Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Ces e-meutes que l’on ignore

Ces e-meutes que l’on ignore

Je ne suis pas juriste. Je ne suis pas lobbyiste. Je ne revendique aucune expertise dans le domaine des droits d’auteur ou de la musique. En revanche, (je) on m’interroge beaucoup ces derniers temps sur l’impact des technologies de l’information et de l’Internet sur la société du futur (proche). Pour aider des candidats à l’élection présidentielle à définir leur programme. Pour comprendre des évolutions, créer des entreprises, des fonds d’investissements ou... écrire des bouquins. (1)

Hier matin, j’étais à l’Assemblée nationale. Audité par un député avec d’autres "experts" des NTIC pour comprendre "ce qui se passe". Quelques minutes avant le début de la réunion, je postais ce billet en clin d’oeil sur la loi DAVDSI. Billet écrit grâce à la lecture de cet article d’Estelle Dumont sur ZD Net.

Le temps de ma réunion, et ce sont plus de 200 commentaires tranchants qui furent postés sur ledit article d’Estelle. Tranchants, voire violents pour beaucoup. Impressionné, je me suis lancé dans une recherche rapide sur les moteurs ou blogpulse. Ils montrent que depuis 24h, les blogs se déchaînent non pas contre la loi DADVSI, mais contre ceux qui l’ont votée. Qu’ils ne demandent pas le retrait, mais conspuent les auteurs. En première page des résultats de blogpusle (recherche DADVSI), on trouve ce matin un lien vers ceci :
« [ ...]Il ne nous reste plus qu’à assa*** les sénateurs pro Dadvsi en espérant que les autres facent (sic) leur job »"(2). Copier-coller ce lien me fait froid dans le dos. Et pourtant, ce billet, qui dépasse certainement la réalité de la pensée de son auteur, est symbolique de ce qui se passe autour de cette loi.

La loi piétinée

Les émeutiers du Web ne se déchaînent pas contre la loi, car de cette loi, ils se foutent. Ils la piétinent déjà. Ils en ricanent. Ils savent (eux) qu’elle n’a pas de sens et qu’elle ne pourra pas être appliquée. Et avec elle, c’est toute la représentation de l’Etat qui part à la décharge. Je ne multiplie pas les liens, mais, de grâce, faites un tour sur ces blogs. Allez lire ces commentaires. Depuis les plus "respectables" aux plus anonymes. Vous vous rendrez compte que ce qui se passe aujourd’hui dans le monde virtuel est autrement plus grave pour notre avenir que ce qui se passe dans les rues de Paris.

Car si nos étudiants manifestent contre le CPE, en demandent (pour certains d’entre eux) le retrait, c’est un signe d’inquiétude. C’est une demande faite - avec véhémence, certes - mais une demande faite à leurs représentants. En respectant - globalement - la loi et ceux qui la créent. C’est un processus démocratique normal et sain.

La fin de la légitimité
Dans le même temps, les « e-meutiers » anti-DADVSI montrent les signes d’un désintérêt -d’un mépris- total pour la chose publique, et ceux qui nous représentent. En résumé : « Nos députés n’ont rien compris au phénomène de la musique en ligne ? Je m’en fous. Tous des incapables. C’est tant mieux, je continuerai à vivre seul dans mon coin, ils ne peuvent rien contre moi ». Et ceci est très grave, car ici se trouve le germe d’un mépris total de l’Etat, de ses représentants, et donc de la démocratie, qui porte en lui un risque considérable de dérèglement total du système. Nos représentants n’ont plus aucune légitimité aux yeux de leurs électeurs. Sans légitimité, plus de respect possible.

Messieurs les sénateurs, ce qui se passe aujourd’hui autour de cette loi dépasse très largement les histoires de gros sous et de petits larcins autour de la musique. Je n’avais jamais entendu d’appel au meurtre contre vous. Quand une génération bafoue ses représentants, il est temps de réagir. Non, la loi DADVSI n’est pas une "bonne loi". Car elle crée un fossé qu’il sera difficile, très difficile de combler par la suite. Un fossé entre les citoyens et la loi. Un fossé entre les citoyens et ceux qui ne les représentent plus.

(1) Chef d’entreprise... et citoyen, je suis persuadé que nous avons tous notre rôle à jouer pour faire en sorte que les choses avancent en France... ou dans le monde. Impliqué dans le monde associatif et humanitaire, je suis aussi administrateur de Club Sénat, un think tank ayant pour vocation de "rendre la France plus performante avec les technologies innovantes", en rapprochant parlementaires, chercheurs et entrepreneurs. A ce titre, je souhaiterais aider la prise de conscience de nos élus autour du phénomène décrit ci-dessus. Pour y arriver, j’ai besoin de vous. De vos idées, de vos réactions, de vos propositions.

(2) Je ne crée volontairement pas de lien vers le blog à l’origine de ce billet. Mais la phrase est directement reprise, fautes d’orthographe comprises.

 

Crédit Photo : Nicolas Gosset 

Documents joints à cet article

Ces e-meutes que l'on ignore

Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (205 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • pjd (---.---.118.180) 23 mars 2006 11:02

    Bonjour,

    nous voyons surtout dans votre billet que vous n’avez strictement rien suivi au fond de l’affaire qui est bel et bien un piétinement des droits du parlement par un lobby à peine masqué :

    —> pressions sur les élus dénoncés par certains députés de la majorité

    —> Passe-passe parlementaire qui permette de ’retirer’ puis de ’remettre’ des amendements...revoter une loi alors que la procédure d’urgence avait été déclaré...bref faire à peu prés n’importe quoi devant desinternautes ébahis qui ont suivi avec passion les débats à l’assemblée nationale.

    —> Transposition d’une directive européenne elle meme issue d’un accord entre l’administration clinton et les industriels du cinéma....ce qui revient à faire enteriner par le parlement Français une loi voulue par des lobbys outre-atlantique. (en gros dans les lignes).

    .... j’en passe car les anomalies accumulées dans ce dossier sont telles qu’elles couvrent des sites entiers..il suffit un peu de chercher. On y trouve toutes les traces d’un mépris cynique pour un peuple qui a un besoin de transparence...comme refuser de donner aux hopitaux une ’exception à la copie privee’. Ce dernier point montre que le légilsateur préfére placer l’argent pour nos soigner dans les caisses de quelques industrieux....quand on arrive à ce degré de cynisme comment voulez vous obtenir la moindre parcelle de respect ?

    Sinon vous avez raison sur un point : la DADVSI vient de créer un fossé qui ne se refermera pas sans des signals forts venant des politiques en particulier des sénateurs.

    La majorité UMP a perdu tout légitimé aux yeux des internautes car evidemment ’vendu’ à des interets qui font à l’inverse des interêts nationaux.

    Nous en avons la démonstration éclatante avec VANNESTE (le rapporteur de la loi au parlement nldr) qui n’a pas hésite à citer une jurisprudence américaine pour légitimer une loi Française.

    ..il est clair qu’une partie de nos députés se sont comportés comme de vulgaires prostituées qui se sont offerts aux plus offrants ...et tout cela en direct.

    La révolte que vous soulevez est profonde et violente : vous n’avez vu qu’une partie de cet iceberg qui j’espére viendra balayer une partie des pourris qui gouvernent.


    • parkway (---.---.18.161) 23 mars 2006 16:57

      Ah ! comme j’aime ce ton !

      Oui ! bravo ! foutons dehors tous les jean-foutre qui nous « dirigent » (vers le gouffre) depuis 40 ans !

      Ils s’étonnent des révoltés qu’ils ont eux-mêmes formés !!!

      A la retraite ! les coups de pieds au cul en 2007 !

      Youpie !!!


    • Qui gouverne la France ? (---.---.2.223) 23 mars 2006 23:21

      Le mépris des lois, les manifestations qui renversent des gouvernements (88, 97, ...) la majorité des étudiants empêchés de suivre leurs cours, les gouvernements qui arrivent au pouvoir sans rien avoir préparé de concret et font le contraire de ce qu’ils disent. Tout cela aboutit à un culte de la force et du mépris de la loi qui ne peut que convaincre les gens que le vote est inutile. Il nous faudrait une démocratie plus directe, à la suisse.


    • (---.---.171.214) 23 mars 2006 11:02

      Je ne pense pas que l’« e-meute » anti DAVDSI déconnecte les internautes de la « chose publique ». Le mépris affiché l’est en général surtout contre les députés de droite, et comme dans le cas des émeutes en banlieue (voir le complément d’enquête de France2 (http://info.france2.fr/complement-denquete/emissions/18848892-fr.php)), la réaction citoyenne se fait ressentir en un appel au vote des internautes de tous poils. Rendez-vous en 2007.


      • Stef (---.---.131.100) 23 mars 2006 11:04

        « Dans le même temps, les « e-meutiers » anti DADVSI montrent les signes d’un désintérêt -d’un mépris- total pour la chose publique et ceux qui nous représentent. » Je ne suis en aucun cas pour ces appels au meurtre, c’est n’importe quoi, mais comment ne pas mépriser un ministre de la Culture et sa clique qui a fait aussi visiblement le jeu des Majors et fait voter une loi aussi liberticide, sans avoir tenu compte de ce que pouvaient penser les internautes. Les Députés sont des élus du peuple mais ont vite fait de l’oublier. Pas nous !


        • pjd (---.---.118.180) 23 mars 2006 11:12

          Pour plus d’information sur la DADVSI, je ne peux que conseiller à l’auteur du billet de lire ça :

          http://www.odebi.org/dadvsi/LeDADvSIpourlesnuls.pdf

          Sur l’argumentaire des majors : http://www.odebi.org/telecharger_guide.php


          • Sylvain (---.---.2.20) 23 mars 2006 11:57

            Il me semble qu’il y a bien longtemps que de nombreuses personnes critiquent tres gravement les institutions et les representants. Ce qui a surtout change, selon moi, c’est qu’aujourd’hui, avec internet, cette colere aveugle est visible aux yeux de tous.

            Concernant la loi, elle amplifie bien le decalage entre le peuple et le parlement, mais surtout un fosse entre les generations, qui n’augure, certes, rien de bon pour la democratie.


            • Nicolas le vrai (---.---.232.177) 23 mars 2006 12:16

              tout le monde sait que l’anonymat facilite la délation ou des messages qui en public passerait difficilement voire très mal. Donc pour les e-meutes que tu cites, l’important n’est pas les termes du contenu des meassages mais l’idée générale. Il ne faut pas s’offusquer de la violence des mots.

              Pour ce qui est de la loi elle-même il n’y a pas que les français qui rechignent ou refuse catégoriquement les echanges Peer to peer gratuit. C’est normal après tout si les gens s’abonnent pour des forfaits de connexion illimités à internet c’est pas pour lire que des pages web ou faire du chat (qui soit dit en passant devient de plus en pluspayant) mais aussi pour faire du P2P gratuitement. L’ignorer ou supprimer le P2P gratuit c’est alors faire tomber l’economie mondiale. Le Nasdaq indice boursier sur les valeurs electroniques (en clair les entreprises de télécommunations et internet) s’effronderait et entrainerait les bourses mondiales dans sa chute, il y aurait un deuxième éclatement de la bulle boursiere.

              Ps : Guillaume Buffet , comment fais-tu pour mettre les caracteres en gras. Merci d’avance


              • Joseph (---.---.83.114) 23 mars 2006 12:29

                Il faut rendre illégal l’inflation des mauvaises loi faites dans l’urgence qui ne seront jamais appliquées parce que mal pensées, mal reçue, et ratrapées par de nouvelles loi sous le gouvernement suivant. L’économie numérique en est un exemple, mais sur des questions tout aussi vitales pour la vie de tous les jours : l’immigration et les questions administratives : les lois sont changées tous les 2 ans, elles sont mal appliquées et elle rendent la vie difficile à des tas de gens qui vivent dans l’incertitude et le flou juridique.

                Prenons le temps de faire des lois qui durent et qui sont utiles, et élisons des personnes responsables, qui respectent la loi, qui sont économes, non corrompues et qui ne détournent pas d’argent, qui ne sont pas condamnées pour blanchiement d’argent, qui savent dialoguer et qui ne font pas semblant de le faire...


                • faxtronic (---.---.127.73) 23 mars 2006 12:38

                  Tu m’étonnes que la loi ne sera pas appliquée. Le monde du net n’est pas aussi saisissable que le monde réel, la loi des parlementaires est un coup d’épée dans l’eau, au sens propre du terme, il utilise une passoire pour vider un bassin.... Cette absence de controle de l’internet est une bonne chose, regarde en Chine, même une dictature comme la chine n’y arrive, alors la France..... Les parlementaires peuvent autant réglementer le temps qu’il fait, cela sera aussi efficace smiley


                  • Elias (---.---.231.46) 23 mars 2006 12:41

                    Le pire dans cette loi est la chose suivante : Les citoyens vont payer, avec leurs impôts, un organe répressif qui vise une grande partie d’entre eux, et cela pour garantir les intérêts d’une industrie, pas pour sauvegarder les intérêts de la collectivité.

                    Bien sur, il y a aussi l’immense hypocrisie des autres industries, qui nous fournissent ADSL haut débit et méthodes de gravage.

                    Ouch !


                    • cbestern (---.---.12.203) 23 mars 2006 12:43

                      Quand j’ai lue la loie voté je me suis dit : la loi c’est comme avant sauf que si tu te fait prendre maintenant l’amende est calculé d’avance. Ils ont simplement harmoniser les peines. A mon avis c’est la ou la loi fait rire car on attendais une loi pour réglé ce problème et pas pour l’amplifier.

                      Avant pour téléchargement c’était du pile ou face (ou plutot le juge chantant) des peines totalement loufoque que se soit prison ou libération. Ceux qui télécharge sont conscient que c’est mal de télécharger, au même titre que enregistrer un film à la télé, une cassette à la radio, personne ne comprend la différence.


                      • SebM (---.---.28.230) 23 mars 2006 12:46

                        Juste un petit parallèle avec la Circulaire Olin visant à tuer à terme le libre droit de circuler sur les chemins en campagne. J’ai entendu de mes amis des plus sérieux et des plus rangés délarer qu’ils se mettraient alors hors la loi, obligés de devenir des délinquants de par l’attitude absolument révoltante du gouvernement. Celui-ci piétine notre droit à être entendu. Ils croient qu’on leur a fait un chéque en blanc et s’estiment légitimés dans n’importe quelle de leur action !!!!! Pas étonnant d’avoir des réactions aussi violentes, surtout au pays de la guillotine (on ne se refait pas)


                        • Stabbquadd Stabbquadd 23 mars 2006 14:11

                          Nan hey franchement faut arrêter là. On t’avait bien dit pourtant que la drogue ca fait mal à la tête, mais AgoraVox c’est pas ta salle de jeu hein, si t’es défoncé alors va faire une sieste et tu commentera (ou pas) plus tard.

                          Non seulement ton commentaire ne veut rien, mais en plus il n’a aucune qualité poétique (puisque le format semble suggérer une telle prétention), ni rime ni bon nombre de pieds, et présente des fautes d’orthographe.

                          Tu es ce qu’on appelle classiquement sur internet un floodeur, de l’espèce qui réagit à tout et n’importe quoi histoire de se montrer. On jurerait un aristocrate du net, mais pas de bol, ta supériorité particulaire n’a pas de prises ici.

                          Alors pitié, quand tu n’a rien à dire, ferme là...


                        • Nicolas le vrai (---.---.232.177) 23 mars 2006 14:42

                          HoLa muchacho, la poesie n’est pas le cor de guerre qui exhorte les soldats au front a continuer de se battre. La poésie au contraire calme et apaise l’esprit.

                          Que tu releves des fautes d’orthographes, des pieds coupés et des jambes arrachés (non je rigole) OK ça passe, mais va pas insulter un texte mélodique pour si peu.

                          Moi je’ai trouvé ca drôle et amusant qu’un type est reussi à faire une poésie dur l’E-meute, terme crée par Guillaume Buffet dans son article et qui n’a ni consonnance, ni passé ni futur. Je dois dire s’il est capable de faire de la poésie sur ça, alors il est capable de prouesses. Donc Stop la violence par le bias du net, l’e-meute, stop la violence contre la poésie


                        • Emmanuel (---.---.87.194) 23 mars 2006 13:55

                          C’est clair que vous n’avez pas suivi grand chose de la genèse de cette loi. Souvenons nous donc de quelques points :

                          - La commission Sirinelli était presqu’exclusivement composée des industriels de la culture (2 fois Microsoft par exemple via le BSA)

                          - le gouvernement s’est assis sur les rapports parlementaires Lasbordes et Carayon députés UMP dénonçant les dangers des DRM

                          - Le gouvernement a tenté le Hold-up en présentant cette loi tard le soir, pendant les vacances scolaires, la veille de Noël en procédure d’urgence (Avec le CPE et les OGM cela devient une habitude dès lors qu’il s’agit de lois impliquant des choix de société majeurs).

                          - Le gouvernement à soutenu des amendements Sacem / Vivendi bêtes, stupides et méchants qui auraient transformés n’importe quel ado en délinquant passible de 3 ans de prison et 300.000€ d’amende (c’est d’ailleurs pour ne pas criminaliser leurs enfants qu’un certains nombre de députés issus de la majorité ont voté in fine pour la licence globale).

                          et je passe sur la dernière discussion de la loi qui n’a été différée que pour remettre les députés aux ordres et laisser aux industriels de la culture le temps de leur faire sentir ou était le pouvoir (voir le reportage de France 2 http://tofz.org/stuff/France2-Carayon_Marland-Millitello_SNEP-m%e9thodes_que_la_morale_r%e9prouve.avi).

                          Le mépris dont vous parlez n’est certes pas des citoyens vers l’état mais bel et bien de l’état vers les citoyens ou au tout du moins vers ceux qui conservent un minimum de clairvoyance ce qui ne semble pas être votre cas.


                          • Guillaume Buffet Guillaume Buffet (l’auteur) 23 mars 2006 14:12

                            Je suis impressionné par le nombre et la qualité de vos commentaires. Merci ! Certains semblent penser que je défends le point de vue de la loi et de ceux qui l’ont soutenue. Ce n’est pas le cas. Je pense, moi aussi qu’elle ne correspond pas à la réalité de la situation. (Voir mon billet sur mon blog hier matin à ce sujet). Je me propose même de l’expliquer aux Sénateurs. Les choses avancent depuis ce matin pour que nous pussions le faire très vite. Mon objectif personnel est cependant autant de permettre à notre démocratie de retrouver un peu d’équilibre que de proposer des aménagements à cette loi car je n’ei que peu d’expertise spécifique dans le domaine. Ce qui explique peut-être la lecture biaisée que certains ont peu avoir de mon point de vue. En tout état de cause, j’ai besoin des points de vue d’experts en la matière. Les commentaires dont donc TOUS les bienvenus. Merci à tous,

                            Guillaume


                            • cyril2000 (---.---.81.9) 23 mars 2006 14:20

                              Mais bien au contraire. Jamais le monde du net n’a autant regardé la chaine parlementaire. Tout le monde sur le net sait ce qu’est une procédure d’urgence, un vote public, un recours devant le conseil constitutionnel désormais. Tout le monde sur le net sait que l’on peut faire n’importe quoi dans l’hémycicle, à savoir supprimer un article de loi amendé à la majorité des députés présents, parce qu’il ne défend pas les intérêts des multinationales de la culture (à savoir la licence globale). Tout le monde sait que les députés qui ont voté contre la licence globale en mars ne sont pas représentatifs de leurs électeurs, qui eux se prononcent en faveur de cette licence à plus de 60%. Jamais un débat n’a été aussi médiatisé, non pas par les médias traditionnels, mais par les auditeurs eux-mêmes, qui sont passés de l’état d’auditeurs à celui d’acteurs. Les communautés, dès décembre, enregistraient les débats et les diffusaient en P2P afin que tout le monde soit témoin de ce qui s’était passé. Les députés se sont ridiculisés EN PUBLIC. Mais inconscients des enjeux culturels dans le monde numérique, ils n’ont même pas prévus que l’internet les SUR-MEDIATISERAIENT. Tant pis pour eux. RDV en 2007, Mr De Vabre, et par les voies démocratiques !!!


                              • lulu07 (---.---.49.48) 23 mars 2006 15:01

                                Effectivement, avant ce projet de loi, je m’étais complètement écarté du jeu politique car j’en été bien trop écoeuré. Aujourd’hui, je le suis encore plus !!! Cependant par voie de conséquence, j’ai remis le nez dans le système politique, je m’y suis à nouveau intéressé mais sous un autre oeil, sur des bases qui me donne l’envie d’y participer pour éviter ce genre de gâchis. Bref je suis beaucoup plus investi politiquement, pas dans un parti car l’on voit bien que plus où moins tous se ressemble mais dans une nouvelle pratique. J’essaie de trouver qu’elle serait la meilleure façon de participer à cette politique sans être au final plus ou moins corrompu. Bref les internautes ne crient pas tous à la lanterne, mais ils se réveillent en grande majorité afin de ne plus se faire piétiner. Encore une fois, comme partout, il y a des excès mais ce n’est pas sur ces derniers qu’il faut attirer l’attention car ils sont plus que minoritaires dans les avis et comportements de fond.


                              • Aldoo (---.---.43.144) 23 mars 2006 15:06

                                Je rejoins plusieurs commentaires ici. En effet, Guillaume Buffet, qui ne s’en cache pas, n’a pas suivi grand chose aux « e-meutes ».

                                La révolte qui gronde depuis presque un an, a demandé mainte et mainte fois le retrait du projet de loi, plus de transparence, et plus de consultation des différentes parties (pas seulement des info-capitalistes). La rage et les appels au meurtre que vous avez pu constater ne sont arrivés qu’après le constat de psychorigidité du gouvernement.

                                Ensuite, peut-on parler pour autant de mépris de la chose publique ? Je ne pense pas, parce que ces réactions extrèmes n’ont eu lieu qu’à chaud, et surtout parce que l’affaire a été suivie de près par tout un public. Comme il a été dit plus haut, la chaîne parlementaire a réalisé des records d’audience et le fonctionnement de notre usine à loi nationale n’a plus de secret pour le pronétariat. De partout dans les forums on parle des tenants et aboutissants de la procédure parlementaire, on parle de s’inscrire dans les partis pour peser sur la balance. On parle même de créer un parti consacré à la défense des libertés numériques.

                                Comme mépris de la république et désengagement du citoyen, on a déjà vu pire !


                                • Gilles guiraud (---.---.152.10) 23 mars 2006 15:07

                                  C’est extraordinnaire de lire un tel article ! Voltaire aurait apprécié et s’en serait allègrement inspiré pour son Candide !

                                  Faire un parallèle entre manifestation de rue ayant un sens « démocratique » et des réactions d’auteurs anonymes sur des blogs tout aussi anonymes pour dire qu’il y a là un danger c’est peu connaitre la nature humaine.

                                  j’invite l’auteur à se rendre dans les cohortes d’étudiants et à les interviewer en conservant leur anonymat et de bien écouter leurs réactions « individuelles » à lencontre des gouvernants et des patrons ! Je suis sûr qu’il rentrera le soir tout blême dans son logis, terrorisé à l’idée des torrents de sangs promis par la somme des propos recueillis. ..

                                  Si rupture il y a entre peuple et gouvernants j’aurais troué plus pertinant de citer l’exemple des émeutes de novembre dernier pour l’illustrer plutôt que les réactions d’internautes boutonneux sur quelques blogs minables !

                                  Je pense que cet article est bien le fruit de quelqu’un « déconnecté » des réalités...


                                  • bourgpat (---.---.150.86) 23 mars 2006 15:08

                                    Me promenant sur les forums, je n’ai pas vus ces appels aux meutres que vous avez indiqués.

                                    Oui un appel à la desobeissance existe. Cette lois revient sur de nombreux points qui existent aujourd’hui.

                                    La copie des cd encadrée est une supercherie. la non existance de la copie des dvd est etonnante. On peut meme trouver les logiciels à la fnac, boulanger et surcouf (oui le dernier a le nom d’un corsaire). Pour les personnes qui ont achetés des lecteur divx portables et des platines divx c’est les ignorer leur interdir de jouir de leur materiel legalement acheté.

                                    Ce qui envenime la situation, c’est enfin la supercherie du blog à 180 000 euro. Proposer le dialogue et renvoyer les internautes dans les choux, je ne pense pas que cela soit à meme à apaiser les esprits. Que dire de l’annulation au dernier moment du chat de RDDV et des autres chats ou peu de messages sont passés. Oui les citoyens en ont marre. Les entreprises ne se genent plus pour contrevenir à la loi et obtiennent des amenagements qu’elles demandent (de nombreux systemes anticopie des cd ont ete jugés comme des vices cachés). Les citoyens contreviendront à la loi et ce feront entendre plus tard en 2007.


                                    • Gimmygimmycheak (---.---.4.4) 23 mars 2006 17:02

                                      ah bon parce que vous croyez vraiment que ça changera quelque chose ? Vous trouvez vraiment que le PS dans son ensemble, surtout de la part de ses plus hauts responsables, ait été plus clair que l’UMP sur sa position sur ce texte ? Franchement faut arrêter de croire que voter pour l’opposition est un choix intelligent. Celà fait des années qu’à chaque nouvelle élection on a droit à des changements de gouvernements, gauche, droite, gauche, droite... On se croirait à un match de tennis. Dès que l’un des partis n’a plus la responsabilité d’ête au pouvoir, il ne propose rien, il casse ce que fait l’autre, il crie haut et fort « si c’était nous, ça serait mieux ! », et les gens courrent...

                                      Petite précision quand même pour bien comprendre mon propos, je suis totalement opposé à cette loi et je l’ai déjà amplement commenté plusieurs articles à ce sujet et je ne suis certainement pas davantage pro UMP que pro PS.

                                      Quant au sujet de la violence des propos tenus sur la blogosphère envers les politiques et le pouvvoir qu’il représente, moi je trouve ça bien. Comme celà a été dit plus haut, sous couvert de l’anonymat certains croient pouvoir dire tout et n’importe quoi. Ce qu’il faut voir surtout c’est que contrairement à ce que peuvent dire les médias classiques et les politiques, les gens ne sont pas désintéressés de la politique, ils sont écoeurés par ceux qui participent à cette vie politique cloisonnée par deux partis et qui sont censés les représenter. D’où la victoire écrasante de l’abstention...


                                    • Nicolas le vrai (---.---.232.177) 23 mars 2006 15:25

                                      Au début je dois dire j’avis cru lire : « Les E-meurtres que l’on ignore » Je me suis dis « Tiens y a un type qui a enqueté sur le web et a découvert que des meurtres avaient été perpétrés par l’intermédiaire du net, et des preuves allaient être avancées ».

                                      Déception , il s’agissait d’ « E-meutes » (terme inventé ) et du projet de loi DAVDSI. Veuillez m’excusez pour la mise sur le net de mes etats d’ames..


                                      • corsario (---.---.107.75) 23 mars 2006 15:36

                                        Bonjour,

                                        des députés (PS en l’occurence) ne sont pas de votre avis sur la qualité des interventions des internautes :

                                        « Je viens d’être contacté par un collaborateur à un député du groupe PS. (...) Il m’a indiqué avoir lu tous les messages des 300 pages du fil principal des débats. Il a été impressionné par la qualité des interventions. Curieux de connaitre l’audience d’une telle communauté, il s’est renseigné sur les connexions au flux video de l’assemblée nationale : 6 fois plus de connexions en décembre qu’en temps normal ! »

                                        Donc les internautes sont intéressés, suivent le débat démocratique et impressionnent les députés par la qualité de leurs interventions smiley

                                        Et ces mêmes internautes, loin d’avoir des envies de meurtre, ont invité au restaurant les députés de tous bords (du PC à l’UMP) qui ont défendu l’intérêt général lors de ce débat.

                                        Vous voyez, en plus d’être intéressants, les internautes ont le sens de l’élégance smiley

                                        Peut-être pourriez-vous corriger votre article pour adoucir un peu son ton alarmiste qui ne rend pas compte de la réalité.

                                        Merci smiley


                                        • (---.---.162.15) 23 mars 2006 21:03

                                          Je ne vois en quoi beaucoup de députés ont été impressionnés et un tant soit peu convaincus par les internautes. Il y avait les liberticides derrières Donnedieu de Vabres et le lobby des majors et il y avait les « taxeurs » qui voulaient instaurer une taxe dite « licence globale » derrière le lobby Spedidam / Adami. Les internautes ne sont derrière aucun lobby, même si certains ont succombé au second sans se rendre compte que c’est celui qui les taxe sur les CD et DVD vierges.

                                          Donc la très grandes majorité des députés n’a rien compris et il est juste de dire :

                                            Les émeutiers du Web ne se déchaînent pas contre la loi, car de cette loi, ils se foutent. Ils la piétinent déjà. Ils en ricanent. Ils savent (eux) qu’elle n’a pas de sens et qu’elle ne pourra pas être appliquée. Et avec elle, c’est toute la représentation de l’Etat qui part à la décharge

                                          Oui, toute la représentation nationale.

                                          Am.


                                        • Nicolas (---.---.62.3) 23 mars 2006 16:02

                                          Cher Guillaume,

                                          J’étais dans la meme situation que vous , pressentant l’arnaque de Renaud Donnedieu de Vivendi, mais incapable de comprendre le pourquoi du comment juridico-technique de l’affaire.

                                          Puis j’ai visité ces sites :

                                          http://lestelechargements.fr

                                          http://eucd.info

                                          http://www.odebi.org/

                                          Si vous avez l’oreille des sénateurs, je vous conseille vivement de lire les infos essentielles de ces sites, qui expliquent très bien aux ignorants que nous sommes les tenants et les aboutissants de cette loi, avec un brin d’humour en plus.

                                          En outre, ces sites offrent une multitude de liens vers d’autres sites et blogs, pour et contre cette loi.

                                          Bonne lecture.

                                          Cdlt


                                          • brigetoun (---.---.69.126) 23 mars 2006 16:17

                                            exact - j’ai été impressionnée par leurs connaissance bien sur, leur humour, la façon dont ils se sont mis peu à peu au courant du jeu démocratique, la sincérité de leur écoeurement devant la sottise ; et il ne s’agit pas uniquement dans l’histoire de gamins téléchargeant des chansons, les enjeux sont autrement plus importants


                                            • (---.---.253.171) 23 mars 2006 16:23

                                              Ouaips. J’ai signé le deuxième commentaire là haut et je partage tout à fait ton avis. Je crois que le bon côté de l’affaire est qu’elle nous a fédérés en un masse d’internautes conscients. Je le répète : rendez-vous en 2007.


                                              • djmecra (---.---.212.88) 23 mars 2006 17:17

                                                Bonjour
                                                Je pense que vous ne voyez que les personnes salissant l’occasion de la loi DADVSI pour exprimer leur haine et asociabilité.
                                                Et que vous n’avez pas lu la grande majorité qui débat poliment sur le sujet
                                                Je vous invite à faire un tour là :
                                                Le forum de Framsoft

                                                Où il n’y a pas de violence verbale alors que l’on est tous exaspérés par l’attitude du gouvernement sur cette loi.
                                                Pour moi votre texte fait manque d’objectivité comme si vous vous contentiez de critiquer les 1% de vandales d’une manifestation sans vous intéresser au 99% qui portent messages et débats.
                                                Personnellement, étant étudiant en informatique, je ne me suis jamais investi dans la compréhension de la politique, mais cette loi m’a fait comprendre tout les rouages de notre pays et je pense que c’est le cas pour l’ensemble d’entre nous.
                                                Pour ma part j’ai même rédiger des textes pour expliquer l’évolution du système afin de démontrer l’absurdité de toutes ces mesures.
                                                L’allumeur de réverbères

                                                Et une bonne fois pour toutes : NON NOUS NE SOMME PAS POUR NE PAS RÉMUNERER LES ARTISTES MAIS POUR CHANGER CE MODE DE RÉMUNÉRATION ET PRESERVER NOS LIBERTÉS.

                                                À bientôt peut-être.

                                                Nicolas Leurette alias Djmécra


                                                • Aldoo (---.---.43.144) 23 mars 2006 18:15

                                                  Mais Guillaume, avouez, vous l’avez fait exprès, n’est-ce pas ?

                                                  Cet article, c’était juste pour recueillir les réactions indignées des internautes impliqués dans la lutte contre DADVSI. C’est un succès !


                                                  • Padrig (---.---.14.137) 23 mars 2006 19:16

                                                    Les députés representent le peuple.... Normalement ! Mais pas des organisations anglo-saxonnes qui se contrefichent du peuple français et de sa culture. Si ces députés trahissent le peuple français, ils doivent être sanctionnés par ce même peuple. Cela peut se faire au mieux par des élections régulières, sinon au pire par la destitution par ce même peuple. Cette dernière option peut aussi avoir comme corollaire, l’émigration (vers Coblence par exemple....) ou la place de Grève après un détour par les caves de la Conciergerie. Peut ête n’enseigne t on plus l’Histoire de France pour éviter que le bon peuple n’aprenne ce genre d’actions ? Mais rappelez vous, la République n’est qu’un mode de gouvernement, il y en a d’autres !...


                                                    • Padrig (---.---.14.137) 23 mars 2006 19:24

                                                      Mais faites donc comme moi ! J’ai acheté un PC « blanc » sans logiciels( 600 euros !), j’ai installé un Linux dessus, cela marche du tonnerre ! Je devais acheter un apple, donc c’est fini ! je boycotte apple ! J’ai effacé ses lecteurs qui mouchardent à tour de bras, et je suis content ! Et si je veux voir un film, il ya des lecteurs qui marchent sous linux ou il y a encore le cinoche ! Ce genre de société aime le boycott !


                                                    • demian west (---.---.112.167) 23 mars 2006 19:20

                                                      Et qu’est-ce qu’on fait maintenant, qu’on s’est dit tant de méchancetés qu’on regrette de les avoir même pensées et que ça prendra quelques temps pour les éraser du brainyBrainy.

                                                      Rememberst Thou de la TimeMachine des peace and luv’ !

                                                      J’ai le coeur prisé.

                                                      Demian West


                                                      • Chris (---.---.77.32) 23 mars 2006 19:48

                                                        Apple réagi à la loi de façon paradoxale :

                                                        Apple Computer accuse la France de « piraterie commanditée par l’État », en réaction au projet de loi qui permettrait aux utilisateurs du magasin en ligne iTunes d’écouter leur musique téléchargée sur des lecteurs autres que le iPod d’Apple. Les systèmes actuels de gestion des droits numériques ne permettent pas cette pratique.
                                                        http://www2.canoe.com/techno/nouvelles/archives/2006/03/20060323-115654.html

                                                        ou
                                                        « C’est un rude coup pour Apple, juge Jonathan Arber, analyste chez Ovum. Cette loi pourrait le forcer à se retirer de France ou à repenser sa stratégie. »
                                                        http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-651865,36-753858@51-747848,0.html


                                                        • Vincent (---.---.224.192) 23 mars 2006 21:16

                                                          Yep, c’etait la une de Yahoo.com News pour l’Europe(en Anglais) il y a quelques jours. Les articles etaient de Reuters...


                                                        • Re:Piraterie commanditée par l’État (---.---.43.89) 23 mars 2006 20:09

                                                          MotorolaHandy 88000 Machine Architecture entierement & le OSX est involve et pas seulement leur iPod.


                                                          • Frenchy (---.---.72.2) 23 mars 2006 20:21

                                                            Il me semble qu’vec 1 000 000 000 d’internautes sur Terre (25 000 000 en France ?) il ne faut pas avoir un phD pour trouver des exemples de propos inacceptables et être tenté de généraliser le tout.

                                                            « je suis aussi administrateur de Club Sénat, un think tank ayant pour vocation de »rendre la France plus performante avec les technologies innovantes« , en rapprochant parlementaires, chercheurs et entrepreneurs. »

                                                            Je ne pourrait que vous conseiller le think tank britanique Demos (les britaniques sont eux assez pragmatiques surtout en terme d’Economie).

                                                            En particulier je vous conseil ce rapport (écrit par deux MP influents proches de Tony Blair) :

                                                            — - The Pro-Am Revolution How enthusiasts are changing our economy and society

                                                            From astronomy to activism, from surfing to saving lives, Pro-Ams - people pursuing amateur activities to professional standards - are an increasingly important part of our society and economy.

                                                            For Pro-Ams, leisure is not passive consumerism but active and participatory, it involves the deployment of publicly accredited knowledge and skills, often built up over a long career, which has involved sacrifices and frustrations.

                                                            The 20th century witnessed the rise of professionals in medicine, science, education, and politics. In one field after another, amateurs and their ramshackle organisations were driven out by people who knew what they were doing and had certificates to prove it.

                                                            The Pro-Am Revolution argues this historic shift is reversing. We’re witnessing the flowering of Pro-Am, bottom-up self-organisation and the crude, all or nothing, categories of professional or amateur will need to be rethought.

                                                            Based on in-depth interviews with a diverse range of Pro-Ams and containing new data about the extent of Pro-Am activity in the UK, this report proposes new policies to support and encourage valuable Pro-Am activity.

                                                            — - http://www.demos.co.uk/catalogue/proameconomy/

                                                            Je souhaiterais sincèrement avoir votre avis sur ce rapport qui montre tout le potentiel grandissant pour la société et l’économie de certains groupes d’internautes que la définition de votre think tank semble complètement ignorer.

                                                            «  »je suis aussi administrateur de Club Sénat, un think tank ayant pour vocation de « rendre la France plus performante avec les technologies innovantes », en rapprochant parlementaires, chercheurs et entrepreneurs."


                                                            • jako (---.---.192.119) 23 mars 2006 21:29

                                                              bonsoir eh oui le monde change les medias changent , bref tout change et très vite et pourquoi cela ? parce que les gens peuvent enfin communiquer et constater que sont nos soit disant élus ? juste des gens chargés d’éxécuter l’ordre mondial on doit s’aligner si on réfléchit avec leur cerveau il faut devenir des asiatiques voilà le but voilà ou l’on va et cela ne sera pas négociable (on pourra peut etre larguer demian mais bon cela va pas rapporter gros )

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès