Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > 17 morts plus tard…

17 morts plus tard…

La publication en 2011 de dessins brocardant l’islam dans Charlie Hebdo paraissait pour moi simplement inutile. Il faut dire que mon désamour vis-à-vis de l’hebdo satirique avait commencé avec le licenciement de Siné au motif déclaré d'antisémitisme, mais inexistant après jugement. Ce désamour s’était poursuivi lors du départ de Philippe Val à la direction de France Inter sous le règne Sarkozy.

17 morts plus tard, et le prix payé est effarant, je constate que les publications contestées ont agi comme un formidable révélateur, un accélérateur d’une prise de conscience collective que les religions, lorsqu’on leur laisse le terrain libre, peuvent faire vaciller les démocraties.

Ouvrons les yeux

Après la mondialisation économique on assiste à celle de la religion où chacune d’entre elles raisonne en part de marché et veut imposer sa loi aux autres et aux démocraties. Les religions se situent globalement sur le terrain de la conviction, du prêche et de la conversion, objectif final, alors que certaines de leurs franges extrémistes, passent progressivement à la lutte armée et au combat anti démocratique pour imposer leurs points de vue et abattre les règles que nous nous sommes données. Ils nous entraînent progressivement dans une logique de guerre civile.

La prise de conscience a été brutale. Il a fallu 17 morts pour que nous nous apercevions du problème alors même que chaque jour au Niger ou en Syrie ou en Irak, on enlève, on tue, on lapide, on décapite, on égorge, on asservit les populations qui n’ont pour seul tort que d’appartenir à d’autres religions, ou de pratiquer d’autres rites. Il existe encore aujourd’hui des pays « amis de la France » plus pour des raisons financières, commerciales ou géostratégiques que pour le respect des droits de l’homme, où l’on emprisonne, on fouette à mort ou l’on tue pour délit d’opinion. Depuis le 7 janvier nous savons que cette « loi » barbare est désormais appliquée chez nous, contre notre gré : cette fameuse mondialisation de la religion.

Conservons notre patrimoine républicain

17 morts plus tard, chez nous, en France, nous sommes amenés à réfléchir sur le sens de ces meurtres et sur ce qui doit être mis en place pour que cela ne se reproduise plus. Les rassemblements du week-end dernier ont été l’expression d’une formidable unité nationale, mais qu’on ne se leurre pas, tout cela n’aura qu’un temps et les querelles politiques ou l’oubli feront leur œuvre. Combien seront-ils les lecteurs de Charlie Hebdo dans un ou deux ans. Combien sont-ils ceux qui se sont précipités chez leur marchand de journaux uniquement pour pouvoir dire « j’y étais » sans lire ce journal ou bien en disant « ils vont quand même un peu trop loin », justifiant par là même les débordements d’extrémistes ? A côté de ceux-là, d’autres peut-être auront acquis la conscience de ce que nous pourrions perdre si nous sommes passifs et si nous concédons un seul pouce de notre liberté aux religions en les laissant imposer leurs lois.

Les droits que nous nous sommes données et parmi ceux-ci le droit à la critique et à la caricature font partie de notre patrimoine républicain. Nous n’aspirons pas à les imposer dans les pays qui ne les veulent pas, mais nous ne tolérons pas qu’elles soient contestées sur notre propre sol par des extrémistes, au nom d’une croyance qu’ils voudraient nous imposer.

17 morts plus tard, que faire pour que cela ne se reproduise pas ? La déclaration des droits de l’homme, la constitution et des lois votées par les représentants du peuple fondent notre vivre ensemble. Ces textes ne s’inspirent pas d’une religion ou d’une autre, voire de plusieurs. Ils sont fondamentalement marqués par la laïcité et la liberté d’expression. C’est cela qui dérange. C’est cela qu’il faut préserver par tous les moyens.

Il n’y a qu’une seule communauté en France

Des apprentis sorciers ont cru intelligent d’avancer le concept imbécile de « laïcité positive » pour mieux racoler les voix des « communautés », mot vide de sens dans notre démocratie où il n’en n’existe qu’une seule : la communauté nationale. Tant que ce terme sera galvaudé par les politiques et les médias, on laissera planer le doute sur le fondement même de la République qui ne serait alors que la simple addition de « communautés » exigeant d’elle des droits particuliers propres à chacune des religions.

Codes alimentaires ou vestimentaires, pratiques religieuses s’imposant aux autres, censure de la presse, voire statut de seconde zone pour les femmes, voilà la dérive à laquelle nous sommes exposés si nous ne réaffirmons pas avec vigueur cette laïcité qui reconnait toutes les religions à partir du moment où elles adhèrent à ce principe. Ce qui nous guette, c’est une application différenciée des lois sur notre propre sol en fonction des confessions de chacun comme cela se passe dans certains pays d’Europe.

Une riposte globale et ferme

Mais le rappel de ces règles, particulièrement en milieu scolaire, s’il s’avère indispensable, au même titre que des mesures législatives et réglementaires supplémentaires pour renforcer la sécurité, à condition qu’elles ne restreignent pas les droits des citoyens, ne saurait suffire.

C’est d’abord sur le terrain économique que cette bataille se gagnera : que faire face à la désespérance de milliers de chômeurs qui voient croitre chaque mois leur nombre ? On le sait, l’inactivité se traduit par une montée en puissance de l’économie parallèle et de la délinquance qui conduisent souvent à la prison, lieu de toutes les manipulations mentales pour des personnes mal éduquées et en perte de repères.

Bien sûr l’éducation est essentielle, à condition que cela débouche sur l’insertion dans la vie active. Le gouvernement s’apprête à faire, il n’y a pas d’autres mots, un cadeau de 40 milliards aux entreprises, quasiment à fonds perdus (pas pour tout le monde), comme cela a déjà été le cas lors de l’abaissement de la TVA sur la restauration.

Il faut absolument faire cesser ce « pacte » et M. Gattaz qui défilait entre Bastille et Nation dimanche dernier serait bien inspiré de revoir sa posture.

Tous concernés

Le Président de la République, qui excelle en tant que chef de guerre sur des théâtres d’opérations extérieurs et dont la gestion de la crise intérieure récente a été unanimement reconnue, serait bien inspiré d’ouvrir un nouveau front : le combat économique. De leur côté, les médias ne peuvent plus se contenter d’éditoriaux à l’eau tiède pour ne froisser personne et s’engager rapidement, dans le respect du pluralisme religieux, dans la promotion de la laïcité, en la nommant et en l’expliquant. Les élus, quant à eux, ne doivent plus renier nos valeurs pour de sordides calculs électoraux et cesser de financer les cultes par des voies détournées et de participer es- qualité à des manifestations religieuses. Les citoyens eux-mêmes doivent être vigilants tout en ne cédant pas aux sirènes du racisme et de l’exclusion, dont certains ont fait leur fonds de commerce

Voilà, 17 morts plus tard, il est temps que chacun prenne ses responsabilités.


Moyenne des avis sur cet article :  3.49/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • Alain.31 18 janvier 2015 12:42

    Moi j’ai compté 20 morts...


    • philouie 18 janvier 2015 14:18

      depuis le compte s’est alourdi.


    • bigjim 18 janvier 2015 15:29

      « Moi j’ai compté 20 morts... »

      C’est tout à fait exact, on peut faire aussi le décompte en dénombrant 17 victimes, et 3 suicides.


    • alinea alinea 18 janvier 2015 12:47


      Dans quel pays viviez-vous avant ces dix-sept morts ?
      ....Les coupables avaient un boulot...


      • César Castique César Castique 18 janvier 2015 12:58

        « Il n’y a qu’une seule communauté en France... »



        Ce n’est pas en répétant cette idiotie comme un mantra, qu’on transformera les *NOUS* des banlieues en Gaulois, comme ils disent.


        « Codes alimentaires ou vestimentaires, pratiques religieuses s’imposant aux autres, censure de la presse, voire statut de seconde zone pour les femmes, voilà la dérive à laquelle nous sommes exposés... »


        Pour ce qui est de la censure de la presse, on peut déjà se demander s’il existe celui qui prendra le risque de provoquer d’autres émeutes, d’autres incendies, d’autres morts dans tel ou tel pays du tiers monde.

        • bigjim 18 janvier 2015 15:32

          "Ce n’est pas en répétant cette idiotie comme un mantra, qu’on transformera les *NOUS* des banlieues en Gaulois, comme ils disent."

          Ce n’est sûrement pas en les stigmatisant qu’on y arrivera non plus. Et l’objectif n’est pas qu’ils se transforment en gaulois, mais qu’ils adhères aux valeurs de la République.


        • César Castique César Castique 18 janvier 2015 18:58

          «  Et l’objectif n’est pas qu’ils se transforment en gaulois, mais qu’ils adhères aux valeurs de la République. »


          Dans la mesure où nous les percevons comme des *EUX*, ça ne suffira pas à les transformer en *NOUS*. 

          Et puis l’adhésion aux « valeurs » de la République ne peut pas se mesurer en faisant souffler le sujet dans un ballon. Les valeurs comme l’adhésion restent donc complètement abstraites.

        • bigjim 18 janvier 2015 21:24

          Tu veux dire que comme toi tu les considéreras toujours comme des étrangers, ils ne pourront jamais être intégré ? C’est intéressant comme ouverture d’esprit non ?

          Et sinon pour toi les choses que tu ne sais pas mesurer sont abstraites. Pourtant ce n’est pas si compliqué de demander à quelqu’un si il se sent français, si il accorde de l’importance à la liberté ....
          Ton discours laisse à penser qu’en fait tu ne veux surtout pas qu’ils s’intègrent.


        • César Castique César Castique 18 janvier 2015 23:11

          "Tu veux dire que comme toi tu les considéreras toujours comme des étrangers, ils ne pourront jamais être intégré ?"


          Quand la Commission nationale consultative des droits de l’homme commande un sondage et que cette enquête révèle que 74 % des Français, estiment qu’il y a trop d’immigrés en France, ce ne sont pas des Allemands, des Américains et des Anglais qui sont visés. 


          En revanche, il est évident que ce "trop d’immigrés" englobent des Antillais, des Canaques, des Tahitiens, et des centaines de milliers d’allogènes naturalisés, ou nés en France


          "C’est intéressant comme ouverture d’esprit non ?"


          Captivant smiley

           

          "Pourtant ce n’est pas si compliqué de demander à quelqu’un si il se sent français, si il accorde de l’importance à la liberté ...."


          Et c’est encore plus facile de répondre « Oui » sans réfléchir, parce que ça ne mange pas de pain.


          « Ton discours laisse à penser qu’en fait tu ne veux surtout pas qu’ils s’intègrent. »


          Le problème ne se situe pas à ce niveau-là, puisque je ne sais pas en quoi consiste l’intégration*. Le problème, c’est que ces gens ne soient plus perçus comme des étrangers (immigrés) en dépit du fait qu’ils ont des « têtes d’étrangers ». D’où les 74 % mentionnés ci-dessus.


          * Est-ce que le type qui a un boulot régulier, qui paie ses impôts, ses taxes et ses factures ponctuellement, qui n’a jamais eu de démêlés ni avec la police ni avec la justice, mais qui, hors du boulot, ne fraie qu’avec des musulmans, et a installé une parabole sur son balcon, pour regarder la télévision de là-bas, parce que les chaînes françaises sont pleines de programmes immoraux, est bien intégré ?


        • bigjim 19 janvier 2015 08:43

          Quand la Commission nationale consultative des droits de l’homme commande un sondage et que cette enquête révèle que 74 % des Français, estiment qu’il y a trop d’immigrés en France, ce ne sont pas des Allemands, des Américains et des Anglais qui sont visés.

          Je ne veux pas chipoter, mais moi je vois 70%, et le problème est qu’a force de propagande et de désinformations ils surestiment énormément l’immigration : voir http://www.huffingtonpost.fr/2014/10/29/etude-de-perception-immigration-islam-abstention-meconnaissance-public_n_6068734.html&nbsp ; . Alors comme le disait Coluche « Ce n’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison ».

          On a bien compris que vous souhaitez continuer à stigmatiser l’immigration, c’est votre choix, il vous place dans le camp des anti-républicains. Il y en a d’autres qui veulent redonner des couleurs aux valeurs fondatrices de la république, et qui n’ont pas l’intention de laisser le champ libre à votre discours de haine, pas plus qu’à celui propagé par les islamistes.


        • César Castique César Castique 19 janvier 2015 09:50

          « Je ne veux pas chipoter, mais moi je vois 70%... »

           

          Il ne s’agit pas de chipoter, il s’agit d’être précis. C’est à la page 469 du rapport 2013, l’édition 2014 n’ayant pas encore été mise en ligne.

           

          « …et le problème est qu’a force de propagande et de désinformations ils surestiment énormément l’immigration : voir http://www.huffingtonpost.fr/2014/1... »*

           

          Faire de la politique normalement, c’est aussi répondre aux préoccupations des gens, ce n’est pas tourner le dos aux gens et aux préoccupations. Et s’il y a surestimation, quand on en voit beaucoup plus qu’il y en a, c’est que le malaise est profond

           

          « Alors comme le disait Coluche « Ce n’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison ». »

           

          Tout est dit. Ils ont tort, donc on fait comme si de rien n’était et on laisse pourrir. C’est effectivement la politique UMPS qui prévaut, face à l’immigration, depuis quarante ans.

           

          « On a bien compris que vous souhaitez continuer à stigmatiser l’immigration, c’est votre choix… »

           

          Le vôtre, c’est de continuer à laisser pourrir. Peut-être qu’un jour, vous comprendrez que c’est faire-le-jeu-du-Front-national, mais ce sera trop tard.

           

          « … il vous place dans le camp des anti-républicains. »

           

          Si c’est être républicain que de fourguer des pans entiers de territoire (Mulhouse, Roubaix, 2e et 3e arrondissements de Marseille, etc., etc. etc.)  aux surplus de population des pays bancals de la planète, il serait temps d’en finir avec la République avant que les citoyens ne décident d’en finir avec les immigrés et assimilés.

           

          « Il y en a d’autres qui veulent redonner des couleurs aux valeurs fondatrices de la république… »

           

          Vos valeurs fondatrices, elles remontent à deux cents vingt piges, c’est-à-dire à une époque où les nantis se déplaçaient en calèche ou à cheval, et les sans-dents, à pied. J’ai le sentiment que la donne a quelque peu changé. Dans l’intervalle.

           

          « …et qui n’ont pas l’intention de laisser le champ libre à votre discours de haine, pas plus qu’à celui propagé par les islamistes. »

           

          Vous laissez le champ libre à ce que vous voulez, on verra bien qui gagnera à la fin… Mais en l’état actuel des choses, vous ne faites pas figure de favori.


          * Lien  : http://www.huffingtonpost.fr/2014/10/29/etude-de-perception-immigration-islam-abstention-meconnaissance-public_n_6068734.html


        • César Castique César Castique 19 janvier 2015 09:53

          Il y a un dysfonctionnement, pour accéder copier-coller l’URL :

          huffingtonpost.fr/2014/10/29/etude-de-perception-immigration-islam-abstention-meconnaissance-public_n_6068734.html


        • bigjim 19 janvier 2015 10:18

          Faire de la politique normalement, c’est aussi répondre aux préoccupations des gens, ce n’est pas tourner le dos aux gens et aux préoccupations. Et s’il y a surestimation, quand on en voit beaucoup plus qu’il y en a, c’est que le malaise est profond

          Sauf que le FN, et une parti de l’UMP passe le moitié de son temps à propager des idées fausses sur l’immigration http://www.debunkersdehoax.org/
          Donc si c’est cela que vous appelez faire de la politique normalement , nous n’avons décidément pas les même valeurs.


          "Si c’est être républicain que de fourguer des pans entiers de territoire (Mulhouse, Roubaix, 2e et 3e arrondissements de Marseille, etc., etc. etc.)  aux surplus de population des pays bancals de la planète, il serait temps d’en finir avec la République avant que les citoyens ne décident d’en finir avec les immigrés et assimilés.
          "

          Il ne semble pas avoir défendu le status quo, je nie pas les problèmes, mais ce n’est pas non plus en les stigmatisant et en procédant à l’amalgame comme vous le faîtes que l’on fera avancer les choses. Visiblement vous n’adhérez pas au cadre républicain, vous voulez en sortir, mais je suis au regret de vous dire que vous êtes minoritaire, et ce n’est pas parce que vous avez progressé ces dernières années que c’est inéluctable.


        • César Castique César Castique 19 janvier 2015 11:07

          «  Sauf que le FN, et une parti de l’UMP passe le moitié de son temps à propager des idées fausses sur l’immigration… »


           Vraies, fausses, à moitié vraies, à moitié fausses, ce n’est pas vraiment la question. De Gaulle a dit, un jour, en discutant avec son fils, qui a rapporté le propos :

          « Si une communauté n’est pas acceptée, c’est qu’elle ne donne pas de bons produits, sinon elle est admise sans problème. Si elle se plaint de racisme à son égard, c’est parce qu’elle est porteuse de désordre. Quand elle ne fournit que du bien, tout le monde lui ouvre les bras. »


          Ca me paraît d’autant plus pertinent que les communautés d’Extrême Orient, ne se heurtent pas au tiers du quart des manifestations de rejet qui s’expriment à l’encontre des communautés en provenance d’Afrique. Les gens ont compris, maintenant, qu’ils n’ont pas des réticences qu’à l’égard de personnes qu’ils ne connaissent pas, mais aussi à l’égard de personnes qu’ils connaissent trop bien,

          « Donc si c’est cela que vous appelez faire de la politique normalement… »

           

          Ce que j’appelais faire de la politique, c’était « gouverner » en l’occurrence, et cela, le FN n’a jamais été en mesure de le faire.

           

          « … nous n’avons décidément pas les même valeurs. »

           

          Nous ne pouvons pas avoir les mêmes valeurs. Vous vous croyez encore à l’aptitude, inventée par le « stupide XIXe siècle », « de chaque homme à devenir un être fraternel pour les autres », selon la formule d’Engène Enriquez. Pour moi, c’est de la chimère à l’état pur.


          « Visiblement vous n’adhérez pas au cadre républicain, vous voulez en sortir, mais je suis au regret de vous dire que vous êtes minoritaire… »


          C’est vrai que les gens se gargarisent encore avec des images d’Epinal dont on les saoule depuis la maternelle, mais, au cas par cas, ils sont majoritairement favorables à des mesures qui, elles, sortent du cadre républicain, notamment à propos de la surpopulation étrangère.


          « …et ce n’est pas parce que vous avez progressé ces dernières années que c’est inéluctable. »


          En politique, rien n’est inéluctable, sinon ne il vaudrait plus la peine de se battre en faveur de ceux qu’on reconnaît pour sien.


        • bigjim 19 janvier 2015 13:28

          "Ce que j’appelais faire de la politique, c’était « gouverner » en l’occurrence, et cela, le FN n’a jamais été en mesure de le faire.« 

          Encore heureux, quand on voit la façon calamiteuse qu’il gère les collectivité territoriale, on ne peut que se féliciter qu’il soit loin de gouverner la France !

           »
          Nous ne pouvons pas avoir les mêmes valeurs. Vous vous croyez encore à l’aptitude, inventée par le « stupide XIXe siècle »,
          « de chaque homme à devenir un être fraternel pour les autres », selon la formule d’Engène Enriquez. Pour moi, c’est de la chimère à l’état pur."

          Votre problème c’est que vous êtes empli de haine, et vous projetez vos problème sur le reste de l’humanité. La fraternité existe, on le constate tout les jours, elle mérite de mieux être cultivée et défendue.
           Mais c’est un concept qui vous est totalement étranger, vous ne savez cultiver que la haine. Pauvre de vous.


        • César Castique César Castique 19 janvier 2015 15:41

          « Encore heureux, quand on voit la façon calamiteuse qu’il gère les collectivité territoriale »

          Quelles collectivités territoriales ?

          Et s’il s’agit des municipalités, je vous renvoie à vos potes mainstream du Huffpost, ils n’ont pas trouvé grand-chose à redire*.

          «  …empli de haine… », « … vous ne savez cultiver que la haine.  »

          Vous faites penser à ce pauvre Fabius avec votre « haine » à tous les étages. Pour les binaires comme vous, il n’y a aucune nuance entre « aimer » et « haïr », ce n’est pas de l’argumentation, c’est de l’éructation. Je ne joue pas à ce jeu-là, il ne présente pas le moindre intérêt.

          * huffingtonpost.fr/2014/09/30/villes-front-national-bilan-six-mois-apres-municipales_n_5898556.html


        • bigjim 19 janvier 2015 17:17

          Je ne parle pas du bilan des mairie récemment passée sous la gestion FN, c’est bien trop tôt pour tirer un bilan, quoique l’on dénote un nombre de couac bien supérieur à la moyenne, faut-il vous en faire la liste pour vous rafraichir la mémoire ?
          Non je parle des expérience passée, Toulon, Marignane, Vitrolles :
          http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/07/02/comment-le-fn-gerait-ses-villes_1214087_823448.html
          http://www.lavoixdunord.fr/politique/municipalites-fn-le-souvenir-douloureux-des-maires-ia129787b130280n2024006
          http://www.lesechos.fr/27/03/2014/lesechos.fr/0203405377833_municipales---le-fn-et-la-gestion-tres-contestee-de-vitrolles—marignane—toulon-et-orange.htm
          C’est vrai que tout cela fait rêver ! Vivement le FN au pouvoir

          Sinon quand on crache sur la fraternité, il ne faut pas s’offusquer d’être taxé de haineux. 


        • César Castique César Castique 19 janvier 2015 17:31

          « Sinon quand on crache sur la fraternité, il ne faut pas s’offusquer d’être taxé de haineux. »


          Je ne crache pas dessus, je n’y crois pas au-delà du plan national, et surtout pas quand il faut la cultiver et la défendre. 

          La fraternité, ça se manifeste spontanément, donc naturellement, entre gens qui ont d’autres affinités que l’appartenance à une classe sociale prétendument homogène.

        • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 18 janvier 2015 13:57
          François Hollande : garder l’esprit du 11-Janvier

          Une seule France

          « Nous sommes un seul pays, un seul peuple, une seule France. Une France sans distinction de religions, de croyances, de sensibilités (…) Une France ardente face à ceux qui veulent nous installer je ne sais quelle guerre de religions en notre sein », a insisté le président de la République...« 

          Formule blablabla qui nous en rappelle une autre :

           Ein volk, ein Reich, ein Führer (« un seul peuple, un seul État, un seul chef »).

          http://www.assistancescolaire.com/enseignant/elementaire/ressources/base-documentaire-en-histoire/ein-volk-ein-reich-ein-fuhrer-affiche-nazie-3hca0601

           »Le 30 janvier 1933, Hitler devient chancelier du Reich. Il met en place un État nazi qui s’appuie sur la terreur policière. Bientôt, la population allemande est totalement embrigadée et mise au service du nazisme. Parallèlement, les juifs sont rejetés de la communauté nationale et traqués, parce que considérés comme une « race inférieure »..."



          • alinea alinea 18 janvier 2015 14:13

            Quel rapport avec nous ?  smiley


          • Fergus Fergus 18 janvier 2015 14:57

            Bonjour, HS.

            Permettez-moi de vous dire que cet amalgame avec Hitler est stupide et choquant. Lorsque des nations sont confrontées à des évènements tragiques qui traumatisent le peuple et mettent en danger ses valeurs républicaines, l’appel à l’union nationale s’impose. Pourquoi n’avez-vous pas comparé avec Churchill ou De Gaulle, si ce n’est pour des raisons purement partisanes ?


          • philouie 18 janvier 2015 15:12

            l’analogie avec Hitler n’est pas dénué de fondement : le crime rituel (et les attentats contre CH rentre dans cette catégorie) ont ceci en commun avec la pensée génocidaire qu’il soude le corps social sur le rejet de l’autre.
             
            Nous sommes avec ces attentats sur le fil du rasoir et nous risquons à chaque instant de basculer dans cette pensée génocidaire d’un nous vs eux.
             


          • Antenor Antenor 19 janvier 2015 17:10

            @ Herlock

            Hitler a été élu. Vous êtes pour la suppression des élections ?


          • sophie 20 janvier 2015 18:51

            pffffffffffff combien de fois le re-dire, hitler (sans maj) n’a pas été élu, il a forcé le chancelier a lui donner le pouvoir, cela se nomme un coup d’état.


          • Antenor Antenor 20 janvier 2015 22:00

            Oui, c’est vrai que le NSDAP n’a fait que 43 % des voix. Ce n’est pas d’enlever la majuscules à Hitler qui diminuera quoi que ce soit.

            Je constate en tout cas, qu’une fois de plus quand il s’agit de saper les fondements de la République, Chrétiens et Communistes sont à l’unisson.


          • christophe nicolas christophe nicolas 18 janvier 2015 14:39

            Il faut que les journalistes et la police enquêtent très sérieusement sur les attentats de Charlie, et que les militaires et tout le monde les soutiennent et les protègent discrètement mais activement.

             

            Il suffit de faire une union nationale pour protéger l’intention de bonté qui amènera la vérité sans esprit partisan.
             
            Je vous préviens que cela peut balayer tous ceux qui sont à présent car il y a une évidente manipulation. C’est l’unique façon d’éviter les saloperies qu’ils se préparent à nous faire avaler...
             
            Regardez cette carte, on constate que la Russie n’est pas dans les magouilles de la corporatocratie mondiale qui cogite ces supergrids depuis au moins, au moins septembre 2001... cela prouve que les Russes ne sont pas dans l’entente hypocrite qui dirige le monde en catimini et nous prend pour des crétins, surtout qu’ils se vautrent totalement dans leurs choix techniques qui démagnétisent la terre.

            Ils préparent l’extinction de l’humanité et il n’y a plus de prise, même avec les solutions, car on se heurte à l’hypocrisie, le blindage absolu des soit disant « gagneurs ». L’hypocrisie est une voiture sans marche arrière.


            • zygzornifle zygzornifle 18 janvier 2015 15:19

              Avec ce qui s’est passé et ce que fait le gouvernement les futurs otages Français seront immédiatement décapités ....


              • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 19 janvier 2015 14:01

                Surement, mais maintenant les vidéos seront en HD. Avec des pubs, peut-être, et des drapeaux brodés main ? Question de « parts de marché », l’audience monte, forcément, tout-le-monde, même vous, en parle. Célébrité assurée pour les prochain candidats, genre amoureux de la montagne kabyle , mais comme vous dites, probablement posthume, c’est con.
                Succès total de l’icônoclasterie joyeuse.


              • BA 18 janvier 2015 15:25

                A propos des citoyens français qui trahissent la France, lisez ce dialogue entre Charles de Gaulle et Alain Peyrefitte :

                Général de Gaulle : On ne peut pas laisser gouverner les partis. Les partis sont anti-France, automatiquement.

                Alain Peyrefitte : C’est antérieur ! Condé [passé au service de l’Espagne en 1652], c’était avant les partis !

                Général de Gaulle : Bien sûr. Condé s’alliait avec l’étranger. La Ligue allait chercher les Espagnols. Les protestants allaient chercher l’Empire. Les Vendéens allaient chercher les Anglais. Et du temps de Vercingétorix, des tribus gauloises trahissaient déjà au profit de César. C’est un vice national.

                (Alain Peyrefitte, C’était de Gaulle, tome 2, Fayard, page 194)

                En janvier 2015, ça continue.

                En janvier 2015, il y a des milliers de traîtres en France.

                Tous ces traîtres forment une Cinquième colonne :

                 – Deux citoyens français, Chérif Kouachi et Saïd Kouachi, ont dit qu’ils étaient envoyés par Al Qaïda au Yémen.

                 – Un autre citoyen français, Amedy Coulibaly, s’est revendiqué de Daech (= l’Etat islamique en Irak et au Levant).

                 – Une citoyenne française, Hayat Boumeddiene, est la veuve d’Amedy Coulibaly : elle vient de rejoindre les rangs de Daech en Syrie.

                 – Un citoyen français, Fritz-Joly Joachin, vient de se faire arrêter en Bulgarie : il tentait de rejoindre les rangs de Daech en Syrie.

                 Un Français, Fritz-Joly Joachin, soupçonné de liens avec les frères Kouachi et arrêté en Bulgarie alors qu’il tentait visiblement de se rendre en Syrie, voyageait avec trois personnes également en contact avec les auteurs de la tuerie de Charlie Hebdo.

                 – Deux autres citoyens français, Mehdi Belhoucine et Mohamed Belhoucine, viennent de rejoindre les rangs de Daech en Syrie. ILS ETAIENT ANIMATEURS JEUNESSE AVEC LES ENFANTS DES ECOLES D’AULNAY-SOUS-BOIS !

                Attentats : les frères Belhoucine, recherchés, étaient animateurs jeunesse à Aulnay.

                http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/attentats-les-freres-belhoucine-recherches-etaient-animateurs-jeunesse-a-aulnay-15-01-2015-4449911.php

                Tous ces citoyens français sont des traîtres.

                Oui, il existe une Cinquième colonne, ici, chez nous.

                Les traîtres sont parmi nous.


                • JL JL 18 janvier 2015 16:04

                  BA,

                  Vous avez oublié Richard Durn.

                  ’Il n’a pas renouvelé son autorisation de détention d’armes fin 2000 mais les a gardées sans que nul ne s’en soucie.’’

                  En 2002, Richard Durn avait tué huit personnes en plein conseil municipal, à Nanterre, avant de se suicider pendant sa garde à vue.

                  ’’... La famille d’une victime de la tuerie au conseil municipal de Nanterre, qui avait fait huit morts en 2002, attaque ce mercredi l’État pour faute lourde. La sœur et la fille de la première victime « aimeraient comprendre deux incohérences », Première question : comment Durn a-t-il pu disposer d’armes légalement ? Quatre ans avant la tuerie, il avait menacé par armes à feu sa psychiatre. Deuxième interrogation, selon la radio : pourquoi des mesures de sécurité particulières n’ont pas été prises lors de sa garde à vue, alors que la justice connaissait ses antécédents psychiatriques ?’’


                • JL JL 18 janvier 2015 16:10

                  Notez que la maire de Nanterre, la première cible de Durn, était une élue communiste.

                  Cette tuerie a eu lieu en mars 2002. Le 21 avril, Jacques Chirac était élu triomphalement face à Jean-Marie Le Pen, Lionel Jospin ayant été éliminé au premier tout.


                • izarn 18 janvier 2015 16:17

                  Ouais, tu bosses pour Pétain ?


                • leypanou 18 janvier 2015 18:01

                  @BA :

                  Est-ce que, d’après vous, faire son service militaire pour un pays étranger, c’est être traitre à la France ou non ?

                  Et ceux qui mettent la France pieds et poings liés sous les jougs de puissances étrangères ou de la finance internationale sont des traîtres à la France ou non ?

                  Vous avez là une notion bien restrictive de la traîtrise à la France.


                • BA 18 janvier 2015 18:44

                  Izarn :

                  je ne bosse pas pour Pétain, je suis gaulliste.

                  leypanou :

                  « Est-ce que, d’après vous, faire son service militaire pour un pays étranger, c’est être traitre à la France ou non ? »

                  Vous voulez parler de Louis Sarkozy ? Son père est américain dans sa tête, donc c’est normal que Louis Sarkozy soit américain dans sa tête, lui-aussi.

                  "Et ceux qui mettent la France pieds et poings liés sous les jougs de puissances étrangères ou de la finance internationale sont des traîtres à la France ou non ?"

                  Oui. Et quand ça pètera, on s’occupera de TOUS les Français qui ont trahi la France, quelle que soit soit leur religion. On sait comment faire. On a l’habitude.


                • leypanou 18 janvier 2015 19:18

                  @BA :

                  Je ne pensais pas du tout à Louis Sarkozy.


                • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 18 janvier 2015 15:39

                  « Travail, Famille, Eglise » : Nietzsche .


                  Un sujet de Philo du Bac où j’ai planché en 76, et que j’avais comparé à un autre slogan, repris et détourné, à un mot près, par l’Etat Français de Vichy :

                  « Travail, Famille, Patrie »




                  • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 18 janvier 2015 16:03
                    Ni travail, ni famille, ni patrie : Journal d’une brigade FTP-MOI, Toulouse, 1942-1944 

                     Un livre Gérard de Verbizier ...

                    Ces étrangers , hostiles au régime de Vichy et au Nazisme, furent « traités » pour reprendre les paroles de Nathalie St-Cricq, comme des « terroristes »...

                    Nathalie Saint Cricq « il faut repérer et traiter ceux qui ne sont pas Charlie »



                    • Antenor Antenor 19 janvier 2015 17:14

                      Vous voulez quoi à la fin ? Vous l’avez faite la guerre ?


                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 18 janvier 2015 16:31

                      Je constate que je suis sous sous la loi de la censure  :

                      Vous faites exactement comme font les journalistes français depuis 2001 à ce jour : CENSURER MES ÉCRITS C’EST EMPÊCHER LES PEUPLES DE COMPRENDRE : En ce qui me concerne cela fait très longtemps que j’ai compris que les vrais problèmes de l’humanité avaient commencé avec le foisonnement du journalisme et avec l’affolement des médias qui sont les uns et les autres les portes paroles des États et des régimes en place ! Ce sont les journalistes et les médias qui interprètent, déforment et puis répandent les discours officiels : Vous comprenez alors qu’à force de polluer les esprits la faculté des citoyens à saisir l’intelligence de l’information s’amenuise et disparait ... Vous avez remarqué comment les politiques, les experts et autres habitués sur les plateaux de télévisions comment ils sont malmenés par les dames qui les interrogent ? Ils se sentent tellement petits et intimidés qu’ils écoutent les questions en courbant le dos et répondent en reprenant la suggestion de la dame qui les questionne !!! Quels experts, mes petits !!!

                      Depuis le 7 janvier que n’a t-on pas lu ! Mais pour moi c’est rien de rien, rien que du bla bla  !!! Vous vous étalez sur les conséquences en évitant d’aller à l’origine de la cause ! Que pensez-vous de l’état de siège qu’il ne sera pas simple de lever de sitôt ! Interrogez les journaliste français qui se croient plus intelligents...

                      MES ARTICLES SONT ICI ET LA SOLUTION AUSSI :

                       Le 9 janvier : http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles_page

                      Le 11 janvier : http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=161868

                      Le 13 janvier : http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=162011

                      Le 16 janvier : http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=162229

                      Le 17 janvier : http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=162287


                      • vachefolle vachefolle 18 janvier 2015 17:11

                        bizarre quelqu’un qui dit qu’il est sous la censure, alors qu’il met le lien vers 5 articles qu’il vient d’écrire depuis le début du mois ?!

                        N’est-ce pas tout simplement incohérent comme raisonnement ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès