Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Ah, et si pour Sarkozy l’esclavage est un « détail » de (...)

Ah, et si pour Sarkozy l’esclavage est un « détail » de l’Histoire !

L’enfant pauvre de la France multiethnique, le noir, n’a plus que ses yeux pour pleurer, sa voix pour crier, ses bras pour lever les mains vers… l’Elysée -ce ciel terrien-, ses pieds pour marcher vers l’inconnu. Oui, la très belle description de l’homme de couleur…noire aux cheveux crépus, aux lèvres lippues et au nez épaté, accessoirement issu d’un peuple inférieur selon la formule de Gobineau dans laquelle ils se retrouvent tous en petit comité existe encore au 21e siècle. Mais, ceux qui fustigent hypocritement Jean-Marie Le Pen qui le dit tout haut, par atavisme sans doute, n’en ratent pas une couche.

Fuyez, nagez, plongez, trottez mais, vous avez beau faire la politique de l’autruche, le naturel revient au galop. Quel symbole. Fichtre. Le chef de l’Etat français, le président de tous semble-t-il, Nicolas Sarkozy qui promettait déjà de se rendre aux Antilles en avril, ne s’y est pas encore rendu et pense le faire à la mi-juin. Quelle haute estime dis-donc ! Hier, il a posé un lapin cuit à point aux bordelais car, l’histoire de l’esclavage ne saurait être une affaire de noirs uniquement mais, plutôt, un partage national ou plutôt mondial car, rappelons-le, l’ONU le reconnaît comme étant un crime contre l’humanité, malgré les élucubrations mensongères récompensées par le Sénat français –un comble-, des fantaisies et grenouillardes pompées sur les écrits de Patrick Manning, par l’historien de pacotille Olivier Pétré-Grenouilleau, autoproclamé historien des traites et de l’esclavage n’ayant jamais effectué un voyage en Afrique. Amusant. Avant de clore le dossier de « l’historien » ci-dessus, tellement il est empêtré dans des manquements abyssaux sur les questions méthodologiques à propos de la valeur et de la fiabilité de ses sources historiques mêlant les arabo-musulmans alors qu’on parle du commerce triangulaire, de la traite atlantique, Nicolas Sarkozy vient de faire preuve d’un mépris à l’égard des noirs à nul autre pareil. Il crée ainsi un terreau pour extrémiste. Faut-il ensuite se plaindre demain de certaines réactions qu’on traitera encore et toujours avec condescendance et qualifiera toujours de concurrence victimaire alors qu’on fait tout pour ? Partageons les méfaits de l’humanité ? Va voir si j’y suis.

Images de la commémoration à Paris de 2008 Le voltigeur de l’Elysée, agrégé ès roulettes et docteur ès frappes, après avoir déclaré qu’il se fichait des bretons, s’est souvenu de ces paroles blessantes et a changé d’avis alors qu’il ne souhaitait pas assister à la finale de la coupe de France qui a vu le petit poucet l’En-Avant Guingamp, club de ligue2, terrasser devant la sublimissime Salma Pinault-Hayek, Rennes, club de ligue1. Enfin, la coupe est repartie en Bretagne. Passons. Revenons donc au sujet, cette absence de Sarkozy lors de la commémoration hier de l’abolition de l’esclavage. Le CRAN (Conseil représentatif des associations noires) que certains qualifient plutôt de « Conseil représentatif des ânes noires », ce n’est pas le propos de ce papier, a qualifié cet acte comme un « faute politique ». Peut-on être en désaccord avec un tel jugement ? Dans un élan à but électoral sans doute, l’ancien chef de l’Etat français que la majorité des Français regrettent d’ailleurs, Jacques Chirac, avait dérapé. Son fameux « […] les bruits et les odeurs », il ne le pratiquait pas de façon aussi visible que cet acte posé hier par le président de la République. Mais au juste, les « qui » étaient en Gironde, à Bordeaux ? Alliot-Marie, le ministre de l’Intérieur et de l’Outre-mer assisté du maire de la ville, Alain Juppé. C’est tout ? Oui, évidemment. A Paris, une marche a eu lieu, organisée par Le [MNH->http://www.association-mnh.com/] (mouvement pour une nouvelle humanité), de Joby Valente qui réclame des réparations, [Tropiques FM->http://www.tropiquesfm.com/] et [Shomari->http://shomari.skyrock.com/]. Quant au chef de l’Etat, il a préféré se rendre en Allemagne, où il a rencontré la chancelière Angela Merkel et fait un speach devant les… jeunes de la CDU, le parti allemand, pour soutenir sa campagne pour les élections européennes. C’est connu, l’esclavage n’est absolument rien. Pratiqué pendant des siècles entiers, cinq, il ne compte pas moins de 20 millions de morts mais comme le dit l’adage, « Tant que les lions n’auront pas leurs historiens, les histoires de chasse venteront les mérites du chasseur ». Tout est minimisé, or, les millions d’enfants, d’hommes et de femmes qui furent asservis n’avaient rien demandé et n’étaient surtout pas allés en croisière aux Amériques. Ah, pour culpabiliser et diviser africains et descendants d’esclaves, la sempiternelle accusation sur les Rois nègres qui auraient vendu des esclaves tombent comme un couperet. Mais, personne ne se pose la question de savoir avec quelle logistique, quel pouvoir, quel financement pour qu’un tel projet colossal puisse se réaliser. Et là, les choses deviennent claires, les accusations d’extrémisme fusent pour arrêter toute discussion. Il faut taire les vraies responsabilités. Dans la presse hier et aujourd’hui, qui blâme le chef de l’Etat français ? Personne. Ce n’est pas une surprise d’ailleurs. >>>[Allain Jules->http://allainjulesblog.blogspot.com/2009/05/ah-et-si-pour-sarkozy-lesclavage-est-un.html]

Moyenne des avis sur cet article :  2.22/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

176 réactions à cet article    


  • souklaye souklaye 11 mai 2009 09:24

     

    La journée des noirs made in France

    Les festivités commémoratives en tout genre déculpabilisent les uns et valorisent les autres.

    Quand les pro-black professionnels et les anti noirs naturels s’allient, on obtient de bonnes émissions de télévision

    De la guerre des mémoires jusqu’à ceux qui n’apprennent jamais rien, l’ignorance a un bel avenir communautariste devant lui.

    Quand la France s’excuse d’être elle-même en légalisant la promotion discriminatoire, les dépositions passent pour du progrès.

    La suite ici :

    http://souklaye.wordpress.com/2009/05/10/post-it-la-journee-des-noirs-made-in-france/


    • pendragon 11 mai 2009 09:33

      La provocation est un effet de titre qui vide l’article.


      • Allain Jules Allain Jules 11 mai 2009 09:45

        @Pendragon,

        Que voulez-vous dire ? Ne pas s’y rendre n’est-il pas non seulement un manque de respect pour les victimes et peut aussi être considéré comme un « détail » pour lui ? La signification détail qui est un mot du dictionnaire français parle de quelque chose sans grande importance.


      • pendragon 11 mai 2009 10:54

        @ L’auteur,

        Je veux dire ce que chacun voit. Avec votre titre d’article vous provoquez pour créer artificiellement une gesticulation qui donnera une fausse impression d’intérêt pour l’article. Pour avoir besoin d’artifices pour vous faire remarquer, c’est que vous n’êtes pas sûr de votre article. C’est du flan.


      • appoline appoline 11 mai 2009 14:38

        @ L’auteur,
        Déjà que sa seigneurie s’éparpille, alors s’il doit assister à toutes les commémos de France et de Navarre, il va nous falloir clôner le nain.

        Il y en a assez, des boulets à traîner, on ne peut rien y changer, mieux vaut voir de l’avant, c’est là d’où viendra le vrai danger.


      • Allain Jules Allain Jules 11 mai 2009 09:39

        @Souklaye,

        Le roi de l’ibiquité, j’ai posté chez vous tout à l’heure. J’ai parcouru encsuite quelques blogs Wordpress dont celui de Parallax. Et là, je tombe sur Silvio Brlusconi qui exalte sans rire le fascisme nazi des années 1930 tout en avalisant l’apartheid.

        Voici sa déclaration : “Nous n’avons pas besoin d’une Italie multi-ethnique” Il est trop fort ce mec.


        • Bois-Guisbert 11 mai 2009 11:16

           

          “Nous n’avons pas besoin d’une Italie multi-ethnique”

          Pas plus qu’il n’a exalté le fascisme nazi des années 30 ni parlé d’apartheid - vous avez la berlue(sconi) ? - Berlusconi n’a jamais dit ce que rapporte un âne dont le texte est truffé d’erreurs. Berlusconi a dit :

          - Nous ne voulons pas d’une Italie multiethnique !

          Il est trop fort ce mec.

          De fait, il est infiniment plus fort que tous ces prétendus chefs d’Etat et de gouvernements qui, au grand dam des populations de souche, laissent sans broncher s’opérer la tiers-mondisation et l’islamisation des pays dont ils ont la responsabilité.

          Dans un processus qui n’est pas sans rappeler la décadence de l’Empire romain, un phénomène auquel l’Italie ne peut évidemment pas être insensible.

          Cette déclaration hautement bienvenue devait permettre au Cavaliere de frôler la barre des 80 % d’opinions favorables, puisqu’il en était déjà à 75 % la semaine dernière.

          Et nos camarades de la Ligue Nord, composante mathématiquement indispensable de la majorité gouvernementale, sont là pour veiller à ce que les actes correspondent aux paroles.

          Sale temps pour les ... et les ..., hein dis Jules
           smiley


        • appoline appoline 11 mai 2009 14:43

          @ Bois-Guibert,

          Ca fait 40 ans qu’en France qu’on attend un chef d’état qui ose fermer les frontières. Au lieu de cela, ils laissent la France devenir une immense poubelle avec tous les problèmes qui vont avec, naturellement.


        • Marianne Marianne 11 mai 2009 15:05

          Déjà 11 messages pour Sarkosy, Berlusconi et Bois-Guibert. Ces personnes aimeraient sans doute avoir un gendre comme Sarko et Berlusconi bien blanc, bien riche et bien raciste.

          Mais voilà, elles n’ont ni le physique de Clara ni sa fortune familiale et en nourissent un tel ressentiment qu’elles cherchent des boucs-émissaires commodes pour justifier leur infortune. Ainsi, elles stigmatisent les pauvres du monde qui viennent chercher refuge dans les pays riches et portent au pinacle les responsables de leur malheur.

          Comme je plains leur soumission à ces pantins médiatiques qui nous gouvernent et comme je vous plains Bois-Guibert de vous faire le porte-parole de ces démagogues sans scrupule qui surfent sur la détresse humaine pour continuer leur basse besogne.


        • Marianne Marianne 11 mai 2009 15:06

          Il faut lire : déjà 11 votes...


        • Traroth Traroth 11 mai 2009 15:48

          Bois-Guisbert est un raciste assumé. Le fait qu’autant de gens votent pour ses commentaires fait froid ans le dos. Mais oui, fermons toutes les frontières. Elles se rouvriront d’elles-même quand les Français seront trop peu nombreux pour les surveiller...


        • Traroth Traroth 11 mai 2009 15:54

          ...à ce moment-là, les retraites ne seront plus payées depuis bien longtemps, faute de gens pour cotiser, hein !


        • décurion 11 mai 2009 16:19

          « ..à ce moment-là, les retraites ne seront plus payées depuis bien longtemps, faute de gens pour cotiser, hein ! »

          Quand on répète sans réfléchir, on écrit n’importe quoi !


        • Shaytan666 Shaytan666 11 mai 2009 16:27

          Les retraites, l’argument massue des pro-immigration, mais bon dieu, pour cotiser il faut travailler et du travail il n’y en a plus assez pour tout le monde, quand allez vous réaliser qu’un travail qui il y a 40 ans se réalisait à 20 personnes est maintenant fait par deux.


        • abdelkader17 11 mai 2009 16:36

          @Traroh
          Vous oubliez le fasciste Bouleaux qui récolte lui l’unanimité, le chauvinisme primaire semble se porter à merveille, pauvre France.


        • Traroth Traroth 11 mai 2009 16:47

          « mais bon dieu, pour cotiser il faut travailler et du travail il n’y en a plus assez pour tout le monde » : Et on fait quoi, alors ? On prononce la liquidation de la France, faute d’emplois, d’activité économique, finalement, d’habitants ? Le dernier éteint la lumière et met la clé sous le paillasson ?


        • Massaliote 11 mai 2009 16:52

          Pour cotiser il faut déjà travailler. Il y a trop de « chances-pour-la-France » qui n’en ont pas l’intention.

          Je sais, ça fâche ! Mais c’est vrai.


        • Bois-Guisbert 11 mai 2009 16:52

          « ...et comme je vous plains Bois-Guibert de vous faire le porte-parole de ces démagogues sans scrupule qui surfent sur la détresse humaine pour continuer leur basse besogne . »

          Pour mon opinion sur Sarkozy et l’esclavage, je vous renvoie à mon intervention de 11h59, ci-dessous. Pour moi, le chef de gouvernement qui dit : « Nous ne voulons pas devenir un pays multiethnique » est un modèle de lucidité plutôt qu’un démagogue.

          Si vous ne comprenez pas - et vous ne comprenez pas ! -, je vous renvoie à un extrait de reportage de la télévision d’autrefois, quand la dictature de l’« antiracisme » ne muselait pas encore la France et les Français (de souche) :

          http://www.youtube.com/watch?v=8yR_1563els&eurl=http%3A%2F%2Fwww%2Efdesouche%2Ecom%2F&feature=player_embedded

          «  ...fermons toutes les frontières. Elles se rouvriront d’elles-même quand les Français seront trop peu nombreux pour les surveiller...  »

          C’est poilant comme « réflexion ». Si, un jour, les Français ne sont plus assez nombreux pour garder les frontières, la France sera déjà devenue une succursale du tiers monde et ce sont alors les issus de l’immigration qui tireront sur leurs frères et cousins, qu’ils ne voudront pas laisser accéder au râtelier qu’ils auront conquis de haute lutte.

          C’est à ce genre d’idées, qui vous viennent spontanément - on sent bien qu’il n’y a pas une once de réflexion à l’origine - qu’on mesure votre degré d’ingénuité et d’illusionnisme, mon pauvre Traroth smiley

          «  ...à ce moment-là, les retraites ne seront plus payées depuis bien longtemps, faute de gens pour cotiser, hein  ! »

          Quand on voit dans quel état ont laissé leurs pays d’origine, ceux qui seraient censés payer les retraites, c’est sûr qu’on est pleinement, mais alors pleinement de chez pleinement, rassurés quant au paiement des retraites du futur ! On sent qu’elles seront pantagruéliques, sardanapalesques et pharaoniques.

          Bienvenue chez les bisounours smiley


        • décurion 11 mai 2009 16:57

          Le bon dieu n’y peut rien, et quand on fait un trou, pour combler un trou, il reste un trou.


        • Traroth Traroth 11 mai 2009 16:58

          « Si, un jour, les Français ne sont plus assez nombreux pour garder les frontières, la France sera déjà devenue une succursale du tiers monde et ce sont alors les issus de l’immigration qui tireront sur leurs frères et cousins, qu’ils ne voudront pas laisser accéder au râtelier qu’ils auront conquis de haute lutte » : Ce que vous dites là prouve simplement que même si on parle de descendants à la 10e génération, pour les gens comme vous, ce seront toujours des « frères et cousins » d’eux, là-bas, alors que pour les gens normaux, ils seront tout simplement des Français. Et après, vous osez, comme tous les imbéciles racistes, dire que ce sont les immigrés qui ne font pas d’effort pour s’intégrer. En fait, comme toujours, vous justifiez votre racisme par le racisme, sans même vous rendre compte que vous tournez en rond dans votre petite tête pleine de haine et de peur de l’autre.


        • Traroth Traroth 11 mai 2009 17:06

          « Quand on voit dans quel état ont laissé leurs pays d’origine, ceux qui seraient censés payer les retraites, c’est sûr qu’on est pleinement, mais alors pleinement de chez pleinement, rassurés » : Le degré d’ignorance du fonctionnement économique mondial que laisse soupçonner votre commentaire me donne vraiment envie de rire de vous.

          Mais qu’est-ce qu’on peut attendre de quelqu’un qui croit qu’il donne du poids à ses commentaires en écrivant uniquement en gras ? smiley


        • Shaytan666 Shaytan666 11 mai 2009 17:11

          « mais bon dieu, pour cotiser il faut travailler et du travail il n’y en a plus assez pour tout le monde » : Et on fait quoi, alors ? On prononce la liquidation de la France, faute d’emplois, d’activité économique, finalement, d’habitants ? Le dernier éteint la lumière et met la clé sous le paillasson ?

          Et pourtant c’est ce qui va arriver non seulement en France mais dans d’autres pays européens.
          L’Homme en automatisant tout a scié la branche sur laquelle il était assis, pour essayer de réduire le chômage ont a inventé la semaine non pas des quatre jeudi mais des 35 heures, résultat, néant. Ce n’est quand même pas économiquement viable de payer quelqu’un 40 heures alors qu’il n’en preste que 20.
          Quand toutes nos industries auront déménagé dans les pays « low cost » il ne nous restera plus que nos yeux pour pleurer.


        • Bois-Guisbert 11 mai 2009 17:22

           Le degré d’ignorance du fonctionnement économique mondial que laisse soupçonner votre commentaire me donne vraiment envie de rire de vous.

          Riez, riez, mon pauvre ami, et quand vous aurez repris votre souffle, vous viendrez m’expliquer ce que le fonctionnement économique mondial a à voir dans le fait que certains pays en étaient encore au Néolithique, il y a de cela cinq cents ans, et qu’ils ne s’en sont pas décisivement éloigné de nos jours encore.

          Je vous signale en outre qu’entre 1960 et 1990, la Corée du Sud, rasée au sol par une guerre terrible, est devenue une puissance indsutrielle avec laquelle il fallait compter, alors qu’aucun pays de l’hémisphère sud n’a réussi le centième d’une telle performance. Qu’est-ce que le fonctionnement économique mondial a à voir là-dedans ? Ceux qui ont de l’argent le dispensent à ceux dont ils pensent qu’ils peuvent attendre des résultats, voilà tout.

          Mais qu’est-ce qu’on peut attendre de quelqu’un qui croit qu’il donne du poids à ses commentaires en écrivant uniquement en gras ? 

          C’est vraiment très... Traroth comme réflexion, si les italiques permettaient de distinguer les citations des réponses, je n’aurais pas besoin de recourir aux caractères gras. Mais bon quand on est limité, on est limité. Même chez les bisounours


        • Traroth Traroth 11 mai 2009 17:23

          @Shaytan666 : Où on se rend compte à quel point ceux qui rendent l’immigration responsable de tous les maux se trompent de colère...

          Ce que vous décrivez, c’est exactement ce qu’il faut chercher à éviter. C’est qu’il faut porter le combat !


        • Traroth Traroth 11 mai 2009 17:30

          « certains pays en étaient encore au Néolithique, il y a de cela cinq cents ans » : le point de vue typique des racistes, qui nient encore et toujours les autres formes de civilisations. Autrefois, les gens comme vous parlaient de « sauvages », maintenant, de gens « restés au Néolitihique ». Mais la signification et le mépris à peine dissimulé est toujours le même. Le truc, c’est que vos affirmations sont largement des mensonges.

          Et ce qui est le plus frappant, c’est que depuis la colonisation, les peuples colonisés n’ont fait que régresser ! Au temps pour les « apports de la colonisation » !


        • Bois-Guisbert 11 mai 2009 17:38

          « L’Homme en automatisant tout a scié la branche sur laquelle il était assis... »

          Absolument pas. Nous avons déjà fait de grands pas en direction d’une économie distributive, puisqu’il y a de moins en moins de gens qui travaillent en faisant vivre de plus en plus de gens qui ne travaillent pas.

          Ce mouvement pourrait s’accentuer si nous nous libérons complètement du boulet que représente le tiers monde. De toute manière, si nous ne le faisons pas, c’est lui qui va nous écraser...


        • Bois-Guisbert 11 mai 2009 17:50

          Le truc, c’est que vos affirmations sont largement des mensonges.

          Quand on sait domestiquer les animaux et travailler le métal. mais qu’on ne connaît ni la ruoue ni l’écriture, on en est, gross modo, au Néolithique.

          Ca ne vous frappe peut-être pas, mais moi, j’étaye tandis que vous affirmez péremptoirement sans jamais démontrer... Une sorte de fatalité ?


        • Bois-Guisbert 11 mai 2009 18:30

          Et ce qui est le plus frappant, c’est que depuis la colonisation, les peuples colonisés n’ont fait que régresser !

          Y compris sur le plan de l’espérance de vie ?

          Au temps pour les « apports de la colonisation » !

          Je vous accorde que ce n’est pas ce qui a été acquis de plus intelligent, si on en juge par les conséquences démographiques et immigrationnistes.


        • Traroth Traroth 11 mai 2009 19:10

          « Quand on sait domestiquer les animaux et travailler le métal. mais qu’on ne connaît ni la ruoue ni l’écriture, on en est, gross modo, au Néolithique » : Le néolitihque, c’est l’âge de la pierre polie. Revenez quand vous connaitrez la définition des termes que vous employez, cuistre.

          « Ca ne vous frappe peut-être pas, mais moi, j’étaye tandis que vous affirmez péremptoirement sans jamais démontrer » : Ah ? Et où est-on supposé trouver vos lumineuses « démonstrations » ? J’espère que vous ne parlez pas de notre exemple sur la Corée, parce que dans ce cas, cherchez une définition de la colonisation !

          Sur la colonisation et le sous-développement qui en découle :

          http://histgeo.ac-aix-marseille.fr/dossiers/concepts/sido_001.htm


        • Shaytan666 Shaytan666 11 mai 2009 19:23

          La traite

           Sur le temps long, la traite est un phénomène majeur qui a saigné le continent de plus de 15 millions d’hommes, mais l’esclavage est aussi un phénomène endémique : au XIXème siècle, au sud du Sahara, 25% des hommes ont le statut d’esclaves. L’Afrique centrale a subi des rafles de la part des habitants de la côte. S’ajoute à cela le problème des frontières actuelles, héritées de la colonisation, qui obligent à cohabiter des populations anciennement esclavagistes et des dominés ; certes, les Européens ont une large responsabilité, mais de nombreuses ethnies ont profité de ce système qui marque actuellement encore très profondément les sociétés africaines. Ceci est particulièrement prégnant dans le récit d’Ahmadou KOUROUMA « Allah n’est pas obligé », publié en 2000.

           Trop bon cet extrait, si ça tourne l’un ou plusieurs ancêtres de Dieudonné n’étaient pas esclaves mais esclavagistes.


        • Traroth Traroth 11 mai 2009 19:31

          Cette manière de justifier l’esclavage par les occidentaux par l’esclavage africain, c’est comme si on disait « on se rendait bien compte que c’était pas bien, mais comme ils le faisaient eux-même, pourquoi se priver ? » Les gens qui raisonnent ainsi ont vraiment un problème pour distinguer le bien du mal !


        • Bois-Guisbert 11 mai 2009 20:26

          « Le néolitihque, c’est l’âge de la pierre polie. Revenez quand vous connaitrez la définition des termes que vous employez, cuistre. »

          Parmi toutes les différences qui nous séparent, Traroth, il y en a une à laquelle j’accorde un intérêt tout particulier, c’est de ne jamais traiter quelqu’un de « cuistre » sans être absolument, intégralement et totalement sûr de mon coup. Et cette différence me permet de confondre le petit crétin que vous êtes.

          Comme je ne veux pas perdre davantage de temps avec un petit crétin, je vous livre un lien qui comblera quelques fissures de votre abyssale ignorance, tiré diu site « Histoire des civilisations européennes » :

          http://www.hist-europe.fr/Prehistoire/neolithique.html

          Vous y lirez ceci, entre autres choses captivantes :

          « Le néolithique marque un véritable changement en ce sens qu’il est le commencement du contrôle par l’Homme de son environnement là où, auparavant il était dépendant de ressources alimentaires indépendantes de sa volonté. Cette révolution a permis l’explosion démographique humaine qui se poursuit encore aujourd’hui. En effet, devenu maître de son alimentation, l’Homme a pu devenir une espèce dominante.

          « On a pu parler de Révolution néolithique pour ce passage du nomadisme à la sédentarisation, le début du travail des métaux comme le cuivre, puis la métallurgie avec le bronze, ainsi que de nouvelles techniques agricoles. Ce terme, coïncidant avec changement radical de l’humanité et de ses activités, est assez ambitieux qui ne rend guère en considération l’évolution cahotique et assez mal connue du mésolithique.

          « Vers —10 000, alors que se généralisait l’adoucissement du climat, sous l’influence des peuples asianiques originaires d’Anatolie, ce fut l’éclosion d’un nouveau type de civilisation (agriculture, élevage, céramique). »

          Et j’en resterai là, vous avez définitivement cessé d’être un interlocuteur digne d’intérêt, en vous couvrant de ridicule avec une suffisance du plus haut comique.


        • décurion 11 mai 2009 20:47

          Traroth,

          A en juger vos écrits, vous vous positionnez en humaniste, et vous ne rechignez pas à administrer quelques leçons de morales bien senties, à qui de droit.

          Je ne doute pas que vous aspiriez à vous bonifier, mais êtes vous réellement ce que vous prétendez ?

          Un humaniste est par définition, désintéressé, ce que vous n’êtes apparemment pas, si l’on en juge le lien étroit que vous établissez entre l’immigration et nos retraites.

          Que vous vous trompiez, dans votre raisonnement est secondaire, le fait est que vous ne seriez pas choqué que des immigrés vous payent votre retraite, et finalement, cela ne vaut pas mieux que ce que vous dénoncez.


        • Traroth Traroth 11 mai 2009 21:33

          @Bois-Guisbert : Ce que vous dites est ridicule. Je vous imagine bien en train de chercher fiévreusement de quoi justifier vos affirmations concernant le néolithique. smiley

          Oui, la fin du néolithique a vu l’émergence des premiers artisanats du métal, mais ce n’est certainement pas ce qui caractérise cette période, qui est celle, je le répète, de la pierre polie.

          Mais n’hésitez pas, continuez à faire étalage de votre ignorance et de vos bons mots ineptes. Il y en a que ça amuse, parait-il... smiley


        • Traroth Traroth 11 mai 2009 21:37

          @décurion : je suis tout à fait désolé de vous contredire, mais il est clair que quand les opposants à l’immigration se touchent d’expliquer à quel point celle-ci est dangereuse économiquement, il n’est pas suffisant de répliquer sur le seul plan de la moral, qui est clairement le cadet de leur souci. La réponse se doit donc d’être sur le même plan, économique, et cette argumentation se base notamment sur la question des retraites, ne vous en déplaise. Si vus trouvez que ça me rend pareil à ceux que je dénonce, c’est votre droit, mais dans ce cas, je suis également libre de dire que votre avis me concernant ne m’intéresse en aucune manière. Et je vous mets au défi de me montrer un endroit où je parlerais de ma retraite, en parliculier, comme vous l’insinuez.


        • décurion 11 mai 2009 22:29

          Traroth,

          Il me semble évident que vous manquez singulièrement de logique. Le manque d’expérience, sans doute !

          Lorsqu’on a des principes, on les applique, on ne va chercher, ceux de l’adversaire. En tout cas, c’est ainsi que j’ai vécu, lusqu’ à présent, et il me semble bien,que la morale et les principes, vont de paire.

          Notez que je ne vous juge pas, puisqu’il ne s’agit, en l’ occurence, d’écrits, et non d’actes, et en vous donnant matière à réflexion, je vous offrais de quoi vous bonifier, à la mesure de vos ambitions.

          Difficile de vous montrer l’endroit ou vous parlez de votre retraite, en particulier, pour la notre, qui inclus la votre, c’est sur ce fil.


        • Bois-Guisbert 11 mai 2009 23:21

          Oui, la fin du néolithique a vu l’émergence des premiers artisanats du métal, mais ce n’est certainement pas ce qui caractérise cette période, qui est celle, je le répète, de la pierre polie.

          Au début de la période, alors, mais pas dans l’Afrique du XVIe siècle qui elle, forte de ses énormes potentialités, en était la fin du Néolithique. Ce qui ne représentait plus que cinq mille ans de retard sur l’Europe au lieu de 11’000, une avancée considérable donc. Vous avez raison d’être pointilleux parce que si on n’en pas à six mille ans près, où va-t-on, je vous le demande ?


        • Bois-Guisbert 11 mai 2009 23:41

          dans votre petite tête pleine de haine et de peur de l’autre.

          Cette monstruosité m’avait échappée smiley

          La haine étant un sentiment qui va du bas vers le haut, je la laisse à vos protégés.

          Et pour ce qui est de la peur, vous n’y êtes pas du tout. Nous refusons catégoriquement de nous pousser davantage pour faire place aux surplus de populations qui nous sont envoyés par des pays qui sont eux-mêmes sinistrés par la médiocrité de leurs ressources humaines. C’est aussi simple que cela.


        • Traroth Traroth 12 mai 2009 00:10

          Pas du tout. Elles sont sinstrés par des siècles de pillage de la part des puissances occidentales. Toute l’économie occidentale repose d’ailleurs sur ce pillage. Des matières premières et agricoles ainsi que de l’énergie abondantes et bon marché. La valeur ajouté ne viendrait, dixit les libéraux, que du savoir-faire occidental. On appelle ça « l’économie de la connaissance », et ce n’est que le dernier avatar de l’économie du pillage occidental.


        • Traroth Traroth 12 mai 2009 00:11

          Quant à vos considérations sur des sentiments qui seraient relatifs à des directions et autres considérations qui ne relève que de notre racisme, je vous conseille de ne les utiliser qu’en suppositoire...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès