• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > 5 et 10 ans de prison pour avoir sectionné des cables télé !

5 et 10 ans de prison pour avoir sectionné des cables télé !

Un jugement du tribunal de Millau le 14 janvier décidera si Rémi et Guilhem, ayant commis l’acte symbolique de sectionner des câbles de relais télé pendant le premier tour de l’élection présidentielle en 2007 méritent... 5 et 10 ans de prison !

Pour un poids, combien de mesures ?

Il s’agit d’un jugement qui sera prononcé le 14 janvier à Millau, à l’encontre de deux "malfaiteurs" ayant commis le "crime" de sectionner des câbles de relais télé pendant le premier tour de l’élection présidentielle en 2007.

Si le message est clair, pacifiste et parfaitement indolore pour la plupart d’entre nous, il ne l’est pas pour la justice millavoise : 5 et 10 ans de prison sont requis à leur encontre pour "association de malfaiteurs" !

Un comité de soutien a été créé pour venir en aide aux inculpés (à moins que ce ne soient les victimes ?), toutes les infos et contacts sont disponibles ici  :
http://www.soutien-inculpes-relaistv.fr/

Si toute faute mérite sanction, il est évident que celle disproportionnée qui risque de s’abattre sur Guilhem et Rémi a valeur d’exemple pour avoir osé s’opposer à la grand-messe médiatique.

Et pendant ce temps là, des fraudeurs de haut vol sont graciés, et les responsables du krach boursier se refont une santé au Monopoly...

Tout relais de cette affaire, ainsi que de l’existence du comité de soutien et de ses actions peut aider à une prise de conscience collective des dangereuses dérives que subit notre société depuis ce mois de mai 2007 !


Moyenne des avis sur cet article :  4.83/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • ARMINIUS ARMINIUS 7 janvier 2009 07:57

    Le Haddock c’est bien un poisson enfumé ?


    • jeancitoyen jeancitoyen 6 janvier 2009 20:33

      Bien évidemment ces deux personnes méritent une sanction. On ne peut dégrader ainsi le bien d’autrui si cela n’est pas justifié.

      Bien évidemment que 5 et 10 ans représentent une peine complètement disproportionnée au regard de l’acte commis.

      Mais force est de constater que nous remontons peu à peu le temps ... Nous revenons au temps des péages, de la gabelle et de la dîme ! Nous revenons au temps de la Justice du Seigneur.

      Les exemples de ce genre sont légions. Peines lourdes pour les uns, légères ou inexistantes pour les autres.

      "Selon que vous serez puissant ou misérable,
      Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir."

      Il faudra bien, un jour, que les citoyens de ce pays ouvrent les yeux ...


      • finael finael 6 janvier 2009 23:18

        Qu’on les pende !

        Comment ?

        Avoir privé quelques "bons citoyens" de leur abrutissement quotidien !

        Quel insulte au pouvoir ! Quel acte terroriste !

        Ce n’est pas comme déménager le matériel d’une entreprise à l’insu des travailleurs, ni frauder des milliards en ruinant quelques centaines ou milliers de personnes, ou encore jeter à la rue des "mauvais payeurs" ayant perdu leur boulot ... broutilles !

        Il s’agit là d’un acte de lèse-propagande, un crime contre le bourrage de crânes, d’un génocide d’électrons !.

        Je propose l’écartèlement en public en place de Grève !!!


        • TSS 6 janvier 2009 23:33

          en contrepartie où sont les fameuses sanctions promises par sarkho si les banquiers ne respectaient pas la

          deontologie(laquelle ?) eux qui sont en train de se faire des couilles en or sur le dos des emprunteurs qui

          sont aussi des contribuables qui vont mettre 30 ans à rembourser des dettes qui ne sont pas les leurs... !!


          • TSS 6 janvier 2009 23:38

            comment se fait il que ces dirigeants huppés qui se sont fait des stock options et des parachutes

            phénomenaux avec l’argent du "clampin" moyen sans son autorisation et sans même le mettre au

            courant...comment se fait il qu’aucun ne soit encore mis en examen pour pratiques frauduleuses et abus... ?


            • Bois-Guisbert 7 janvier 2009 00:55

              Peine maximale sans hésitation, pour servir d’exemple aux petits cons qui se croient tout permis au motif qu’ils se décrètent dans leur bon droit !

              D’aileurs s’ils avaient agi pendant un reportage larmoyant sur le sort-tragique-des-sans-papiers-échoués-dans-une-société-impitoyable, leurs défenseurs d’aujourd’hui seraient leurs plus sévères accusateurs.


              • Üriniglirimirnäglü Üriniglirimirnäglü 7 janvier 2009 03:37

                Une partie des êtres humains préfère risquer de perdre un peu (d’argent, de temps, de confort, de liberté...) pour tenter de permettre à la situation de la majorité de leurs semblables de s’améliorer, tandis que d’autres appartiennent sans complexe au camp de ceux que ça ne gêne pas de gagner beaucoup en privant les autres, y compris des moyens de subvenir à leurs besoins les plus élémentaires.

                Ce qui est mal fait, dans la vie, c’est que ce second profil, qui semble pourtant trés éloigné de celui du voisin, du collègue de travail, du gendre ou du compagnon idéal, est trés souvent celui qui est associé à la faculté de commandement.
                L’autorité et le leadership vont en effet souvent avec la recherche égoïste et égocentrique du profit personnel et du pouvoir, ainsi assez souvent qu’avec l’absence de principes et de considération pour les autres, surtout à l’égard de ceux qui risqueraient de devenir des concurrents sérieux dans la course aux ressources (nourriture, partenaires sexuels, argent, considération, pouvoir...).
                C’est ce qui explique en partie que des crapules puissent être réélues malgré leurs frasques.

                L’abnégation n’est pourtant peut-être pas si rare que ça chez les "leaders", mais le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle n’est certainement pas autant médiatisée, ni même considérée, que la capacité à réussir envers et contre les autres. En d’autres termes, la capacité à privilégier la réussite collective à sa propre réussite fait plus souvent l’objet de considérations "de façade" que d’une réelle promotion, notamment au sein des milieu les plus proches du pouvoir et même (surtout ?) dans ce qui pourrait paraître comme le "temple" du jeu collectif, à savoir l’entreprise.
                Au fond, cette qualité humaine, qu’on peut qualifier de générosité, est bien plus méprisée que louée, surtout quand il s’agit d’en considérer l’utilité et l’efficacité pour assurer et assumer un quelconque leadership. En réalité, qu’on le veuille ou non, générosité et altruisme riment pour beaucoup avec faiblesse et niaiserie.
                De deux candidats, le plus rusé, ou du moins celui qui apparaîtra comme tel, sera souvent le mieux considéré.

                Dans la mesure où, parallèlement, les personnes ayant un profil altruiste sont souvent parmi les moins enclines à se mettre en avant et à diriger les autres, souvent plus par éducation et par rejet des valeurs et "qualités" associées au leadership que par réelle incompétence, il est bien évidemment impossible d’envisager une correction spontanée de cette situation pourtant dommageable.

                Pourtant, les apports de certaines sciences humaines, notamment la psychologie et la sociologie des organisations, devraient permettre à tous, les égoistes, les altruistes et les autres, de comprendre et d’admettre certaines vérités humaines, scientifiquement démontrées, intangibles et transcendant les idéologies et les religions.

                La plus clairement intelligible des vérités, la plus simple à énoncer et la plus puissante est, à mon sens, le fait que le respect de l’autre est une, si ce n’est LA composante indispensable à placer au coeur de toutes les solutions destinées à organiser les conditions d’une vie meilleure pour le plus grand nombre et ce, dans quelque domaine de l’activité humaine que ce soit.

                Même si la promotion de la parité peut sembler prometteuse, en ce qu’elle promet une plus grande pénétration des valeurs dites féminines au sein des cercles de pouvoir, la société occidentale ne s’oriente cependant pas dans le sens d’un meilleur respect de cette vérité fondamentale.

                Sans doute parce qu’elle a vu le niveau général d’éducation de sa population s’élever, cette société a privilégié, bien au delà du raisonnable, le goût pour le dévoilement du "dessous des cartes" et la fascination pour les "égoûts de l’histoire", et négligé d’investir de manière raisonnée, efficace et réaliste dans la recherche du bonheur collectif. A cet égard, certaines doctrines, notamment celles de Machiavel ou de l’art de la guerre, semblent être, plus que jamais, des valeurs sûres, érigées en modèle, au départ dans l’entreprise et la politique, puis dans toute la société.

                Mais je pense qu’un point de rupture est en train d’être atteint, au delà duquel les forces centrifuges mises en mouvement par ces récentes évolutions sont telles que leur intensité fait courir un risque sérieux d’éclatement irrémédiable du collectif, mode d’organisation de la vie humaine, qui, tel un culte, ne tient sur le long terme que par la foi et la volonté collective et se meurt quand il commence à manquer de croyants.

                Aussi, il est urgent que ceux qui se reconnaissent dans l’énoncé du premier profil se convainquent du fait :

                - qu’ils sont bien plus nombreux qu’ils ne le pensent à nourrir les mêmes aspirations de justice sociale ;

                - que le temps est désormais venu pour eux de considérer objectivement les connaissances, les méthodes et les moyens qui s’offrent à celui qui nourrit de tels espoirs pour lui permettre de tenter de faire évoluer les choses positivement ; connaissances, méthodes et moyens qui lui permettront d’exercer un leadership efficace et éclairé, sans être contraint de sombrer dans les travers et la facilité d’un machiavélisme contraire aux intérêts de chacun. Il est nécessaire que chacun de ceux que cette situation révolte se pose la bonne question, celle de son apport à la collectivité pour permettre aux choses d’évoluer dans un sens positif, vers plus de justice sociale.

                Et s’agissant des titulaires de mandats publics, je verrais d’un bon oeil qu’il leur soit défendu à jamais de se présenter à une quelconque élection, dés lors qu’il est prouvé qu’ils ont sciemment trahi la confiance que les électeurs avaient placée en eux. Les promesses de campagne non tenues seraient ainsi sanctionnables par une exclusion définitive du jeu démocratique. La "dureté" de ce type de mesure est à mon sens le prix à payer pour disposer d’une démocratie durable.

                Et il faut aussi créer un délit (voire un crime) de mise en danger de société humaine. A ce titre, la proposition de suppression du juge d’instruction pourrait être sanctionnée de la peine capitale, à savoir l’engeôlement à vie, avec TF1 diffusé à fond les ballons 20 h sur 24 dans la cellule.


                • ddacoudre ddacoudre 7 janvier 2009 12:46

                  bonjour Urini

                  j’ai touvé bonne ton analyse mais humoristique tes conclusions et solutions s’agissant des mandats publics et la définitions d’un nouveau délit ou crime. il n’y a pas de solution par cette voix, la seule, résulte de l’émancipation humaine mais l’on y avance à pas de fourmis quand l’on ne recule pas comme en ce moment où nous éteignons les restes de la pensée du siécles des lumières.

                  cordialement.


                • Vilain petit canard Vilain petit canard 7 janvier 2009 09:53

                  Ouais, 5 et 10 ans, c’est plutôt des sanctions pour crime de sang plus ou moins volontaire. Ce verdict démontre en creux les vraies valeurs défendues par la justice : deux jeunes qui coupent un câble télé destiné à abrutir les citoyens, c’est une association de malfaiteurs (certainement en vue d’actions terroristes), tandis que claquer 5 milliards qui ne vous appartiennent pas (Société Générale), c’est un léger dysfonctionnement, sanctionné par une semi-promotion pour Daniel Bouton. Le tout dans un silence médiatique généralisé. Vous pensez, en vouloir à la télé, faut être fou, ça demande une sévérité exemplaire...

                  A quand la nouvelle affaire Calas ?


                  • Vilain petit canard Vilain petit canard 7 janvier 2009 12:12

                    Ah désolé je m’ai trompé, ce n’est pas un verdict, mais la peine maximale encourue pour association de malfaiteurs. Il faut dire qu’à deux, ils forment une sacrée bande... Mais bon, on voit bien où ça nous mène. 


                  • bulu 7 janvier 2009 10:19

                    [cynisme=ON]
                    Je ne comprends pas, quel interêt de couper des câbles télé alors qu’il suffit de ne pas la regarder.
                    [cynisme=OFF]



                    • Booz Booz 7 janvier 2009 11:28

                      On s’est trés bien que les mecs vont s’en sortir avec du sursit.



                    • lowlow007 lowlow007 7 janvier 2009 13:31

                      On sait très bien...


                    • lowlow007 lowlow007 7 janvier 2009 13:32

                      sursis


                    • anna blandi 7 janvier 2009 17:08

                      Vous avez mal lu, ils risquent jusqu’à 5 et 10 ans et non "10 à 15" !







                    • Booz Booz 7 janvier 2009 11:27


                      La justice c’est pas une chambre de compensation.


                      C’est parce qu’un boulanger a tué une vielle dame à Toulouse que tu as le droit de violer la boulangère qui habite Lille.

                      Ceux qui commettent des crimes ou des délits en bourse doivent être sanctionner et aussi ceux qui détruisent le biens d’autrui.

                      Sarko use de son droit de grâce et si cela ne te plait pas libre à toi de voter à la prochaine élection pour un candidat qui promet de supprimer ce droit, mais à ma connaissance aucun candidat crédible (y compris Ségo ou Bayrou) ne s’y sont engagés formellement.


                      • marc berger marc berger 7 janvier 2009 12:53

                        Le problème c’est qu’il n’y aura pas de jugement pour ceux qui ont contribué au pillage de nos richesses et ainsi contribué à accentuer cette crise mondiale. Donc non la justice actuelle n’est pas du tout partiale, voire l’affaire de tarnac, où on à toujours pas de preuves concrètes contre Julien coupat mais il est bel et bien en prison.
                        Et la liste est longue, bref bien venu dans ce Nouvel Ordre Mondial ou "comment élever les humains comme des moutons"



                      • appoline appoline 8 janvier 2009 12:46

                        @ Marc Berger,
                        Vous êtes sur la bonne voie. La moutonisation s’accélère et Sarko n’a fait qu’enclencher la vitesse supérieure mais avec un tel zèle.


                      • marc berger marc berger 7 janvier 2009 12:55

                        oups remplacer "partiale" par "impartiale".


                        • claude claude 7 janvier 2009 17:12

                          @ 				par archibald haddock 								 (IP:xxx.x00.195.29) le 7 janvier 2009 à 13H04 				
                          				
                          				

                           
                          • 					Les révolutionnaires c ’est sacré , faut les laisser faire ...

                          parfaitement d’accord avec vous capitaine !


                          surtout quand ils luttent contre la crétinerie et le panurgisme ! et contre le fait que l’on veuille par prestidigitation, nous faire prendre des poches de rétention de liquides pour des objets éclairant la nuit profonde... et que pour cela, on emploie des moyens capillo-tractés !!! smiley

                          allez, l’humour au pouvoir !

                          et que saint desproges nous protège !
                           smiley smiley

                        • ninou ninou 7 janvier 2009 13:15

                          Je pense malheureusement que si cette peine maximale est appliquée, il y aura beaucoup de français pour l’approuver.
                          Entendu hier soir, sur FInter (le téléphonne conne, je crois) le témoignage d’une bonne dame téléphile de base qui se plaignait que, du fait de la disparition de la pub à partir de 20h sur le service public, elle était obligée d’attendre la fin des programmes pour remplir son lave-vaisselle, elle ne savait plus trop quand elle devait faire sa pause-pipi, et elle tremblait d’horreur en imaginant le cas de ces gens qui ont des enfants à coucher et qui n’ont plus de créneau pour pouvoir le faire !!!
                          L’intervenant (dont j’ignore le nom) aurait balayer d’un revers de la voix de telles trivialités qui font plutôt frémir quant à la misère de la vie privée et intellectuelle de certains concitoyens... mais non : il a aussitôt pris une voix grave pour annoncer que OUI, les foyer français vont être obligés de repenser totalement leur quotidien à la suite de la suppression de la pub....

                          Alors imaginez... couper tout net la télé !? C’est comme leur couper les veines !


                          • miwari miwari 8 janvier 2009 23:53

                            Excellent smiley


                          • ninou ninou 7 janvier 2009 13:17

                            L’iintervenant aurait pu balayer (pardon)


                            • lowlow007 lowlow007 7 janvier 2009 13:26
                              Et combien de jours de prison pour les Chirac, Dray, Fabius Tibery,Santini,Villepin,Pasqua, Tapie, Sarko, Balkany et consorts ???
                              Rien pour eux, c’est dégueulasse, ça me répugne.
                              J’appelle maintenant tous les français dont le seul petit pouvoir (qu’ils croient avoir) est de mettre un bulletin dans une urne, pour savoir si tel ou tel e*****é sera élu, de ne plus se faire piéger en votant, c’est à dire de ne même plus se faire chier à aller voter, après tout qu’ils se débrouillent !
                              C’est vrai quoi, ils ne feront jamais rien pour nous mais tout pour eux, alors oublions les !
                              Oubliez les débats politiques sur les uns et les autres, c’est les mêmes !
                              Plus aptes à défendre leurs ambitions personnelles que de sauver un pays moribond...
                              on vous a fait croire que pendant un quart d’heure, vous étiez en démocratie ? c’est faux , on vous a bourré le mou, avec la complicité des médias pendant un an ou deux pour savoir, par exemple, entre sarko-sego ou sego-sarko pour qui il conviendrait de voter ? je me trompe ?
                              Lorsque le jour des élections arrive, silence, vous même, vous hésitez, je voterais bien pour le petit proche de mes convictions mais non, je ne peux pas, c’est plus fort que moi, après tout marc olivier a dit sarko ? Bon je vote sarko, ça doit être bien alors...c’est un peu résumé, mais c’est comme cela que ça se passe !
                              NE VOTONS PLUS ! nous serons enfin libres !!!

                               

                              • lowlow007 lowlow007 7 janvier 2009 13:30

                                Vive les coupeurs de cables d’antenne, vous avez vu la grande lessive ?
                                Un très bon film de Mocky, un visionnaire...
                                Vous auriez voulu voir Bourvil et Blanche en prison ?


                                • zelectron zelectron 7 janvier 2009 14:19

                                  Pour que la peine requise soit si lourde il y a necessairement un grief d’une gravité exceptionnelle :
                                  ils ont peut être pété les câbles en leur faisant subir les derniers outrages ?
                                  Là je comprend mieux l’avocat général...


                                  • claude claude 7 janvier 2009 17:03

                                    pour le moins qu’on puisse dire, c’est que les faits sont gravissimes : pire qu’un cack boursier !

                                    ces délinquants ont privé des milliers de cerveaux de leur connexion divine quotidienne ... un sevrage aussi brutal a dû être hyper douloureux et infliger un traumatisme sans précédent !!!

                                    ils ont bafoué la sainte maxime du grand théoricien patrick le lay :"

                                    • "Or pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible (...)."
                                    coca-cola, avait d’ailleurs enregistré un recul alarmant de ses ventes sur la région de millau !!!

                                    tout cela à cause de ces sales gauchistes-anarchistes-altermondialistes et en plus, mal peignés !

                                    blague à part, ces 2 garçons ont dégradé du matériel public et prive, et donc à ce titre être condamnés pour celles-ci à hauteur du montant des réparations.

                                    espérons que les juges sauront faire le distingo entre l’atteinte "lèse-télé" et la vraie nature des dégats. et qu’ils ne seront sanctionnés que pour la dégradation de propriété privée.

                                    dans le cas contraire, la prochaine fois, on peut leur sugérer de faire de l’abus de bien sociaux en spéculant ou en ruinant, des petits épargnants ou une banque, et de réclamer 43 millions de dommages et intérêts...

                                    • Deneb Deneb 7 janvier 2009 17:56

                                      Quelle sanction pour Fréderic Lefebvre, pour avoir empêché un bon fonctionnement d’Internet avec sa campagne de spamming sur Facebook ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès