Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > À ceux qui sont sur une première ligne à haute tension !

À ceux qui sont sur une première ligne à haute tension !

Les agents EDF

Vidéo compensatrice

Les opposants au nucléaire sont souvent excessifs, parfois injustes envers cette armée d'anonymes valeureux qui affronte au quotidien bien des périls pour maintenir notre niveau de vie et la prospérité de notre nation. C'est ainsi qu'en toute justice et en bonne politique, nous ne pourrons jamais rien faire sans l'adhésion d'une partie des employés de l'industrie nucléaire.

Ce sont eux qui peuvent briser l'omerta, qui peuvent apporter des solutions transitoires pour sortir sans conséquences dramatiques de ce choix si critiquable. Ce sont enfin eux qui devront être respectés pour ne pas avoir une nouvelle vague de chômeurs comme on aime si souvent le faire dans ce pays, où les travailleurs sont des variables éjectables.

Hélas, d'autres ne sont pas de cet avis et j'ai reçu une charge terrible contre nos amis, les salariés des centrales nucléaires. Je vous la livre telle quelle, sans rien avoir retouché. Elle a le mérite de pointer quelques réalités mais en les noircissant à l'envie et sans nuance. C'est ce piège que nous devons éviter. Je vous laisse votre faire une opinion !

Cher Nabum. Je viens vous soumettre une modeste contribution au débat que vous alimenter chaque jour au travers des pérégrinations des caravaniers indignés par le nucléaire. Je constate avec un certain agacement que vous ne tirez pas sur les lampistes, qui en la circonstance, sont, selon moi, partie prenante dans cette farce dramatique. J'use à dessein de l'ironie que vous semblez goûter. Merci de bien vouloir relayer ma prose à l'heure où Montebourg tombe le masque du PS en affirmant que le Nucléaire est une filière d'avenir.

Gloire à ces héros méconnus.

Nous devons tout d'abord nous incliner devant le sacrifice que les agents d'EDF font de leur héritage génétique. Ils acceptent sans récrimination et avec un sens du devoir qui les honore ces petits inconvénients qui surviennent au fil des années. Troubles de la thyroïde, problèmes sanguins, difficultés génétiques qui demeurent farouchement niés par leur cher employeur. Pareil don de leur personne mérite le respect !

Nous ne pouvons qu'admirer ensuite cette détermination infaillible qui les anime et qui, le jour venu s'exprimera par la mise en péril de leur existence pour préserver les vies de leurs concitoyens. Il ne fait aucun doute, en effet, que ce seront ces agents de l'ombre, ces petites mains de l'atome qui, ici comme ailleurs, iront dans la fournaise d'un réacteur qui s'emballe pour sauver ce qui peut l'être encore. À ce moment là, les décideurs politiques, les financiers, les ingénieurs, les scientifiques ou les actionnaires seront bien loin de la zone de risque quand eux, seront sur cette première ligne à si haute tension !

Il nous faut encore féliciter leur sens du bien public, eux qui dépensent sans compter l'électricité en leurs demeures. Ils ont la lourde responsabilité de montrer à leurs voisins ébahis ce que serait la vie quotidienne d'une nation entièrement autonome en énergie. Des appareils électriques dans toute la maison, un chauffage poussé à fond, des lumières qui brillent toute la journée. Ils sont des exemples et nous ne sommes capables que de jalousie à leur égard.

Plus louable encore est leur sens de l'équité et de la justice sociale. Ils sont les bienheureux bénéficiaires des largesses d'un comité d'entreprise richissime. Leurs enfants disposent de centres de vacances luxueux, ils n'hésitent pas à profiter de voyages fastueux payés en grande partie sur nos factures. Les avantages en nature sont conséquents. Ils ont parfaitement conscience d'être ainsi des privilégiés dans une société en proie à une crise sans précédent. C'est pourquoi nous ne pouvons que louer leur désir collectif de confier les tâches les plus rudes, les travaux les plus dangereux à du personnel intérimaire, frappé plus que tous les autres par la dure réalité de ce monde sans pitié. De ce sacrifice nous devons leur en être reconnaissants.

Ils ont de plus la lourde tâche de relayer auprès de leurs amis, de leur entourage, de leurs relations associatives le discours plein de confiance et de duperie d'un employeur peu scrupuleux de la vérité. Ils ne reculent pas devant cette délicate propagande. Ils se font ainsi les chantres d'une industrie aux si lourdes zones d'ombre. Ils acceptent le risque de s'aliéner des amitiés ou de subir les attaques injustes des opposants à la parole de vérité qu'on leur demande de véhiculer . Ce n'est pas simple de tromper ainsi ce qu'ils aiment ou simplement respectent ou apprécient. Ils le font avec une persévérance qui inspire la plus grande admiration.

Ils ont désormais à supporter le retour à la réalité quand l'actualité braque ses feux sur Tchernobyl, Long-Island ou bien Fukushima. C'est alors avec un patriotisme inégalable qu'ils défendent la version officielle d'une sécurité française largement au-dessus de celles de toutes les autres nations. Ils se targuent ainsi d'être les meilleurs du monde sans se rendre compte de l'incroyable forfanterie que cela représente.

Oui, mon cher Nabum, il est impossible d'accorder la plus petite parcelle de confiance à de tels suppôts d'une religion technologique. Je vous demande de ne jamais chercher à leur donner la parole ni même à tenter un conciliation avec ce genre de personnages. Merci à vous.

Vous admettrez que cette diatribe est parfaitement dérisoire, qu'elle perd, par ses excès toute crédibilité. Je prie les personnels qui se sont sentis offensés, insultés et pourquoi pas humiliés par notre démarche de considérer que ce brûlot n'a qu'une valeur documentaire, simplement illustrative afin de démontrer à quel point une rupture s'est constituée en France sur ce débat.

Nous avons pu constater dans un autre billet à quel point l'écologie était, elle aussi, victime d'anathèmes effroyables. Chers amis, travailleurs dans les centrales nucléaires, vous êtes les cibles et, sans aucun doute, les premières victimes de personnages qui vous endorment avec leurs discours sécuritaires au dessus de tout soupçon - une spécificité française -. Rejoignez-nous sur le terrain du dialogue pour aborder lucidement et loyalement toutes les composantes de cet épineux débat. Ouvrez-nous vos portes pour que demain, vos établissements soient un espace de discussion.

Épistolairement vôtre.

Commentaire confidentiel envoyé par un militant.

Un militant « CGT énergie » d'une centrale nucléaire de la Région Centre que j'ai reçu pendant plus de 2H30 il y a maintenant deux années à ce sujet m'a bien confirmé qu'il y avait des travailleurs étrangers notamment des roumains, bulgares et russes qui vivaient dans des campements comme nombre de nomades du nucléaire et que la direction leur avait interdit de rentrer en contact avec eux. Des vigiles veillaient même à cela.

Ces travailleurs étaient tous des travailleurs du nucléaire dans leur pays d'origine. Cependant, même moins payés en France que les travailleurs EDF ou bien des entreprises sous-traitantes, ils étaient de toute façon bien mieux payés que dans leur pays.

La surveillance quant à leur santé, les irradiations dont ils ont été victimes auparavant par contre ne suivent pas : pas de dossiers.

Si scandales il y a, ce sont bien sur ces deux points, se faire de l'argent sur le dos des travailleurs et de leur santé tout en les mettant en concurrence dans l'Europe toute entière pour les plus grands profits et bénéfices du capitalisme.

Secrètement sein.


Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • frugeky 27 août 2012 10:28

    Nous aurons besoin de ces personnes pour démanteler les centrales. Pis comme de toute façon, pour rester dans le cynisme, ils sont déjà en partie contaminés...Donc il n’y a pas de perspective de perte d’emploi mais réorientation professionnelle dans un même corps de métier. Qu’on leur laisse les menus avantages qu’ils ont (CE) ne me paraît pas excessif au regard de la difficulté qui s’annonce à trouver des solutions pérennes pour démanteler ces bombes à retardement.


    • C'est Nabum C’est Nabum 27 août 2012 10:37

       frugeky


      Un dossier bien complexe en effet. Exigeons cependant une transparence qui ne semble pour être la règle chez les personnels.

      Le risque pris vaut les avantages sans qu’il soit besoin de mettre en péril des sous-travailleurs.

    • sophie 27 août 2012 10:31

      Un autre aspect en effet de ces bouilloires du diable, merci Nabum


      • C'est Nabum C’est Nabum 27 août 2012 10:37

        Sophie


        Monsieur Montebourg veut sans doute redresser la France avec des sous-travailleurs aux sous-constrats sans sécurité. Ce PS devient à vomir.

      • Leo Le Sage 27 août 2012 10:50

        @AUTEUR/C’est Nabum
        Vous dites : "C’est ainsi qu’en toute justice et en bonne politique, nous ne pourrons jamais rien faire sans l’adhésion d’une partie des employés de l’industrie nucléaire"
        Il ne peuvent pas dire grand chose s’ils sont des personnes de la maintenance.
        Le monde de la sous traitance est en général cruel.
        Ils ne peuvent pas apporter de solution.

        Vous dites : "Si scandales il y a, ce sont bien sur ces deux points, se faire de l’argent sur le dos des travailleurs et de leur santé tout en les mettant en concurrence dans l’Europe toute entière pour les plus grands profits et bénéfices du capitalisme."
        Ca fait plaisir de voir que vous devenez raisonable... smiley
        Comme je vous disais c’est dans la maintenance qui est sous traitée qu’il y a un vrai soucis !

        Merci de progresser dans le bon sens.

         
        Cordialement

        Leo Le Sage
        (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


        • C'est Nabum C’est Nabum 27 août 2012 11:13

          Leo Le Sage


          1 : La soustraitance n’a pas sa place dans les centrales. C’est une insulte au discours sur la sécurité, c’est une aberration contre laquelle nous devrions que l’on soit Pour ou Contre le Nucléaire !

          2 : Ce ne sont hélas pas mes propos
          Je croyais progesser grâce à vos conseils précieux, je constate que ce n’est pas encore pour maintenant

          Radieusement

        • Leo Le Sage 27 août 2012 11:38

          @AUTEUR/Par C’est Nabum (xxx.xxx.xxx.228) 27 août 11:13
          Vous dites : « La soustraitance n’a pas sa place dans les centrales »

          Je le sais je suis le premier à être contre, pendant que vous et d’autres parlent de nucléaire sur le plan technique.

          Vous dites : « Ce ne sont hélas pas mes propos »
          Je sais qu’une partie vient du témoignage...

          Vous dites : « Je croyais progesser grâce à vos conseils précieux, je constate que ce n’est pas encore pour maintenant »
          Mais si vous progressez, cet article en est un que j’espérais de vous !
          Je ne m’y attendais pas si tôt car c’est quand même un peu chaud je trouve...

           
          Cordialement

          Leo Le Sage
          (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


        • C'est Nabum C’est Nabum 27 août 2012 12:01

           Leo Le Sage 


          Flatteur !

        • joletaxi 27 août 2012 18:24

          c’est à désespérer

          voilà un article bien torché,un auteur aimable et acceptant la controverse, et quasi aucun intérêt !!!

          je suis sincèrement avec vous, même si nous ne nous accorderons jamais sur ce sujet.


          • C'est Nabum C’est Nabum 27 août 2012 20:13

            Joe le râleur


            Vous avez peut-être raison
            Trop de circonstance et surtout un sujet épuisé et un auteur épuisant ou l’inverse.

            Merci de venir me titiller

            • C'est Nabum C’est Nabum 28 août 2012 11:12

              yoann 


              Merci pour cet énorme ...

              Sachez qu’il a consommé la rupture avec l’orgnisateur de la caravane des indignés du nucléaire parce qu’il refusait qu’on évoque ainsi les ouvriers du nucléaire.

              Chez eux, il y a tous les aspects décrits ici.
              Ceux qui luttent honnêtement pour la vérité et la transparence, ceux qui vivent grassement d’une industrie douteuse, ceux qui adhèrent peinement à un projet honteux en conscience.

              Rein n’est jamais simple

              • C'est Nabum C’est Nabum 29 août 2012 06:15

                 yoann 


                Il y a un moyen de ne pas perdre de vue mes articles et ceux qui n’ont pas été sélectionnés
                J’ai un modeste blog qui garde trace de tout celà

                Ne reprochez pas à Agoravox son succès, c’est ce qui en donne l’intérêt !

              • Marco07 29 août 2012 12:15

                 il y a maintenant deux années à ce sujet m’a bien confirmé qu’il y avait des travailleurs étrangers notamment des roumains, bulgares et russes qui vivaient dans des campements comme nombre de nomades du nucléaire et que la direction leur avait interdit de rentrer en contact avec eux. Des vigiles veillaient même à cela.


                Si vous avez des sources officielles, ça serait encore mieux, et savoir à quelles tâches ils sont destinés....

                Mais ça ne m’étonne pas, j’ai déjà vu ce genre de méthodes dans d’autres secteurs, où sur des postes qui ne sont pas dé-localisable, on met le salarié en concurrence avec des salariés aux conventions collectives de leurs pays respectifs qui dorment dans des roulottes, bossent 48h par semaine et ne peuvent pas l’ouvrir... C’est un peu notre « rêve Européen » à nous, même si c’est assez paradoxal d’autoriser ça dans un pays avec un fort taux de chômage, « gagner quelques centaines d’euros » (alors que ces salaires ne seront pas dépensés en France) d’un côté et en dépenser un petit millier de l’autre.

                • C'est Nabum C’est Nabum 29 août 2012 12:24

                  Marco


                  Un billet viendra prochainement ...

                  Ce sont les activités le splus à risque naturellement !
                  De la maintenance en zone fortement contaminée.

                  Le Roumain est sans doute plus résistant .... Nous ne faisons jamais les choses à la légère dans l’industrie la plus sûre au monde !

                • Marco07 29 août 2012 12:55
                  Le Roumain est sans doute plus résistant .... Nous ne faisons jamais les choses à la légère dans l’industrie la plus sûre au monde !

                  Je ne pense pas que ça soit spécifique à un secteur en particulier (malheureusement)... Pour moi ce genre de choix, au delà d’être dangereux sur le plan de l’emploi (souvent non qualifiés et non formés), est dangereux sur le plan économique. 

                  J’ai discuté avec quelqu’un qui avait une entreprise dans le secteur des énergies... Et qui se vantait d’employer de la MO importée. Au prétexte qu’ils sont plus travailleurs car loin de la famille... (le plus « marrant », c’est que ça concernait une entreprise dans le renouvelable qui était subventionnée)

                • C'est Nabum C’est Nabum 29 août 2012 13:23

                  Marco


                  Hélas vous avez raison

                  L’ironie fait parfois du bien même si elle ne reflète pas toute la réalité.

                  Le capitalisme sauvage est totalement démuni d’humanité et ceux qui le soutiennent sont des monstres de cupidité sans cœur !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès