Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Berlin : le capitalisme emporte tout, même un symbole des libertés contre (...)

Berlin : le capitalisme emporte tout, même un symbole des libertés contre l’anticapitalisme

C’est la mémoire qui est en train d’être assassinée par des promoteurs immobiliers voraces et irrespectueux. Ce 27 mars 2013, six mètres du mur ont été détruits pour construire un immeuble d’habitation de soixante-trois mètres de haut.

C’était le samedi 26 janvier 2013, dans la soirée. J’étais à Berlin, le temps était au froid. La neige avait envahi depuis plusieurs jours la ville et un vent froid secouait la chair laissée à l’air libre. J’avais voulu quand même le voir. Cela faisait plus de vingt ans que j’avais voulu le voir, et l’émotion m’a pris à la gorge dès les premiers mètres.

J’ai longé très lentement les mille trois cents mètres de ce qu'il restait du mur de Berlin, à East Side Gallery, dans l’est de la ville, le long de la rivière Spree (d’autres morceaux restent encore, en particulier dans le nord de la ville). Il y avait très peu de monde. Quelques touristes, des jeunes, qui se prenaient en photo devant les œuvres peintes par des artistes internationaux sur ces résidus de mur. À l’occasion du vingtième anniversaire de la chute du mur, les mêmes artistes étaient revenus restaurer leurs œuvres (en particulier le Français Thierry Noir).

yartiMurBerlin201303

Le 13 août 1963, le gouvernement communiste est-allemand avait décidé de construire cent cinquante-cinq kilomètres de mur de près de quatre mètres de hauteur avec barbelés et miradors en plein centre de la capitale allemande. Il a fallu attendre la chute du mur de Berlin, le 9 novembre 1989, pour envisager un nouveau monde (ainsi que la réunification).

yartiMurBerlin201308


Une génération est passée depuis lors et les jeunes Berlinois ont l’esprit très éloigné de ce qui apparaît, pour eux, nés après 1989, comme un simple épisode de leur histoire. Pourtant, des dizaines d’Allemands ont été tués en tentant de traverser le mur (d’est en ouest), peut-être leurs parents, leurs grands-parents.

yartiMurBerlin201302


En regardant la situation des lieux, je pouvais vite comprendre que les lieux auraient du mal à être sauvegardés en l’état, pour préserver la mémoire d’une idéologie qui a entraîné l’érection d’une telle horreur. En effet, une zone très étendue de terrains vagues reste encore en friches entre le mur et la rivière, et cela suscite des appétits chez les promoteurs immobiliers. Et si l’on veut bâtir sur cette zone, il faudra bien y avoir accès par le mur.

yartiMurBerlin201307


Je ne pensais pas, en janvier dernier, que la volatilité de la mémoire serait si rapide. En deux mois, six mètres du mur, en quatre blocs, ont été détruits. Ou plutôt, pas en deux mois, en quelques heures, ce mercredi 27 mars 2013, tôt dans la matinée, sous la surveillance de deux cent cinquante policiers venus protéger le déroulement des travaux. La municipalité de Berlin veut en effet faire d’ici 2015 une brèche d’une trentaine de mètres pour aménager les rives de la rivière en construisant également un pont et une piste cyclable.

yartiMurBerlin201306


Le 1er mars 2013, les pelleteuses n’avaient pas réussi à réaliser ces démolitions en raison de deux cents manifestants venus spontanément sur les lieux protester contre cette atteinte à la mémoire collective. Très populaire en Allemagne, l’acteur américain David Hasselhoff, très connu pour ses prestations dans "Alerte à Malibu" et "K2000" et qui était allé chanter devant le mur le 31 décembre 1989, avait lui aussi fait le déplacement il y a quelques jours pour protester.

yartiMurBerlin201304


C’est peut-être cela que je pourrais reprocher à l’Allemagne : de s’être définitivement apolitisée (Hitler et Staline lui ont suffi !) et de ne se focaliser que sur l’aspect économique de son développement, au prix de quelques leçons d’histoire. Sous la République de Weimar, les livres scolaires avaient stoppé à l’empereur Guillaume II l’histoire récente de l’Allemagne. Si son dynamisme économique permet à l’Europe de mieux amortir le choc des dernières crises financières, l’Allemagne ne protège pas son avenir en réduisant sa vigilance contre les démons du passé, et c’est cela qui est angoissant.

yartiMurBerlin201305


En plus de ce vandalisme officiel contre cet épisode terrible de l’histoire allemande, la destruction du peu qu’il reste du mur est une insulte aux nombreux artistes venus du monde entier qui ont passé de l’énergie et de la passion à décrire sur chaque mètre mural leurs impressions et leurs émotions. Remember !


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (27 mars 2013)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Un nouveau monde.
La chute du mur de Berlin.
La réunification allemande.
L’Allemagne, gage de stabilité européenne.
L’Europe et la paix.
Néfertiti.
Hitler.
Staline.

yartiMurBerlin201309 



 


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • ARMINIUS ARMINIUS 27 mars 2013 17:59

    Votre article est un peu excessif : le mur a été amputé de 6 métres, il en reste encore les 1km 300 de l’East Side Gallerie qui en fait encoret la plus grande exposition en plein air du monde.
     En fait de mémorial cela semble suffisant non ?
    Et coté devoir de mémoire il y a aussi le mémorial aux 6 millions de victimes de l’Holocauste : 19.000 m2 juste a coté de la Porte de Brandebourg : la aussi les promoteurs auraient pu se régaler ! la génération actuelle a , de mon humble avis, payé son tribu, d’autant que ces faits datent des générations précédentes, et qu’elle aurait pu s’en laver les mains....


    • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 27 mars 2013 18:31

       À Arminius,

      Oui, le Mémorial de l’Holocauste juste à côté de la Porte de Brandebourg est une belle réussite (récente, 10 mai 2005).

      Cela ne retire rien à propos du mur : les démolitions ont justement lieu à l’East Side Gallery. Le projet de construction qui vient de démarrer va détruire en tout trente mètres dans les deux prochaines années et cette brèche sera mise à profit pour d’autres projets.

      Les vestiges de ce mur sont la preuve (oui, parlons de preuve puisque rien ne dit que dans les générations futures, on ne remettra pas en cause cette vérité historique, rappelons qu’aujourd’hui, certains ont remis en cause l’existence des chambres à gaz) de ce « rideau de fer » et de cette guerre froide qui ont sclérosé les relations internationales et figé tout le peuple allemand pendant quarante ans.

      Cordialement.


    • tf1Goupie 27 mars 2013 19:25

      Je pense que vous exagérez concernant le mur : il y a un memorial dans le centre Nord qui est destiné à préserver la mémoire ; et ce memorial est beaucoup plus émouvant que l’East Side Gallery qui est plutôt une vision « artistique (voire Bobo) du mur.

      Berlin est rempli de musées (notamment le DDR museum), de memorials et de steles en tous genres, il y a la trace du mur un peu partout (la base marquée dans le sol), donc ne vous inquiétez pas pour le souvenir.

      Ce qui est en train de disparaitre c’est plutôt l’expression »bohême«  de la ville : les anciens batiments »soviétiques" sont repeints en couleur rutilante, le prix de l’immobilier monte, les artistes underground sont petit à petit éloignés du centre.

      Mais cette ville a bien le droit de revivre non ?


      • filo... 27 mars 2013 21:50

        Vos articles sur AV sont des véritables pourriels !


        • Cocasse Cocasse 28 mars 2013 10:08

          Faudrait savoir, quand il y avait ce mur, vous vouliez le démolir.

          Maintenant que cela a été fait, vous voulez le laisser sur pied.
           ?!?!?
           smiley

          • olivepsy 28 mars 2013 11:59

            C’est peut-être cela que je pourrais reprocher à l´Allemagne, de s’être définitivement apolitisée« 

            Vous racontez vraiment n´importe quoi et on voit que vous ne connaissez absolument pas Berlin...Peut-être êtes vous englué dans vos stéréotypes...
            Si il y a une ville Européenne qui est la plus anticapitaliste, c´est bien Berlin...Car il faut faire une différence entre le pouvoir politique avide de rendement financier et le peuple berlinois...Dans aucune autre ville vous ne trouverez autant de lieux alternatifs, de projets et expérimentations solidaire...
            On ne pas nier la gentrification de cette ville, mais qui progresse moins rapidement qu´ailleurs, grâce à la conscience politique et aux combats des berlinois...
            Le problème lié à la »East side gallery« serait plutôt son utilisation en tant que vitrine et détournement symbolique par le complexe »O2 world" qui a installé un écran géant publicitaire à led au débarcadère de cette salle de spectacle au pied du mur...


            • escoe 28 mars 2013 15:42

              Vous racontez vraiment n´importe quoi et on voit que vous ne connaissez absolument pas Berlin...Peut-être êtes vous englué dans vos stéréotypes...


              A l’UMP on fonctionne beaucoup aux clichés et aux idées toutes faites. Le travailler plus pour apprendre plus c’est toujours pour les autres.

            • Aldous Aldous 28 mars 2013 13:36

              Y’a Israël qui s’est porté acquéreur de ce qui reste pour l’installer en Palestine...


              • escoe 28 mars 2013 15:37

                Le 13 août 1963, le gouvernement communiste est-allemand avait décidé de construire cent cinquante-cinq kilomètres de mur de près de quatre mètres de hauteur avec barbelés et miradors


                A quand une présentation des 600 km de mur sioniste en Palestine ou des 3500 km de mur entre l’inde et le Bangladesh ? Et toujours rien sur les milliers de km de mur entre les Etats Unis et le Mexique. Et qui de de celui qui est prévu avec le Canada ?

                • Pyrathome Pyrathome 28 mars 2013 18:25

                  Aujourd’hui, il n’y a plus que Israël et les usa qui construisent des murs de la honte....
                  Le totalitarisme a changé de région....


                  • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 28 mars 2013 19:21

                     À Olivepsy

                    Il faudra dire aux centaines de Berlinois qui ont manifesté le 1er mars 2013 qu’ils n’ont rien compris à leur ville... (Par ailleurs, vous exprimer sur Internet ne vous exonère pas des règles élémentaires de politesse et de courtoisie qui sont à la base même du lien social).

                    Cordialement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès