eux, nous avons d’autres modes de vie, d’autres lois... s’ils ne peuvent ou ne veulent pas comprendre ==> retour à la case départ.
                                Surtout que en Allemagne la majorité étaient des nord africains, où les pays ne sont pas en guerre donc pas des réfugiés, mais des migrants tout court. Il se pourrait bien qu ces gens-là soient en fait des mecs d’IS


                              • toubab 16 janvier 2016 22:33

                                 Il est vrai que depuis qu’on nique sa Mère et que sa sœur est Pute, y a que le Père qui mériterait une castration mais pour oser faut avoir des couilles.


                                • lloreen 16 janvier 2016 23:20

                                  Ce qui est déplorable dans toute cette affaire c’ est qu’ on a vraiment la très désagréable impression d’ une invasion téléguidée.
                                  Les autorités allemandes laissent faire, les autorités françaises de même...donc c’ est extrêmement suspect alors que des français pacifiques qui ont voulu se rassembler à Paris pour exprimer leur ras-le bol lors du mouvement du 14 juillet ont été rudement accueillis par 11.000 policiers.

                                  J’ ose une question : où sont donc ces 11.000 policiers (?), employés de services privés de sécurité (?) ou d’ autres sociétés privées de gardiennage (?) alors que des hordes de désoeuvrés agressent apparemment impunément des chauffeurs-routiers ?

                                  Comment cela se fait-il que ces hordes agressives se promènent contre toutes les règles du code des usagers de la route sans aucune intervention de la part des forces de gendarmerie ou de police d’ habitude si promptes à arriver dès qu ’un rassemblement de quelques individus est signalé quelque part ?

                                  Comment est-il possible, alors que la France est (paraît-il) en état d’ urgence....et tremble devant la menace terroriste...des meutes entières se permettent de déambule à pied sur une autoroute (!) dans la plus parfaite indifférence de la part du préfet ?

                                  Il serait intéressant d ’entendre l’ avis de monsieur Valls à ce sujet.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès