Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Carnage de Maillé (1) : un des nombreux massacres nazis de 1944

Carnage de Maillé (1) : un des nombreux massacres nazis de 1944

Par son passage rapide à Maillé, Nicolas Sarkozy a braqué les projecteurs médiatiques sur ce petit village oublié de l’Histoire. Récupération ou travail de mémoire ? Petit retour en arrière. Première partie.

Le 25 août 1944, le petit village de Maillé, en Indre-et-Loire, à la frontière entre la Touraine et le Poitou, a subi un sort funeste. Le quart de la population a été massacré et les quatre cinquièmes des maisons détruites (quatre-vingts obus tombèrent sur le bourg).

Documents joints à cet article

Carnage de Maillé (1) : un des nombreux massacres nazis de 1944 Carnage de Maillé (1) : un des nombreux massacres nazis de 1944 Carnage de Maillé (1) : un des nombreux massacres nazis de 1944 Carnage de Maillé (1) : un des nombreux massacres nazis de 1944

Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • non666 non666 29 août 2008 12:37

    La propagande de Sarkozy a fait que le massacre de Maillé aurait été minimisé, ignoré intentionnellement par ses predecesseurs.

    Lui, le chevalier blanc , retablissait donc la vérité.

    Le principe de la surenchère victimaire etait donc utilisé pour essayer de remonter la popularité du Traitre qui s’effondre chaque jour un peu plus dans les sondages.

    La réalité des faits est plus simple : Oradour a été choisi comme SYMBOLE de toutes les exactions dont vous dressez la liste.
    Cela ne minimise en rien ,ni les victimes de Maillé ni les autres.

    Les specialistes du devoir de memoire font des choix sur les evenements que nous devons celebrer et on ne raconte l’Histoire que du coté des vainqueurs, des choix qu’ils font.

    La seconde guerre mondiale est donc racontée en mettant l’accent sur le debarquement (ou les anglo-saxons sont heroiques et maltraités par les defenses allemandes) et en oubliant les bombardement de Billancourt , de Dresden, de Tokyo, d’Horishima, de Nagasaki, sur des victimes innocentes.

    On raconte la pseudo "infamie" de Pearl Harbor et on oublie de dire que les etats unis avaient decodé les messages nippon et savaient qu’un bombardement allait avoir lieu. Raison pour laquelle leurs deux porte-avion avaient été evacué en urgence, meme vides d’avions,quelques jours avant.

    On oublie de raconter la fuite de Dunkerque, Mers els Kebir et on laisse le french bashing nous chambrer sur notre defaite de 1940.

    La gauche oublie de dire qu’a part Blum, ils ont tous signé les pleins pouvoirs a Petain , en fuyant toute leur responsabilité et qu’elle est largement responsable de la "mentalité maginot"
    La droite oublie que c’est dans son camps qu’il y eu le plus de collabos, meme si deat , doriot et les autres etaient tous d’anciens communistes.

    Sarkozy essait de nous vendre la memoire de chaque juif deporté, car on sait qui il essait de seduire, qui son fils epouse avant de se convertir, qui lui-meme epouse et frequente en permanence en carressant le lobby sioniste.

    Maillé est un drame comme les autres, mais le symbole etait Oradour et a part Sarkozy et ses propagandistes, nous l’avons tous compris.


    • Cug Cug 29 août 2008 13:07

       Plus proche de nous, Sarko pourrait aussi s’émouvoir des massacres de civils en Afganistan ou l’armée française est engagée !


    • appoline appoline 29 août 2008 13:50

      La propagande de Sarkosy est un affront à la mémoire des civils et militaires qui ont perdu la vie en 39-45. Certains français n’ont pas le cul propre ; un général gersois m’a dit lors d’une commémoration en regardant les dernières médailles distribuées à gogo, que les prisons françaises n’auraient pas été assez grandes pour contenir les collabos si la chasse aux sorcières avait eu lieu à la libération.


    • Jack Nico 29 août 2008 14:08

      la , diablotin tu me fait plaisir !

      si j’osai, j’expliquerai a nos amis d’AV , la véritable histoire d’Oradour et de Tulle !

      mais .......


    • Jack Nico 29 août 2008 14:28

      pourquoi Tulle et les autres représaille ? :
      lisez et donnez votre avis !

      "Sur les événements survenus à Tulle le 7 juin 1944, quelques jours avant ceux
      d’Oradour, le juriste Hans Luther écrit dans Der französische Widerstand gegen die
      deutsche Besatzugsmacht und seine Bekämpfung (Tübingen, 1957) :

      le 7 juin 1944 au matin, des sections des FTP attaquèrent la garnison
      allemande de Tulle (après que la forte police locale fut passée dans le camp
      des résistants et que le reste eut été désarmé), il y avait parmi les terroristes
      des étrangers comme des Polonais, des Espagnols et quatre Russes en
      uniforme, qui semblaient avoir le commandement ; la garnison allemande fut
      attaquée à la mitrailleuse et au lance-grenades. Quand la ville fut reprise par
      les troupes allemandes, on trouva des corps de soldats allemands auxquels on
      avait défoncé le crâne et arraché les yeux ; les terroristes avaient fait rouler de
      lourds camions sur les soldats allemands encore vivants et les avaient mutilés
      de façon à les rendre méconnaissables. Selon certains témoins oculaires,
      quelques femmes, surtout, qui accompagnaient les partisans, avaient eu un
      comportement repoussant envers les corps des soldats allemands.
      Quelques morts furent enterrés sans être identifiés parce que d’inimaginables
      mutilations au visage empêchaient de les reconnaître. J’ai trouvé un mort à qui
      on avait percé dans les chevilles des trous par lesquels on avait passé une
      corde ; manifestement, on l’avait ainsi traîné en rond ; sur de nombreux
      cadavres, je pus compter jusqu’à 6 blessures de balles à la plante des pieds.
      L’alsacien S. a raconté sous le pseudonyme de Sadi Schneid (voy. SS-Beutedeutscher-
      Weg und Wandlung eines Elsässer, Askania Verlag, Lindhorst, 1979) :
      Très tôt le matin, l’officier de santé cherchait des volontaires pour enterrer le
      pauvre Marcel M. Il nous dit que quelques-uns des quarante soldats allemands
      étaient horriblement mutilés. Les volontaires ne manquèrent pas et nous
      arrivâmes ensemble à un certain endroit.
      Le sol était imbibé de sang. Je ne sais plus si c’était devant la fabrique d’armes
      ou ailleurs, mais les corps sans vie et disloqués de soldats allemands gisaient à
      gauche et à droite. L’officier de santé nous dit que c’étaient les quarante, tous
      affreusement mutilés. Nous n’osions pas approcher, car la vue des cadavres
      nous inspirait encore de la crainte. L’officier de santé n’arrêtait pas de jurer à
      propos de "Schweinehunden", de communistes et de parties sexuelles qu’on
      avait coupées et mises dans la bouche des morts.
      Schneid, qui était auparavant novice dans un internat catholique, poursuit ainsi :
      En soulevant nos camarades morts... nous nous interdisions de regarder de
      près ces cadavres couverts de croûte de sang. Était-ce seulement le recul
      devant la mort, ou refusions-nous intérieurement d’admettre que des Français
      fussent capables d’une telle boucherie ?... Avant de faire emporter ces corps,
      l’officier de santé prit encore la peine de fermer ici une veste, là un pantalon,
      ou encore, avec notre aide, de remettre leur pantalon à certains à qui on l’avait
      ôté.
      Plus d’une fois, il dit que ces "Schweinehunde" de partisans leur avait coupé
      les parties sexuelles et leur avaient mises dans la bouche, leur avaient défoncé
      le crâne avec des crosses de fusils et avaient même coupé les doigts de
      quelques-uns de ces pauvres vieux soldats de la Wehrmacht, des hommes de
      cinquante ans qui devaient garder la fabrique d’armes de Tulle.
      Seul parmi eux un officier du SD semblait plus jeune ; mais son corps était
      littéralement coupé en deux à hauteur du ventre ; la partie inférieure de son
      corps était dénudée...
      Selon un rapport allemand :
      Tous les morts avaient plusieurs blessures de balles, la plupart dans le dos ou
      dans la nuque. Il est donc clair qu’on a tiré sur eux alors qu’ils étaient déjà
      tombés. Ici et là, on a encore trouvé sur eux des objets de valeur, dans certains
      cas les uniformes étaient déchirés. Un sous-officier n’avait plus de bottes.
      Quelques soldats portaient leur masque à gaz.
      Il semble que ces soldats aient été encerclés dans la caserne, puis enfumés à
      l’aide de bazookas et de grenades lacrymogènes, et qu’en quittant le bâtiment
      en feu, ils aient été abattus. Il ne peut être question d’un "combat", car les
      cadavres gisaient au même endroit et les uns sur les autres. Il est clair que les
      maquisards ne voulaient pas faire de prisonniers...
      Selon le préfet Trouillé (à qui plus tard 25 Allemands blessés durent la vie alors que
      les partisans voulaient les achever) et le maire de Tulle, Bouty :
      A 30 mètres de distance, nous vîmes un chaos de cadavres gisant les uns sur
      les autres dans les positions les plus baroques. Beaucoup n’avaient plus leurs
      bottes, qui avaient été prises par les FTP ; un peu partout, il y avait des
      portefeuilles dont étaient tombés les billets de banque, des photos et des
      lettres. Un lourd camion était venu s’arrêter en plein sur le monceau de
      cadavres. Un ancien combattant de la Première Guerre mondiale dit que même
      à Verdun, il n’a jamais vu une telle montagne de cadavres sur un si petit
      espace. J’appelle quelques infirmiers et j’essaie de faire emporter les cadavres
      le plus vite possible...
      Légalement, ces soldats étaient sous la protection de la Convention de La Haye et ce
      bain de sang est une infraction aux articles 2, 4 et 23 de cette Convention.
      En vue de représailles contre ce crime, les environs furent passés au peigne fin et tous
      les hommes furent amenés dans la fabrique de munitions. Dans le courant de la
      matinée, environ 1.200 hommes furent hors de soupçons et libérés. La sélection fut
      faite avec la collaboration des autorités françaises (notamment du maire et du
      directeur de la fabrique) ; il fut convenu que la ville serait épargnée et que seules
      seraient exécutées 120 personnes contre lesquelles il existait de fortes présomptions
      (essentiellement des suspects et des gens étrangers à la ville). Cette indulgence
      allemande provenait de ce que les habitants de Tulle s’étaient opposés énergiquement
      et efficacement aux partisans quand ceux-ci avaient voulu achever des soldats
      allemands blessés qui avaient été mis dans un hôpital français à Tulle (voyez à ce
      sujet le message de l’officier allemand Stückler au préfet français de Tulle, Trouillé :
      "...le commandement allemand tiendra compte de votre intervention dans les
      représailles inéluctables pour les crimes commis contre nos camarades de la garnison
      allemande de Tulle, ceci sera compté à l’avantage de la population de Tulle...").
      Finalement, de ces 120 personnes (pour la plupart suspectes et n’habitant pas Tulle),
      99 seulement furent exécutées.
      Elles ne furent pas fusillées mais pendues ; c’était une décision du commandant de
      division Lammerding, qui estimait que les maquisards avaient agi contrairement à la
      Convention de La Haye, qu’ils ne pouvaient pas être considérés comme des soldats et
      que les fusiller aurait été les reconnaître indirectement comme tels."


    • faxtronic faxtronic 29 août 2008 12:52

      Je ne savais pas. je ne savais pas que la liste etait si longue. Je connaissais Tulle, Oradour, Caen, et puis dans mon region Argenton et Issoudun. Et puis plein de plaques avec ici ou ou deux fusillés. Mais je pensais que c’etait la trace sanglante de la division SS Das Reich. Mais je ne savais que la liste etait si longue, et que la Wehrmarcht avait participé.


      • Arnes Arnes 29 août 2008 15:15

        Ces massacres vieux de plus de 60 ans sont bien sur atroces.
        Ce qui est bien moins acceptable, c’est que la lecon n’a pas ete apprise par nos militaires francais.

        Apres les massacres de Setif en 45 et ceux de Madagascar, j’ai ete le temoin dans les Aures en Algerie en 1967 des restes calcines des villages detruits (habitants compris) par notre glorieuse armee francaise. L’inventaire de ces massacres perpetres par nos soldats n’est pas aussi detaillé que celui commis par ces brutes allemandes, mais pour moi c’est encore moins excusable parce qu’on avait dit en 45 : "plus jamais ça".

        Eh bien nos braves soldats ont parfaitement ete capables de depasser les horreurs nazies. Honte à eux et à nous qui les avons couverts !


        • Jack Nico 29 août 2008 15:35

          et les soldats atrocement mutilés par le FLN , et les civils hommes, femmes, enfants découpés en morceaux par le FLN , tu en fait quoi ??

          les Soldats Français n’ont fait que répondre a l’atrocités du FLN !!

          alors toi l’objecteur de consience , ou toi le militant communiste retourne dans ton trou avec ta propagande et reste y !


        • Sébastien Sébastien 29 août 2008 15:57

          Le caniveau d’Agoravox charrie son flot de dechets. Aujourd’hui on trouve du :

          Sarkozy essait de nous vendre la memoire de chaque juif deporté, car on sait qui il essait de seduire, qui son fils epouse avant de se convertir, qui lui-meme epouse et frequente en permanence en carressant le lobby sioniste.


          • Jack Nico 29 août 2008 16:11

            et toi , tu n’est pas un déchet ? tu n’a pas d’envergure pour parler comme ça !
            contre les propos , par des arguments si tu en a, mais ne fait pas ton offusqué , tu est ridicule  !


          • Sébastien Sébastien 29 août 2008 16:14

            Retourne a l’ecole mon pote. 6 fautes d’orthographe en 3 lignes...


          • Jack Nico 29 août 2008 16:34

            j’ai pas été a l’école , comme toi , pauvre tache ! mais moi au moins j’exprime des faits et des idées  !

            pas comme toi qui te la joue , grand inquisiteur, mais qui n’a rien dans le ventre !
            et je t’emmerde en plus !


          • CAMBRONNE CAMBRONNE 29 août 2008 18:58

            Jack nico

            C’est quoi cet avatar ? Je ne reconnais pas bien l’insigne de votre béret . pouvez vous m’éclairer ?


          • Jack Nico 29 août 2008 19:52

            C’est un Grb Croate ! la photo a été prise l’année derniere a Vukovar !

            va voir ce clip , fait par un ami , tu m’y retrouvera dedans :

            http://fr.youtube.com/watch?v=Vx_m_y94wl8&feature=PlayList&p=5F167F2FF9879641&index=0



          • dup 29 août 2008 18:13

            les Oradours sont maintenant en Afghanistan , en Iraq et bientôt en Iran . C’est pour faire une grande Europe qu’hitler a fait la guerre . Grandes idées = grandes conneries .


            • CAMBRONNE CAMBRONNE 29 août 2008 19:09

              BONJOUR SYLVAIN

              VILLAUDRIC Haute garonne : 20 aout 1944 : 20 civils massacrés de 9 à 70 ans par une colonne allemande fuyant Toulouse .

              La queue de la colonne avait été accrochée par une voiture FFI qui avait voulu se payer quelques allemands facilement . Ils n’avaient ps vu que cette queue avait une tête .

              Les allemands ont réagi comme ils en avaient pris l’habitude sur le front russe . L’horreur .

              Combien de conneries baptisées actes de résistance ont causé de tels dégats sur les populations civiles .

              Tulle en est le meilleurs exemple .

              Cela n’excuse en rien les massacres destinés à terroriser les populations comme le fut celui d’oradour .

              Salut et fraternité .





              • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 29 août 2008 19:24

                Bonjour Cambronne,

                Oui merci, Villaudric est en effet à rajouter, et sans doute d’autres...

                Les résistants aussi étaient jeunes et pas toujours bien inspirés. Beaucoup d’actes ont été commis en croyant à l’impunité car les libérateurs se rapprochaient.

                Mais l’horreur des uns ne pourra jamais excuser l’horreur des autres, même à Tulle. Il y a sur ce fil quelques propos inacceptables.

                Cordialement.





              • Jack Nico 29 août 2008 20:05

                alors sylvain vous avez vos petit nerf ??

                si c’est a cause de l’explication historique sur le pourquoi des pendus de Tulle qui vous fait parler d’inacceptable, je pense que vous vous égarez gravement !

                si le fait que des pseudo résistants, ont commis une atrocité sans nom , sur des vieux soldats allemand et que cela a entraîné les représailles dramatique que nous connaissons ,vous gène, faut arrêter de parler d’histoire , et plus particulièrement de celle du XX eme siècle !

                car de nos jours le temps de la propagande est fini , faut dire toute la vérité sur notre histoire récente et pas reprendre bêtement la propagande d’après guerre !!

                Cordialement


              • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 29 août 2008 20:46

                Monsieur Jack Nico,

                Vous ne m’avez rien appris puisque dans les liens que j’ai proposés, tout y est raconté.

                Si vous avez bien lu mon article, le sujet concernait les massacres commis par les nazis au printemps et en été 1944. Il n’évoque donc pas ce qui a pu être fait par des maquisards, en bien ou en mal. Vous pouvez vous-même en écrire un si le sujet vous intéresse.

                Cependant, je note que vous considérez vous-même que vos propos sont inacceptables (puisque vous vous sentez visé) et que vous justifiez les atrocités commises sur les 248 innocents (pendus ou déportés) à Tulle le 9 juin 1944 par les nazis par le fait que des soldats nazis qui faisaient partie d’une armée d’occupation ont été tués sur le sol du pays occupé par des habitants de ce pays.

                Avec vos interventions, quel message cherchez-vous donc à nous faire passer ?

                Cordialement.



              • non666 non666 30 août 2008 13:25

                Sylvain.

                Les faits sont les faits.
                Meme les conventions de guerre reconnaissent le droit des occupants (et leurs devoirs).
                Les actes de barbarie, meme sur des occupants, ne sont pas a-priori ni justifiés ni justifiable d’aucune façon.

                Il y a des règles pour etre perçu comme une force de resistance et non pas comme une bande d’emeutiers incontrolée.

                Il faut un chef designé, un symbole d’identification sur chaque homme qui ne s’enlève pas apres le coup...
                C’est ça qui distingue les emeutier, les associations de malfaiteurs , des troupes irregulières.

                C’est ça , qui , dans quelques années peut etre ,distinguera les resistants a Sarkozy des pillards justifiables de la cour martiale.

                Mais dans tous les cas, rien ne justifie les actes de barbarie.
                En pendant les participants civils, occasionels a ces actes, l’occupant exerce son "droit" à la loi martiale.
                En pendant des combattants qui arbore un insigne distinctif, on viole les conventions de guerre, ce qui est fort different.


              • lionesse 29 août 2008 20:59
                Alors Mr Sylvain, votre prochain inventaire concernera peut-être l’armée US au Viêt-Nam, les Russes en Allemagne, en Afghanistan ou en Tchétchénie, les Français en Algérie, les Anglais en Afrique, les Israeliens au Liban ou dans les territoires, etc
                J’arrête là car la liste est si longue que votre sélection en est indécente par sa limitation.
                Lorsque des partisans, des terroristes, c’est ainsi que l’on qualifie les combattants sans uniforme, tuent des soldats en occupation, et peu importe les raisons de l’occupation, qui peut soutenir l’idée que les soldats doivent se laisser massacrer sans réagir ?
                Et TOUTES les armées régulières face à une guerre de l’ombre n’ont toujours eu qu’un seul réflexe, atroce il est vrai, s’en prendre aux civils pour couper les maquisards de leurs soutiens.
                Lorsque les maquis de France tendaient des embuscades et partaient se cacher dans la montagne, ils savaient bien que des otages allaient trinquer, c’était la règle, surtout qu’eux-mêmes ne faisaient guère de prisonniers. Normal, car qu’en faire ?
                Alors venir se plaindre en période de guerre totale, c’était le cas en 1944, que les Allemands réagissaient violemment pour se protéger, c’est déformer sciemment un des aspects de la guerre que vous semblez ignorer : On massacre de tous les côtés.
                L’idéal, c’est d’éviter la guerre.
                Mais ensuite, quand les hostilités sont terminées depuis 60 ans et que nous sommes tous en train de construire vaille que vaille une Europe fraternelle ( !), il est particulièrement déplacé et odieux de remuer la fange comme vous le faite en établissant une liste de morts tout en oubliant ceux qui ne vous conviennent pas.
                Car jamais vous ne donnez d’indications précises sur les raisons des représailles, à moins que partout, ce ne soit comme à Oradour, un paisible petit village qui ne demandait rien à personne !

                • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 29 août 2008 21:30

                  Le sujet de cet article a dû vous échapper, puisque je n’évoquais que la France en 1944.

                  J’ai d’ailleurs indiqué les circonstances de ces massacres quand elles sont connues (souvent des représailles aveugles) et vous avez les précisions sur les liens que j’ai mis.

                  La généralisation ne sert personne. J’avais écrit récemment un article sur la manière dont la prise d’otages d’Ouvéa avait été gérée.

                  http://rakotoarison.over-blog.com/article-22085926.html

                  Mais cela n’a aucun rapport par exemple avec la situation en 1944.

                  Comme je l’écrivais, l’atrocité des uns n’excuse d’aucune manière l’atrocité des autres.

                  Ici, le problème historique qui se pose, et relevé plus haut par Faxtronic, c’est que non seulement des SS ont commis ces exactions mais également parfois, des soldats de la Wehrmacht.

                  C’est justement la manière de réagir à un acte atroce (recherche et exécution de coupables ou massacre d’innocents pris au hasard) qui donne quelques indications.

                  De plus, ces massacres n’ont en rien protégé les nazis, ce n’étaient que de la vengeance gratuite (lisez le témoignage d’Emil Bauer sur Valréas qui parlait d’expéditions du diable). Le lien :

                  http://www.parolescitoyennesvalreas.com/article-20004310.html

                  Par ailleurs, se souvenir n’empêche pas de reconstruire après. De Gaulle a été le premier à le comprendre avec l’Allemagne (qu’il avait des raisons de détester mais il en était aussi fasciné, selon son fils). J’ai vécu plus de vingt ans en Lorraine, et croyez-moi que l’Allemagne est plus proche que la Côte d’azur.

                  Le pardon ne peut se faire que lorsqu’il y a reconnaissance des faits.

                  Cordialement.



                • Jack Nico 29 août 2008 22:30

                  Trop facile pour toi Sylvain de faire des effets de style, monsieur sais très bien , que des propos qui tenterait a prouver que tout ce que l’on nous a dit n’est pas forcement vrai !

                  juste un petit rappel , sur Oradour, l’histoire nous dit que les allemands ont brûles plus de 400 civils dans l’église d’Oradour, comment ce fait t’il que les traces constatés après guerre ne parle elle que d’une explosion massive ?

                  je t’envois chercher le livre de Vincent Reynouard "LE MASSACRE D’ ORADOUR" , tu y trouvera bien des réponses !

                  les vainqueurs qui tenait la propagande étaient des communistes , maître dans la manipulation , maître dans le mensonges , alors cherche et réveille toi !!

                  un exemple de massacre dont personne ne parle : le massacre des Croates , qui désarmés par les anglais a Bielboug , furent remis aux partisans de tito, et sur place les glorieux soldats de l’armée rouge yougoslave, massacrent plus de 100.000 Croates !
                  mais cela ne s’arreta pas la, le reste des Croates qui avaient étaient lâchement abandonnés par l’armée anglaise , furent ramené vers la yougoslavie, commenca la " marche de la mort ".

                  ref Wikipedia : " http://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_Bleiburg "

                  • En 1999, les sources Slovènes ont dit que le pays avait 110 charniers de Croates tués sur la « Voie de la croix » en 1945, immédiatement après la guerre, des soldats, mais aussi beaucoup de civils. Les Slovènes furent choqués par la grandeur et le nombre des charniers.
                  • En 2001, les sources Slovènes attestent de la présence de 296 charniers avec une estimation de 190.000 Croates tués immédiatement après la guerre (en mai 1945 et après). La seule forêt de Tezno abriterait 60 à 80000 cadavres. Beaucoup d’os appartenant à des enfants ont été trouvés parmi les restes des victimes.

                  Malheureusement, l’investigation a été suspendue, et on n’a pas de conclusion finale.

                  Pourquoi la lumière n’est t’elle pas faite sur çà ??? pourquoi suspendre les investigations ???


                • Jack Nico 29 août 2008 22:34

                  "avaient étaient" , mon dieu la honte, vous avez rectifié j’espere, j’ecris je relis pas bien et voila que c’est l’horreur !!


                • Jack Nico 29 août 2008 22:50

                  j’ai pas fini ma phrase au debut de ma réponse !

                  "Trop facile pour toi Sylvain de faire des effets de style, monsieur sais très bien , que des propos qui tenterait a prouver que tout ce que l’on nous a dit n’est pas forcement vrai !
                  " ils seraient taxés de révisioniste passible des tribunaux !


                • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 30 août 2008 09:54

                  Qui êtes-vous, Monsieur Jack Nico, pour me tutoyer ainsi ? Nous connaissons-nous ?



                • Jack Nico 30 août 2008 10:47

                  je suis celui qui dénonce , ta manipulation, toi qui attise la haine entre les peuples, toi qui ne vois qu’un coté des choses !
                  je suis celui qui te dis, qu’il est abject de continuer à faire croire au monde que seul les allemands étaient des criminels sanguinaires, tout cela pour faire comme tout les manipulateurs de l’histoire de la seconde guerre mondiale !
                  alors oui , je peux te dire , TU !

                  tiens au passage , a peu pres, à la même periode de l’histoire de cette tragedie mondiale, les troupes Françaises se livraient a un effroyable crime contre l’humanité, en laissant pérpétrer des viols et meurtre en Italie .
                  biensur la dessus tu ne fera pas d’article, ni de liste village par village ??

                  " Le Corps expéditionnaire français (dirigé par le général Alphonse Juin) se rendirent coupable de nombreux Crimes de guerre au cours de cette campagne, notamment dans les environs de la région de la Ciociara. Destruction de villages, vols et violences, mais surtout viols de masse (et assassinat de ceux qui essayaient de s’interposer) se multiplient autour du Monte Cassino. Les chiffres les plus probables varient entre 3 000 et 3 500 femmes violées en moins de trois jours, et environ 800 morts.

                  Ces viols commis autour de Montecassino sont mis en relief pour leur gravité et pour le nombre de victimes : perpetrés en deux jours seulement, ils sont comparables en intensité d’autres épisodes similaires, notamment les crimes soviétiques lors de la bataille de Berlin.

                  C’est de ce triste épisode que vient l’expression populaire italienne « marocchinare » qui signifie violer. "



                • louloulabeille 29 août 2008 21:12

                  originaire de figeac je vous invite à lire http://www.quercy.net/qhistorique/resistance/figeac.html,on peut y apprendre que les exactions n’ont pas commencé lors du débarquement mais bien avant. Il y a eu un déploiement de l’armée allemande pour arréter les terroristes ou résistants dans la région qui étaient très implantés.

                  alors je vous dis bonne lecture car on peut faire des parallèles avec certains évènements récent !!!


                  • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 29 août 2008 21:19

                    Merci de cette information.

                    Je remets le lien car le vôtre se met en erreur.

                    http://www.quercy.net/qhistorique/resistance/figeac.html

                    Cordialement.



                  • Jakin 30 août 2008 09:14

                    A Bourg-Lastic, mon village natal, le 15 juillet 1944, 28 personnes furent fusillées par une compagnie de la division DAS Reich suite à des attaques du maquis.
                    Dans ces 28 personnes, le maire Chassagny , un de mes cousins en faisaient parti.
                    Dans un bois de cette commune, aussi, il y a une stèle pour marquer le lieu où furent fusillés 15 résistants
                    A 5 km de ce village, une autre stéle marque aussi le lieu d’une attaque du maquis sur ces nazis où 8 résistants furent massacrés.
                    Et ceci pour un village de moins de 1000 habitants . A Bourg-Lastic pendant trés longtemps, nous fétions la fète nationale le 15 juillet.


                    • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 30 août 2008 09:50

                      Merci de vos précisions.

                      Cordialement.



                    • lionesse 30 août 2008 09:38

                      Dans votre commentaire, je relève ces phrases :
                      Comme je l’écrivais, l’atrocité des uns n’excuse d’aucune manière l’atrocité des autres.

                      Ici, le problème historique qui se pose, et relevé plus haut par Faxtronic, c’est que non seulement des SS ont commis ces exactions mais également parfois, des soldats de la Wehrmacht.

                      C’est justement la manière de réagir à un acte atroce (recherche et exécution de coupables ou massacre d’innocents pris au hasard) qui donne quelques indications.

                      Vous confirmez bien que votre liste est sélective puisque seuls les morts français tués ou massacrés par l’armée allemende y trouve place. C’est bien une charge exclusive 60 ans après les faits pour retourner le couteau dans la plaie.
                      Il n’y a pas de mise en perspertive puisque, je me répète, toutes les armées du monde confrontées aux partisans ont eu des méthodes cruelles comparables. D’ailleurs l’armée américaine en 1945, craignant des actes terroristes en Allemagne, a annoncé qu’elle fusillerait des otages civils pour chaque GI’s attaqué. Cela n’a ému personne alors que la guerre se terminait à peine.
                      Votre texte n’est pas un plaidoyer contre la guerre, mais un véritable réquisitoire contre l’Allemagne sans lui donner aucune chance de plaider. Mais, pour vous peut-être, les criminels n’ont pas le droit de se défendre ?
                      Afin d’impressionner le lecteur peu au fait de cette période noire de l’histoire européenne, votre liste mélange tout, simplement pour faire masse comme un journal à sensation, et comprend des représailles envers la population, des combats avec la résistance ou des massacres de juifs, alors que chaque domaine mérite une explication particulière car tous n’ont de point commun que celui d’avoir fait des victimes.
                      En procédant par amalgame, vous dénaturez l’Histoire bien assez dramatique sans cela !


                      • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 30 août 2008 09:53

                        Je ne mélange rien. Des nazis en déroute, désorganisés (matériellement plus capables de déporter vers les camps d’extermination) et attaqués par les résistants ont massacré aveuglément, populations civiles, résistants ou spécifiquement des Juifs.

                        Où est le "véritable réquisitoire contre l’Allemagne" ? Je constate encore une fois l’amalgame honteux entre les nazis (pour la plupart des SS) de 1944 et les citoyens allemands de 2008 qui ne sont pas redevables des atrocités de leurs grands-pères. C’est comme si vous mélangiez les Français d’aujourd’hui et les miliciens de 1944.

                        Pour la mise en perspective, vous aurez noté qu’il y a un second article.




                      • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 30 août 2008 09:58

                        Je constate par ailleurs votre peu de considération pour les victimes de ces massacres et leurs descendants.



                      • Jakin 30 août 2008 10:15

                        Je suis d’accord avec le peu de considération de ce commentaire envers ce que fut notre histoire entre 1939 et 1944.

                        Jusqu’à preuve du contraire , les occupants étaient les nazis et non les résistants.

                        Jusqu’à preuve du contraire, nos parents en particulier en 1944 ont combattu des armées qui occupaient la France.

                        Une petite précision sur le massacre de Tulle, il est bien (?) de faire parler un soi-disant juriste allemand , cela aurait été mieux de relater les historiens qui ont travaillé sur ce sujet.

                        Je crois que 99 pendus par crochets ou des cordes ne soient pas quelque chose de "normal".

                        Quand à la description des soi-disants massacres par les résistants à Tulle, les historiens une peu sérieux parlent de combats entre 2 armées (les allemands et l’armée française de l’intérieur).

                        Les réactions de puristes de droite extrème me donnent toujours un sentiment de rejet.


                      • Internaute Internaute 30 août 2008 10:36

                        Ces articles de soit-disante mémoire sont vraiment fatiguants. Rakokian n’était même pas né, Sarkozy non plus, quand ces faits ont eu lieu. Cela n’a strictement aucun intérêt.

                        On n’a pas le droit de s’approprier l’histoire ancienne à des fins vulgairement politiques. De toute manière il est interdit par la loi de commenter et d’étudier cette période autrement que pour caresser dans le sens du poil ceux qu tiennent le fouet.

                        Ce n’est que courte vue et propagande ! Epargnez-nous les chapitres suivants svp.



                        • Jakin 30 août 2008 18:20

                          Votre intêret est peut-être nul pour cette période , c’est votre droit.
                          Pour certains d’entre nous bien que étant né 2 ans aprés , cela a une certaine raisonnance.

                          Il y a aussi une faculté à ré-écrire l’histoire dans le sens où les méchants étaient plutôt dans la résistance , même s’il y a eu des erreurs. Et aussi de faire un parallele à ce qui se passe actuellement dans le monde.

                          Une dictature qu’elle soit faciste ou dite marxiste est toujours une dictature.

                          Pour moi la droite extréme a été la cause de l’avénement du nazisme.

                          Merci à l’auteur de ce texte d’avoir fait oeuvre d’histoire.


                          • Leila Leila 31 août 2008 14:15

                            En 1948 la Palestine fut victime d’un véritable nettoyage ethnique : villages rasés, habitants massacrés, dans le cadre d’un plan préparé par Ben Gourion.

                            Le massacre de Deir Yassine est emblématique, mais il y en eut beaucoup d’autres. Le 9 avril 1948, le Groupe Stern fait irruption dans le village, arrose les maisons à la mitrailleuse, puis rassemble les survivants, hommes, femmes et enfants, et les abat un par un. Plusieurs femmes sont violées avant d’être tuées. Il y aura 170 morts.

                            Les Français qui révèlent ces atrocités se font taxer d’antisémitisme.


                            • Gil NC 1er septembre 2008 06:43

                              C’est le propre de toutes les guerres, qu’elles soient territoriales ou de colonisation : L’horreur répond à l’horreur et la barbarie à la barbarie.

                              J’ai beaucoup aimé l’article, et je trouve néanmoins la réaction de Jack Nico tout à fait humaine et justifiée (j’ai également été très touché par le film sur les volontaires en Croatie)

                              Il n’y a jamais eu une seule guerre avec tous les bons d’un côté et tous les méchants de l’autre... ça n’existe pas, et il y a des salauds partout.

                              Peut être même qu’un jour il n’y aura plus de guerre, on peut rêver...


                              • Jack Nico 1er septembre 2008 07:25

                                àGil NC
                                Merci pour ton commentaire, je partage tes voeux !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès