Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Alerte orange !

Alerte orange !

De plus en plus attaché au tricolore quand il s’agit de son drapeau, le Français est atteint d’aveuglement total pour le feu tricolore dont les trois signaux pourtant ont pour fonction de protéger sa vie. L’alerte rouge qui lui dit « Stop ! Il faut cesser de multiplier les profits et protéger le travail » ne l’émeut guère. L’alerte verte qui lui indique qu’il est grand temps de sauver la planète ? Peu le chaut le chaud anormal du mois d’avril ! Enfin, si l’alerte orange tirée par François Bayrou éveille chez lui un sursaut de conscience, il s’arrête net à l’orange en déclarant « Surtout, ne changeons rien ! ». Pourtant, dieu sait s’il clignotait le feu orange !

L’alerte Arlette est sans effet. Le « travailleurs, travailleurs, on vous exploite, on vous spolie  » devient « Actionnaires, actionnaires, on vous chérit  ». Le buffet n’attire pas davantage le convive, plus volontiers attiré par le râtelier rose pâle de la démagogie ou bien le bleu horizon du patriotisme ressuscité. Même le pli urgent du facteur qui vient annoncer le slogan très juste « Nos vies valent mieux que leurs profits » ne passe pas. Bloqué sans doute en poste restante !

Est-ce la faute au déclin des idéologies ? Si on peut comprendre la crainte des Français pour des idéaux passés ou inquiétants, pourquoi ont-ils rejeté la « révolution orange » qui n’avait rien de violente ? Et pourquoi ont-ils re-tué Jaurés ? Pourquoi laissent-ils un candidat très à droite -et très adroit- répéter vingt-sept fois dans son discours le nom de ce grand homme socialiste sans que cela titille le sens critique du citoyen qui sommeille encore en eux. Les valeurs de Mai 68 ? Ce n’est guère le moment de les invoquer : le même candidat vient de les déclarer obsolètes à tout jamais, avec une violence inouïe dans le verbe : "Ecoutez-les, les héritiers de mai 68 qui cultivent la repentance, qui font l’apologie du communautarisme, qui dénigrent l’identité nationale, qui attisent la haine de la famille, de la société, de l’Etat, de la nation, de la République." Un réquisitoire qui jette l’opprobre définitif sur la moitié de la France, accusée de tous les crimes passés, présents et à venir, honnie pour de supposés crimes qui privent toute une génération de la présomption d’innocence. Le crime est là, il faut l’expier ! Et quel meilleur moyen pour cela que de se jeter à corps perdu dans la marchandisation totalitaire, que d’enrichir encore davantage la classe minoritaire dominante en travaillant plus, en consolidant ses privilèges notamment fiscaux par un appel solidaire, Français, à vos impôts  ? Toutes valeurs libérales sont désormais jetées aux orties si elles portent sur le champ social, mais portées aux nues si elles s’appliquent à l’économie. Soyons libéral, d’accord, mais dans un sens seulement. Cela veut-il signifier que le peuple renie en bloc tout l’héritage de leur dernière grande révolution sociale y compris le meilleur : les droits des femmes, le rejet de l’autoritarisme et du pouvoir personnel qui écrasait ou censurait la liberté d’expression... ?

Est-ce la faute à la logique binaire de l’ordinateur qui s’étend à la conscience humaine : tout devient en effet binaire : le bien d’un côté (dans son camp) et le mal de l’autre ; Est-ce la faute à la bipolarisation : la gauche et la droite ? Est-ce la faute à la « pipolisation » de la vie politique : la star de droite, la star de gauche ?

Quelle que soit la cause profonde de ce mal, une occasion historique a été manquée. Un homme a parlé le langage de la vérité. Il a dit « voilà quels sont les véritables dangers  » sans jouer sur les peurs mais en interpellant au contraire l’être raisonnable qui est en nous. Il a alerté le peuple français. Il a fait bien plus, il a donné aux électeurs une chance quasi certaine d’écarter du pouvoir un postulant ambitieux et sans scrupules qui le convoite pour lui-même et, pour ainsi dire, se l’achète ! Une opportunité inouïe de rénover pour longtemps la vie démocratique, fondée sur une attente légitime, est passée et nous ne l’avons pas saisie au vol. Que pouvait-on exiger de plus de cet humaniste rénovateur ? La perfection ? Certes non : nul n’est parfait. S’exprimer au-delà du premier tour ? Il l’a fait ! L’homme sans scrupule le lui a reproché en disant en substance « en démocratie, telle que je la conçois, pas de débat : seulement des discours !" et dans un excès d’égocentrisme : "On est avec moi ou contre moi !" La messe est dite.

Le peuple a repoussé dans sa majorité la révolution orange et s’est rangé derrière les mots d’ordre des deux partis dominants qui confisquent le pays, un mot d’ordre repris par un grand journal à trois jours de l’élection, comme moyen d’intimidation définitif, mais comme le signe avant-coureur, inquiétant, du déclin sérieux de l’impartialité de la presse et donc de danger pour la démocratie.

Les Français se sont exprimés, ils ont dit "Nous préférons à la révolution d’orange le règne de la loi du marché ou de l’Etat providence !" Un prochain rendez-vous orange se présentera bientôt. Aux électeurs de ne pas se tromper !


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • ExSam 2 mai 2007 12:50

    Nous préférons à la révolution d’orange le règne de la loi du marché ou de l’Etat providence !"

    Le copyright de la révo orange juice est américain. Le plagiaire français, d’ailleurs, n’a pas oublié de cotiser longtemps à un organisme très US quant à ses membres et ses orientations.

    Ca s’apelle la TRILATERALE.

    Ici on trouvera les fondements, comme les objectifs, les liens et les résultats en termes de manipulations politiques de petites institutions sans importance,comme l’UE...http://www.conspirovniscience.com/trilat.php

    Aux grincheur sceptiques qui repousseraient d’emblée ce lien, because Ovni les défrise, je répondrai que parfois le bon grain pousse dans l’ivraie et que même les paranos ont des ennemis.


    • LE CHAT LE CHAT 2 mai 2007 14:39

      les français se foutent des feux , c’est pour cela qu’on installe des ronds points smiley


      • Gasty Gasty 2 mai 2007 17:22

        Je n’ai pas choisi Bayrou, je ne voterais pas Sarko. Mais quel beau coup de gueule.

        Sarkozy est un produit que les électeurs veulent se payer comme on se paye un jeu vidéo en croyant dégommer tout ce qui les affolent et maitriser ainsi leurs désespérances la tête courbé.

        Ils vont la lever cette tête..... smiley


        • Blablabla 3 mai 2007 06:32

          @ l’auteur,

          La france a décidé lors de cette élection qu’elle refusait les couleurs rouge, orange, verte et bientôt rose.

          Elle veut du bleu, avec toutes ses nuances : azur, indigo et outremer...

          On ne fait pas une révolution avec une couleur, sauf avec le rouge.


          • vivelecentre 3 mai 2007 09:33

            @l’auteur

            vous qui etes un fervent militant centriste, pourquoi le forum de l’udf est il a nouveau fermé depuis le lamentable debat de samedi ?

            Par ce que les discutions sont plutot delicates en ce moment avec 90% des cadres et elus Udf qui se sont déjà prononcé pour un vote Sarko et le leader qui ne veut pas prendre position, aveuglé par sa haine de l’ump ?


            • Bof 28 mai 2007 20:17

              Merci du conseil. Je vais bien faire attention de ne pas me tromper . Vive la France et Vive le peuple Français seul à décider de son sort.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès