Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Anti-capitalisme traqué

Anti-capitalisme traqué

Le Maccarthysme à la française.

Dans un article intitulé Michèle Alliot-Marie dit craindre un terrorisme "d’extrême gauche", article provenant de l’Associated Press, publié sur Yahoo le dimanche 10 février à 22 h 32, on apprend que la ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, a exprimé "ses craintes de voir resurgir un terrorisme ’d’extrême gauche’ à côté des terrorismes d’’Al-Qaïda’, d’’ETA’ et de ’Corse’."

Elle ajoute lors du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, "Chaque semaine, je fais une rencontre avec tous les responsables de la lutte antiterroriste en France à mon cabinet, pour suivre avec eux les différentes formes du terrorisme islamique, du terrorisme de l’ETA, du terrorisme corse et du risque terroriste d’extrême gauche (...) Nous les avons vus au moment des mouvements dans les universités", et "tout récemment, nous avons fait deux arrestations".

Ces interpellations, "l’une était le 14 janvier, l’autre le 16 janvier, si je ne me trompe, nous ont permis d’arrêter des gens qui étaient en possession de matériels, de produits qui peuvent servir à faire des bombes et, sur la dernière arrestation, nous avons trouvé dans la voiture des manuels pour fabriquer des bombes", des "plans" (...) "Un certain nombre de groupuscules d’extrême gauche", qui "il y a quelques mois se contentaient d’invectives ou de provocations sont ensuite passés à des cocktails molotov" (...)

"Dans notre histoire française ou européenne, chaque fois que les partis extrêmes (...) sont considérablement affaiblis, nous voyons se créer des groupuscules beaucoup plus radicaux et qui, dans un certain nombre de cas, sont passés à l’acte (...) Nous l’avons vu avec les Brigades rouges" ou "avec un certain nombre de mouvements" (...) C’est quelque chose que je crains parce que la situation redevient celle-là", a-t-elle affirmé. "Et malheureusement, ce que je constate aujourd’hui, c’est que la réalité est en train de me donner raison". Michèle Alliot-Marie les relierait à l’extrême gauche "par leurs déclarations, par les papiers qu’ils portent avec eux".

(Source : http://fr.news.yahoo.com/ap/2008021... )

Nous sommes en train d’assister à une tentative de criminalisation de l’extrême gauche et, de manière générale, une criminalisation de l’anti-capitalisme. En mettant l’anti-capitalisme à côté de noms d’organisations définies comme terroristes, Alliot-Marie prépare le classement des anti-capitalistes parmi les organisations terroristes. Ce qui donne la possibilité à l’État de discréditer ceux-ci auprès de l’opinion publique et d’organiser une traque et des fichages.

Un maccarthysme à la française est sur le point de voir le jour.

On peut voir en cela plusieurs motivations :

1) les municipales arrivant, il peut s’agir d’un effet d’annonce pour dissuader la population d’apporter un soutien massif à l’extrême gauche ;

2) ce qui se prépare est encore pire que ce que nous avons connu et ces déclarations servent à anticiper tout mouvement de révolte qui aura inévitablement lieu ;

3) l’État s’alarme peut-être de voir que l’anti-capitalisme (anarchiste et communiste) se renforce au sein de la population et il voudrait freiner sa progression ;

4) dissuader les actions des anti-capitalistes en procédant à l’intimidation ;

5) s’attaquer aux sites, aux partis, aux associations, aux syndicats, aux associations et aux personnes opposés au capitalisme.

La chasse aux sorcières est donc ouverte et que ce soit l’un de ces éléments ou tous à la fois, apprêtons-nous tous à vivre des moments difficiles si nous ne réagissons pas. Nous avons plusieurs recours légaux pour bloquer cette offensive capitaliste, servons-nous en !


Moyenne des avis sur cet article :  3.81/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

74 réactions à cet article    


  • Dalziel 15 février 2008 13:23

    Sans disposer du tiers du quart des informations parvenant à la ministresse, je pense, moi aussi, que la menace d’un terrorisme de l’ultra-gauche est réel et le passage à l’acte, imminent.

    Aussi réel qu’il l’était à partir de 1969. C’est-à-dire quand les éléments les plus durs du soixantuitardisme ont compris que le mouvement avait définitivement foiré, et qu’il ne restait plus qu’à passer à... l’action directe.

    Désormais, ce sont les faillis de l’altermondialisme qui rongent leur frein et qui, pour les plus radicaux d’entre eux, vont tenter de réactiver l’activisme des "années de plomb". C’est ce que je prévois depuis cinq ans, au moins... On y arrive gentiment...


    • Zalka Zalka 15 février 2008 14:11

      Ouais, mais tu étais déjà assez à côté de la plaque lorsque tu as fui la queue entre les jambes en 1981. Les chars russes ne sont jamais arrivés. Mais par contre tu n’as rien retenu des erreurs dues à l’excès de parano.

       


    • Dalziel 15 février 2008 15:19

      T’as cru me reconnaître, mais tu t’es gouré...

      Moi, je n’ai jamais eu peur de rien. Et surtout pas d’en découdre avec la racaille de la gauche "alternative".

      P.S. - Persévère, tu finiras peut-être par tomber juste...

       


    • Zalka Zalka 15 février 2008 15:25

      C’est beau. Tu feras un bon milicien plus tard, mon petit.

       


    • Dalziel 15 février 2008 16:58

      Tu feras un bon milicien plus tard, mon petit.

      Tu penses que ça va être encore long ?


    • Djanel 15 février 2008 20:28

       

      Dalziel vos raisonnements sont tordus.

       

      Vous dites que vous pensez que les gauchistes commettront des attentats terroristes. Vous avez le droit de dire ce que vous voulez. Moi aussi et je milite pour que la terre redevienne plate comme elle l’a toujours été.

       

      Sachez donc à cause de mes sublimes pensées que la terre est réellement plate puisque nous sommes deux à le croire désormais. Ceux qui diront le contraire sont des terroristes qui veulent empêcher par tous les moyens la manifestation de la vérité. Ils utiliseront des bombes contre nous pour nous réduire au silence. Je vous conseille de faire une demande de port d’arme auprès de votre préfecture afin de protéger votre vie et votre cervelle pour que les idées de justice que vous incarnez ne finissent pas au fond d’une tombe prématurément si après l’attentat, on retrouve encore des morceaux de votre carcasse. Que dieu vous maintienne en vie pour l’éternité.

       

      C’est comme çà que vous raisonnez.


    • Philou017 Philou017 16 février 2008 00:06

      Mam a besoin de gens comme Dalziel pour gober ses délires.

      Il est curieux de voir un gouvernement aussi impuissant dans la vie publique se préoccuper autant de risques "terroristes" qu’il est le seul à voir. Un exces de zele édifiant.

      Si j’etais mauvaise langue, je dirais que non seulement Mam suppute des terroristes, mais peut-être qu’elle les souhaite .... Sinon, à quoi servirait-elle ?

      Le niveau zéro du gouernement.


    • herope kayen 16 février 2008 02:40

      Heureusement que pour toi qu’il y a des gens qui s’engagent dans le miltantisme, autrement tu ne pourrais pas de faire greffer un nouveau cerveau faute de gens qui seraient allés a l’université par exemple. Réfléchis au lieu de vomir des conneries.


    • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 18 février 2008 18:42

      Je n’ai pas lu ni entendu la déclaration de MAM, mais tel qu’écit par l’auteur elle aurait dit :

      "chaque fois que les partis extrêmes (...) sont considérablement affaiblis, nous voyons se créer des groupuscules beaucoup plus radicaux"

       

      Et l’auteur d’en conclure :

      "l’État s’alarme peut-être de voir que l’anti-capitalisme (anarchiste et communiste) se renforce au sein de la population et il voudrait freiner sa progression"

      D’autre part, quand Besancenot déclare dans les medias, sans provoquer de scandale, que d’accord, Che Guevarra a assassiné des gens, mais c’était pour la bonne cause ...

      Donc, si la cause est bonne, assassinons, assassinons !


    • Charles Ingalls Charles Ingalls 15 février 2008 14:00

      Article trés juste...MAM, en bon soldat, participe à la stratégie de la peur orchestrée par le petit chef...

      Maintenant il faudrait attendre la prochaine étape. Moi je parierais pour l’attaque des araignées mutantes ou peut-être l’invasion des barbares de l’espace...Les sarkophiles ne sont plus à une fable prête...

       


      • Lady_V Lady_V 15 février 2008 14:06

        Je ne ferai que citer un court extrait d’une chanson, écrite par un anonyme, qui résume parfaitement ce que je pense vis à vis de cette sitution grotesque :

        Sor questore, io gliel’ho già detto,

        Lo ripeto che sono innocente,

        Anarchia non vuol’ dire bombe,

        Ma uguaglianza nella libertà.


        • jako jako 15 février 2008 14:29

          cé po manu chao ?


        • Lady_V Lady_V 16 février 2008 13:02

          Non, c’est une chanson italienne sur l’anarchiste Pinelli, des Brigades Rouges. Peut-être qu’il l’a reprise, je n’en sais rien.

          Toujours est-il que comparer Al-Quaïda et les communistes, ça prouve que la majorité présidentielle ne sait plus quoi inventer pour remporter les municipales. Ca en devient vraiment pathétique. ils s’enfoncent de plus en plus.


        • bulu 15 février 2008 14:13

          Deja, s’interesser au terrorisme de gauche, c’est s’interesser a GLADIO (voir google, c’est tres bien explique...).

          Je ne pense pas que l’etat s’alarme de l’anti-capitalisme. Mouarf ! et du communisme (Mouarf+++) . Allez faire un tour par un samedi apres-midi de grand soleil sur un parking de centre commercial, c’est gave de monde, non la base n’a pas envie de changer de systeme.

          Mais c’est deja trop tard, le changement est en route, peak oil, degradation de l’ecosysteme, changements climatiques, vieillissement des nations riches, tout ca bien accentue par la cupidite (entretenue) ambiante.

          Les elites ont bien anticipe, 11 septembre : enemi exterieur (islam) qui justifie la repression interieure et le sacage des libertes individuelles.

          Wait and see.

           

           


          • sobriquet 15 février 2008 14:18

            Et les extrémistes libéraux, il n’y a personne pour craindre leurs excès ?


            • Philou017 Philou017 16 février 2008 00:10

              Oui, mais eux ils sont au pouvoir. C’est ce qui fait la différence entre des extrémistes et des "terroristes". La cravate et le costume.


            • Zalka Zalka 15 février 2008 15:14

              Je suis d’accord avec vous sur un point : actuellement la menace est peu sérieuse et franchement lointaine. Un peu comme la menace terrorriste d’extrème gauche est derrière nous.

              Néanmoins, comme pour l’extrême gauche, une dérive reste possible. Probable ou non, je ne sais pas, mais possible ? oui.

              La preuve la plus éloquente, c’est Theodore Kaczynski, alias Unabomber.

              Remarque importante : je ne limite pas l’écologie à ce type, de la même manière que je ne limite pas la gauche à la bande à Baader.


            • sobriquet 15 février 2008 15:45

              Arf, je vois bien le communiqué de presse : "Un groupe de dangereux terroristes végétariens a été interpellé ce vendredi. Pour rappel, le végétarisme coûte chaque année 0,3 points de croissance à la France, et touche particulièrement les filières bovines et porcines".

               

              Bientôt, faire du compost dans son jardin suffira à se faire taxer de terrorisme...


            • valere valere 15 février 2008 15:59

              C’est un article intéressant.

              Les dires de MAM ne sont (à mon avis), qu’une stratégie pour "enfoncer" les anti-sarko (synonyme d’anti-capitalisme) et surtout pour les diaboliser.

              Je crois même ces gens du gouvernement capables de poser une bombe eux même et de rejeter la faute sur l’extrême gauche afin de faire passer le roi et sa cour pour des victimes et ainsi récupérer la compassion des français.

              Sarko devait faire effet d’une bombe en tant que Président, résultat : c’est un pétard mouillé (qui fait pschitt).


              • jjnoel 15 février 2008 16:16

                Au risque de voir le commissariat du coin débarquer chez moi, je pense qu’il faudrait donner raison à Madame Alliot : que se multiplient les groupes terroristes d’extrême gauche ! Personnellement vivant seul et étant assez isolé je regrette parfois de ne savoir que très vaguement comment fabriquer un cocktail molotov, et plus... - j’en jetterais bien un de temps à autre au passage d’un "cortège officiel". J’ai beau chercher sur le net, pas la moindre petite trace de mode de fabrication.

                Bon, évidemment, cela reste, au moins pour le moment, de l’ordre du fantasme ; mais à force d’acumuler les fantasmes des uns et des autres cela peut-être risquera ou aura des chances de passer à l’acte.

                Ce qui serait regrettable pour la légitimité des revendications populaires qui seraient dépossédées de leur histoire. C’est une tactique bien connue des pouvoirs en place que de pousser les opposants, ou supposés tels, dans leur retranchement à les faire réagir pour justifier une politique de répression ainsi prétextée.

                 


                • drzz drzz 15 février 2008 16:34

                  Quel article de crétins.

                  L’extrême gauche qui fout le feu à des banques pendant les forums politiques ne serait-il pas dangereux ? La gauche est la reine des hypocrites.

                   


                  • Zalka Zalka 15 février 2008 16:54

                    Alors que Bush qui fout le feu à un pays entier, ça, ce n’est pas dangereux...


                  • faxtronic faxtronic 15 février 2008 18:32

                    Un remede pour Drzz : une balle dans la tete. 


                  • faxtronic faxtronic 15 février 2008 18:35

                    Rhaaaa, je suis un extremiste du centre, un terroriste social democrate, un anti-Sarko ( et pas TSS, car je ne suis pas qu’anti-sarko).

                    Quand au coktail molotov, cela ne doit pas etre compliquer : il faut gelifier de l’essence avec ce que tu veux, une meche en tissus, et Hop une bouteille chez ces connards. Champagne.


                  • Djanel 15 février 2008 21:07

                     

                    Drzz est un menteur, il invente des actes terroristes en accusant l’extrême gauche de mettre le feu aux banques pendant les forums politiques.

                    En disant des âneries pareilles, il nous apporte la preuve que la droite Sarkozienne a besoin que des actes terroristes apparaissent en France.

                    A qui profite le crime ? A ceux qui l’exploiteront.

                    Donc drzz est capable dans un excès de zèle de commettre des attentats terroristes pour qu’une politique de répression puisse être mise en œuvre en France comme cela se fait aux Etats Unis.

                    Si en votant pour Sarkozy vous ne pensiez pas en arriver là, c’est que vous avez été tartufié par la propagande. Il est temps de rentrer dans l’opposition si vous ne voulez pas devenir paranoïaque.

                    Le quinquennat de Sarko commence plutôt mal parce que jusqu’à maintenant et durant les élections son discours était réfléchi et contrôlé par son service de communication mais une fois en poste Sarkozy est obligé d’improviser et nous voyons qu’il n’a pas la stature adéquate.

                    Merci drzz pour vos interventions qui justifie tous nos arguments contre Sarko.

                    Il faut virer Hollande de la direction du parti socialiste pour cause d’impuissance.


                  • ZEN ZEN 16 février 2008 12:12

                    Ecoutez donc drzz, c’est la voix de l’Amérique, celle des faucons néocons, celle de Fox News

                    leblogdrzz.over-blog.com/


                  • Weinstein 16 février 2008 12:38

                    Il est préférable d’être la voix des pays libres que de soutenir systématiquement les dictatures musulmanes de saddam Hussein à l’autre fou Iranien en passant par le Hezbollah ou le Hamas.

                    Sur le territoire Français, la lutte est engagé entre les pro- juifs et les autres, un relent de déjà vu, souvenez-vous de Dreyfus !


                  • str13 17 février 2008 14:49

                    T’as un sérieux problème mon garçon, il faudrait te calmer et arrêter de dire n’importe quoi, sinon c’est l’hôpital psychiatrique qui te guette.


                  • Weinstein 17 février 2008 15:13

                    STR13,

                    hihihi


                  • wizi 15 février 2008 21:29

                    Le monde glisse inexorablement vers l’extrême droite économique...

                    Une extrême "gauche" se forme en réponse chez les plus déçus et les humanistes...

                    donc,oui, je pense que certains pensent à des solutions extrêmes, et c’est sûrement dommage, de type terrorisme.

                    Gageons que les gouvernements sauront retourner ces actes en leurs faveurs, pour démontrer que leur système est le meilleur (+ excuses pour du sécuritaire et du formatage de cerveaux)

                     


                    • eric 16 février 2008 21:53

                      A leon si vous repassez par ici...

                      Pour une fois je suis entièrement d’accord avec vous. D’ailleurs, pendant toute la campagne électoral, je me suis evertué à répéter que l’abscence de réflexion constructive à gauche était réjouissante à court terme pour un homme de droite mais inquiètante pour un démocrate. On ne peut avoir une réelle démocratie sans possibilité de choix, sans un opposition construite. J’ai dit à plusieurs reprise qu’en s’enfermant dans des questions de personne internes et des attaques personnelles sur NS, la gauche trahissait sa mission historique.

                      La crise de la gauche n’est une bonne nouvelle pour personne à court terme car effectivement, elle ouvre des possibilité aux plus excités. A moyen terme, elle peut permettre de réver d’une reconstruction.

                      Il est clair que Sarkozy en tant que tel n’a aucune responsabilité dans cette crise dont les causes sont avant tout internes. Il est non moins clair si on en juge par les exemples étrangersque l’on a toujours la gauche et la droite que l’on mérite et que les deux ne sont pas indépendant.

                      Si en France la gauche est à la fois particulièrment déliquescente sur le plan intellectuelle dans son ensemble et potentiellement violente sur ses marges, c’est sans doute aussi parceque nous avons une droite en dessous de ce qu’elle devrait être.

                      Je dirai cependant qu’en ouvrant de nombreux débats idéologiques, Sarkozy permet de clarifier un certains nombre de questions tant entre droite et gauche qu’à l’intèrieur de la gauche. Par exemple, la revendication sans nuance de l’américanisation de la gauche en 68 est elle oui ou non nécessaire à une appartenance à la gauche ? Je pense qu’entre l’extrême gauche qui sait très bien que 68 fut un prurit de petit bourgeois arriviste, et la gauche traditionelle qui est très attaché à cet épisode de sa vie et de sa jeunesse, un débat sur la question serait éclairant.

                      En conduisant à droite un vrai combat politique au lieu de se contenter de gérer les affairres courantes ,Sarkozy à sa manière contribue à la reconstruction d’une gauche qui sache ce qu’elle est, ce qu’elle veut et qui le dise et peut être même un peu plus intellegemment qu’en se contantant de dire qu’il faut juste augmenter les impôts

                      Cela facilitera les vrais choix démocratiques.

                      AInsi, sur la laïcité, ses déclarations contribuent à clarifier les débats. Jusqu’à présent, on était dans un consensus mou et hypocrite ou chacun tentait de grignoter en douce sans qu’il y ait vraiment débat. Si à la fin de celui ci on arrive par exemple à un référendum sur un autre équilibre laïque par exemple, les choses seraient plus claires.

                      Je crois que la gauche comme la droite doivent se remttre à faire de la politique car nous avons des problèmes politiques.

                      La droite à pris de l’avance, mais il est loisible à la gauche de se rattrapper.

                      Cependant, comme le disait Jean Daniel dans un récent éditorial, tous cela se conçoit surtout entre gens qui reconnaissent les grands principes républicains commun. Il est clair que la question de l’extême gauche dans ce contexte peut se poser. De ce point de vue la, elle a certes moins de légitimité républicaine que l’extême droite mais sur le plan du respect des lois elle reste pour une bonne part dans la légalité et est donc incontestable quant à son droit à exister. Les hésitations de la gauche républicaine devant un rupture franche et définitive avec elle font parti des enjeux politiques très importants.

                      La droite a eu le courage d’accepter de perdre des élections pour ne pas faire d’alliance avec un parti républicain mais ayant clairement des valeurs différentes des siennes sur de nombreux points.

                      La gauche démocratique doit se poser la question de son positionnement par rapport à la gauche autoritaire. Quel que soit son choix cela serait aussi clarificateur.

                       


                    • tvargentine.com lerma 16 février 2008 02:32

                       La ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, a exprimé "ses craintes de voir resurgir un terrorisme ’d’extrême gauche’ à côté des terrorismes d’’Al-Qaïda’, d’’ETA’ et de ’Corse’."

                      Elle a entièrement de raison car au regard des écrits des articles ici et des commentaires de leurs ’camarades",nous voyons bien qu’il existe une très grave dérive sectaire de ces mouvements et de ses supporters doublé d’une haine véritable qui a remplaçé le débat des idées du à l’absence d’un gauche qui fasse son travail d’opposition républicaine   - les commentaires complaisants d’articles anti-américain et anti-capitalisme primaire ainsi que la "justification des attentats terroristes du 11 septembre ne fait que confirmer ce dont nous savions 


                      • Patience Patience 16 février 2008 04:12

                        Moi je suis pour les Brigades Anti-Lerma.

                        Les B.A.L., et peu m’importe qu’elles soient rouges, vertes ou brunes pourvu que ça pète bien.

                        Mais le pire, Lerma, c’est qu’avec des commentaires comme le vôtre, je réalise que le plus grand danger peut venir d’un terrorisme organisé par l’Etat lui-même, afin de désigner certains gêneurs à la vindicte populaire.

                        En attendant : vive les B.A.L. !

                         

                         


                      • Alicie 2 mars 2008 23:23

                        En effet, je viens de voir ’Le Pianiste’, (sur la 2), revu, car on oublie, cette traque à l’homme.. l’horreur d’un autre temps mais dont on peut voir les vestiges aujourd’hui..

                        Donc à voir et revoir.. on n’est jamais sorti de cette traque car qui sait qui sera ’traqué’ demain ?

                        Du calme les gars, relativisez, on n’est pas en 1940, ... cette femme est un être humain, normal, réféchissez à ce qu’elle peut ressentir en lisant ces choses blessantes.

                         


                      • Janduin 16 février 2008 05:04

                        Personnellement, je pense aussi que les mouvements "d’extrême gauche" vont se radicaliser durement dans les années à venir.

                        Il y a une colère froide doublée d’une certaine forme de désespoir qui couve chez certaines personnes vis à vis de la situation sociale et politique. On la voit s’exprimer au travers des émeutes en banlieue mais aussi au travers des mouvements étudiants.

                        En fait, vu l’évolution du mouvement étudiant entre la lutte anti-CPE et la lutte anti-LRU, je pense que c’est de ce coté que l’on verra émerger les premiers groupes violents anti-capitalistes.

                        De plus, la destructuration totale de notre société organisée par nos dirigeants fait qu’il n’a jamais été aussi facile de former un groupe terroriste. Tous les outils pour créer une cellule clandestine sont disponibles au grand public. La libre circulation des marchandises et des informations facilite l’accès aux techniques et aux matériels nécessaires à une action terroriste.

                        Le financement n’est même pas un problème puisque la police n’a pas détecté les manipulations d’une personne sur des milliards d’euros.

                        Toutes les mesures de sécurité mises en place pour nous protéger du terrorisme, sont bidons et inefficaces.

                        Toutes les conditions sont réunies pour l’émergence de nouveaux groupes terroristes, c’est juste une question de temps.

                         


                        • eric 16 février 2008 07:42

                           

                          La Ministre à raison et cela est confirmé par de nombreux indices.

                           Les sociologues en parlent

                           On trouve des allusions chez Perrineaud, le spécialiste du FN ; A partir de 92 Perrineaud signale une mobilisation particulière dans « la fraction la plus jeune et la plus radicale de l’électorat de gauche ». En clair, les trotskistes et autres  anars apparentés se mettent а casser physiquement du FN

                          On le sent dans certains films et feuilletons de service public

                          C’est en gros le thème du film, « Terminale », quelques vieux trotskistes savent à point nommé apporter une arme à des jeunes pas très sûr d’eux pour réaliser les potentialités homicides de leur intolérance

                           Voici en vrac quelques organisations de cette mouvance

                          Les Alternatifs, Alternative citoyenne, Alternative libertaire, L’Assemblée citoyenne des originaires de Turquie (L’ACORT), ATF, ATMF, ATTAC, CDSL, CEDETIM, CGT, CRLDHT, DAL, Droits devants !, FASTI, FTCR, Gauche Républicaine, JCR, Ligue communiste révolutionnaire, Ligue des droits de l’Homme, MRAP, MARS - Mouvement pour une alternative républicaine et sociale, Parti communiste français, Rassemblement des associations citoyennes de Turquie (RACORT), Ré-So (Réformistes et Solidaires), Syndicat de la magistrature, UNEF, Union syndicale Solidaires, Les Verts.

                           On peut vérifier aisément sur leurs sites que pratiquement toutes se retrouvent sur la même ligne, désobéissance civile, nécessité de l’action minoritaire, dénonciation du caractère non démocratique de notre société, soutien au comparus immédiats, signature des mêmes pétitions. Légitimité des formes d’action illégales. Interrogations internes sur les limites de l’action non violente…..

                           Tous ces gens vivent d’une manière ou d’un autre de fonds publics. Enseignants, intermittents du spectacle, postier, animateurs, secteur sanitaire et sociale. Quand on a commencé à limiter la croissance des dépenses publiques, ils se sont radicalisés et l’extrême gauche à frôlé les 15% ; Maintenant qu’il est question d’en limiter moins la masse que la part dans le pib, il est clair qu’ils se radicalisent encore. Si d’aventure Sarkozy va au bout de ses projets de la diminuer en valeur absolue……

                           D’autres catégories dans des situations de désespoir social sont capables de violence. Agriculteurs, pêcheurs ; Mais ici, l’usage de la violence est légitimé, systématisé intellectuellement. D’autres part, aux inquiétudes compréhensibles pour leur fric, s’ajoute la frustration ne pas être écouté, pour des gens qui s’estiment porteur de vérité.

                           Leurs postures violentes sont évidemment en partie une pause, de négociation « si vous ne continuez pas à payer, on va faire un malheur », mais il ne faut pas sous estimer complètement leurs potentialités violente »

                           Ben Laden ? Exercice amusant, prenez un discours ben ladeniste, remplacez (et encore pas toujours) juifs croisés chrétiens et occident par élite ultralibérale bushiste. La seule différence notable ? Les islamistes ne semblent pas aussi fascinés par le marché

                          Que faire ? Nous n’avons sans doute plus les moyens financiers de leurs appétits matériels. D’autant qu’en général, leur militantisme, quand il débouche, finit par l’achat de montres de luxe extêmement couteuses ( mnef) chaussurres de luxe ’ france plus° etc...

                          . En revanche, faire semblant de les écouter et faire mine de croire qu’il y aurait « quelque chose » dans leurs discours peut contribuer à les calmer. Aller ce faire moinsser par les alter écolo bio équitable trotskisto anar sur agoravox est donc un exercice de salubrité public.

                          Sur les sites qui ne sont que les leurs, ils sont entre eux à se répéter en rond leurs phantasmes.

                           Ici tant, qu’il reste quelques lecteurs différents, ils peuvent avoir l’impression d’être en lutte efficace contre le capitalisme. Chaque commentaire fermé est une petite victoire militante qui met un peu de baume sur leurs petits coeurs révolutionnaires ulcérés par la stagnation des subventions aux associations citoyennes.


                          • Charles Ingalls Charles Ingalls 16 février 2008 11:28

                            Aïe aïe aïe Eric...

                            Vous ne vous rendez pas compte !!! En revelant le nom de tous ces groupuscules terroristes vous mettez votre vie en danger...

                            Allez, pour les prochaines élections, je vous conseille de glisser un vote ump, n’importe lequel, il faut juste la marque ump...Vous serez tout de suite protégé, les oiseaux se remettront à chanter et vous aurez le teint halé...

                            Surtout évitez de trop réflechir, et bon courage...


                          • Gilles Mesnard Gilles Mesnard 16 février 2008 11:40

                            Eric vous êtes un paranoïaque crypto-frontiste.


                          • fablibre fablibre 16 février 2008 19:01

                            vous avez oublier le parti socialiste ...


                          • eric 16 février 2008 22:21

                            A léon

                             

                            Je ne vois pas ce que vous pouvez trouver de haineux dans mes propos Tous ce que je dis correspond à des faits facilement vérifiables

                            Je vous suppose une bonne connaissance de l’extrême gauche française. Vous devez savoir comme moi que l’on n’y trouve pas de « pauvre » si ce n’est par choix. La maîtrise intellectuelle nécessaire pour suivre le cours sinueux d’idées alambiquées ne peut que caractériser des populations ayant un niveau intellectuel suffisant pour accéder à l’emploi si elles le désir. L’omniprésence de fonctionnaires dans l’ensemble de ces mouvements n’est un secret pour personne et je ne vois pas en quoi cela serait péjoratif.

                            Dire que la gauche, d’un point de vue sociologique, est aujourd’hui a peu prêt la seule chose qui ait jamais ressemblé à une classe sociale, des gens conscient de leurs intérêts communs et regroupé dans un discours de défense de leurs intérêts de classe, est beaucoup plus réaliste que de parler de ¨patrons ou de "capitalistes" compte tenu de la diversité des personnes ainsi impliquées tant sur le plan matériel que sur celui des idées.. Par nature même un chef d’entreprise à rarement les mêmes intérêts que son concurrent dans un état de droit libéral.

                            Que l’extrême gauche ait commencé à redevenir violente en cassant du frontiste n’exclue nullement dans mon esprit qu’elle s’attaque par la suite à autre chose. D’ailleurs l’employé du mac do de quever n’était pas notoirement frontiste.

                            En revanche, vous tenez une piste en parlant de « ce qui ressemble à la gauche »

                             Il y a vraiment de cela.

                             Dire que la droite est "décomplexée", c’est ça. Elle n’a jamais eu de doute quant à ses valeurs et idées, mais elle croyait à une sincérité de gauche et de ce fait, chose inimaginable pour un homme de gauche avait un respect pour l’adversaire même dans la désapprobation. A nouveau, c’est Pepone et Don Camillo

                             Nous avons découvert, sur le terrain mais aussi grâce à Miterrand et ses sbires une gauche parfaitement indifférente aux souffrances sociales et se servant d’un discours sur les pauvres pour arriver.

                             Il est clair qu’il est difficile de la respecter. 

                            C’est d’ailleurs pourquoi son rôle politique est de plus en plus celui de réunir des votes protestataires et de ne pas parvenir aux plus hautes responsabilités.

                            Je n’ai pas peur pour moi. Le pays ou je vis est ce qu’en ont fait les idées de gauche et j’arrive à y survivre. Mais pour les plus défavorisés, c’est la jungle et cela effectivement est assez effrayant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Gilna


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès