Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Aziz Senni : « Mon ambition : que ça change »

Aziz Senni : « Mon ambition : que ça change »

Le 4 avril se tenait le salon de l’association Entreprendre et Passion, à Poissy, présidée par François Gourdon, maire de Poissy. Le 5 avril, Le Parisien titrait : « L’entrepreneur des cités prié de se faire discret ».

Résumons : ce salon est un salon pour faire des affaires, Aziz Senni, alias l’entrepreneur des cités, y tient un stand. Le président du stand lui a envoyé par mail cette missive  : « Compte tenu de la conjoncture politique actuelle et de tes engagements [...] le président te demande de te faire le plus discret possible [...] voire de ne pas y assister. Entreprises et passions doit rester neutre. » Ce jour-là en effet, le député de Mantes, Pierre Bédier, est venu au salon, et les deux hommes semblent avoir des points de vue différents, l’un étant député UMP, l’autre un jeune qui "monte" localement. Aurait-on dit à M. Bédier de ne pas venir car M. Senni avait pris un stand ?

« L’ascenseur social est en panne... »

Aziz Senni, si vous ne le savez pas, a écrit un livre L’ascenseur social est en panne... j’ai pris l’escalier dans lequel il raconte comment et pourquoi il est arrivé à créer ATA France, société de transport de personnes, plus connue sous l’appellation de Taxi brousse à la française.

Installé au Val Fourré, où il habite, il est engagé dans la vie économique et locale, président-fondateur de l’association des Jeunes entrepreneurs du Mantois (plus de 200 membres) puis de Jeunes entrepreneurs de France, il se bat, chaque jour, pour le développement de son quartier et de sa ville (voir son site).

Il a 29 ans, il est grand et souriant, et dispose déjà du charisme et de l’énergie de l’entrepreneur qui a fait ses preuves.

C’est sa réussite et son culot qui l’ont amené à être sous les feux de l’actualité, mais surtout, c’est un homme réfléchi, qui donne du sens à sa vie et à ses engagements citoyens.

Mardi 18 avril, nous avons conversé par téléphone, ce fut ma première « interview » au cours de laquelle M. Senni est revenu sur l’incident rapporté par Le Parisien.

Ce qui l’a choqué tout d’abord, c’est le procédé. Aziz Senni le répète, il n’est pas encarté dans un parti, mais s’investit volontiers sur les sujets qui lui tiennent à cœur. « Pourquoi, dit-il, dois-je me faire discret ? Le salon n’était pas un salon politique, mais un salon d’affaires, et en tant que dirigeant de ATA France, j’y avais ma place ». Il ajoute qu’il n’a pas de vision dogmatique et regrette le comportement des politiques qui restent sur une ligne de parti et qui, finalement, refusent le débat avec les citoyens actifs.

« Un fonds d’investissement avec les grands du CAC 40 »

Pour Aziz Senni, le problème vient de son interrogation sur l’augmentation du chômage, et en particulier au Val Fourré depuis 1995 (preuve d’un dysfonctionnement). Ses propositions sont simples, et elles concernent au niveau de Mantes la problématique de l’emploi :

  1. En favorisant l’emploi dans les entreprises
    • par l’allègement de la fiscalité du travail pour les TPE et PME
    • par la flexibilité dans un échange gagnant / gagnant
  2. En faisant venir les entreprises (il est en train de créer un fonds d’investissement avec les entreprises du CAC 40)
  3. En développant la création d’entreprise dont il fait la promotion

Le deuxième axe de travail concerne le développement des logements, aussi bien les logements sociaux, en aidant les locataires présents depuis plusieurs années pour l’accès à la propriété, que la construction dans le parc de logements privés.

"Le rôle du député est de faire du lobbying pour l’emploi, comment se fait-il qu’Aziz Senni réussisse à créer un fonds avec les entreprises du CAC 40 sans être à l’assemblée ?"

"Mon ambition : que ça change ! Notre génération est aussi capable de dessiner la société".

Autre pomme de discorde sans doute, Aziz Senni se prononce en faveur du droit de vote des étrangers aux élections, position qui gêne l’élu de l’UMP. Dernier coup de griffe, son militantisme pour un mandat unique non renouvelable, ce qui évitera à l’homme politique de manquer de courage et de s’accrocher coûte que coûte à son siège et à la ligne de son parti pour une investiture.

Dans son engagement, il veut faire preuve d’exemplarité, et pas seulement faire rêver, il est dans une « création dynamique » pour ouvrir le champ des possibles. Son combat concerne les banlieues et la concentration de la pauvreté, il n’est pas surpris de voir les banlieues s’embraser, ni de voir la violence monter d’un cran à chaque fois, simplement, peut-être, surpris que cela surprenne.

Entrepreneur libéral et solidaire, il sait se tourner vers le passé pour imaginer demain par le biais d’un nouvel ouvrage prévu pour janvier 2007, au titre évocateur : C’était mieux demain .


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (65 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • (---.---.38.140) 21 avril 2006 12:10

    Le droit de vote des etrangers ? Je pense, personnellement, que seuls les français doivent etre a meme de choisir le destin de la France. Ceci dit, il est bien qu’un entrepreneur comme Aziz Senni bouscule.


    • jako (---.---.216.102) 21 avril 2006 22:09

      oui sauf dans des elections locales ou là tous les étrangers doivent s’exprimer camarade !


    • caton (---.---.77.15) 22 avril 2006 22:34

      Peut être est ce lui le futur député de cette circonscription ? Une simulation de ce genre de représentation donnerait entre 7 et 65 députés, si le ciselage des circoncriptions est fait convenablement pour 2007. De même, dans le 9-3, et en région Lilloise, plusieurs petites villes pourront être confiées aux étrangers en 2007.


    • pierre 65 ans (---.---.241.93) 29 avril 2006 23:12

      il est pas étranger mais bel et bien français. Même moi à 65 ans j’arrive à me faire à cette idée.


    • pierre 65 ans (---.---.241.93) 29 avril 2006 23:15

      Droit vote des étrangers : oui mais ... s’ils sont chez nous depuis plus de 15 ans, s’ils n’ont jamais eu de soucis avec la justice et uniquement pour les élections locales (municipales, cantonales). Et je suis contre le fait qu’il puisse se présenter à une quelconque élection.


    • Padraig (---.---.108.42) 21 avril 2006 20:24

      La preuve en est que le pouvoir d’Etat en France devient autoritaire, sénile et innefficient. Le dynamisme marquant de ce début du 21 éme siècle est porté par des individus comme Mr Senni, libre d’entreprendre, de proposer, d’échanger et non par des professionnels de la politique accrochés à leurs pouvoirs comme des brennigs à un rocher ! A galon...


      • (---.---.224.193) 22 avril 2006 10:01

        Le président du stand lui a envoyé par mail cette missive : « Compte tenu de la conjoncture politique actuelle et de tes engagements [...] le président te demande de te faire le plus discret possible [...] voire de ne pas y assister. Entreprises et passions doit rester neutre. »

        il n’y a qu’en France, qu’on peut voir des choses comme ça.


        • Renaud D. (---.---.82.51) 22 avril 2006 23:01

          Merci pour l’info.

          Un entrepreneur qui entreprend, déjà, c’est louche !

          En plus il exprime des idées cohérentes : il devient réellement dangereux.

          De surcroit, ses idées posent le problème qui dérange : détaxer les TPE pour leur permettre d’émerger avant de payer les taille et gabelle ! Scandale ! La France, sortir du Moyen-Age ? N’y pensez plus !

          La haute fonction publique tient la France en coupe règlée depuis Philippe le Bel ce n’est pas un Aziz Senni qui la mettra en danger.


          • pierre 65 ans (---.---.241.93) 29 avril 2006 23:11

            Les vieux routiers de la politique tel que Pierre Bédier sont à mettre en retraite d’office. Un vrai cumulard ce Pierre Bédier : Président du conseil général, député, ect ... En plus il ne foue rien. Allez voir sur le site de l’assemblée nationale ce que Pierre Bédier a fait comme travail pour sa circonscription : RIEN ! Forcemment on ne peut pas être partout ! Et qui paye Pierre Bédier ? Le contribuable ! Pour quel travail ! Alors c’est certain un jeune chef d’entreprise remonté à bloc,qui écrit des livres, qui est médiatique, qui en plus est responsable d’une association qui aide les jeunes, qui pose des questions intelligentes pour ne pas dire embêtantes, qui proposent des solutions pour les entreprises, l’emploi et le social forcement ... ça va obliger notre député cumulard Bédier à se bouger un peu

            Toujours est il que je souhaite qu’Aziz SENNI continue à démontrer que cette jeunesse se soucie du monde qui l’entoure. Je l’avais vu chez Ardisson et dans d’autres émissions à la télé : il a l’air très sincère du combat qu’il mène ... si j’habitais sa circonscription je lui aurais donné un coup de main en plus de voter pour lui.

            Courage car l’avenir de la France c’est plus Aziz SENNI que Pierre Bédier.


            • richard (---.---.250.9) 5 mai 2006 11:24

              Pour votre info, j’ai reçu le même message qu’Aziz lors du salon car visiblement ma présence gene un autre politique : Le député maire de poissy qui était également présent avec Pbedier lors de l’inauguration. Je suis le fondateur de l’association qui organise le salon, j’en suis le vice président et j’avais moi aussi un stand. Elle est pas belle la démocratie ?????


              • anne (---.---.72.18) 6 mai 2006 19:19

                J’habite Limay et je suis en Terminal ES. Je trouve scandaleux ce que Pierre Bédier fait à Aziz SENNI. Nous sommes en démocratie et ce député à l’image de ses amis de l’UMP (Villepin et Sarkozy) utilise les mêmes méthodes pour faire taire ceux qui sont contre lui. Bédier était pour le CPE Aziz contre ... cela démontre beaucoup de choses. Aziz, les jeunes, de banlieues ou non, sont avec toi et te soutiennent. Bats toi et, si tu te présente aux élections pour être député comptes sur nous ... et nous sommes très nombreux !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès