Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Appel citoyen pour une nouvelle république

Appel citoyen pour une nouvelle république

Pour qui voter au premier tour des présidentielles ?

Dans moins de trois mois, le 22 avril prochain nous serons tous appelés à voter pour élire un candidat ou une candidate à la Présidence de la République.

Si habituellement et dans des conditions normales, ce choix est toujours très important, cette année et en cette période de crise, il est extrêmement judicieux de sélectionner celui ou celle qui sera capable de reprendre le Pays en mains afin d'effacer la politique ravageuse qui sévit depuis plusieurs années.

A l'heure actuelle, il faut dire que les candidats en liste sont relativement nombreux, et en théorie, le catalogue des prétendants à l'Elysée devrait nous permettre de désigner l'homme ou la femme providentiel pour les cinq prochaines années.

Dans la réalité des faits, le citoyen est perplexe face à ces candidatures, toutes différentes les unes de autres, avec des programmes parfois confus et mal ficelés.

Pourtant, le 22 avril au soir, seuls deux candidats resteront en compétition pour affronter le difficile combat du 6 mai aux termes duquel il y aura un vainqueur qui aura le lourd fardeau du destin de la France.

Comment se présenteront les duels ? On peut tout s'imaginer.

Tout d'abord, celui le plus attendu et le plus médiatisé : Sarkozy / Hollande. Mais celui-ci ne nous intéresse guère.

D'autres paraissent beaucoup plus captivants : Bayrou / Hollande ; Bayrou / Sarkozy ; Bayrou / Le Pen ; Bayrou / Mélenchon ; Hollande / Mélenchon ; Hollande / Le Pen ; Hollande / Bayrou, etc … (on pourrait envisager encore bien d'autres scénarios, bien que certains paraissent peu crédibles)

Par contre, nous pouvons vraiment redouter un duel Sarkozy / Le Pen, ou même Hollande / Le Pen. Une telle situation nous conduirait à celle du printemps 2002 qui a porté Jacques Chirac au pouvoir avec seulement 20 % des voix au premier tour.

Il n'est donc plus possible d'admettre une telle élection totalement faussée par une opposition qui peut voter à un moment donné au profit de son principal adversaire.

Alors évitons de voter n'importe comment.

Pour une première fois, soyons vigilants et logiques.

En toute évidence, reconduire Monsieur Nicolas Sarkozy dans un nouveau mandat présidentiel, serait une erreur fatale pour la Nation, et tout le monde en connaît aujourd'hui les raisons.

Mais voter pour Monsieur François Hollande serait aussi une grossière erreur, ce candidat n'ayant aucun programme réel de redressement de la France, se contentant simplement de récupérer les vieilles méthodes socialistes en les dépoussiérant afin de les remettre à nouveau sur le marché électoral.
Il reste donc les autres dont certains ne manquent pas d'intérêt.

A commencer par François Bayrou qui souhaite une gouvernement d'union nationale pour prendre les grandes décisions et remettre le Pays « sur les rails ».

Vient ensuite, Jean-Luc Mélenchon qui a la grande ambition de « rassembler la Gauche » pour changer la France en profondeur, en particulier sur le plan économique et social.

Bien entendu, il y a aussi Marine Le Pen, tant décriée certes à tort ou à raison, mais qui a cependant le mérite de dénoncer les dérives de la politique et de notre société, même si certains points de son programme laissent parfois à désirer.

Beaucoup moins connu, mais toutefois très intéressant, le Président de l'UPR (Union Populaire Républicaine) en la personne de François Asselineau nous apporte un vrai programme de changement basé sur le principe des réformes du Conseil National de la Résistance en 1944.

Enfin, viennent les autres candidatures comme celle d'Eva Joly dont certaines réformes assez farfelues nous engagent dès aujourd'hui à ne pas voter pour elle.

Pour terminer, il y a les « petits candidats » ceux dont on ne parle peu ou pas du tout : présents depuis longtemps, dans la compétition présidentielle, leurs voix n'évoluent guère, et souvent on se demande pourquoi ils s'obstinent à participer à cette grande élection nationale, leur présence pouvant fortement gêner « le vote utile » à la Nation.

Le message que j'adresse aujourd'hui à tous les citoyens au nom du Café Républicain est un avis que je souhaite partager avec tous mes compatriotes.

Depuis plusieurs années, je n'ai plus d'appartenance politique, et mon seul chemin reste celui de la démocratie et du progrès des peuples. Je n'ai donc pas de préjugé envers qui que ce soit, mon seul souhait demeurant dans l'avenir de la France à court terme comme dans les trente prochaines années.

Incontestablement, il faut changer la France, son économie et sa politique. Il faut redonner à notre Nation, ses valeurs originelles et sa force naturelle pour gagner tous les défis. Mais il ne faut pas agir avec inconstance et donc ne pas voter impérativement pour les candidats qui ne changeront en rien la politique actuelle, ou qui feront tout simplement semblant de la modifier dans un but uniquement électoral.

En conclusion, mon simple conseil si modeste soit-il, me conduit à mettre en garde chacun des citoyens :

-dès le premier tour, ne votez pas pour Nicolas Sarkozy ou pour François Hollande ;

-dès le premier tour, choisissez un autre candidat ou une autre candidate, celui ou celle qui vous semblera le plus capable d'apporter un changement rapide à la Nation.

Votre geste d'électeur et votre décision permettront à la France de sortir de la boue dans laquelle elle est engluée et d'envisager très rapidement des autres horizons plus sereins pour une société plus équilibrée et plus juste.

Que la France vive et qu'elle retrouve bientôt sa prospérité et sa grandeur.

Pierre-Alain Reynaud


Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Constant danslayreur 28 janvier 2012 12:55

    Un « Café »-[-(Républicain)-]-" qui exclut de voter Sarko et Hollande mais dit pourquoi pas MLP, ça ne manque pas de sel.

    Le niveau 0 de l’analyse politique et je m’y connais j’ai le même smiley


    • focalix focalix 28 janvier 2012 13:17

      Article impressionnant.
      Pour résumer : votez dur, votez mou, mais votez dans le trou.


      • VOTEZ CONTRE LE VOYOU.....VISEZ BIEN.

        avec montebourg melenchon...sego et migaud.et joly a la justice (beaucoup de tetes vont

        tomber....) VIVE LA 6ème REPUBLIQUE.........CA IRA...CA IRA L UMP A LA BASTILLE..........


      • maryme maryme 28 janvier 2012 13:34

        Merci Pierre-Alain pour cet article qui a le mérite de résumer la situation.
        Cependant, en le lisant je ne peux m’empêcher de me poser une question : quel qu’il soit, le futur Président pourra ou voudra t-il réellement changer les choses ? Qu’est ce que le pouvoir ?

        Je suis fatiguée de la gauche et la droite et du centre aussi. Je crois qu’aucun de ces hommes politiques si convaincants soit-il ne pourra rien faire pour nous et je doute fortemment d’ailleurs du fait que l’on veuille réellement connaître notre avis.

        Les choses c’est à nous de les changer. Tous les jours, au quotidien, en changeant nos habitudes, en cassant nos réflexes de consommation abusive et irraisonné, en cessant de nous chamailler pour des broutilles et d’accepter que l’on nous nourisse que de nos différences et en décidant de s’atteler à la tache en partant du plus évident : chaque être sur cette terre a droit à une nourriture saine et suffisante, une eau potable, un logement décent, une sécurité (relative) qui lui permette d’élever ses enfants dans un monde sain.
        Il ne s’agit pas que de la France et le terme citoyens doit être revisité.

        Il ne s’agit pas de voter. Il s’agit de prendre conscience, d’ouvrir les yeux, de sortir de cette paresse mentale qui nous accable et que nous acceptons chaque jour.


        • Soupires Soupires 28 janvier 2012 14:28

          Une nouvelle république ?
          Et bien justement le Front de Gauche (Jean-Luc MELENCHON) propose la convocation d’une Constituante et la création de la sixième république


          • democradirect democradirect 28 janvier 2012 15:13

            Les citoyens qui ne s’imaginent pas voter pour un autre parti que celui pour lequel ils ont toujours voté sont captifs. Ceux qui excluent d’emblée certains partis ont un choix limité. Mais vous, vous n’avez pas de préjugé envers qui que ce soit. Vous, et ceux comme vous, peuvent donc mettre tous les candidats en concurrence. L’instauration d’une véritable démocratie est entre vos mains si vous ne votez que pour un candidat qui prend l’engagement suivant :

            « Si je suis élu à la présidence de la république, je m’engage à soumettre en votation populaire durant la première année de mon mandat l’introduction du droit de référendum d’initiative citoyenne suivant : si une proposition de modification de la constitution est soutenue par un million de signatures de citoyennes et de citoyens inscrits sur les listes électorales réunies en 18 mois, alors cette proposition devra obligatoirement être soumise en votation populaire. De plus, toute modification de la Constitution – même voulue par les élus – devra obligatoirement être soumise en votation populaire ».

            Et il faut faire connaître ce critère de choix pour que les candidats se sentent contraints de prendre cet engagement (même seulement 5% des citoyens suffira vraisemblablement pour faire la différence au second tour de la présidentielle). Voir ici une brève motivation de cette revendication, et un argumentaire.

            Et si le candidat prend cet engagement, mais ne le tient pas une fois élu ? Alors ne votez plus jamais pour lui. Si cette menace est crédible, il n’osera pas ne pas tenir sa promesse.

            Et si aucun candidat ne prend cet engagement ? Alors votez blanc.

             

             


            • Scribe Scribe 28 janvier 2012 18:32

              J’aime bien le ton de cet article et je souscris en grande partie, même si c’est un peu naïf, à ses arguments. J’ajouterai qu’il me semble indispensable avant de faire son choix d’avoir entendu chaque candidat (à la radio, à la télé, en réunion publique...) et d’avoir lu et comparé toutes les professions de foi de ces candidats. Concernant l’élection du Président de la République, il me semble inacceptable que le candidat se présente comme sectaire : candidat de la droite, de la gauche , des patrons , des ouvriers, des concierges...il doit être le candidat des français.
              Pour Démocradirect : si aucun candidat ne vous convient, voter blanc ne sert à rien, je l’ai fait quelquefois et j’ai constaté lors du dépouillement que les blancs ou nuls sont « éludés ». En effet il en est tenu compte dans un premier temps pour déterminer le taux de participation mais ensuite ils sont exclus des suffrages exprimés dont le nombre est seul pris en compte pour le pourcentages attribués aux candidats. Malheureusement, si aucun candidat ne semble acceptable il serait plus efficace de s’abstenir.


              • lloreen 28 janvier 2012 23:52

                « Il y aura un vainqueur qui aura le lourd fardeau du destin de la France ».

                Rien que ça !
                Merci de m’expliquer qui est « la » France.
                Vous pouvez d’emblée m’exclure du fardeau.Parce que mon destin, je m’en occupe personnellement.


                • soubise 29 janvier 2012 15:53

                  Personnellement je ne crois plus qu’un président de la République puissent encore faire quoi que ce soit...
                  Tout est bouclé par l’argent des dominants, d’abord en Europe qui n’est qu’un palier dans cette domination mondiale.
                  Je voterais donc pour celui que je sentirais le plus apte à freiné des quatre fers contre cette glissade qui nous aspire irrémédiablement vers le chaos.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès