Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Alerte, urgence ! Epidémie de baisses de bras sur le net !

Alerte, urgence ! Epidémie de baisses de bras sur le net !

 

Etant blogueur depuis plus de trois ans, je me suis tissé un réseau sur la toile ; de nombreux sites ou blogs emplissent ma page de favoris.. Je vais les visiter régulièrement, y piochant des idées, y laissant parfois un message ou commentaire. Mais je constate, depuis environ un an, que mon explorateur me dit de plus en plus souvent « la page que vous demandez n’existe plus » ; ces sites ou blogs ont disparu !
D’autres blogs qui produisaient autrefois 2 à 3 billets par jour, se retrouvent désormais à l’abandon, sans mise à jour depuis des mois. Oui, on peut le dire, le nombre de blogs militants est en chute libre.
Même constatation pour les forums de discussion. Certains ont fermé, d’autres n’ont plus de nouveaux messages depuis 2009. Le mien persiste, grâce à quelques fidèles (que je remercie au passage), mais des membres très actifs autrefois, ne viennent plus s’exprimer ; pas un seul nouvel inscrit depuis plus de six mois, nombre de messages en baisse constante, augmentation pharamineuse du nombre de messages sans réponses.
Le net militant part en sucette, c’est déprimant !

La tête ailleurs

Il est vrai que le militantisme sur internet n’est sans doute pas la seule activité des blogueurs ou forumistes ; ils ont sans doute d’autres chats à fouetter dans leur vie réelle. Des soucis au travail, l’angoisse des fins de mois, la précarité de l’emploi, la peur du chômage. Autant de facteurs de surmenage qui peuvent abaisser significativement le temps disponible pour accéder au net.
Peut-être que certains surfaient trop, étant devenues « dépendants » ; dans ce cas là, seul le sevrage brutal est efficace. Mais les internautes de gauche ne sont pas tous en cure de désintoxication, quand même ? !

Censures en hausse

Bon, c’est vrai qu’il y a la censure ; les blogs trop à gauche en devenant la cible privilégiée. Chez skyblog, c’est connu depuis longtemps (cf. Skyblog  : stop à la censure abusive  ! )  ; chez overblog, leur éternel concurrent,, il semblerait que ça devienne dans l’air du temps (Drapeau noir et Ambre34 vous en témoigneraient).
Je ne parle ici que de ces deux hébergeurs, car je connais pas mal de personne en ayant pâti, mais je suppose qu’ailleurs (les groupes MSN par exemple), d’autres couperets tombent également chaque jour.
Alors certains blogueurs, décident de changer d’hébergeur, mais force est de constater que la plupart capitulent, cessant de militer sur la toile.
Alors pourquoi ce renoncement ?

Le culte de la peur

Les médias se faisant propagandistes de la répression de nos dirigeants, la peur est un facteur à prendre en compte.. De nombreuses plaintes ont été déposées par des ministres ou autres politiciens : diffamation par-ci, outrage par-là. Etre blogueur engagé nécessiterait-il désormais d’avoir un avocat ? Qu4en est-il de ce fameux article 19 de la DUDH (Article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme :"Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre... les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit"). La liberté d’expression semble avoir pris un sacré coup de vieux depuis trois ans.
La censure fait mal, mais le prix des condamnations encore plus. Facile de faire fermer un blog : tu ne veux pas te taire ? Je te colle un procès ! Et démerde-toi avec ton banquier pour te payer un avocat, puis plus tard avec les huissiers, quand tu ne pourras pas payer l’amende infligée

Lassitude

La peur et la censure ne suffisent pas à mon avis, à expliquer la baisse du nombre de blogs de gauche. La notion de lassitude, de renoncement, est, je pense, aussi pour beaucoup dans le phénomène constaté. Les français sont démotivés, n’y croient plus : la crise est une fatalité, il n’y a pas d’autres solutions que les réformes imposées. Pour ne pas finir à la rue, la France doit passer par un plan de rigueur.
On n’a plus envie de se battre, on se résigne, on baisse les bras, on se soumet. Les militants restants deviennent des utopistes illuminés. « C’est comme ça ! »

Et bien NON, ce n’est pas comme ça ! Oui, il y a des solutions ! Oui, il faut se battre.
Plus on nous accable et plus il faudrait se résigner ? Non, non et non !
Réveille l’animal qui est en toi : on te néglige, montre les dents ; on te maltraite, aboie ; on t’attaque, mors !
Renoncer, c’est perdre sa dignité !

Source : http://forget.e-monsite.com/rubrique,epidemie-de-baisses-de-bras,1129747.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Le chien qui danse 5 juin 2010 11:45

    C’est la dur voie à trouver entre résignation passive et acharnement stérile. Se battre, aboyer, mordre semble être plus méritoire, mais se préparer en soi à prendre une relève qui pourrait suivre un effondrement et un combat de chaque jour, aujourd’hui peut-être ou alors demain, qui sait...


    • Asp Explorer Asp Explorer 5 juin 2010 11:47

      tl ;dr

      Eh oui, c’est vrai, le net est plein de gens qui n’en ont rien à foutre. C’est pas nouveau. Je fréquente internet depuis 95 et je l’ai constaté depuis longtemps : c’est devenu une perte de temps de mettre à jour une liste de liens dont la plupart seront 404 d’ici un an. A mon époque, internet, c’était une affaire d’ingénieurs, d’étudiants, bref, de gens qui avaient quelque chose à dire, de nos jours c’est une affaire de facebookers, de skybloggers, de marchands de Vi4gGr4, et plus personne ne se donne la peine de créer ce que les abrutis à brushing appellent « du contenu ». En ces temps reculés, internet était plus riche, alors que nous étions bien moins nombreux. Nous nous sommes noyés dans la masse des kikoos et des marchands. C’est ainsi. Albanel et Hortefeux sont arrivés pour donner le coup de grâce, mais ça faisait longtemps qu’internet était mort. Voilà, c’était le beau rêve de ma jeunesse, elle s’est enfuie et lui aussi...


      • Vox Populi 5 juin 2010 21:59

        C’est vrai que l’arrivé de la mode skyblog et la facebookation du net ont jeté un sacré coup au net...
        Pire encore, la reprise du « phéonmène web 2.0 » par les médias traditionnels, a été un désastre...
        Vive les blogs qui ont leur échos à la télé etc...
        Quant à twitter... Quant ses utilisateurs parlant de politique se rendront compte qu’ils sont trop fermés sur leur plateforme ?


      • Gemini Gemini 7 juin 2010 11:57

        Je n’irais pas jusqu’à dire que le net d’aujourd’hui est moins riche que le net d’hier ( J’ai dû commencé à m’y mettre à peu près en même temps que vous, vers 1995/1996 ).

        Cependant, il est indéniable qu’il s’est démocratisé et marchandisé ; en conséquence les contenus de qualité ont été de plus en plus noyés parmi la masse de contenu informes et inintéressants des divers marchands et kikoolol.

        Finalement, Internet n’est que le reflet de ses utilisateurs, rien de plus, rien de moins. Mais je reste persuadé qu’il reste nombre de contenus intéressants ; tout du moins ma liste de sites à visiter régulièrement est toujours bien fournie et je suis contraint de la limiter faute de temps.

        Internet n’est pas (encore) mort. Les personnes comme vous ou moi qui cherchons des contenus avec un minimum d’intérêt sauront les trouver et les produire.


      • Numero 19 Numero 19 7 juin 2010 16:02

        Il est clair que le web français est devenu étriqué, mais le web international (en anglais) reste actif et intéressant.
        Normal, les gens éduqués fuient les kikoolol ou le râlage incessant et se réfugient ailleurs quand ils en ont les moyens linguistiques. Et puis on sait que sur un site anglais on aura moins de bas du front qui ne maîtrisent déjà pas la langue française.


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 5 juin 2010 13:23

        Chien et asp,

        Deux points de vues différents et vrais mais...

        Bien des créateurs de contenus éditent sur avx et sur leur blogs respectifs. La différence, 30 à 0 commentaires. Les blogs étaient une mode qui passe parce que trop nombreux et vains. les sites comme celui ci donnent le change par des réponses, des liens enrichissants, la ventilation des bons textes, et l’entraide par de francs encouragements à poursuivre dans la voie du contenu fabriqué d’opinion diverses, hors communautarisme. C’est l’intérêt du net citoyen.

        Si cet outil n’était pas si indispensable à la résurgence de la participation citoyenne à la vie de la démocratie, l’État ne se focaliserait pas ainsi pour l’éteindre ou le cloisonner. C’est parce qu’il véhicule la vérité du combat pour la démocratie numérique que les lois liberticides se déchainent.

        Le net a ouvert des yeux aveugles et donné la parole aux muets, c’est parce qu’ils ne savent pas que c’était impossible...qu’ils l’ont fait.

        Le net sais absolument tout. Il est donc le dieu vivant, et la nouvelle religion qui change les esprit à la vitesse de la lumière. Il suffit d’y croire.

        Amicalement. L.S.


        • aye 5 juin 2010 13:37

          j’ai de plus en plus d’admiration pour ceux qui osent dire.
          c’est peut être l’age


          • Tilk Tilk 5 juin 2010 13:40

             n importe qui au nom de la liberté d expression pollue spolie les sites et les blogs pour y dire tout et n importe quoi tant que ca soulage une rancoeur principalement due a l oisiveté, puis il y a les coups de sang, mais là c est le seul coté positif du net, et les fanatiques qui intoxiquent au nom d une conviction sectaire et haineuse, extremistes dont on se demande si ils sont payés pour ce faire, ....l oisiveté semble etre le moteur des gens qui ont tjrs a dire sur tous les sujets, en majorité, et le niveau social est vite cerné, oui ? que tout cela est stérile et nefaste, lire les actus gérées par des idiots donne le bourdon et l envie de fuir ce monde , mais surement c est un avis perso que vous ne partagez pas puisque vous faites encore des posts ! Et tout aussi idiot je vous fais cette reac !


            • Firedog Firedog 5 juin 2010 14:21

              Je pense qu’au-delà de la censure, c’est la lassitude qui gagne les blogueurs. Ceux-ci, en effet, essaient d’éveiller les consciences, mais se rendent compte au quotidien que la majorité de nos concitoyens se fichent éperdument de la politique ou des questions de société (cf participation aux votes ou aux manifs). Leur arguments vont de : « De toutes façons, c’est tous des pourris » au « De toutes façons, on n’y peut rien ».
              Personnellement, je ne suis pas blogueur, n’ayant que peu de capacité créative, cependant, je suis un gros lecteur et commentateur, et j’essaie de m’en faire le propagateur, en affichant régulièrement des papiers sur ma page facebook. Bilan : depuis que je suis sur FB (5/11/09) aucun commentaire, ni même le moindre « j’aime »... Par contre, on peut y voire de partout des couleurs de sous-vêtements ou des images de foot...


              • Numero 19 Numero 19 7 juin 2010 15:57

                Au début, c’était bien du genre « chouette, un espace de libre expression ».
                Maintenant, internet c’est comme l’espace, t’as beau gueuler, personne ne t’entend, et surtout pas les dirigeants.
                La saturation médiatique de tout un chacun a détérioré la capacité à « s’intéresser » et réfléchir.

                La démocratie était faite par et pour le citoyen éclairé participant activement à la société.
                Internet a fait de nous des gueulards qui s’époumonent dans leur bulle sans se soucier d’être écouté ou pas.

                Un de ces quatres, on se réveillera pour nous rendre compte que cette chère démocratie est partie... si elle est encore là.


              • Bobby Bobby 5 juin 2010 15:18

                ... Trop d’information tue l’information ! c’est bien connu !

                Il y a deux ans seulement, j’appréciais bien plus Agoravox, et ses articles qui me paraissaient plus séduisants par leur apport, que maintenant.

                Il reste quelques irréductibles comme Morice par exemple, régulièrement attaqué par des hordes appartenant probablement à la même matrice nivelant plus bas que le niveau du sol, mais Morice tient toujours ! et j’en suis ravi !

                Bien à vous.


                • hans lefebvre hans lefebvre 5 juin 2010 15:57

                  Pourtant, il y en a qui résistent...

                  Mais cela nécessite une certaine dose d’absolution, il est vrai.

                  • johnford johnford 5 juin 2010 16:11

                    Beaucoup de blog et pages facebook n’ont pour effet que de canaliser et diluer les colères individuelles sans jamais provoquer une action collective dans le réel. Et c’est justement l’absence d’emprise sur le réel qui crée cet état semi-dépressif de soumission lasse que vous constatez.

                    En voyant qu’il n y avait quasiment pas d’étudiants dans les rues le 27 Mai, on est en droit de se poser la question de l’utilité sinon de la portée de ces sites web.


                    • Asp Explorer Asp Explorer 5 juin 2010 18:22

                      Ah ça, c’est sûrement propre à la France. Il est vrai que parmi la jeune génération, beaucoup considèrent qu’il n’y a rien à tirer de ce pays et n’a rien de plus presser que « voter avec ses pieds » dès qu’elle a fait des études lui permettant de s’expatrier. Du coup, pourquoi s’investir dans la vie politique d’un pays qu’ils vont quiter ? Et qui le leur reprochera, du reste ?


                    • gimo 5 juin 2010 16:46

                      plus le temps passe plus les gens deviennent lâches des. résignés .des fatalistes

                      bref des merdes !!! point  les voleurs )politique ils sont des beaux jours devant eux

                      je suis dégouté de cette société de petit égoistes et inconscients de profiteurs mesquins
                      idiots 
                      même si le bateau coule des petites gens  
                       une fois pour toute 
                      qu’ ls crèvent vite    sa « babole »  mais en fin de cours rien  !!!des lâches en puissance !! 

                      crevez vite !!! des nuls

                      • FRIDA FRIDA 5 juin 2010 20:20

                        Et moi qui pensais naïvement qu’internet est un outil qui va nous fédérer et nous protéger de la désinformation des médias. Aller, il ne faut pas désespérer.
                        J’ai commencé bien plus tard que vous Asp explorer, mais je fais le même que constat, plus d’informations marchandes, et de loisir et plaisir, alors qu’auparavant, il y a avait plein de pages personnelles pour partager beaucoup d’informations diverses et variées.


                        • romaeterna romaeterna 5 juin 2010 21:38

                          D’accord avec ASP et Frida mais il faut aussi se rendre compte que maintenant d’un coté il y a effectivement nos gouvernants qui nous permettent d’écrire ce que l’on veut mais sans jamais citer le nom avec les actes des salauds qui eux pourtant répandent leur haine, leur abrutissement ou leurs arnaques commerciales comme bon leur semble (qui se souvient de Père Noël ou Shark entre autres !). Je ne parle pas des têtes de turcs officielles que sont les hommes politiques mais de ceux qui détiennent le vrai pouvoir sur les gens : les patrons et leur ribambelle de larbin des médias.
                          Si les blogs font si peu peur, pourquoi essayer de fomenter des lois pour les mettre au pas régulièrement ?
                          Et puis ce qui est horrible dans les forums depuis quelque temps est l’introduction des haineux, de ces gens qui ne sont là que pour prêcher pour leur secte. Qui n’écoutent rien ni personne mais qui ne sont là que pour répandre leur religion de haine. Je parle surtout des mahométans bien sur. Mon travail m’amenant à aller sur tous types de forum, je peux vous dire que c’est effrayant. Ici sur Agoravox leur discours est (assez) policé (en se référant hypocritement la plupart du temps aux palestinien), mais sur les forums de jeunes notamment, on ne fait pas dans la dentelle sur la haine des juifs, des flics, des blancs (des gens différents d’eux quoi ! ). Ah ! Bien-pensants, chérissons la différence !
                          Ou allez sur des sites de téléchargement et compter le nombre de corans que vous trouverez (en audio, en film d’Arabie Saoudite, en français, en occitan,en alsacien, etc.... et j’exagère à peine !).
                          oui, l’internet du partage est de plus en plus loin. Peut-être faudra t-il un jour recréer un internet de la raison, du partage et de la tolérance et laisser cette chose abominable aux marchands et aux religions bref à tous ceux qui rêvent d’asservir l’être humain.


                          • dom y loulou dom 14 juin 2010 13:22

                            rien n’arrive par hasard

                            Le net nous a servi à exprimer des éléments de vérité que les médias ont simplement bloqué, tout court, tout simple.

                            Toute entrée y est interdite pour des vues qui ne correspondent pas à l’agenda Bilderberg.

                            Il fut donc absolument utile et efficace.

                            mais neuf années c’est long et bien des révélations se sont faites par nos recherches de partage dues essentiellement au fait qu’on nous ait empêché d’agir officiellement d’une manière ou d’une autre, le système déclarant que seuls les spécialistes sont dotés de faculté de penser et de s’exprimer en connaissance de cause.

                            Nous sommes aujourd’hui dans le grand merdier des spécialistes.

                            Depuis de gros tonnages sont à digérer, les révélations ne semblaient pas avoir de fin, mais le monde du mental est tributaire de tout ce qui se vit écrit avant nous, la banque de données n’est pas infinie contrairement à ce qu’on pourrait ou voudrait penser. Les archives de l’humanité sont immenses, mais pas infinies. Elles définissent pourtnt tous nos rocessus mentaux et donc notre perception directe de la réalité.

                            Certaines archives ont été jetées aux abysses et symboliquement dans les fonds marins pour les couler à jamais. Le jol terme de noyer le poisson vient de cette systémie sur 4000 ans.

                            Ces révélations de l’histoire sont amusantes et agréables parce que rafraichissantes dans un premier temps, comme le fut de découvrir star wars, mais amènent immanquablement à des digestions très difficiles parce que les concepts découverts sont étrangers aux mystfications et mythologies apprises et il n’y a possiblement rien de plus inamovible qu’une pensée, serait-elle fausse, ou justement parce q’elle est en-dehors du domaine vivant elle en devient inaltérable.

                            Les croyances sont aussi cherchées pour cela, pour leur côté stablisateur de l pensée, on cherche des points d’ancrages parce que l psyché a besoin d’ancrages pour s’élaborer.

                            ps pour rien qu’on en vint d’abord à révéler les fondemnts de l’univers. On peut bien les mettre de côté, les réfuter serit une réelle stupidité évidente pour tous, donc cette révélation-là est simplement ommise. C’est quand même répertorié pour ceux qui aurient envie dê prendre connaissance. ce n’est ps un rip égotique ou une invention, mais un long trvil de synthèse qui permetrit un venir. Dns un monde du chcun veut fire on truc il n’existera pourtant jamais, même si le jeu donne précisément possibilité à toutes les indivdualités à s’exprimer. www.ludus.ch

                            le problème des mythes fondateurs... prenons au hasard (pas tout à fait) les patriarches bibliques.

                            Une évidence à celui qui lit et relit « les saintes écritures » (inamovibles parce que saintes... ce qui n’a pas empêché les dignitaires des institutitons religieuses de les trifatouiller, d’en gommer des moitiés entières... bref) inlassablement si bien que son univers est empli de ses messieurs en barbes et longues robes antiques, leur bâton de pèlerin est un appui sacré pour quelques milliards d’êtres humains.

                            Et puis un jour on découvre que les patriarches n’ont laissé absolument AUCUNE trace historique, que rien ne laisse supposer qu’ils ne soient pas le fruit d’inventeurs ou de « révisionistes professionels ». La bible nous donne des dates ... alors nous pouvons observer les faits d’histoire répertoriés à ces dates... qui y trouvons nous ? ô miraaacle... les dates correspondent bien à des gens qui portent même des noms très similaires aux patriarches, mais leur iconographie n’a strictement rien à voir avec le récit initial gobé.

                            Les patriarches barbus se transforment en pharaons hyxos et ne portaient pas la barbe de terroristes, mais un cobra sur le front, ils ne se véhiculient pas dans l’extrême et très sainte pauvreté, mais étaient couverts d’or pour plaire aux prêtres qui en faisaient des dieux et les dieux les gouvernaient comme Rockefeller peut choyer son poulain Obama dans les écuries de l’histoire.

                            C’est une de ces données qu’on aurait peine à appeler autrement que révélation. Le terme apocalypsos - apocalypse signifie précisément révélations et non destruction comme c’est communément admis par le nombre.

                            Une révélation se digère et passé le seul d’avoir ingurgité les récits majeurs de l’histoire antique on arrive ux sumeriens qui ne sont que clairement traduits et compris depuis quelques années. le nombre n’a jamais eu accès à ces récits et même et surtout si les récits se chevauchent, ont été empruntés très largement aux sumeriens pour en faire d’autres récts de Genèse... on se retrouve dans un embrouillamini, une bouillabaisse, un goulasch de données dont la moitié sont justes et l’autre digne de contes pour enfants sans réelle substance aucune.

                            Maintenant.

                            La portée de ces révélations est immense.

                            A un point que seule une longue digestion pourra recoller ensemble les éléments appris qui se retrouvent d’abord dispersés aux quatre vents, il faut laisser au temps de faire son oeuvre, la conscience est en mouvement continuel et l’absence de messages n’est pas seulement un signe de lassitude, mais aussi un signe de digestion.

                            Gardons en mémoire tout de même que le net a permi de transmettre des données qui jusqu’ici ont toujours été réservées à quelques’uns, des élites se formant autour de grands secrets et de connaissnces transmises au goutte à goutte, la tradition babylonienne d’user du savoir comme d’une arme de pouvoir s’est transmise jusqu’à nous.

                            Moi j’aime l’horizontal, on y voit clirement les élément et les personnes trouvent sur le plancher des vaches une égalité que la nature leur donne d’office où seule leur largeur perceptive les différencie vraiment. Au contraire de la verticlité babylonienne où un chef succède à un sous-fiffre et les larbins aux esclaves... ony voit que dalle et c’est voulu... surtout vers les sphères supérieures de la pyramide, la terre d’angle, les somets sont difficiles à cuse de l poussière que produisent les gens des étages en-dessous... lol

                            Mon petit exposé du jour juste pour vous signifier que nous sommes en face de données qui changent diamétralement notre perception de nous-mêmes, du moins si on fait’l’effort de ne pas simplement consommer des mots pour y trouver des expressions nouvelles, mais si on prétend digérer réellement ces données et la portée qu’elles contiennent.

                            Tous les rpports psychiques à lunivers mental, donc spirituel, s’en trouvent changés.

                            Au point qu’on peut même craindre le côté destructurant de ces révélations. Notre rapport aux dieux s’en trouve modifié... pour un matérialiste du XXe siècle cela prête à sourire, simplement parce que nous n’avons plus l’habitude de nous poser des questions sur ce qui régit notre esprit, notre âme, quels sont les valeurs qui nous habitent et nous meuvent prce qu’on nous enrobé de sucre durant les trente glorieuses et fit croire que l’univers en plstique de mickex mouse pourrait être le nôtre.

                            La peur des dieux est un élément ancré au plus profond de la psyché humaine pourtant.

                            parce que 4000 ans de barbaries laissent des traces, même inconscientes, même si nous n’avons pas vécu les bûchers de l’inquisition, leur évocation fait instinctivement frémir.

                            Heureusment les récits en ce monde ne sont pas infinis et on arrive finalement à acquérir des mémoires qui ont été sécurisées à un tel point qu’elles sont complètement taboues et pire, connotées ridiculeusement de science fiction ... ridiculement est le bon mot puisque nous parlons là des plus anciens textes que l’humanité possède. Ils dépssnet pourtant nos fictions en termes fantastiques. 

                            Et puis le fait le plus troublant qui renvoie à des liens quasi sans fin eux, c’est la conrdance des récits des tribus avec ces récits sumeriens occultés. Nous sommes tout à coup devant une configuration nouvelle qui nous explose littéralement à la gueule tellement elle est évidente, tellement il y a d’éléments qui s’y joignent pour autant qu’on creuse un tant soit peu.

                            les évidences sont devant nous. l’amertume des mensonges à digérer dépend ensuite de l’ardeur qu’on y avait mis pour les croire ces récits mystifiants. Le grnd dieu d’amour lui n’y perd rien puisque les diex sumeriens priien Ka - père de tout. Exctement l même configurtion que l chrétienne. Etonant encore et ustement nélcessire u fait qu’on nous expliqué que le concept de dieu unique n’étit né qu’avec Moise... excuses... Tuthmose. Et c’est encore un mensonge puisque le premier des phraons a affirmer l’existence du père de tout fut Akhenaton.

                            Mais comprenez que si vous avez toujours cru que Adam et Eve avaient la peau rose et qu’ils auraient dû se couper le sexe pour devenir des anges et que le dieu de l’univers est un sadique qui enferme ses enfants dans des jardinets pour les tester, vous voyez un peu de quoi à immédiatement l’air votre environement.

                            Il sest sérieusement réduit et est devnu très menaçant, mais il n’existe dans sa coloration seulement parce que nous y projetons des terreurs mystiques bien apprises.

                            A l’inverse nous sommes devant des données qui nous ouvrent totalement, les dieux étaient d’autres hommes venus d’autres mondes dont certains ont plus tard abusé de leur superioirté technologique envers l’humanité pour s’amuser de leur sort.

                            Nous contemplons un fait, aussi difficile soit-il à enregistrer, il a été répertorié et celà PARTOUT sur le globe. Il n’y a que l’occident qui prétend détenir la vérité scientifique au monde quand aucune autre société n’a usé d’autant de force punitive pour inculquer des CROYANCES. Presque un comble en soi.

                            La colère n’est pas absente de ce processus de mise en lumière. Heureusement la psyché humaine est pleine de bonté et d’humour qui nous permet de contrebalancer les effets étrangleurs que pourraient avoir ces révélations si on voulait maintenir à tout prix des concepts inaltérables mythologiques en nous. On va jurer sur la barbe des prophètes... ce fut une expression très prisée pendant une longue époque. lol

                            simplement parce qu’on croit que ce fut leur marque et non le cobra sur le front. bref.


                            Vous voyez... il faudra du temps pour digérer et nul ne peut dire des effets que ces révélations produisent, mais ce qui est sûr pourtant, c’est que même si la vérité est la plus difficile à digérer toujours, aucun autre élément du mental ne peut prétendre à ses vertus curatives tant nous sommes des gens assommés par l’information, tant nous provenons de traditions où ceux qui disaient la vérité furent toujours punis de lourdes sanctions... par les dieux justement... restés cachés jusqu’ici, le groupe Bilderberg, comme ils se nomment aujourd’hui, s’est vu exposé dans les medias pour la toute première fois de l’histoire !!!

                            Du temps des pharaons vous auriez voulu les approcher on vous aurait coupé en morceaux.

                            Pourtant ils utilisent nos impôts pour se baricader depuis toujours et décident des marionettes préidentielles qu’ils nous mettent en posture afin de nous hypnotiser et oublier que nous savons parfaitement raisonner. on nous a appris la posture des bancs d’école et nombreux sont ceux qui ne peuvent même pas se comporter autrement que de chercher le meilleur orateur pour se faire une idée du monde qui les entoure.

                            personne n’a leur propre toucher pourtant.

                            Et l’humanité est riche parce que chaque toucher apporte une nuance de perception différente, toutes ces nuances enrichissent les autres. D’où la valeur de l’échange et de la tentative de transmettre ce que l’on comprend.

                            Au moins prendre le risque de se tromper n’a jamais fait de mal à personne, vouloir maintenir des mythes édifiés sur le sang des autres devient très problématique par contre.


                            Et puis il y a encore un élément majeur qui est différent en vrais que supposé et martelé par la machine médiatique où le nombre occiental a encore l’habitude de puiser sa pensée.

                            Tous les jours sont identiques et les semaines se ressemblent, les quotidiens sont chargés de maintenir une ritournelle où vous retrouverez chaque année le docteur Jivago à Noël.

                            ...

                            La vérité, elle, est souple et mouvante comme l’eau, aussi solide que les bases sur lequel tout l’univers est posé, aussi volatile et multiple que l’ensemble innombrable des créatures qui le peuplent.

                            Donc je ne m’en fais pas tant qu’il y ait moins d’échanges, la machine systémique censure de plus en plus et en arrivera à boucler tous les réseaux de communication je penses.

                            mais les êtres humins sont d’esprit et d’eu, on ne peut censurer l’univers.

                            N’oubliez pas que la valeur de la transmission réside dans le fait d’ouvrir notre conscience et que dès lors, cette ouverture est apréciable serions-nous en face d’un média communiquant ou pas, le média ne sert qu’à la transmission, pas vraiment à la communication réelle. Le medi n’et qu’un support, fudr bien veiller à ne ps croire qu’on ne peu se psser de ces mchines pour échnger, rien ne serit plus faux. Le danger d’une addiction que le système utiisera contre nous est présent. L’échange des êtres est en-dehors des écrans. Alors je penses que ces données feront leur chemin et engendreront de nouvelles perspectives spontanées issues du pouvoir créatif des aom, trop facilement oblitéré par les menaces constantes qui pèsent sur les êtres.

                            C’est le combat qu’on nous livre en profondeur. Ceux qui furent toujours les maîtres invisibles sur les derniers millénaires ne lâchent pas volontiers leur os à ronger et leur os c’est nous.

                            tentons de leur donner du dur plutôt que du gras ;)

                            car nous sommes entrés dans une phase où il faut d’abord digérer les données reçues et cela prendra du temps, mais ma confiance en l’humanité et en sa curiosité est intacte, à terme, une nouvelle cosmogonie, d’autres perceptions du lien entre notre esprit et les éléments qui composent la nature se fera jour, issue de bien plus de compréhension réelle, l’espace intérieur apporté par le « nettoyge » des mystifcations terrorisantes apporte la communion dans la tendresse retrouvée de l’univers pour les aom.

                            Aux aom de s’axer selon l’univers, ps l’inverse et c’est là que toute l folie nbbylonienne prend son essor, elle prétend encor ujourd’hui dicter à l’univers ce quil devrait être.

                            Mais faudra bien plus d’un jour ou d’une période. Et nous pouvons aussi largement nous méfier de l’attitude du consommateur qui consomme aujourd^hui l’esprit comme un hamburger, réclamant son lot de nouveautés hebdomadaires.

                            La vie n’est pas un supermarché et l’esprit n’est pas une vache à lait corvéable à souhait.
                             
                            Faut déjà digérer et utiliser les remèdes trouvés et transmis en ce parcours du combattant, parcours de survie plus qu’autre chose et qui a forcé les révélations à cause des tonnages de mensonges et d’insultes qu’on nous déverse copieusement dessus rabougrissant l’aom à un rat d’égout et une cérture à mépriser, on se retrouve vec des hordes s’insultnt eux-mêmes.

                            Nous vivons un combat pour la dignité de l’être, mis à mal par un système qui ne considère que la valeur ajoutée des mtières au détriment des êtres.

                            N’oublions jamais que c’est la conscience qui chemine et voyage et que l’histoire semble être une grande recollection.

                            Courage, bonté et ténacité, voilà ce que je souhaite aux aom de bonne volonté.

                            Faisons pilier contre la barbarie décérébrée qui prétend régenter ce monde.

                             


                            • Alain Dussort Alain Dussort 16 juin 2010 08:38

                              Une question de cycle et de mode sans doute. Mais cela reste un très bon outil de connaissance. Ceux qui disent que l on trouve tout et n importe quoi oublient que c était et c est pareil pour les bibliothéques.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Chien Guevara

Chien Guevara
Voir ses articles







Palmarès