Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Ce cher permis

Le permis à points existe depuis le premier juillet 1992. Officiellement, pour ses vertus pédagogiques ?

C’est pour nous sensibiliser, et pour nous responsabiliser face aux danger que représente la conduite automobile, que le ministère de l’intérieur a, comme dans d’autres pays, mis en application le fameux permis à points.

Nous avons donc un solde de 12 points, pour ceux qui les ont encore ! un jeune chauffeur, lui, a un permis probatoire avec seulement 6 points. Ce qui est tout à fait normal, puisque un nouveau conducteur qui sort de l’apprentissage de la conduite, et qui connait toutes les diapositives du code de la route par coeur est sensé faire moins d’erreurs, évidemment !

 C’est vrai aussi qu’il est à peine moins expérimenté que les vieux habitué du bitume, les rois du macadam (l’inventeur est un écossais) avec vingt ou trente ans de conduite, est presque tous leurs points.

 C’est vrai que cet apprenti n’a peut-être jamais roulé sur autoroute avec son moniteur, et ç’est encore vrai que le débutant qui a appris la conduite au printemps et en été, eu beaucoup de chance de ne pas connaitre les dangers de ce type de pilotage. Mais il ne saura peut-être jamais, comment s’en sortir sur une route verglacé ou enneigé. Pour toutes ces raisons et par souci d’équité, il aura six points, un point ç’est tout.

 Enfin bref, donc nous voilà français moyen, tous les jours de l’année sur les belles routes de France, à travers nos villes et nos campagnes... inquiets et aux aguets.

 Bien sûr nous sommes tous des citoyens modèles, nous ne sommes pas stupides, nous comprenons très bien les leçons de pédagogie que le ministère de l’intérieur à la gentillesse de nous donner. Voici les moyens utilisés pour les incurables délinquants de la route. Citons juste le radar camouflé derrière les buissons, le radar fixe, le policier en civil qui vous suit en moto pour enregistrer votre vitesse, et qui ensuite vous cafarde, ou si vous préferez vous signale aux agents postés plus loin, et j’en passe.

 Et vous madame sur le trajet vers votre entreprise, après avoir déposé les enfants à la crèche, voilà le portable qui sonne, vous ne répondez pas bien sûr, vous n’avez pas le droit, mais ç’est peut-être un appel urgent, un petit qui est malade, çest la troisième sonnerie et vous avez déjà décroché. Pas de chance, un motard de la gendarmerie vient à votre hauteur et vous fait signe de vous arrêter. Ca vous fera un retrait de un point et une amende. Le gendarme bon prince vous dira que si vous payez rapidement ça coûtera moins cher.

 C’est drôle n’est-ce pas ? toujours est-il que depuis que le permis à points existe, il y a de plus en plus de gens qui roulent sans le papier rose, et peut-être aussi sans assurances. C’est un effet pervers de ce système, qui quand il devient une pompe à fric, c’est-à-dire un moyen pour l’état de faire de l’argent, il amène une certaine forme de délinquance et de fraude.

 Soyons sérieux un petit peu, s’il faut de la répression, il faut aussi de la part des autorité de la compréhension, de la tolérance, de l’indulgence, sans tomber dans le laxisme. Au lieu de celà nous n’avons droit qu’à la verbalisation et à la sanction sauvage.

 Je me permets de proposer une idée ; à mon avis il serait plus judicieux de ne pas supprimer le permis, après la perte de tous ses points, mais de le suspendre pour une durée de trois mois avec obligation de suivre un stage de mise à niveau, et un permis probatoire de six points. Et si il y a récidive la loi s’ applique alors dans toute sa vigueur.

 Toutefois il faut savoir que durant l’année 2007 il y a eu sur les routes française, 4620 morts et 103201 blessés et que la baisse du nombre des victimes est constante. (Chiffre pris sur le site "Les grandes données de l’accidentologie") par contre les accidents de scooters et de piétons sont toujours aussi nombreux. Ce qui m’amène à penser que si policiers et gendarmes étaient plus présents dans les centres ville, au lieu d’êtres sur les axes les plus rentables pour l’état, nous pourrions économiser des vies.

 Alors le permis à points, une bonne ou une mauvaise chose, à chacun de se faire une opinion, quelquefois "entre deux maux il faut choisir le moindre".


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • jakback jakback 14 mars 2009 11:27

    la prohébition engendre la délinquance, verbaliser un contrevenant oui, lui interdire de conduire, c’est le jetter a terme dans les mailles de la justice.
    Tout gouvernement démocrate, doit en priorité agir pour le peuple, pas contre le peuple, sachant que les failles juridiques des textes de lois, permettent a ceux qui en ont les moyens( environ 5000 € ) par le truchement d’avocats spécialistes des délits routiers, de recouvrer l’intégralité du permis et de ses points.
    Mais en cela, comme en beaucoup de choses, les lobbys et association décident, les gouvernants entérinent.
    Liberté ,Egalité ,Fraternité pour la nomenklatura " Républicaine et Laique "


    • gruni gruni 14 mars 2009 13:40

      jakback

      Liberté,Egalité,Fraternité.

      Tu as raison,nous avons une justice à deux vitesses.Selon que tu sois riche ou pauvre...


    • Severe 14 mars 2009 13:35

      C’est le progres.
      La baisse des victimes des accidents de la route peut aussi s’expliquer par des voitures plus sures, des routes en meilleur état, une signalisation plus pratique.
      L’acces a l’information y est pour beaucoup aussi : avant on ne connaissait que ce que les médias pouvaient montrer, maintenant avec le réseau c’est plus large, plus choquant.
      La prise de conscience ( merde, je joue ma vie, celle de mes proches ! ) en est facilitée.
      Le surcout de la vitesse y est pour pas mal aussi.
      On perd rarement ses points lors d’un accident.
      On perd de moins en moins avec les radars automatiques, on sait ou ils sont : on ralentit avant, on accelere apres...et les forces de l’ordre mettent le radar mobile un peu plus loin. Ailleurs , ils sont humains, ils vont pas surveiller jour et nuit...
      On ne perd pas ses points si on fume, si on regle l’autoradio, si on regarde le GPS, si on discute avec quelqu’un ( au CiBi, pour ceux qui s’en souviennent ), mais on le perd avec un téléphone si on le tient a la main, pas avec un kit main libres. Donc ce n’est pas le manque de vigilance induit par la discussion. Pourtant un téléphone se laisse tomber...
      Les statistiques continuent de montrer que les accidents se produisent en sortie de boite, au petit matin, avec des jeunes. Les pertes de points suivent le mouvement. Mais ne s’arretent pas.
      Les chiffres sont biaisées : le nombre de voitures en circulation a augmenté, le nombre et le pourcentage ne sont plus comparables. De plus certains déces qui arrivaient apres l’accident ne sont pas comptabilisés..ou si. Cela dépend de ce qu’on veut dire.
      Le point, c’est une double peine, vu combien coute le stage de récupération, le passage du permis.
      Les forces de l’ordre sont obligés de ruser pour remplir leur "heures de fonctionnement du radar", au point de se faire appeler "gens d’armes de grand chemin".
      La justice peut vous retirer le permis, mais avec les points c’est une administration indépendante du juge qui le fait. Et pour vous défendre c’est apres...
      évidemment la gestion des points implique un surcout de traitement et de suivi...que le contribuable paie.
      Alors le permis a points, une bonne idée ?
      Non.


      • gruni gruni 14 mars 2009 13:47

        Severe

        Merci d’avoir complété efficacement mon article.


      • Severe 15 mars 2009 02:46

        Bonjour,
        a ton service ;)


      • Croa Croa 14 mars 2009 23:13

        « Alors le permis a points, une bonne idée ? » Pour Sévère et l’auteur "non" !

        Pourtant, c’est bien faire oeuvre de justice que d’être tous imposés à la sanction,
         smiley pauvres ou riches ! smiley
        Autrefois, avec les seules amendes, les riches pouvaient se payer le privilège de se mettre en danger et surtout celui de mettre la vie des autres en danger car, en plus, leurs automobiles sont plus grosses !
        Certes les vraiment très très riches restent hors de portée vu qu’ils ont des chauffeurs... Quoique la sanction divine, c’est à dire la plus dure, puisse frapper aussi : Ladie DI ne me démentiera pas !

        En plus pour perdre ses 12 points  !!! il faut vraiment le vouloir !!!  ( 6 seulement pour les jeunes, effectivement ce n’est pas juste car pas vraiment justifié. Sur ce point là je veux bien être d’accord avec l’auteur sauf que ce serait plutôt le potentiel "vieux" qu’il faudrait réduire à 6 et non le contraire.)


        • Severe 15 mars 2009 02:44

          Bonjour,
          certes vous avez raison de relever les points positifs du permis a points comme j’ai relevé les points négatifs.

          Evidemment je suis tout a fait d’accord avec vous sur la partie égalitaire, j’avais meme salué cette partie lors de sa création. Meme si j’ai quelques réserves sur le fait que certains permis en sont exemptés ( permis étrangers, permis diplomatiques...)

          En tout j’ai perdu 4 points un par un pour un permis original de plus de vingt ans, donc je ne fais pas ce qu’il faut pour les perdre tous ;) , mais malheureusement je sais par éxpérience que certains points partent d’une maniere abusée ( juste quelques km/h de différence... pour mes quatre points ).
          Une decision administrative au goutte a goutte sans que vous puissiez vous défendre efficacement est une aberration.
          Je m’explique :
          Vous etes incité financierement par une remise a payer l’amende au plus vite, vous ne pouvez contester qu’apres avoir payé et votre point vous sera enlevé des l’amende reglée... Et la contestation est difficile, vous coute plus cher que 45€ et un point. Je précise que ce n’est pas la somme que je critique, mais que le point et l’amende soient imbriqués.

          Les amendes a l’administratif et le permis ( les points ) au judiciaire. Cela s’appelle la séparation des pouvoirs, et la ce n’est pas respécté.

          C’est simplement que de mon point de vue les points négatifs ne contrebalacent pas les points positifs.
          J’aurais aimé que vous sortiez une liste aussi longue que la mienne, car c’est un sujet tres intéressant.


        • gruni gruni 15 mars 2009 08:12

           Croa.

          "Tous imposés à la sanction"
          Cest juste,mais avec dicernement.
          Quand à la sanction divine,elle frappe aussi les innocents qui eux roulaient paisiblement,et ça c’est pas juste.


        • K K 15 mars 2009 09:11

          En Finlande, les PV sont proportionnels aux revenus. Deux personnes ne paieront pas le meme montant pour la meme infraction.


        • JONAS JONAS 16 mars 2009 10:35

          @ L’Auteur :

          Le permis à points existe depuis le premier juillet 1992. Officiellement, pour ses vertus pédagogiques ?

          Ce permis à point est un déni de justice ! Tous les permis délivrés avant cette date étaient considérés comme PERMANENT ! (C’était marqué dessus, comme sur le P….. salut).

          La loi ne peut être rétroactive :

          Déclaration des Droits de l’Homme : 

          Article. 8.

           
          La Loi ne doit établir que des peines strictement et évidemment nécessaires, et nul ne peut être puni en vertu d’une Loi établie et promulguée antérieurement au délit, et légalement appliquée.

          Ce simple article devrait pouvoir permettre à toutes personnes disposant d’un permis de conduire obtenu avant le premier juillet 1992, de contester toutes pertes de points en contestant l’illégalité de cette loi devant la Cours Européenne de Droits de L’Homme.

          De plus cette disposition ou loi, représente par son application, ce que l’on nomme une loi d’exception et viole la déclaration des Droit de l’homme.

          La gravité de cet Article de loi, remet en cause toutes les autres lois !

          Une personne condamnée à perpétuité pour assassinat en (exemple 1990), pourrait dans le même ordre d’idée, être condamné à mort, si une nouvelle loi remettait en vigueur la peine de mort en (2010).

          La République Française est HORS LA LOI au regard

          Des DROITS DE L’HOMME.

          Bonne journée à Tous.

           

           

           


          • gruni gruni 16 mars 2009 21:15

            JONAS

            Bien sûr avec un bon avocat,et si le contrevenant à les moyens il peut passer entre les mailles du filet.
            A Condition d’avoir passé son permis avant juillet 1992...et les autres ?

            Je crois que nous sommes tous d’accords,pour une sanction très sévère pour les inconscients qui conduisent en état d’ivresse,ou sous l’effet d’une drogue,et également ceux qui roulent à une vitesse totalement délirante en exposant ainsi la vie des usagers et des piétons.

            Mais pour les autres pas besoin d’une double peines,une simple amende ou un avertissement doit suffire.
            J’ai mon permis depuis 1972 et tous mes points,parce que je suis prudent,mais aussi peut-être avec de la chance.

            Merci pour ton commentaire.


          • JONAS JONAS 17 mars 2009 09:56

            @ Gruni :

            Merci pour votre réponse.

            Toutes les mesures qui permettent de réduire le nombre de morts, de handicapés ne peuvent être que positives.

            Mais, ce permis de conduire à points demeure illégal et dangereux.

            Il a comme conséquences des milliers de personnes qui conduisent sans permis, donc sans assurances.

            Celui qui tue ou qui provoque un handicap à vie dans ces circonstances, va devoir payer toute sa vie des dommages.
            On lui saisira une partie de son salaire, il ne pourra plus rien posséder à moins d’être millionnaire, d’être marié sous contrat ou de mettre tout au nom de ses parents, j’ai connu des personnes dans cette situation.

            Tous les responsables d’accidents, ne sont pas alcooliques, drogués ou inconscients.

            Un enfant qui sort en courant entre deux voitures ou qui débouche derrière un bus, même en roulant à 30 ou 50 km heure, vous ne pouvez pas l’éviter et vous pouvez le mutiler ou le tuer. Celui qui a un permis valide n’aura que très peu de problèmes, celui qui conduit sans permis, souvent pour ne pas perdre son travail, sera condamné à perpétuité. C’est une injustice patente !

            Que l’on inflige des sanctions sévères, pour ceux qui se comportent comme des inconscients, je suis pour ! La saisie vente de la voiture comme sanction serait déjà dissuasive, car ceux qui sont des passionnés, sont souvent attachés à leurs véhicules comme à leurs femmes. Le montant des amendes peut être également dissuasif.

            Assez souvent, ce sont ceux qui ne commettent presque jamais d’infractions qui sont victimes de retraits de points, le hasard n’est pas toujours heureux !

            On ne peut pas tout régenter avec des lois, sans robotiser l’homme et au delà, en arriver à ce qu’il " pète les plombs ! ".
            Dans la circulation actuelle, nous sommes déjà canalisés comme des moutons entre des barrières et cette méthode, paradoxalement, déresponsabilise les conducteurs qui n’anticipent plus rien ! C’est peut-être la raison qui fait que les conducteurs qui ont obtenu leur permis avant 1992 ont moins d’accidents…,

            C’est un vaste sujet que je connais bien, je suis Pompier à la retraite.

            Si je vous disais que la ceinture sans Airbags, tue une fois sur trois, en fonction de la vitesse…. !

            Bonne journée.


            • maharadh maharadh 19 mars 2009 23:58

              Les chiffres :
              ( La source : Observatoire Interministériel de la Sécurité Routière)

              En 1999 ----> 8029 tués sur les routes de France.
              En 2000 ----> 8170 tués sur les routes de France. + 141
              En 2001 ----> 8252 tués sur les routes de France. + 82
              En 2002 ----> 7741 tués sur les routes de France. - 511
              En 2003 ----> 6126 tués sur les routes de France. - 1615
              En 2004 ----> 5593 tués sur les routes de France. - 533
              En 2005 ----> 5318 tués sur les routes de France. - 275
              En 2006 ----> 4709 tués sur les routes de France. - 609
              En 2007 ----> 4620 tués sur les routes de France. - 89
              En 2008 ----> 4615 tués sur les routes de France. - 5

              Soit -------> 63.173 tués et autant familles détruites en une décennie.

              Sans tenir compte de ceux qui sont dans état végétatif à mi-chemin de la mort, hélas les chiffres sont inaccessibles et ceux qui quelque mois après leurs accidents n’ayant pas pu supporter leurs lourds handicaps se suicident !

              Les chiffres sont éloquents, la politique du tout répréssif étant la seule chose que comprennent la majorité des usagers de la route dès que l’on touche à leur sacré porte-monnaie !

              Grâce à cette répréssion 3637 vies ont été sauvées entre 2002-2008.

              Mais que font les magistrats, par définition garant de la sécurité des citoyens avec ses imperfections, ses lacunes, ses défectuosités et ses désintéressements face à ce fléau ? Rien ! Finalement, ce n’est pas leur vie familiale qui est en jeu, mais celles des autres... Ton malheur, ils s’en foutent....Donc le risque et la probabilité qu’ils souffrent de ces pertes humaines sont nulles !

              Au fil du temps, une espèce d’impunité s’installe dans notre inconscient collectif et la société accepte sans broncher les manséutudes venant des acteurs judiciaires, des peines à 90% avec sursis des amendes ridicules , la majorité des frais étant pris en charge par les assureurs, les hommicideurs se nourrissent de ces largesses de la justice et un jour vous pourriez être vous ou l’un de vos proches des futures victimes car à qui fera t-on croire que ces permis de tuer sur la route vont dissuader les chauffards potentiels ?
               
              On zappe, on tourne la page, c’est déjà oublié !

              On préfère parler des radars qui nous flashs parce-que nous ne respectons pas les règles , dans notre société individualiste obnubilée par le temps et le fric que l’on en oublie de vivre , il est beaucoup plus important de pouvoir rouler à la vitesse que l’on désire en "oubiant " de respecter les vies d’autrui !

              Est-il concevable que des comportements irresponsables commise par une personne, quelques dépassements des vitesses autorisées, quelques feux rouges grillés, quelques stops oubliés, quelques défaut de maîtrise " pour donner la mort, puisse êtres minimisés par la justice qui ne trouve pas opportun d’engager des poursuites pénales ?

              Pour la justice c’est oui, bien sûr, et pour les victimes la réponse se trouve derrière les grilles du cimetière !

              @ Jonas ,
              les victimes éventuelles des conducteurs sans permis sont couvertes par le fonds de garantie et ces personnes si ils sont sans permis c’est pour la majorité des cas ceux qui ne respectaient pas le code on est d’accord ? c’est qu’ils l’ont bien cherché, j’ai le permis depuis 1965 tout en roulant tous les jours , je fais en moyenne 20.000kms/ans en moyenne donc preque 1 millions de kms , j’ai bien sûr mes 12 points et aucun accident responsable, la chance peut être ,mais sûrement aussi le respect des autres, la route celà se partage c’est une question de mentalité.








              • boris boris 23 mars 2009 18:50

                Vous avez eu de la chance tout simplement, pas la peine de faire un long discours et d’essayer de culpabiliser l’automobiliste que nous somme quasiment tous.

                Tous les points que j’ai perdu il m’en reste 9, ont sautés pour franchiseement d’un où deux kilométres/heure par rapport à la vitesse maximale et deux fois sur les trois en ville, j’estime que c’est tout simplement de l’abus, je présume que non seulement vous êtes chanseuse de ne pas vous être fait toper pour l’instant mais que les autres automobilistes que vous avez croisés sont aussi chanceux, car vous devez pas souvent regarder la route mais plutôt avoir les yeux rivés sur votre compteur de vitesse.


              • maharadh maharadh 26 mars 2009 12:21

                Tout faux de A à Z me concernant mon cher Boris.
                life-in-the-dead.over-blog.com/

                Il n’en reste pas moins qu’il à de l’abus par les forces de l’orde selon les consignes de quotas qu’ils ont reçus de la part de leurs autorités mais que je dénonce aussi sur mon blog.


              • mamie85 mamie85 25 mars 2009 22:29

                petite rectification le fond de garantie est financé par les assurances , donc en cas d’accident avec un non assuré votre compagnie ne sera pas préssé d’assurer les poursuites . Je connais des personnes proches a qui s’est arrivé . Ensuite les statistiques ne donnent effectivement pas le nombre des blessés gravement handicapés qui ont considérables augmentés la différence de vitesse se faisant entre un mort et un handicapé à vie . c’est horrible mais réel ce qui ne remet pas en cause la sécurité routière mais la relativise. Ce qui est insupportable n’est pas le contrôle en cas d’infraction mais la suspision constante et hypocrite donc peuvent faire preuve les forces de police . j’ai du parlementer 10 mm avec un motard persuader que je télèphonais en conduisant alors que ce jour là je n’avais pas du tout de télèphone !!! ma copine était morte de rire moi folle de rage. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès