Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > 2014, l’année de tous les dangers !

2014, l’année de tous les dangers !

Nous ne sommes pas face à une crise économique mais face à une crise systémique. Nos politiques s’acharnant à nager dans les eaux troubles du néolibéralisme, il n’y aura pas d’amélioration à l’horizon 2014…Bien au contraire, la paupérisation galopante va continuer à appauvrir les peuples et les consciences. Combien seront-nous dès lors, las de nos souffrances morales et financières, à nous laisser corrompre par le chant des sirènes extrémistes ? Il est à craindre que les élections européennes et municipales voient l’avènement des prophètes du national socialisme. D’autant plus, si ceux-là même qui pillèrent notre pays depuis plus de trente ans, jusqu’à l’asphyxier totalement, continuent à jouer les ténors de l’arrogance. Je comprends que l’on puisse être pris de nausées, face à la triste farce cathodique, que nous livrent chaque jour nos énarques pompeux. Mais il serait dangereux de légitimer « Marine », plus qu’elle ne l’est déjà. Certes continuer à voter pour les servants de l’oligarchie financière internationale, l’est tout autant ; mais on ne soigne pas la peste avec le choléra ! Que faire alors, voter blanc ? Le vote blanc n’a malheureusement aucune incidence politique…Vous pourrez tourner le problème dans tous les sens, vous vous apercevrez vite qu’il n’y a qu’une voie, celle justement d’en ouvrir de nouvelles. Ils sont de plus en plus nombreux, les politiques repentis ou les intellectuels enfin sortis de leur léthargie, à condamner le dictat de la pensée unique et le danger qu’elle représente pour l’ensemble l’humanité. Sur le net, des cites comme le blog http://revolution-pacifique-21.over-blog.com/ nous invitent au forum citoyen. Nous sommes libres, du moins bien plus que ne le fut MANDELA durant 27 années de captivité, et donc, sans entrave véritable nous empêchant de reprendre notre destin en main. Les gouvernants ont livré notre république aux chiens, ne la livrons pas à notre tour au diable, qu’il soit à moustache ou en jupon. Le 21ème siècle nous invite à élever le débat, alors élevons-nous !

Pascal GEOFFROY


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • jocelyne 31 décembre 2013 17:32

    L’incurie des dirigeants depuis 2002 ne légitiment en rien Marine


    • Croa Croa 31 décembre 2013 19:21

      Bof... Nous avons déjà la peste et le choléra !

      On restera à la maison et les imbéciles choisiront leurs servitudes. Bon si un peu de chaos pouvait survenir de tout ça... Mais ils nous tiennent bien !


      • manech42 manech42 1er janvier 2014 00:47

        il existe une troisième voie, c’est l’occupation des administrations, des usines et des bureaux comme l’on fait nos anciens qui avaient des couilles, en avez vous, si oui alors qu’attendez vous, vive la révolution !


        • Fergus Fergus 1er janvier 2014 09:21

          Bonjour, Pascal

          Globalement d’accord avec votre constat, mais que proposez-vous pour sortir de l’impasse ? Les peuples européens, anesthésiés par la doxa dominante et de surcroît trop frileux pour renverser les tables, continueront sans doute de voter pour les mêmes ou leurs clones. Or, tant que les gouvernants ne se sentiront pas fortement menacés dans leurs carrières et leurs avantages, ils ne bougeront pas, même avec une légitimité de plus en plus amoindrie. Seuls des mouvements de masse pourront faire évoluer les choses, mais nul ne peut dire ce qui en sortirait.


          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 1er janvier 2014 10:35

            À l’auteur :
            « Sur le net, des cites comme le blog http://revolution-pacifique-21.over-blog.com/ nous invitent au forum citoyen. »

            Supposé être le plus grand forum citoyen international, ce site se révèle un vide sidéral en termes de propositions innovantes...


            • Le421 Le421 1er janvier 2014 18:18

              Un élément essentiel dans le débat.
              Maintenant, le véritable pouvoir est dans les banques. Quasiment impossible de reprendre la main.
              Or, à n’en pas douter, et vu comme les gens sont manipulés par les médias aux ordres, les financiers provoqueront un conflit armé majeur pour troubler la donne et mettre tout ce qu’il faut au chaud.
              Une seule solution existe. S’attaquer en premier et réellement aux paradis fiscaux. Rétablir la justice fiscale pour tout le monde.
              Cela impose un coup de force en envoyant « péter » les banques qui ont endetté volontairement les peuples pour les tenir à la gorge.
              Il suffit qu’un pays donne l’exemple...
              Encore faut-il un dirigeant à la hauteur.
              Et ne comptez pas sur l’extrême droite, elle n’est anti-système que dans la mesure ou ça lui rapporte. Dans le genre Anelka au volant de sa Rolls !!


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er janvier 2014 19:56

                L’idée que la politique et l’économie doivent être au service de l’intérêt général fait son chemin.

                Ce n’est pas celle des économistes de l’ Ecole de Chicago qui a présidé à la construction européenne, voulue par les USA avec Monnet et Schuman.

                Il faut donc nous rassembler pour sortir du Titanic européen avant qu’il ne soit trop tard.

                Seul un Etat souverain peut utiliser ses droits régaliens ( que nous n’avons plus), dans le sens de l’intérêt général et maîtriser la finance, comme l’Islande a pu le faire.

                « Comment jeter les banquiers voyous en prison, en 10 leçons »

                Remettre en place la Banque de France dans son rôle de préteur à l’ Etat et aux Collectivités locales à taux 0% en abrogeant la Loi Pompidou Giscard.

                Remettre en place le contrôle des capitaux supprimé par l’article 63, qui a ouvert la porte aux délocalisations et aux achats d’entreprises françaises.

                Prendre des mesures douanières dans des secteurs stratégiques.

                Interdire la privatisation des services publics comme la santé et l’éducation.

                Re nationaliser EDF, GDF, France Télécom, les sociétés d’autoroutes, les eaux, TF1 et TDF et tous les établissements bancaires secourus par les fonds publics. etc

                En résumé, remettre en place toutes les régulations qui ont été supprimées depuis 1983.

                Mais avant tout cela, sortir de l’ UE, de l’euro et de l’OTAN pour retrouver les marges de manoeuvre que le gouvernement n’a plus dans la cadre des Traités.

                C’est le programme de l’ UPR, qui n’est pas un Parti, mais un Mouvement de Libération Nationale, sur le modèle du CNR.


                • zion_train zion_train 2 janvier 2014 18:27

                  Encore un coup des sionistes

                  ils sont trop malins les enfoirés

                    • ecolittoral ecolittoral 3 janvier 2014 17:26

                      Il n’y a pas d’année de tous les dangers. Juste un marécage dans lequel on s’enfonce lentement depuis longtemps.

                      Quand à l’extrême droite, elle n’aura pas besoin de forcer beaucoup.

                      A force d’envoyer les grecs travailler en Allemagne, les habitants des pays de l’Est en France, les français en Pologne, les portugais au Brésil, il arrivera un moment ou la coupe débordera.

                      L’extrême droite n’a rien à voir la dedans. C’est la dictature extrême de Bruxelles qui organise.

                      La sous extrême droite française se contentera d’obéir aux ordres de l’UE. Rien de plus.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès