Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Appel aux bonnes volontés pour promouvoir l’offre d’une (...)

Appel aux bonnes volontés pour promouvoir l’offre d’une alternative aux chômeurs

SUITE A MON ARTICLE DU 7 MARS 2011 : "CRISE, CHÔMAGE et TERRES ARABLES".

Tous les évènements survenus au cours des derniers mois confirment malheureusement l'évolution sociale à laquelle je faisais allusion dans mon article du 7 Mars 2011.

Le nombre des offres d'emploi décroît et continuera à décroître avec les effets que l'on connaît : augmentation du montant des indemnisations, réduction des cotisations sociales, augmentation de la dette publique jusqu'à tarissement des indemnités.

C'EST BIEN UNE IMPASSE QUI NOUS ATTEND. IL EST PLUS QUE TEMPS D'AGIR.

La puissance industrielle de la France n'existe plus. Il est permis d'afirmer qu'elle n'existera plus dans l'avenir puisque tous les pays émergents, et tous les autrespays d'ailleurs, seront de plus en plus en mesure de fournir aux ex puissances industrielles tout ce qui leur sera nécessaire, et ceci dans des conditions impossibles à concurrencer.

Il faut donc prévoir notamment :

- une réduction assez considérable du pouvoir d'achat des ex puissances industrielles et des habitants de ces dernières,

- une augmentation de la production industrielle à l'échelle mondiale (la chute de production dans les ex pays industrialisés étant plus que compensée par les productions de nombreux pays actuellement en cours de développement),

- une augmentation rapide et continue du chômage dans les ex pays industrialisés,

- l'apparition et le développement (à terme) du chômage dans les nouveaux pays industriels, par suite de l'impossibilité d'écouler la totalité des produits fabriqués, le monde étant saturé et par ailleurs de plus en plus impécunieux,

L'ensemble du processus amènera une réduction mondiale du pouvoir d'achat et l'augmentation rapide du nombre des chômeurs, dont un certain nombre ne seront plus indemnisés.

La pénurie de matières premières, d'eau et d'énergie venant aggraver singulièrement la situation.

En France, seuls les habitants disposant de terre cultivable seront assurés de se nourrir (tant bien que mal). Combien sont-ils ? Tous ne sont pas agriculteurs. Mais ces derniers ne représentant que deux pour cent environ de la population, le nombre total actuel de ces personnes susceptibles de faire face par eux-mêmes à une partie de leurs besoins alimentaires reste très limité.

Permettre au plus grand nombre possible de chômeurs domiciliés actuellement en ville de s'installer sur des terres cultivables de façon à échapper à leur dépendance à l'égard des aides de l'Etat est une impérieuse et urgente nécéssité.

L'appel que je lance aujourd'hui s'adresse, bien sûr, à tous ceux qui voudraient participer à la création de l'ensemble des conditions qui permettraient à ceux des chômeurs qui le désireraient d'échapper à leur condition. Les actions à entreprendre sont multiples : recherche des terres abandonnées ou insuffisamment exploitées (assez nombreuses en moyenne montagne), libération juridique de ces terres (par actions sur le terrain et auprès des autorités locales), autoconstruction, formation etc...etc...mais je suis particulièrement occupé, en ce moment, par la recherche d'outillage agricole simples et assez peu onéreux pour permettre à ces neo-ruraux de produire leur nourriture, leur chauffage etc, (selon les conditions locales rencontrées par chacn d'eux).

Je prie donc notamment les agriculteurs et les musées (qui me paraissent les plus susceptibles de disposer de ces machines anciennes) de bien vouloir se manifester. Les matériels de l'espèce pourraient être examinés sur place et, éventuellement copiés, modifiés, améliorés en fonction des besoins.

Je crois savoir, par ailleurs, que des machines simples ont été inventées au cours des dernières décennies, notamment destinées à la traction animale.

L'inventaire aussi complet que possible de ces outillages anciens ou modernes fait partie des priorités parmi les actions à entreprendre.

Merci par avance à tous ceux qui voudront bien participer à cette recherche.


Moyenne des avis sur cet article :  2.43/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Le Yeti Le Yeti 3 septembre 2011 05:13

    Très bonne idée, hélas.
    Autant prendre un peu d’avance pendant qu’on le peut encore.


    • sonearlia sonearlia 3 septembre 2011 08:25


      "La puissance industrielle de la France n’existe plus. Il est permis d’afirmer qu’elle n’existera plus dans l’avenir puisque tous les pays émergents, et tous les autrespays d’ailleurs, seront de plus en plus en mesure de fournir aux ex puissances industrielles tout ce qui leur sera nécessaire, et ceci dans des conditions impossibles à concurrencer."

      Faux, il existe un moyen très simple de se protéger de cette concurrence malsaine, les taxes a l’importation.
      On en veut pas de votre retour au moyen-age.


      • K K 3 septembre 2011 12:04

        Votre raisonnement signifie l’abandon de toutes les personnes incapables de cultiver les terres pour des raisons physiques. A contre courant du progrès social contrairement à ce que vous croyez.


        • Le Yeti Le Yeti 3 septembre 2011 18:51

          Je ne sais pas si ce sont mes origines Corses (clans familiaux) ou Bretonnes (clans territoriaux) mais je ne comprend vraiment pas ce commentaire. [J’aime pas, j’me sens con.]
          Mes grands parents par exemple ... Même incapables (ou presque) de manger seuls, ils n’ont jamais connus les mourroirs. Il sont restés « en famille », chez eux, pas loin, tant que c’était possible puis chez nous !

          Aussi je te pose la question K, qu’entends-tu par « progrès social » ? Ces numéros de téléphone d’enlèvement à domicile des personnes devenues des fardeaux matériels ? Ces fourrières qui viennent débarasser nos belles rues des petits vieux ou autres handicapés de tous poils ?

          Je suppose que ce doit être la culture typée Parisenne (chacun pour soi) qui m’échappe ...


        • sonearlia sonearlia 3 septembre 2011 20:36

          Pour ça faudrait encore avoir la chance que gosses restent en bonne santé, ce qui au moyen age n’est pas une évidence faute de structure hospitalière digne de ce nom, tu me répondra surement que plus on fait de gosses, plus on a de chance d’en garder pour nos vieux jours...

          Sauf qu’il faut les nourrir, donc tu va en passer du temps a t’épuiser dans tes terres cultivable, pendant que ta femme s’épuisera det passer sa vie enceinte a s’occuper des gosses, pour finir par mourir d’un accouchement qui se passe mal...

          Tu veut pas de gamins ? pas de problèmes, il existe deux moyens de contraceptions au moyen age, l’abstinence et l’infanticide.


        • Le Yeti Le Yeti 3 septembre 2011 21:16

          Un structure hospitalière est un progrès technique, pas social !
          Qui plus est, pour ceux dont c’est étranger à la culture, un clan (ou ’cercle social’) comprend plus de 3-4 personnes (enfin ... Faut espérer !) qui se portent mutuellement attention.

          Une grande partie de la misère humaine ne dépend pas ou peu de progrès techniques mais sociaux. Ne confond pas deux choses qui n’ont rien à voir (but et moyen) surtout en les intervertissant.
          Je vais te donner un exemple : Je n’ai pas de voiture. Aucun de mes amis ne m’a filé un billet de Tram pour aller faire mes courses ; par contre ils m’y emmènent de temps en temps en voiture. Saisis-tu la nuance ?

          Je suis d’ailleurs encore stupéfait que face à l’évocation de difficultés, ton premier réflexe a été de d’envisager l’abandon des plus faibles. Personnellement, si j’avais dû me poser la question, je l’aurait spontanément ainsi formulée : « COMMENT fait-on pour les personnes ... ? ».

          Peut-être est-ce la définition même du mot social qui pose problème ...
          Je te suggère la lire Dino Buzzati.


        • Le Yeti Le Yeti 3 septembre 2011 21:22

          Erratum : j’ai amalgamé deux personnes !
          Désolé.

          2 premiers paragraphes @ sonearlia

          3e @ K

          La dernière phrase devient : je VOUS suggère ...


        • sonearlia sonearlia 3 septembre 2011 22:10

          Sauf que l’amélioration des progrès sociaux dépendant aussi des progrès technique, et inversement si ont veut que tout le monde en profite.


        • Le Yeti Le Yeti 4 septembre 2011 17:39

          "Sauf que l’amélioration des progrès sociaux dépendant aussi des progrès technique, et inversement si ont veut que tout le monde en profite."

          Je dirais plutôt que ce n’est que l’efficacité des progrès sociaux qui est touchée par les progrès techniques. Ceux-ci agissant comme un multiplicateur, il est dès lors prépondérant de ne pas faire fausse route.

          >>> Instituer des services soutenus par des progrès techniques ne doit surtout pas être le saint Graal des prétextes pour s’abandonner en toute bonne conscience au nombrilisme ! <<<

          Ne fais pas aux autres ... Autres quoi ? C’est ça la question à ne jamais perdre de vue.


        • rosa luxemburg 3 septembre 2011 12:44

           ARTICLE D’UN ULTRALIBERAL ESCLAVE DE SA VISION MINIMALISTE ESCLAVAGISTE QUI N’A PAS COMPRIS QUE L’EMPIRE FEODALE QU’IL DEIFI SE MEURT

          MON PAUVRE VOUS N’AVEZ RIEN COMPRIS AU SENS DU FUTUR IL VA VOUS FALLOIR RETOURNER A L’ECOLE !

          VOUS NE COMPRENEZ PAS QUE LES GENS SONT PLUS INSTRUITS AUJOURD’HUI QUE LORS DU MOYEN AGE QUE VOUS SEMBLEZ APPELER DE TOUT VOTRE ESPRIT SIMPLISTE DE PETIT PRINCE EGOTIQUE.


          • Le Yeti Le Yeti 3 septembre 2011 21:36

            NE CRIE PAS, JE NE SUIS PAS AVEUGLE !

            « vous n’avez rien compris au sens du futur ».
            Voilà qui est intéressant !
            Donne nous ta vision des choses au lieu de crier comme un putois malade.


          • foufouille foufouille 3 septembre 2011 12:59

            les mormons utilisent des outils adaptes aux chevaux
            pour le reste, tu reves


            • Raymond SAMUEL paconform 3 septembre 2011 13:42

              ROSA LUXEMBOURG

              Comme vous je ne veux pas retourner au moyen âge.

              Ce qui nous différencie c’est que vous, compte tenu de votre instruction, vous allez vivre jeune et belle et en bonne santé (même mentale !) dans un chateau...et puis pas moi.


              • Raymond SAMUEL paconform 3 septembre 2011 14:11

                FOIRFOUILLE,

                C’est bon de rêver, ça écarte le cauchemar.

                Et puis, tout le monde ne s’exprime pas sur agoravox (et ailleurs) et on ne peut pas faire un point exact des mentalités ; et puis, (mais il faut attendre encore) on ne sait pas dans quelle mesure il y aura des sursauts positifs le moment venu.

                Continuons de rêver pendant qu’on le peut encore.


                • foufouille foufouille 3 septembre 2011 17:07

                  tu peut toujours aller au states chez les mormons
                  en france, je sais pas si ils ont les outils que j’avais vu dans un reportage
                  ils commencent d’ailleurs a avoir des telephones portables

                  la terre ca se travailles pas sans les mains, faut apprendre


                • Le Yeti Le Yeti 3 septembre 2011 19:07

                  « la terre ca se travailles pas sans les mains, faut apprendre »

                  MDR !!!
                  Tout à fait exact et pertinent (comme souvent avec toi, Foufouille ! J’adore ton style, simple et efficace.).
                  Tu m’as fait (beaucoup) rire parce qu’en même temps je « revoyais » (mentalement) des vidéos de certains citadins essayant laborieusement de faire du feu avec briquet ou allumette ! Mdr ! Pour les cas les plus ... comment dire ? « inexpérimentés », le simple fait d’entretenir un feu était déjà toute une aventure. Du feu, pétard ! Le truc le plus rudimentaire par lequel nos ancêtres cavernicoles ont commencé !
                  [ Dieu merci, ce n’est pas la majorité et normalement (si tant est que ce mot est encore une signification) ça vient assez vite. ]

                  Hé bé ... C’est pas gagné pour tout l’monde !


                • foufouille foufouille 3 septembre 2011 20:29

                  en plus pas de magasin tres grand
                  le citadin prend sa voiture pour 100m
                  et la route pleine de neige
                  faut vraiment aimer et souvent y etre ne


                • Raymond SAMUEL paconform 3 septembre 2011 14:22

                  SONEARLIA,

                  Les taxes à l’importation bien sûr, quelle erreur de les avoir abandonnées  ! Mais c’est à double tranchant, les exportations seront très réduites. Ce n’est pas une panacée et sans retourner au moyen âge il faudra bien s’adapter à une activité industrielle réduite (voir aussi la pénurie de matières premières, d’énergie etc..)

                  Donc : « on ne veut pas de votre retour au moyen âge » ce n’est rien d’autre qu’un vœux pieux.


                  • sonearlia sonearlia 3 septembre 2011 14:55

                    Les exportations se sont déjà très réduite, mais ce n’est pas la seule solution pour retrouver une activité industrielle.
                    L’autre c’est une politique de grand travaux, renationaliser la sncf rouvrir toute les petites lignes de campagnes, développer le ferroutage, coté EDF, investir dans la géothermie profonde, et autre énergie renouvelable, coté FT, fibre la campagne, recherche spatiale...

                    Et j’en oublie surement d’autre.

                    Cette politique demande de faire appel a de nombreux sous-traitants privés, et donc relancera la machine économique.


                  • Raymond SAMUEL paconform 3 septembre 2011 14:23

                    LE YETI,

                    Merci de votre message de bon sens.


                    • Le Yeti Le Yeti 3 septembre 2011 17:16

                      @ Paconform  smiley

                      Les réactions sont édifiantes.
                      Personnes ne veut de ce retour au moyen age et tout le problème est là !
                      Car du coup, très peu acceptent de l’envisager or il est tout a fait possible voir probable qu’on y est de toute façon droit, qu’on le veuille ou non.

                      Nous vivons dans un monde de finance et de consumérisme, tous deux basés sur le virtuel (fond) et l’illusoire (forme). Cela nous coupe en grande partie de la réalité qui elle totalement conditionnée (pour ce qui est de nos civilisations) par le pétrole et ce dans TOUS les domaines (Industrie, engrais, pharmacie, plastiques, etc. ). Or fric et pétrole ne connaissent pas un simple creux mais ont bel et bien amorcés une baisse qui ne va qu’en s’accélérant.

                      Je suis alarmiste ? Certes ! Mais suis-je à côté de la plaque pour autant ? Osef !!! => Mon opinion ne compte pas. Pas plus que celle de chacun (individuellement).

                      Je ne cesse de le dire : Ce qui importe c’est la réalité !
                      Or on peut la voir ou la présenter comme on le veut, cela n’y change rien.
                      Le principe universel suprême étant celui de la nécessité : « est nécessaire ce qui ne peut pas ne pas être et ne peut être autrement ». (Autrement nous n’avons d’influence que sur les causes et non sur les conséquences.)
                      Aussi, dans la vie il n’y a que deux politiques, celle de l’autruche et celle qui consiste à prendre le taureau par les cornes.

                      - D’un côté feu mon grand-père qui, lorsqu’il n’allait pas bien et qu’on lui parlait de médecin répondait « Non ! Ne parle pas de malheur ! ». Nous n’avons jamais réussi à lui faire admettre que le médecin n’amenait pas la maladie mais au contraire le remède.
                      - De l’autre Martin Riggs sautant d’un immeuble menotté à un mec suicidaire qui menaçait de se « foutre sur le bitume » : « Tu es fou ? Tu veux mourrir ? - Non, il fallait qu’il descende, je l’ai fait descendre. Ça s’appelle contrôler. »

                      Pour moi la question n’est pas « Voulons nous de ce retour au moyen-âge ? » mais plutôt « Allons nous le gérer ou pas ? ». (Ce qui, soit dit en passant, permettrait effectivement de limiter plus ou moins la casse.)

                      De plus, contrairement à ce que la plupart des gens s’imaginent, la vie n’a pas une structure cartésienne (« carrée ») mais chaotique (stabilité forte mais relative => signes d’instabilité & emballement => changement brutal et imprévisible). De fait, son évolution n’est pas linéaire mais exponentielle : progression « linéaire » lente => brève courbe d’accélération => montée en flèche. La courbe de population en est un exemple. Autre exemple : le mec qui tombe par la fenêtre et qui se dit « Jusque là, ça va ... ».

                      Nous en somme là par pure insouciance et plus fondamentalement par orgueil. A nous de voir si nous préférons prendre le taureau par les cornes et faire preuve de maturité et de sagesse ou bien continuer notre orgie égoïste, la tête dans le sable. [D’où l’importance, si l’on veut prendre les choses en main, de s’être construit une philosophie et de s’être établis des repères, des valeurs et des principes. « L’essentiel de la victoire se remporte à l’entrainement. » Sun Tzu.)]

                      Mais pour être honnête, je ne dois pas oublier de préciser que je suis un salopard de libéral : pour moi chacun fait ce qu’il veut tant qu’il n’embête pas les autres ET qu’il assume.
                      (- Notre vie est entre nos propres mains et entre celles de personne d’autre.
                      - Les mots regrets et remords ont été inventés pour pouvoir dire « Si j’avais su ... » au lieu de « Et pourtant je le savais ! ».
                      - La tête dans le sable et le c... en offrande, c’est le meilleur moyen de se faire enc ...)

                      Oui je suis persuadé que le monde tel que nous le connaissons (ou plus précisément nos civilisations et l’impact qu’elles ont sur notre environnement global) connait d’ores et déjà un changement profond et radical ; que nous traversons un ré-équilibrage total.
                      Mais encore une fois, que j’ai tort ou raison importe peu, c’est la réalité des choses, de la situation que nous vivons, qui compte.

                      Aussi ... Advienne ce que doit ...
                       

                      Bizatouss !


                    • Raymond SAMUEL paconform 3 septembre 2011 14:28

                      K,

                      « A contre-courant du progrès social ».

                      Mais dans le réalisme.


                      • Frabri 3 septembre 2011 15:26

                        L’ alternative aux chômeurs et chômeuses c’est le « revenu de citoyenneté »

                        http://www.jeanzin.fr/ecorevo/politic/revenus/pluralit.htm

                        Ou « revenu de base »

                        http://www.youtube.com/watch?v=mjvEyejZt50


                        • sonearlia sonearlia 3 septembre 2011 18:44

                          Au moyen-age il n’y avait pas internet, si vous voulez y retourner, commencer par montrer l’exemple.


                          • Le Yeti Le Yeti 3 septembre 2011 19:21

                            « si vous voulez y retourner »

                            C’est hallucinant comme à chaque foi que quelqu’un anticipe on lui prête des intentions !
                            Ce n’est parce qu’en voyant des nuages noirs on dit que l’orage approche qu’on a envie qu’il pleuve ! Après, libre à chacun de voir s’il sort le parapluie ou pas.

                            Déjà dans l’antiquité on avait ce réflexe de tuer le messager quand le message était déplaisant ; sorte de comportement autruchistique en réaction à Cassandre pour tenter vainement de concrétiser l’adage « morte la bête, mort le venin ».

                            N’empêche que malgré les pugilats d’opinions que cela suscite ... Darwin n’avait pas complétement tort avec sa sélection naturelle qui n’est pas comme on le croit souvent « la loi du plus fort » mais bien celle du plus adapté.

                            Enfin ... Chacun voit midi à sa porte et qui vivra verra ...


                          • sonearlia sonearlia 3 septembre 2011 19:25

                            A la différence que vos nuages sont parfaitement imaginaire, après si votre message ne veut pas comprendre qu’il travaille pour le diable, tant pis pour lui.


                          • sonearlia sonearlia 3 septembre 2011 20:03

                            Correction : messager, et non message


                          • Le Yeti Le Yeti 3 septembre 2011 20:38

                            « A la différence que vos nuages sont parfaitement imaginaire, »

                            C’est un point de vue.
                            L’essentiel étant que chacun SE construise le sien et comme tu viens de très pertinemment le rappeler, Internet existe. Mais là, vu la complexité du sujet, il faut ratisser large et surtout bien prendre le temps de réfléchir (Ho le gros mot !) si l’on ne veut pas tirer de conclusions hâtives.

                            Et encore une fois, la vision que nous pouvons avoir des choses ne change rien à leur réalité ...


                          • Raymond SAMUEL paconform 3 septembre 2011 20:42

                            Sonearlia,

                            Vous règlerez la facture ? 

                            Autrement dit qui paieraient (c’est à dire en bonne règle qui donnerait une contre-partie) les fournisseurs de la SNCF afin qu’elle puisse faire ces lignes qui, par ailleurs, consommeraient ensuite plus qu’elle ne produiraient ?

                            Etes-vous prête à acheter plusieurs voitures, trente paires de chausures, un semi-remorque et un excavateur pour ...faire marcher le commerce ?

                            N’importe quoi !


                            • sonearlia sonearlia 3 septembre 2011 20:58

                              Taxation des bénéfices des grandes entreprises, quelques dizaines de milliards puis beaucoup plus une fois que l’économie aura bien redémarrer.

                              quand a la suite de votre message je vous renvois le compliment...


                            • Le Yeti Le Yeti 4 septembre 2011 17:49

                              « Taxation des bénéfices des grandes entreprises »

                              Par qui ? Par les cousins consanguins des dirigeants de ces grandes entreprises ?
                               smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès