Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Arche de Zoé : ambiguïtés d’un nom

Arche de Zoé : ambiguïtés d’un nom

Les réactions les plus diverses se manifestent au fur et à mesure que les témoignages se multiplient sur les méthodes de l’Arche de Zoé, mais il faudrait déjà s’interroger sur le nom très inquiétant de cette association.

Le nom d’une association n’est pas neutre, il renvoie à sa raison sociale et surtout il peut en lui-même révéler le projet qui l’anime. Il n’en va pas autrement de l’inquiétante appellation, faussement sympathique, d’"Arche de Zoé". Elle suggère bien entendu une analogie avec la figure biblique de l’arche de Noé. Dans notre société marquée par les préoccupations écologiques, qui exploite la nature tout en valorisant à l’extrême sa préservation, Noé est populaire et est même devenu une sorte de symbole de civilisation. Il a presque remplacé Prométhée. Le "déluge" dont il faudrait aujourd’hui préserver la faune et la nature serait les dégâts causés par la civilisation technicienne.

En détournant l’expression "arche de Noé", les fondateurs de cette association se livre à un détournement très inquiétant : les enfants africains sont en effet implicitement mis dans le même sac que les espèces animales à protéger, ils se confondent avec la faune ou la flore, l’humanitaire est confondu avec l’écologique. La guerre du Darfour est de son côté le nouveau déluge où on se garde d’intervenir sous une forme politique.

Qui ne voit ce qu’il y a de stupide et de dangereux dans ce détournement ? Il s’agit de déshumaniser la solidarité. Elle n’est plus entre êtres humains, mais concerne les êtres vivants, ce que signifie en grec "Zoé". Donc on pourrait imaginer à la limite qu’elle s’étende à des animaux, et que le Boeing de l’association ramène avec 200 enfants africains des gazelles ou des antilopes. Pourquoi pas ? Cela n’intéresse peut-être pas des familles françaises, et elles seraient sans doute déçues de devoir héberger des équidés, mais il y a après tout des zoos.

Mais il y a pire : cet amalgame renvoie d’emblée à une distribution des rôles. Le sauveteur se donne par ce nom le droit de ne pas consulter ceux qu’il doit sauver, considérés comme irresponsables et non libres, et il s’arroge au fond un pouvoir discrétionnaire sur l’opération.

Il serait sans doute exagéré de parler de racisme, mais le mot "paternalisme" se présente clairement à l’esprit pour désigner l’état d’esprit en question. La solidarité suppose le respect de l’égalité des individus, le paternalisme en revanche suppose qu’on ne reconnaisse pas à l’autre une liberté et une dignité égales à soi. C’est exactement ce que fait cette association, en toute bonne conscience, et en abusant de la bonne foi de couples français.


Moyenne des avis sur cet article :  3.47/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • morice morice 7 novembre 2007 10:01

    C’est pas le nom qui importe. ce qui est importe, c’est de savoir comment des gens en sont arrivés là. Faut-ils qu’ils aient été gravement déçus par les moyens d’adoption qu’on leur offre en France, actuellement, tout simplement. Arche de Zoé à surtout une connotation catholique, ou biblique plus exactement, susceptible de focaliser les familles ayant cela comme religion. C’est ce point là qu’il faut étudier. On retomberait aussi dans ce cas dans une vision colonialiste traditionnelle du bon missionnaire parti sauver les pauvres petits noirs de leur état de... pays colonisé. Nul doute que chez certains ce « raisonnement » a dû se tenir. Ça explique en même temps la fougue de son directeur, et en même temps les manifestations de soutien de gens qui croyaient tous bien faire, par défaut d’analyse... et de méconnaissance avant tout de l’histoire. On ne peut pas CROIRE et faire efficacement, en résumé.


    • Little Scarlet Pimpernel Little Scarlet Pimpernel 10 novembre 2007 17:46

      Lire :

      http://www.voltairenet.org/article152777.html

      Arche de Zoé : que faisaient Nicolas, Cécilia et François dans cette galère ?

      par Thierry Meyssan*

      plus la réaction de Biotech Santé :

      http://www.parisbiotech.org/pbs6

      et le droit de réponse de Biotech commenté par le Réseau Voltaire :

      http://www.voltairenet.org/article152874.html


    • tvargentine.com lerma 7 novembre 2007 10:09

      Mais ou est donc passé Bernard Kouchner ????

      Représentant de ce type d’organisation bizness qui a trouvé les moyens de faire de l’argent sur la misère et de soulager les dictatures.

      C’est un peu la sécurité sociale des dictateurs,au lieu de les juger ,ce type d’association leur vient en aide quand elle n’en tire pas de profits.

      Ce type d’association est généralement un rapaire de pédophiles,de voleurs d’argents et d’opportunistes qui veulent faire du bizness à bon compte.

      Mais combien coûte un billet d’avion pour aller en Afrique ?

      Rien de pire que de voir la passivité du politique devant cette manière de faire de l’argent

      Pourquoi Bernard Kouchner se tait-il ?

      Aurait t-il donc commis l’erreur d’avoir soutenu cette « association » par le passé ????

      La presse le dira,mais comme toujours il faut attendre,attendre,attendre....qu’elle se reveille quand elle ne collabore pas à la complaisance du bizness entre ce type d’association et les publi-reportages de complaisances

      La question que se pose les chefs d’entreprises des tres petites entreprises en france est de savoir comment « un pompier » a t-il pu lever autant d’argent en si peu de temps et qui l’a aidé ?

      Mais ou est donc passé Bernard Kouchner ????


      • Zalka Zalka 7 novembre 2007 13:13

        Il est passé dans le gouvernement de votre idole, Lerma...


      • Zalka Zalka 7 novembre 2007 13:18

        Je ne suis pas vraiment un spécialiste de la théologie, mais le but de Noé n’était-il pas de sauver toutes les espèces, humains compris (via sa propre famille) ?

        Ceci dit, je rejoins tout de même l’analyse de l’auteur sur la mentalité des membres de cette association.


      • Vilain petit canard Vilain petit canard 7 novembre 2007 18:09

        Bonne question, lerma, où est passé Kouchner ? Car en fin de compte, l’Arche de Zoé, c’est le Kouchner du pauvre : on intervient au nom de la Charité, sans se préoccuper de savoir si c’est bien pour les ptits nenfants. Dieu fera le partage.


      • Anto 7 novembre 2007 10:25

        l’arche de zoe a ete creee a l’origine pour venir en aide aux victimes du tsunami. le nom n’a pas ete choisi pour amalgamer les enfants du darfour avec les animaux tout comme la porsche 911 n’est pas un hommage au World Trade Center.


        • Jean-Paul Doguet 7 novembre 2007 12:07

          Effectivement, je le reconnais, l’expression n’a pas été pensée spécifiquement pour les enfants africains, mais elle traduit bien néanmoins dans son principe une confusion (déshumanisante)de l’humanitaire et de l’écologique. Elle implique que les victimes d’un raz de marée relèvent d’un geste de préservation comparable à celle de Noë qui sauve les animaux du déluge. Il me semble que l’indifférence aux parents africains des enfants est lisible dans ce nom. Quand on sauve des animaux on se désintéresse de leurs parents, ils n’ont pas droit au chapitre.


        • grangeoisi 7 novembre 2007 11:01

          Cette nouvelle a été un véritable choc, à vous laisser groguis pour longtemps. Comment un groupe d’individus peut « exfiltrer » des enfants, non orphelins, prétendument Soudanais de la région du Darfour, grimés en blessés, sans aucune justification sinon fallacieuse ?

          A supposer que ces enfants se soient retrouvés en France, imagine-t-on leurs détresses, coupés de leur pays, de leur famille et détresse aussi des familles françaises comprenant peu à peu l’ignoble rapt et leur complicité, indirecte bien sûr, s’y appliquant !

          Oui espérons que l’on fasse une enquête sérieuse .Que l’on sache comment a pu naître dans la tête de ces gens cette idée sans aucun rapport avec une action humanitaire. Tout ceci fait plus penser à une conception de secte et comme souvent dans ce cas à une cristallisation qui s’empare d’un groupe d’individus qui pensent : on doit le faire.Ca fait froid dans le dos.


          • morice morice 7 novembre 2007 11:11

            L’origine de leur démarche, c’est l’incapacité des autorités françaises à répondre à la demande d’adoption, c’est simple...


            • docdory docdory 7 novembre 2007 13:20

              @ Morice

              L’offre d’adoption sera toujours inférieure à la demande d’adoption , le nombre de couples stériles dans le monde étant bien supérieur au nombre d’enfants adoptables , par ailleurs , il existe certainement dans les pays du tiers monde des parents stériles qui veulent adopter , j’imagine qu’ils sont prioritaires dans ces pays ! ( On n’imagine pas les autorités françaises proposer des enfants adoptables français pour adoption à des parents VietNamiens ou Tchadiens ou d’autres nationalités , on imagine donc bien que les autorités vietnamiennes ou tchadiennes ou autres préfèrent que leurs orphelins soient adoptés dans leur pays plutôt qu’en France ! )

              En conséquence de quoi la souffrancee des couples stériles ne saurait servir d’excuse aux activités illégales de l’arche de Zoë !!!


            • Z Z 7 novembre 2007 13:46

              « L’offre d’adoption sera toujours inférieure à la demande d’adoption , le nombre de couples stériles dans le monde étant bien supérieur au nombre d’enfants adoptables »

              Avez-vous des chiffres/références, ou bien sont-ce seulement des paroles dans le vide ?

              Et dans ce cas, est-il normal/logique/acceptable que les orphelinats ne désemplissent pas ? (Je ne sais pas si c’est effectivement le cas, mais c’est l’impression que j’en ai, merci de me corriger si besoin.)


            • haddock 7 novembre 2007 13:51

              l’ origine d’ une démarche lorsqu’on truque , déguise , manipule la vérité , est que l’ on cache ce qu’il ne faut pas voir , c ’est donc une gigantesque escroquerie à la charité , escroquerie au respect ¨dû aux enfants , à leurs parents , à un peuple et à un continent , et plus si affinités ...


            • JMG 7 novembre 2007 23:20

              à propos des orphelinats, il n’y en a plus depuis quelques décennies. Il y a maintenant des maisons d’enfants à caractère social, qui accueillent des enfants, soit à la demande de leurs parents (en principe sur de courtes durées), soit sur décision d’un magistrat. Il y a également des « lieux de vie », unités d’accueils plus petites. Beaucoup d’enfants recueillis sur de longues durées, sans être pour autant adoptables, sont hébergés en familles d’accueil. Il y a bien, en France, une demande d’adoption, très supérieure au nombre d’enfants adoptables.


            • Z Z 8 novembre 2007 11:46

              JMG dit « Il y a bien, en France, une demande d’adoption, très supérieure au nombre d’enfants adoptables. »

              Les considérations de docdory portaient sur les « offres » et « demandes » mondiales, non franco-françaises. Et je parlais par conséquent des orphelinats dans les pays du monde où ils existent encore, probablement la majorité des pays.


            • anuck 7 novembre 2007 11:47

              Il y a quand même quelque chose qui me dérange dans cette affaire. On dit que ce sont des illuminés, des pieds nicklés, des amateurs. Soit.

              Ne devrait-on pas investiguer un peu plus loin. Il devait y avoir 300 enfants promis à des familles. Il n’y en à eu que 100. Il a été déclaré que chaque famille a donné entre 2800 et 6000 euros à l’association. Prenons une moyenne de 4000. Cela fait 1200000 euros. En retranchant les 150000 euros de l’avion et l’équipage, il reste quand même presque 1 million.

              Même si mes chiffres sont un peu « gonflés », j’ai comme un GRAND doute sur les réelles intentions de ces gens. Ce ne seraient pas les premiers à essayer de faire passer une monstre anarque en une sois-disante oeuvre de bienfaisance. Souvenons-nous de l’ARC.

              N’oublions pas qu’il s’agit d’abord d’un kidnapping.


              • Vilain petit canard Vilain petit canard 7 novembre 2007 11:50

                Et bien moi je suis assez d’accord avec l’auteur, le nom importe, ils auraient pu choisir un autre nom et ils se sont arrêtés sur celui-là, et pas un autre.

                Evidemment, les responsables n’ont pas choisi ça en se disant : « ah tiens on va traiter les enfants comme des animaux, on va appeler ça l’Arche de Zoé ». Ils se sont dit plus vraisemblablement : « chouette, Arche de Zoé, c’est sympa, et Zoé c’est mignon, comme prénom, on imagine une gentille petite fille ».

                Mais ce choix n’est pas innocent sur le plan symbolique. Jean-Paul a raison d’aller décrypter ce choix, et j’irais même plus loin que lui : Noé tenait ses pouvoirs de Dieu lui-même, et était chargé de sauver ce qui était bon dans la Création. L’inconscience devant les réglements internationaux et la certitude du bon droit est déjà dans le titre : au nom du Bien, on peut faire n’importe quoi, ce sera bien.

                A noter que pour leur « association-écran » (? ??) ils ont choisi le nom Children Rescue et pas Zoe’s Ark. Insister sur le sauvetage (rescue) d’enfants était bien sûr nécessaire pour faire comprendre à tous l’enjeu moral : sauver un enfant est obligatoirement bien, dans cette optique, et il est important d’insister sur l’urgence morale... qui dispense de penser.

                Avec Outreau, on avait appris que les enfants ne disent pas obligatoirement la vérité ; avec l’Arche de Zoé, on apprend qu’agir au nom du Bien n’est pas toujours bon... On en apprend tous les jours.... smiley


                • Jean-Paul Doguet 7 novembre 2007 12:31

                  « Zoé » n’est pas simplement un prénom de petite fille, c’est un mot grec qui veut dire « la vie ». Il a certainement été choisi pour cette raison et renvoie je suppose à l’idée d’une sorte de solidarité entre êtres vivants. C’est pour cela que j’y vois une appelation déshumanisante.


                • JL JL 7 novembre 2007 12:37

                  Canard, pas mieux ! 100% d’accord avec votre analyse. J’ajoute que les deux noms correspondent vraisemblablement à un double langage, exercice obligé parce que « la fin justifie les moyens pour quand on est en mission messianique ».


                • Vilain petit canard Vilain petit canard 7 novembre 2007 12:41

                  Jean-Paul

                  Zoé : vie, oui, j’avais vu aussi. Et oui, on peut y voir une intention déshumanisante, je préfère y voir une espèce de soupe new age, vous savez, « le mystère de la Vie », « tous les êtres vivants sont égaux », « nos frères les animaux », et la douleur des carottes qu’on cueille.

                  JL

                  Tout à fait d’accord pour votre remarque sur la fin et les moyens en mission messianique.


                • docdory docdory 7 novembre 2007 13:26

                  @ Jean-Paul Doguet et VPC

                  Entièrement d’accord avec votre analyse . On pourrait même rajouter que cette dénomination a un vague relent sectoïde particulièrement déplaisant !


                • Vilain petit canard Vilain petit canard 7 novembre 2007 15:06

                  C’est chouette d’être entre gens d’accord ! smiley


                • JL JL 7 novembre 2007 11:56

                  Bon point de vue. Le meneur dans cette affaire met la France dans un sacré embarras, et je pense que l’obstination du président à vouloir les protéger en rajoute dans le scandale internationnal.

                  Au passage j’ai une pensée émue pour cette jeune iinfirmière que l’on a vu dans le reportage diffusé dimanche par M6 : visiblement, elle a été menée en bateau dans cette galère de zozos.


                  • patf 7 novembre 2007 12:05

                    « esprit sapeur pompier ? » je ne pense pas qu’un pompier qui va sauver des personnes dans un immeuble en feu sauvent d’abord les enfants puis laissent les familles bruler....


                    • delsha 7 novembre 2007 12:09

                      Il y a certes de grandes zones d’ombre dans cette affaire et concernant cette association. Il suffit pour celà d’aller consulter leur site : pas un mot, pas une ligne d’explication, d’excuses sur cette histoire. Leur forum est « statique » ce qui est fort étonnant !! Je doute qu’ils n’aient reçu aucun message. Ceci dit, il ne faudrait pas perdre de vue, la responsabilité de l’Etat français,ou tout du moins sa responsabilité morale. En effet, comment est-il possible que l’armée française aie pu escorter ces enfants tout en ignorant qui ils étaient ? ça ne colle pas non plus !!


                      • fouadraiden fouadraiden 7 novembre 2007 12:47

                        c’est ce qu’ont théorisé quelques idéologues occidentaux ,le droit d’ingérence il appelle ça.........pour les seuls occidentaux évidemment,ce qui revient simplement à doter d’un quasi droit de vol les plus fort contre les plus faibles.

                        et le monde dans lequel nous sommes ,qui est souvent du côté des plus démunis ? les Noirs ou les autres ?

                        on a d’ailleurs vu le désarroi des parents noirs devant la rhétorique implacablement stupide des responsables de cette association.discours adressé par des blancs à des noirs...

                        imaginez la guerre preventive declenchée par tous les pays pauvres et misérables du monde ? les Etats-Unis n’existerait déjà plus !


                        • Kdm Kdm 7 novembre 2007 13:14

                          au déla des actes innacceptables - mensonges aux familles en mal d adoption mensonges aux chefs de village en faisant miroiter des conditions meilleurs de vie pour les enfants en particulier une scolarisation de ces petits

                          En définitive ce scandale soulève la question quel rapport avons nous avec la charité business..et quel transparence nous doivent les ongs....

                          en effet vous l avez dit il ya beaucoup d argent qui a circulé dans cette histoire mais cela me rappelle ce qui s est passé lors du tsunami ...choqués par les images les francais avaient abondamment donné on sait aujourdhui que tout cet argent n a pas été utilisé par les ongs pour reconstruire la vie des populations sur place....

                          enfin je trouve que cet evenement devrait ouvrir un débat sur la adoption ... en effet les familles en mal d adoptionne se donnent bonne conscience en se disant que ce sont des orphelins qu elles d adoptent... oubliant qu elles monnaiyent cet enfant en définitive.... il est incontestable qu il faut reformer les demarches de l adoption mais la pauvrété de certaines régions ne justifient pas qu elles deviennent les supermarchés de l adoption.... un enfant même orphelin dans un pays pauvre ne doit pas devenir une marchandise.....


                          • docdory docdory 7 novembre 2007 13:39

                            @ Tous

                            Cette affaire me fait vaguement penser à un vieux film de Marco Ferreri des années 70 dont le titre était « y a bon les blancs » . Des humanitaires illuminés montaient une expédition pour envoyer des caisses de pâtes et de sauce tomate par camion pour les « malheureux du Sahel » . La chose se transformait en calamité monumentale , les « Sahéliens » ne voulaient de toutes façons pas de pâtes car ils n’aimaient pas ça et en plus n’avaient pas assez d’eau pour les faire cuire . La fin du film était sinistre ...


                            • fouadraiden fouadraiden 7 novembre 2007 13:57

                              c’est terrible Doc d’autant quand je pense que ces petits tchadiens allaient finir dans des cantines françaises.


                            • docdory docdory 7 novembre 2007 14:10

                              @ fouadraidden

                              Pour une fois qu’on est à peu près d’accord , semble t-il , ça mérite d’être souligné !


                            • fouadraiden fouadraiden 7 novembre 2007 14:11

                              Doc,

                              tout-à-fait !


                            • biztoback 7 novembre 2007 13:43

                              Evidemment l’arche de Zoé est une immense organisation du mal qui prépare ses plans depuis la fin de la seconde.

                              C’est James Bond qui me l’a dit.


                              • docdory docdory 7 novembre 2007 14:33

                                @ JP Doguet

                                A propos d’ambigüités , soulignons celle de Sarkozy . Il s’est toujours targué d’être du côté des victimes et non du côté des délinquants . Son insistance grotesque à vouloir ramener les auteurs des faits en France pour y être jugés démontre que dans ce cas , il est plus du côté des délinquants que de celui des victimes . Curieuse incohérence ( une victime tchadienne vaudrait-elle moins dans son esprit qu’un délinquant français ? ) Mystère , mystère ...


                                • tal 7 novembre 2007 15:05

                                  @ Lerna

                                  Décidément vous faites fort, qui aurait pu douter un jour après avoir lu si fréquemment vos propos pour le moins équivoques pour tout ce qui se rapportait au monde négro-Afrricain, que vous étiez capable d’un tel jugement ? Je n’irai pas jusqu’a dire que vous avez été à Canossa, mais à l’évidence vous avez fait votre chemin de Damas...On ne peut que vous en féliciter.

                                  @ l’auteur

                                  En effet leur seul nom de cette association est riche d’ambiguïté et en même temps lourd de signification. Zoé : Ignorons l’aspect zoologique du terme, qui renvoit au sous-ordre de crustacés malacostracés auquel appartiennent le crabe et la langouste...encore qu’un lien pourrait être trouvé ! Délaissons aussi le sympathique petit personnage nom d’une BD bien connue, pour ne nous intéresser qu’à l’ambiguité entretenue par la consonnance avec Noé ainsi que vous l’avez fait remarquer très à propos. Noé ce patriarche de l’ancien testament qui bien que taquinant excéssivement la bouteille, fut choisi par Yahvé pour sauver les animaux de la création et les Hommes restés pieux.

                                  C’est ce même Noé qui pour punir nous dit-on la « faute » de son fils Cham lequel avait vu son sexe , après l’avoir découvert cuvant son vin , ivre mort et dénudé qu pied de sa couche,s’en était allé au lieu de le recouvrir, ameuter ses deux autres frères Sem et Javet. Noé prononça alors sa fameuse malédiction à l’encontre de Cana’an fils de Cham et de toute sa descendance.

                                  Cham étant selon l’ancien Testament, supposé être l’ancetre de la « race » noire. L’ambiguité volontrairement entretenue par le jeu de mot, autorise toutes les extrapolations, y compris celle de ces petits noirs qui croyant embarquer dans une l’Arche de Noé, se seraient retrouvé dans un véritable panier de crabe, alias Zoé.


                                  • Anto 7 novembre 2007 16:16

                                    Je vais me faire l’avocat du diable (en l’occurrence, l’arche de Zoe). De tout ce qui s’est dit ces dernieres semaines, l’essentiel trouve sa source dans les premieres reactions de deby et des officiels tchadiens a sa botte qui les avaient accuse d’etre des negriers pedophiles colonialistes. Les deux premiers termes etant facilement refutables, c’est sur l’aspect colonialiste que l’opinion s’est declenchee. Les humanitaires sont devenus des missionnaires rejetant a l’Afrique le droit et les competence de se gouverner elle meme. Extrapolations abusives, amalgames, rien n’a ete epargne. Aujourd’hui, l’Arche de Zoe est une secte qui ferait passer les fondamentalistes evangelistes pour des idolatres.

                                    Comme je l’ai dit, si la reference biblique du nom est evidente elle a ete inspire par le tsunami. Il n’n’y a pas besoin d’etre un temoin de jehovah pour penser au deluge et a noe. Toute speculation sur son origine n’a ete lancee qu’a la lumiere de ce rapt d’enfants. Mais justement, pourquoi cette ONG s’est elle fait arretee par les autorites tchadienne ?

                                    D’une part, contrairement a ce que certains sous entendent, ils n’ont pas agit clandestinement. ce sont les avions militaires qui les avaient accompagnés là où ils travaillent près d’Abéché ; ils s’y occupaient des enfants avec l’aide des autorités locales.

                                    D’autre part, Déby qui a ete prévenu par ses militants ET par le gouvernement français de leur intention d’extraire des enfants les a laissés faire pour les prendre en otages (a la maniere d’un kadhafi) pour engager des négociations ou pour soutirer de l’argent à la France. Déby fait une récupération politique d’une opération qu’il n’a nullement empêchée. Quant à Sarkozy, alors que la lutte contre l’immigration est la seule bequille de sa politique, on peut legitimement penser qu’ilvoit d’un mauvais oeil ces ONG qui rapatrient des refugies.

                                    Maintenant, il n’est nullement question de defendre ces actes, mais de bien rappeler que cette exhibition releve essentiellement de la manipulation politique et mediatique. Ces enfants n’etaient pas proposes a l’adoption. Ces enfants vivaient a l’oree d’une zone en guerre. Ayant moi meme du quitter le congo a cause de la guerre civile, je peux en outre, vous dire que les liens familiaux ne sont jamais aussi tenus qu’en ces temps. Ces enfants ont ils ete enleves de force a leur familles ?

                                    Cette ONG n’est pas DIABOLIQUE. Cristalliser sur eux tout les mefaits du neocolonialisme alors que l’elysees soutien deby, bongo, Conte, eyadama (Tous presidents a vie)...est une diversion grossiere, qui est plutot tendance en ces temps ou l’emotionnel prend le pas sur l’info.

                                    Ils ont peut etre deconne, mais la plupart des attaques dont ils sont victimes sont gratuites. Allez... defoulez vous.


                                    • liberté chérie 7 novembre 2007 16:33

                                      Oui, l’Arche de Zoé se révèle finalement composé de zozos parfaitement inconscients !!

                                      Tout cette histoire, le nom inclus, n’est pas très sérieuse !

                                      Les familles d’accueil concernées ici, sont visiblement peu au fait des pratiques, sévères mais indispensables des associations d’adoption en France.

                                      Les responsables que je qualifie d’irresponsables a cru bon jouer un rôle quasi messianique sans en avoir ni légitimité et encore moins l’envergure.

                                      Toute famille adoptante forcément expérimentée (dont je me réclame, ayant adopté 2 enfants voilà 17 ans, et alors mère de 2 enfants biologiques) sait quelle route escarpée il faut parcourir pour aboutir, de longs mois voire des années après la prise de décision d’accueil d’enfants : les démarches aministratives, les courriers de relance aux associations diverses, parvenir enfin aux rencontres avec les responsables d’associations, qui se réservent aussi le droit - ou non - de vous retenir comme candidats à l’adoption... les espoirs déçus, les découragements...la patience...

                                      Autant de tests, d’épreuves nécessaires qui visent à renforcer la volonté d’offrir leur place pleine et entière à des enfants souvent meurtris, et qui obligent à une réelle prise de conscience, une longue maturation.

                                      Et au final, au bout de ce chemin, de ces longs mois de préparation, reste encore à vivre le principal : prendre le temps de s’apprivoiser les uns les autres et se comprendre, car ces gamins ont leurs vécus, parfois douloureux, et leur lot de traumatismes et/ou de handicaps...

                                      Une longue préparation, une responsabilité pour la vie !

                                      Pas de place donc aux fantasmes et à l’émotion éphémére


                                      • mangyu 7 novembre 2007 16:39

                                        Je crois que vous vous emportez un peu rapidement avec vos explications...

                                        A première vue le nom de cette association m’avait aussi fait réagire, mais il s’agit en fait du nom (Zoé) d’une petite fille qui est décédée lors du Tsunami et à laquelle ils rendent une sorte d’hommage.

                                        Je n’ai malheureusement plus la source de cette info, c’était passé dans la presse ces derniers jours (Figaro, le Monde ou le Temps).


                                        • JL JL 7 novembre 2007 18:50

                                          C’est touchant votre histoire. Comme on dit aujourd’hui, c’est trop. En tout les cas ceci n’empêche pas cela.


                                        • mangyu 8 novembre 2007 08:31

                                          Je crois qu’on s’est mal compris. Je ne défends pas cette organisation dont je considère les les actes comme particulièrement écœurants.

                                          Ceci étant dit, être contre cette association ne signifie pas gober n’importe quel triturage de neurone sur un mot de 3 lettres...

                                          Voilà des articles qui y font référence : http://www.orange.fr/bin/frame.cgi?u=http%3A//actu.orange.fr/Article/mmd—francais—journal_internet—dos1/Le-president-de-L-Arche-de-Zoe-Eric-Breteau-l-humanitaire-controverse.html http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2244/articles/a358698-.html Je réctifie donc, elle n’est pas décédée mais sauvée du tsunami. Ce qui ne change rien au fait que toute cette reflexion sur ce petit nom parait bien tirée par les cheveux. Et ne fait rien avancer.


                                        • faxtronic faxtronic 7 novembre 2007 17:25

                                          Ah masturbation intellectuelle quand tu nous tiens

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jean-Paul


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès