Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Aux armes, etc.

Aux armes, etc.

Au moment où la France essaye de se refaire une virginité en Afrique du Nord, en nommant un étrange ministre des affaires étrangères, et en gardant un diplomate en Tunisie discutable et critiqué, un livre fait le bilan cruel et précis des petits arrangements avec la morale de nos gouvernements successifs.

Il faut, pour bien comprendre, faire un bond d’un demi-siècle en arrière et s’inviter en Libye au moment ou Kadhafi vient de s’accaparer du pouvoir.

« L’argent n’a pas d’odeur », dit le proverbe, pourtant certaines odeurs devraient tout de même décourager le commerce des armes, et les seules armes que nous pourrions défendre ne devraient-elles pas être celles évoquées par la merveilleuse chanteuse Melissmell dans cette vidéo ?

Kadhafi, ce petit colonel déjanté, ne manque pas des moyens financiers que lui permet tout son pétrole.

Alors, en novembre 1973 Georges Pompidou l’invite officiellement à Paris, et Kadhafi va lui acheter des « Mirages », pendant que dans le même temps, la France soutient François Tombalbaye, le président tchadien, en lutte avec la Libye. lien

Il n’y a pas de petits profits…

Au début des années 80, avec Bob Denard et ses mercenaires, et la complicité de la DGSE, la France mène une offensive contre la Libye. lien

Puis, de 1983 à 1984, le gouvernement Mitterrand lance l’opération « Manta », afin de protéger le président Tchadien Hissen Habré contre Goukouni Weddeye, soutenu par Kadhafi. lien

Après l’attentat libyen dans une boite de nuit berlinoise qui, en 1986, tue 2 soldats américains et en blesse 63 autres, Reagan lance une opération militaire contre Kadhafi et pourtant Mitterrand, et son premier ministre Chirac s’opposent au survol de la France par les bombardiers américains.

On se souvient de l’attentat libyen de 1988 de Lockerbie qui fera 243 victimes, et celui du 19 septembre 1989 au Sahara dans lequel 170 personnes, en majorité françaises, trouveront la mort. lien

A la suite de l’attentat, Abdallah Senoussi, chef des services secrets libyens (et beau frère de Kadhafi) sera condamné par contumace en mars 1999 à la prison à vie. lien

Et pourtant, malgré l’embargo qui frappe la Libye, Bernard Cheynel, un agent français, soutenu par de grands industriels, convaincra Lionel Jospin de recommencer le commerce avec la Libye, permettant à Eurocopter, Dassault, et Thales (dont un des cadres s’appelle Guillaume Giscard d’Estaing)  d’écouler leurs « marchandises ».

C’est l’époque ou Dassault essaye désespérément de vendre ses « Rafales » (sans succès à ce jour) ;

Devant la contestation des anglais de Thales, coproducteurs des Mirages, qui préfèrent une « mise à niveau électronique » de ceux-ci, la France s’incline, et en 2004, les négociations franco-libyennes reprennent de plus belle.

Mais américains et anglais tirent les marrons du feu, et la France devra attendre 2005 pour que la ministre de la défense, une certaine Alliot-Marie, ne réussisse à signer un accord avec le dictateur libyen, consistant à une remise en état des moteurs, et de l’électronique des Mirages. lien

A ce stade des négociations apparait Ziad Takieddine, tristement célèbre pour son implication dans la vente des sous-marins français au Pakistan. lien

C’est à l’été 2007, avec la libération des « infirmières bulgares » que la situation va se dénouer.

Elles sont emprisonnées accusées d’avoir inoculé le sida à des enfants, lien

L’Elysée affirme qu’il n’y a pas eu la moindre contrepartie, mais qui peut le croire ? lien

En effet, des le lendemain de cette libération, Sarközi se rend en Libye et signe deux protocoles d’accord, l’un « dans le domaine militaire », et l’autre sur la fourniture d’un réacteur nucléaire « civil » pour soi-disant « dessaler l’eau de mer ».

Il doit falloir pas mal de naïveté, connaissant les penchants guerriers du dictateur libyen, pour croire que ce réacteur nucléaire sera utilisé pour dessaler l’eau de mer.

Quelques jours après, à Nice, Seif el-Islam Kadhafi propose une interview au « Monde » à qui il dévoile qu’il y a eu un contrat de 300 millions d’euros entre la France et la Libye portant sur des ventes de missiles Milan et de la technologie militaire. lien

(Ce sont probablement ces missiles que le dictateur libyen vient d’utiliser pour tirer sur son peuple)

L’Elysée va démentir avec la plus grande fermeté.

Après des atermoiements divers, on apprendra que ce que visait le gouvernement Sarközi c’était avant tout la vente des Rafales, dont on sait maintenant l’échec, malgré les tapis rouges déployés et les humiliations consenties.

Vendre des armes, c’est devenu l’un des objectifs de la France de Sarközi, même à ceux qui ne souhaitent pas commercer avec elle.

Pour arriver à ses fins, le chef de l’état va même par aider les Saoudiens à se débarrasser de la rébellion Chiite en leur procurant des images satellites (que les américains ont refusé de leur donner) et qui leur permettront de mater la révolte.

Tout cela est raconté, avec beaucoup plus de détails, par Jean Guisnel, dans son livre « armes de corruption massive » aux éditions « la découverte », dont Mediapart à proposé des extraits. lien

Aujourd’hui, la vente d’arme revient occuper le devant de la scène.

Le 1 mars 2011, le Senat n’a occupé que 2 petites heures pour traiter ce sujet crucial :

La libéralisation du commerce des armes.

Explication officielle : « Le gouvernement répond à la demande des industriels d’alléger les procédures de contrôle des exportations. »

On peut découvrir la totalité des délibérations sur ce lien.

Patric Bouveret, directeur de l’observatoire des armements s’indigne : « en éloignant d’autant plus la perspective d’un contrôle démocratique via le parlement, ce projet de loi augure une libéralisation en marche forcée du commerce des armes  ».

S’indigner est nécessaire, mais est-ce suffisant ?

Car comme dit mon vieil ami africain, en évoquant le dernier remaniement ministériel :

« On a beau se débarrasser des boulets, tant qu’il reste le canon… »


Aux armes, de Melissmell par AgoraVoxFrance 

L’image illustrant l’article provient de « carnetsdenuit.typepad.com »


Moyenne des avis sur cet article :  4.05/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • caramico 2 mars 2011 10:44

    S’il n’y avait pas de dictateurs, à qui vendrait-on des armes ?

    je provoque, mais si tous les autres pays, Russie, USA, Chine... en vendent eux aussi, ça ne change hélas pas grand chose pour les morts Lybiens.

    Personne ne devrait donc vendre d’arme, voeux pieux par excellence.


    • olivier cabanel olivier cabanel 2 mars 2011 10:56

      caramico
      l’argument était attendu : si nous ne le faisons pas, d’autres le feront...
      c’est quand même assez discutable.
      essayons de transposer sur un autre terrain : vous tombez nez à nez avec une plante rare, une orchidée par exemple, plante protégée et il est donc interdit de la ramasser.
      avec votre logique, vous la ramasserez quand même en vous justifiant que, si vous ne le faites pas, d’autres le feront.
      quoi qu’il en soit, l’orchidée finira par disparaitre si l’on suit votre logique.
      pour reprendre votre première phrase, vous sous entendez qu’il n’y ait que les dictatures qui achêtent des armes ?
      ce n’est pas sérieux !
      même si chacun est en droit que plus une seule arme ne soit vendue sur la planète, le réalisme nous porte à croire que ce voeu pieux ne sera pas atteint.
      mais est-ce une raison pour autoriser la vente d’armes aux dictateurs ?
      c’est de cette façon que je pose la question, de façon à ouvrir un débat.
       smiley


    • colza 2 mars 2011 10:50

      Bonjour,
      On a changé quelques billes, mais tant qu’on garde le boulet.
      Quelqu’un a dit :
      Avec de Gaulle, le grand chêne est mort, ne restent plus que les glands.
      Ca laisse mal augurer de l’avenir.


      • olivier cabanel olivier cabanel 2 mars 2011 11:00

        colza
        je profite de l’occasion qui m’est donnée pour rendre à césar ce que j’ai prété à mon vieil ami africain :
        c’est Arminius qui a trouvé cette jolie formule dont je conclu mon article.
        pour rebondir sur la reflexion concernant le chêne et les glands, je propose, pour l’année de l’arbre qu’est 2011 de planter un chène dans la cour de l’Elysée...çà ne fera jamais que quelques glands de plus.
         smiley


      • brieli67 2 mars 2011 11:18

        A la guerre comme à la guerre 


        dans la musette-ration de survie de tout combattant 
        sa mignonette de Calva-Cognac du 45/50 au compteur

        dans la gourde du Château-Picrate de Gaston Bromure & fils

        En 1934 :36 millions de Français et 91 millions d’hectolitres de vin à boire.( 125 000 ha de Noah)
        Pour lutter contre la surproduction, faut il boire plus, réduire les rendements ?
        On envisage de passer la ration quotidienne des soldats appelés d’1/2 litre de vin à 1 litre !

        En version Bio cher Olivier
        la « plante des eunuques ».

        Au Moyen Âge, les moines se voyaient recommander la laitue : elle diminuait l’attention que les saints hommes pouvaient porter aux âmes sœurs... On tirait des graines de la laitue vireuse une drogue pour éviter au corps de « choir en pollution ». On trouve sous la plume de Rabelais qui se piquait d’herboristerie une liste d’autres anaphrodisiaques : « amèrine, sauge, chénevé, tamarix, mandragore, ciguë, orchis et aultres lesquelles dedans les corps humains, tant par leurs vertus élémentaires que par leurs propriétés spécifiques, glacent et mortifient le germe prolifique. » 

        ps :
        en ce printemps/été qui s’annonce chaud très chaud , Messieurs 
        pour « servir » refusez la laitue comme verdure d’appoint 
        et arrétez de gober les salades de Sarko& Co

        pour les curieux : description et source de cépages « interdits » ces vins de nos grands-pères !
        ces vignes les plus bio ne nécessitant aucun traitement phyto ! 
        interdit à la vente ! base de boissons hygiéniques et familiales !!


        Avec Rosalie , clouons clouons .....


        • olivier cabanel olivier cabanel 2 mars 2011 13:04

          brieli
          merci, même si on est assez loin du sujet, d’avoir évoqué ces cépages anciens, interdits aujourd’hui, ce qui est regrettable car ils permettaient de conserver les vins.
          ces logiques « sécuritaires » chères à notre nimpérial président sont une fois de plus contestables,
          et merci pour tous ces conseils judicieux.
           smiley
          ce brieli ! quelle culture.
           smiley


        • Clojea Clojea 2 mars 2011 11:20

          Salut Olivier : Et oui on est le 4 ème vendeur d’armes dans le monde. Pas mal.... Marché juteux que le marché de la mort. Quand on vend des armes, on vend la mort. Quand on fabrique des armes on fabrique la mort. Je dis ça, car tous les glands qui travaillent dans les usines d’armement, et qui le justifient par des arguments bidons (chômage, il faut bien que je nourrisse ma famille etc....), feraient mieux de considérer que si personne ne voulait fabriquer les armes, et bien il n’y en aurait pas.
          C’est peut être utopique mais en tout cas bien réel. Pour le reste, c’est bien vu de dénoncer les magouilles. Merci pour l’article.


          • olivier cabanel olivier cabanel 2 mars 2011 13:06

            Clojea,
            c’est vrai,
            dans la même logique, comment absoudre les marchands de morts qui proposent des médicaments dangereux à la seule raison que le marché est le marché.
            entendu aujourd’hui qu’un médicament venait d’être retiré de la vente, et à ma connaissance il n’est pas dans la liste des « médicaments surveillés »
            çà fera l’objet d’un article à venir pour lequel les infos, et conseils, des lecteurs sont les bienvenus.
            merci pour ton commentaire.
             smiley


          • LE CHAT LE CHAT 2 mars 2011 11:25

            bien d’accord avec Clojea , les armes , c’est une industrie de la mort !
            si les tyrans dépensaient cet argent dans l’agriculture , y ’a longtemps que les famines auraient disparu en Afrique et dans les pays arabes !


            • olivier cabanel olivier cabanel 2 mars 2011 13:07

              à mon ami félin,
              pas mieux.
               smiley


            • Frabri 2 mars 2011 12:08

              Pour diminuer la vente d’armes dans ce siècle il faut développer la non violence

              http://www.nonviolence21.org/

              http://www.nonviolence-actualite.org/


              • Frabri 2 mars 2011 12:14

                Au lieu de résoudre les conflits entre individus, entre groupes humains et entre pays, bêtement par la violence il vaudrait mieux essayer de les résoudre humainement par la non violence.


              • olivier cabanel olivier cabanel 2 mars 2011 13:09

                Frabri,
                même si la non violence peut paraitre un « combat perdu d’avance », j’aimerais rappeler que pour les animaux (sauf les hommes), un animal vaincu n’est pas mis à mort, mais qu’il est seulement invité à chercher un nouveau territoire de vie.
                nous devrions nous inspirer de leur exemple déontologiquement recevable.
                 smiley


              • slipenfer 2 mars 2011 12:13

                S’il y à une révolution en Corée du nord le dictateur
                utilisera-il l’arme nucléaire contre sont peuole ?


                • slipenfer 2 mars 2011 12:48


                  J’avoue ne rien y connaitre en arme nucléaire,son pétard mouillé
                  serai alors une arme de dissuasion médiatique ?
                  possible !


                • olivier cabanel olivier cabanel 2 mars 2011 13:11

                  slipenfer,
                  je ne sais plus qui disait qu’une arme aussi dangereuse soit-elle sera utilisée un jour ?
                  en tout cas l’histoire nous prouve que c’est le cas.
                  décidément l’être humain ne se sert pas assez souvent de son cerveau.
                   smiley


                • slipenfer 2 mars 2011 15:58

                  Des poitrines contre des missiles !


                • olivier cabanel olivier cabanel 2 mars 2011 13:13

                  cogno,
                  tout à l’heure on apprenait que le fou libyen venait de bombarder ses propres villes,
                  je ne sais pas si les missiles Milan étaient de la partie,
                  mais ce qui est sur, c’est que les Mirages qui ont servi à ces basses oeuvres ont bel et bien été vendus par nous, et nos voisins anglais.
                  est-ce que c’est assez lourd comme argument ?
                   smiley


                • olivier cabanel olivier cabanel 2 mars 2011 13:14

                  cogno,
                  mais l’un n’excuse pas l’autre.
                  s’il est vrai que les guerres utilisent des moyens très différents, le résultat n’est-il pas le même ?
                   smiley


                • dogon dogon 2 mars 2011 14:50

                  Bonjour Olivier,
                  Comme tu viens de parler d’un de mes coups de coeur musical actuel, voici l’adresse de l’album sur Deezer.
                  Il n’y a pas que ce morceau d’intéressant, bien que ce soit celui qui illustre le mieux ton article.

                  http://www.deezer.com/fr/#music/melissmell/ecoute-s-il-pleut-735567


                  Pour en revenir à ton article, le plus cocasse dans tout cela est que Kadhafi a toujours su s’approvisionner en armes. Tu cites la France mais il y a aussi la Russie (trop heureuse de se débarrasser de stocks entiers à la chute de l’empire soviétique).
                  J’ai suivi une émission hier soir (la  ? Arte ?) dans laquelle on voyait tous ceux qui ont discuté avec lui se justifier en le diabolisant.
                  Et, comme dit ton ami africain, « Quand on dine avec le diable, mieu vaut avoir une grande cuillère ».
                  Hier soir, toutes ces personnes, pour cacher les casseroles qu’elles traînaient en étaint déjà passé au stade de la louche.

                  Bien à toi,

                   smiley


                  • olivier cabanel olivier cabanel 2 mars 2011 16:46

                    dogon,
                    merci de ce lien,
                    effectivement la version que tu proposes est meilleure, mais j’aime beaucoup la simplicité du lien que j’ai proposé...
                    content que nous partagions le même gout, avec surement beaucoup d’autres !
                     smiley


                  • bernard29 bernard29 2 mars 2011 15:01

                    Tout d’abord, il faut reconnaître le courage exceptionnel des arabes et des libyens qui se sont révoltés contre Kadhafi en raison justement de l’arsenal militaire et de maintien de l’ordre que nos sociétés dites « avancées » lui ont fourni. C’est même inoui que ces peuples risquent la mort pour leur liberté en tout conscience.

                    C’est aussi en raison de notre grande responsabilité d’avoir fourni ces armes retournées et utilisées aujourd’hui contre ce peuple, que nous ne pouvons rester indifférents surtout si ce sont ces armes qui permettent d’écraser la révolution.

                    Si Kadhafi reprend les villes et les régions libérées, notre responsabilité sera immense.




                    • olivier cabanel olivier cabanel 2 mars 2011 16:48

                      bernard
                      je partage totalement ton avis,
                      il serait temps que des règles déontologiques soient mises en place par une organisation internationale afin de sanctionner les irresponsables qui arment les dictateurs.


                    • Arthur 123 2 mars 2011 15:18

                      on comprend pourquoi Guaino s’explique sur ses vacances en Libye ?
                      http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/guaino-s-explique-sur-ses-vacances-29399


                      • olivier cabanel olivier cabanel 2 mars 2011 16:50

                        arthur,
                        les nouveaux venus sont à peine en place que les casseroles pleuvent,
                        sarko, il porte vraiment la poisse.
                         smiley


                      • Pyrathome pyralene 2 mars 2011 17:13

                        Ce ne sont plus des casseroles, ce sont les tambours du Bronx....... smiley


                      • olivier cabanel olivier cabanel 2 mars 2011 17:59

                        pyralene
                        faut les soutenir,
                        sur ce lien, ils peuvent avoir des prix :
                        http://www.peut.fr/casserole+bourgeat
                         smiley


                      • Pyrathome pyralene 2 mars 2011 15:19

                        Nos gouvernements ont armé les dictateurs en connaissance de cause, ce qui en fait tout naturellement leurs complices, le double langage ne trompe plus personne, tant du côté US que du côté Européen ou même Chinois , Russe, Israélien....etc

                        Il y a aussi un dicton Africain :
                        « Qui mange une noix de coco fait confiance à son anus ... »

                        Tout cela pourrait bien se retourner un jour contre nous , nous qui avons laissé faire cet infâme bizzness pendant des lustres..


                        • olivier cabanel olivier cabanel 2 mars 2011 16:51

                          pyralene
                          je partage totalement ton indignation,
                          merci d’avoir rappelé ces paroles de mon vieil ami africain, qui fait bien le tour de la question.
                           smiley


                        • slipenfer 2 mars 2011 18:14

                          Les français,pour l’instant n’ont droit qu’aux gaz toxique et aux tazer (Lyon 2005)
                          On pourrai dire pourvu que ça dur...

                          @ pyra change ton avatar c’est impossible de lire tes posts sans rigoler smiley


                          • alberto alberto 2 mars 2011 18:28

                            Salut Olivier

                            Je suis allé une bonne dizaine de fois en Libye au cours des années 90. Pas pour le tourisme, encore que l’on peut visiter de superbes vestiges gréco-romain : Leptis-Magna et Sabrata, notamment.

                            Je n’y allais pas non plus pour vendre des fournitures de bureau...Mais toutes les professions de toutes les nationalités s’y pressaient...

                            Ce dont je peux témoigner, c’est de l’étrange univers dans lequel on était plongé dès l’arrivée à commencer par les interminables formalités d’entrée à l’aéroport, et le racket officiel et semi-clandestin auquel le voyageur était déjà soumis !

                            Un autre monde où tout et n’importe quoi pouvait se passer à tout moment : expulsion arbitraire, voir prison, réception chaleureuse un jour, menaces le lendemain, rien de cohérent en apparence, mais en réalité soigneusement orchestré pour déstabiliser l’interlocuteur.

                            Tout les étrangers travaillant en Libye m’ont confirmés cette situation, depuis la simple femme de chambre marocaine de l’hôtel, jusqu’aux gérants maltais où britanniques de grandes sociétés implantées dans ce pays.

                            Les libyens eux restaient très discrets dans leurs appréciations sur la situation de leur pays mêmes si certains esquissaient quelques réserve sur la façon dont il était gouverné : mais nous, étrangers, devions nous méfier de ces invitations à la critique...

                            Bref, un pays totalitaire avec tous ces artefacts : portraits du Leader à tous les coins de rues, débauches de slogans sur de gigantesques panneaux, le Guide omniprésent à la télé, caméras de surveillance à tous les étages des hôtels, bruits bizarres dans le téléphone... 

                            A côté de ça, une impression de bordel généralisé ! Des échangeurs routiers mal foutus, une circulation n’importe comment dans les villes, mais de nombreux contrôles policiers sur les routes (je me suis fait arrêter de nuit par une milice locale dont le représentant le plus âgé devait avoir 17 ans, tous les cinq autres de 14, 15 ans armés de Kalach me pointant généreusement...), des hôtels où certains soirs tu retrouvais tes affaires en tas dans le hall, car ta chambre avait été offerte à un invité surprise par un cacique du régime, la plupart des plaques d’égouts manquantes, y compris sur les routes, ce qui fait que la nuit il fallait ouvrir l’œil !

                            J’ai mille anecdotes et pourrait en parler pendant cent ans !

                            Ce qui m’avait aussi marqué c’est la surveillance généralisée : toute le monde semblait surveiller tout le monde ! Policiers en uniformes et surtout en civil mais aussi simple citoyen pouvant dénoncer son voisin, incursions inopinées de militaires dans les maisons pour « vérification », etc...Une société bien verrouillée !

                            C’est la raison pour laquelle j’ai considéré que le déboulonnage du Leader ne serait pas simple et n’irait pas sans douleur et que la révolution serait plus compliquée que celles ayant eu lieu chez les voisins tunisiens et égyptiens.

                            Ce qui se passe en ce moment semble le confirmer : c’est peut-être la raison pour laquelle certains réfléchissent aux moyens de donner un coup de main au peuple libyen pour foutre en l’air ce régime avant que la guerre civile ne fasse rage, tellement il y a d’armes en circulation dans ce pays, « si on peut appeler ça un pays » ainsi que me l’avait dit un ami tunisien !

                            Bien à toi.


                            • olivier cabanel olivier cabanel 2 mars 2011 19:00

                              alberto
                              merci de ce témoignage riche en informations,
                              c’est un peu l’idée que je me faisais de ce pays, mais ce que tu décris va encore au delà !
                              en attendant, le dictateur fou bombarde ses propres citoyens avec les beaux mirages qu’on lui a remis en état...
                              il serait temps qu’une cour de justice internationale condamne non seulement les agissements de ce fou furieux, mais aussi condamne ceux qui l’ont armé.
                               smiley


                            • alberto alberto 2 mars 2011 19:47

                              Oui, urgent aussi de lui couper les vivres, y compris le pognon des paradis fiscaux, car il s’en sert pour payer des mercenaires étrangers appelés à la rescousse : l’affaire est loin d’être terminée !


                            • slipenfer 2 mars 2011 23:34

                              OLIVE

                              a tu vue le documentaire « Ils parlent aux animaux » ?
                              dans le genre spéciale c’est pas mal.
                              en 9 partis.
                              http://www.dailymotion.com/video/xdh0b1_1-9-ils-parlent-aux-animaux_news

                              sinon en download:566mo mode limited download
                              http://www.liberty-land.net/dl.php?idupload=201380&ad=1&url=http://www.fileserve.com/file/QCcf3Mz


                              • olivier cabanel olivier cabanel 3 mars 2011 07:16

                                Slipenfer
                                oui, çà a l’air plutôt intéressant,
                                je vais creuser çà !
                                merci et à+
                                 smiley


                              • carolina255 16 septembre 2011 00:10

                                @OLIVE il parait que liberty land a changé d’adresse car l’ancien lien est mort et j’ai trouvé le nouveau c’est <<<<ici>>>>

                                et merci ;)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès