Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > A bas les experts ?

A bas les experts ?

La démocratie participative doit nous enthousiasmer : elle valorise les expériences de chacun, souvent riches d’enseignements, elle remet le citoyen au centre et elle permet au politique de reprendre contact avec lui.

Il reste qu’il est nécessaire de la vivre intelligemment et pleinement. La participation ne peut être complète que dans un esprit d’ouverture à l’autre. Sans cela, elle risque de se résumer à l’expression juxtaposée d’ego surdimensionnés. Participer, c’est parler, c’est aussi écouter.

La réaction violente du premier article de Bernard Dugué au lancement de Terra Nova est symptomatique d’un mode de participation fermé. Ingénieur de l’Ecole nationale supérieure des Mines, titulaire de deux doctorats, il se présente comme « scientifique, philosophe », mais nie aux intellectuels le droit de s’exprimer, de lancer des initiatives.

Au nom des citoyens, il maudit les experts, êtres prétentieux évidemment apatrides. A l’entendre, seul l’anonyme devrait avoir droit à la parole. Et encore faudrait-il qu’il n’ait pas de diplôme : l’énarque inconnu serait, lui, immédiatement soupçonné de participer à un complot. Des intellectuels, des chefs d’entreprise, des responsables associatifs qui s’associent pour réfléchir, et c’est « une élite qui s’arroge les prérogatives pour penser le politique ».

Comment réinventer la gauche alors ? Uniquement avec les citoyens dénués d’expertise ? Mais y en a-t-il d’ailleurs ? Non, nous sommes d’accord. Il faut rassembler tous ceux pleins de bonne volonté, ceux qui ont l’expérience du quotidien, et ceux dont le travail est, précisément, d’analyser la société. Vraisemblablement, à y regarder d’un peu plus près, c’est l’ambition de Terra Nova.

Leur conseil d’orientation scientifique rassemble les personnalités les plus reconnues de l’espace intellectuel français, c’est un fait. Mais est-ce blâmable ? En toute bonne foi, on peut reconnaître que les idées de Philippe Askhenazy sur le Smic ou de Pascal Savidan sur l’égalité des chances sont plutôt novatrices, et que le travail collectif de tels chercheurs sur des propositions politiques ne serait pas dénué d’intérêt… Il n’empêche, c’est vrai, leur travail, s’il n’était pas confronté à l’expérience de la population dans son ensemble, pourrait trouver des limites. Dans ses inspirations comme dans ses conclusions. Aussi Terra Nova a-t-elle d’ores et déjà ouvert des forums, où chacun peut proposer des sujets de réflexion et réagir aux publications produites.

Ce « think tank », comme on dit, semble ouvert sur l’international. Est-ce un mal ? Parce qu’il y a des ratés à l’étranger, on ne devrait pas regarder ce qui a pu y marcher ? Drôle de raisonnement. Si l’on s’inspirait de la politique de Ken Livingstone pour soulager la grande pauvreté, serait-on obligé de répliquer les erreurs qu’a portées la Troisième Voie, et que ses inspirateurs mêmes ont reconnues ? A l’évidence non.

Un conseil donc : soyons ouverts ! Comme Terra Nova qui va jusqu’à faire de la pub sur son site pour ce que d’aucuns appelleraient ses concurrents... Travaillons sans esprit d’exclusivité, exprimons-nous et écoutons-nous, saisissons-nous des nouveaux outils qui nous sont offerts, et faisons de Terra Nova un lieu d’échanges citoyens. Parce que ça dépend de nous tous.


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • 1984 16 mai 2008 12:10

    J’ose imaginer qu’il s’agit là de naîveté...


    • jaja jaja 17 mai 2008 10:53

      Hélas c’est bien pire.... Une belle brochette de politicards et de dirigeants d’entreprises... Ou sont les dirigés ? C’est pour refonder la gauche ? Mouarf...


    • bobbygre bobbygre 16 mai 2008 12:48

      Leur conseil d’orientation scientifique rassemble les personnalités les plus reconnues de l’espace intellectuel français, c’est un fait. Mais est-ce blâmable ?

      ah, ça... Conseiller en communication, membre de directoire d’un groupe financier, avocat, consultant, dir de com, anciens préfets... voir ici

      Que des gens sans doute trés critique envers le système, tout prêt à changer les choses tellement la société telle qu’elle tourne actuellement leur est défavorable...

      On sent que ça va démenager ; sur qu’ils vont nous trouver des solutions...


      • sery 16 mai 2008 15:48

        Que demander à un expert sans y laisser sa chemise ?!

        Qu’il énonce une réponse raisonnablement motivée aux questions se concluant par oui ou non qu’on lui pose.

        Car tout le monde se fiche pas mal de leurs avis pédants sur la marche générale du monde, il est pour ceci du mauvais côté de la lunette astronomique pour etre credible


        • LE CHAT LE CHAT 16 mai 2008 17:18

          chouette , encore une variante , les experts Solferino

           

           

          • Mohammed MADJOUR Mohammed 16 mai 2008 18:17

            "La démocratie participative"

            Cela s’appelle un pléonasme politique... inventé il vrai par Son Incompétence Ségolène !

            La démocratie est d’abord un système politique qui exige une grande intelligence collective ! Quand un peuple est intelligent, il rêve et agit intelligemment c’est à dire de manière collective sans demander à tel ou tel citoyen de participer, l’exclusion étant bannie !

            Ce que veut votre Sarkozy dans la vie, vous le voulez aussi et tout le monde le veut aussi, il n’y a aucun mystère !

            La démocratie serait donc d’obliger tous les responsables politiques à respecter les lois et à faire respecter les lois car c’est leur responsabilité !

            Il faut les contraindre à se référer à un ensemble de lois connues de tous mais qui seront écrites et publiées sous forme d’une "DECLARATION UNIVERSELLE DES DEVOIRS DE L’HOMME" !

            Tant qu’il subsiste des pouvoirs individuels, il y’aura toujours la misère et la médiocrité !

            C’est simple mais bizarrement personne n’en veut : La démocratie veut dire obéissance aux lois et non aux hommes et les lois c’est tout le monde et c’est personne ! Voulez-vous devenir libres oui ou non ?

            MOHAMMED.


            • bernard29 candidat 007 16 mai 2008 23:51

              je viens de lire le texte sur la réforme des institutions sur le site de Terra Nova ; Quelle tristesse !!! le "comité balladur" était beaucoup plus réformiste et travaillé.

              C’est encore moins avancé, plus technocratique que le projet institutionnel du PS, c’est moins convainquant et clair que le "rapport Bel" du PS.

               Si c’est cela le radicalisme de Terra Nova , ils peuvent se rhabiller.  !!!


              • LAN 17 mai 2008 08:38

                 Je viens moi aussi de lire cette note, et j’ai notamment remarqué dès sa présentation qu’elle s’intéresse de manière "spécifique [au] statut de l’opposition". A partir de là, s’étonner de ce que texte n’évoque pas la totalité des réformes à mettre en place... ne vaudrait-il pas mieux faire preuve d’un minimum d’honnêteté intellectuelle ? quant au "comité balladur" "beaucoup plus réformiste et travaillé", si l’on considère cette question spécifique des droits de l’opposition (et après tout n’est-ce pas tout de même un peu important ?) hé bien on s’aperçoit qu’il ne l’est pas tant que ça... plus largement, je ne comprends pas cette haine qui se déverse sur ce groupe depuis l’annonce de sa constitution. ok, il y a des noms connus, ok il y a des intellectuels et des experts, mais en quoi parce qu’ils sont experts et connus etc n’auraient-ils pas comme tout le monde droit à la parole, à la réflexion etc ? et quand on prétend d’emblée qu’ils ne sont pas de gauche, sans avoir rien lu de leurs écrits ou de leurs propositions, c’est dommage : regardez un peu les travaux d’askhenazy sur le smic ou de maurin sur le ghetto français ! si l’on se contente de dire "’ouh là, ils sont polytechniciens/ énarques/ je ne sais quoi" pour dire qu’ils ne valent rien... à ce compte-là pourquoi ne pas tenir les mêmes propos sur un Monsieur comme Yves Salesse, de la fondation copernic, qui si je ne me trompe pas est énarque et conseiller d’Etat ? pour moi on n’est jamais trop nombreux, d’où qu’on vient, pour faire avancer la gauche et la société en générale, et je ne vois pas pourquoi les uns (quels qu’ils soient) seraient plus légitimes que les autres (quels qu’ils soient aussi !) pour le faire...


                • bernard29 candidat 007 17 mai 2008 11:45

                  C’est pas de la haine. Que des gens se réunsissent pour débattre , c’est trés bien.

                  Mais pourquoi sur le texte cité , vous ne parlez que du statut de l’opposition. Et qu’est-ce que ça veut dire ’statut de l’opposition". ??

                  Vous ne parlez pas du non cumul des mandats et fonctions, du Référendum d’initiaitive citoyenne, de la proportionnelle... voici le texte du Rapport Balladur sur le cumul des mandats, vous m’en direz des nouvelles. !!!

                  " Le renforcement du Parlement par le biais d’attributions nouvelles et de méthodes de travail mieux adaptées aux exigences de la démocratie n’a de sens que si les membres du Parlement sont mis en mesure d’exercer pleinement la mission que le peuple leur a confiée. Mais il ne se portera à la hauteur de cette tâche que s’il est réellement représentatif de la diversité de l’opinion publique et si l’opposition trouve, au sein des deux assemblées qui le composent, une place à sa mesure.

                  1 – Accroître la disponibilité des parlementaires

                  L’activité parlementaire de législation et de contrôle constitue, par elle même, une activité à temps plein. Aussi le Comité est-il d’avis que l’interdiction du cumul des mandats et des fonctions est la seule mesure qui corresponde vraiment aux exigences d’une démocratie parlementaire moderne.

                  Seule parmi les grandes démocraties occidentales, la France connaît une situation de cumul important des mandats. En dépit des législations en vigueur depuis que des limitations ont été, en 1985 puis en 2000, édictées, le cumul des mandats, même limité, demeure la règle et le non cumul l’exception : 259 des 577 députés sont maires, 21 sont présidents de conseil général, 8 sont présidents de conseil régional ; 121 des 331 sénateurs sont maires, 32 sont présidents de conseil général, 3 sont présidents de conseil régional ; et pratiquement tous les parlementaires sont, à tout le moins, conseillers municipaux ou généraux. A cette situation s’ajoute le fait que les établissements publics de coopération intercommunale ne sont pas dans le champ des interdictions de cumul.

                  Dans ces conditions, il est apparu au Comité qu’afin de donner aux parlementaires la possibilité d’exercer la plénitude des fonctions que leur mandat leur confère l’on devait s’acheminer vers l’interdiction du cumul des mandats et des fonctions.

                  Le Comité est conscient qu’il s’agit là d’une rupture avec des pratiques anciennes. Il sait que l’opinion publique y est peut-être moins prête qu’elle même ne le croit. Pourtant, même si une majorité des membres du Comité considère que le cumul d’un mandat parlementaire et de fonctions locales non exécutives doit encore demeurer possible, sa conviction unanime est que le cumul entre un mandat national et des fonctions exécutives locales, y compris à la tête d’un établissement public de coopération intercommunale, doit être proscrit et que notre pays doit, en toute hypothèse, s’engager sur la voie du mandat parlementaire unique (Proposition n° 56).

                  Il recommande que l’acheminement vers ce mandat parlementaire unique, qui implique une refonte de diverses dispositions organiques du code électoral, s’accomplisse de manière progressive à la faveur de chacune des élections municipales, cantonales et régionales à venir, à l’issue desquelles les parlementaires élus lors de ces scrutins seraient tenus de choisir entre leur mandat national et leur mandat exécutif local.

                  C’est primordial .

                   

                   

                   


                  • Mr Mimose Mr Mimose 17 mai 2008 16:18

                    J’y comprend plus rien !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès