Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Ces jeunes leaders qui changent le monde

Ces jeunes leaders qui changent le monde

      Mi-Octobre, Dublin a accueilli 1300 jeunes leaders pour le sommet One Young World. Ce rassemblement, organisé par l’association du même nom est dirigée par David Jones et Kate Robertson. Il a lieu tous les ans sur un continent différent et a pour but de créer des connections durables entre les délégués. Ces jeunes entre 20 et 30 ans, sont identifiés comme les leaders d’aujourd’hui et les grands leaders de demain. Ils partagent tous un sens aigu de la responsabilité civile qui les pousse à agir à plus ou moins grande échelle dans leurs communautés, leurs ONG, leur start-up, entreprises ou multinationales. Pendant 3 jours se sont succédés sur scène les grands leaders de notre époque, tels que Kofi Anan, Mary Robinson, Michael Møller ou Paul Polman. Et aussi de nombreux délégués sont venus témoigner de leurs engagements, succès et défis dans divers domaines, toujours en lien avec le développement durable.

    Assister à ces conférences et séances de questions/réponses, pendant plus de 10h par jour, revient à plonger au cœur de l’actualité avec des témoins bien réels de l’état de notre monde. Toutes les conférences sont actuellement disponibles sur youtube (en anglais) et valent la peine d’être regardées, ne serait-ce que pour l’inspiration et les prises de conscience qu’elles procurent. On y entend de la détresse, de l’indignation, de la colère, beaucoup de dynamise et d’actions ainsi que des solutions totalement innovantes, créatives et efficaces. Les ainés donnent des conseils, encouragent et motivent : « Vos actions ou vos inactions vont déterminer le future de vos enfants » déclare Mary Robinson, « Il y a beaucoup à faire et chacun de nous peut beaucoup » encourage Kofi Anan, « Utilisez vos marques pour faire le bien. Vous ne pouvez pas mener vos entreprises juste pour les actionnaires, vous avez besoin d’un meilleur objectif », affirme Paul Polman. Les jeunes témoignent au micro : Un jeune Kuna explique que sa communauté insulaire de l’Archipel San Blas doit émigrer dans les prochains mois : son île va disparaitre sous la mer à cause de la montée des eaux. Sila, une déléguée Turque lance un appel : « Construisez vos gouvernements avec des leaders et non des politiciens ». Leonard, un jeune entrepreneur de Gyuane, se lève pour rappeler aux délégués qu’ils sont les leaders d’aujourd’hui et pas seulement ceux de demain. Finalement, lors de la session sur la Paix et Résolution de conflit, la jeune Yeonmi Park a ému la salle aux larmes en témoignant de sa fuite de la dictature en place actuellement en Corée du Nord. Elle a appelé à la libération de ce régime au nom de tous les nord-coréens opprimés ; elle milite maintenant pour cette cause et s’exprimera à la Chambre des Lords à Londres en fin de semaine. 

    Si l’éducation a été évoquée dans chacunes des sessions comme la clé pour un changement durable. Le pouvoir des nouvelles technologies et réseaux sociaux ont été présentés comme le levier pour initier innovations et changements dans tous les domaines. Face aux combats menés par tous ces délégués pour l’accès à l’éducation, l’accès aux énergies, pour la sortie de la pauvreté, la protection de la nature, la paix et pour un monde meilleur ; il s’agit bien d’être convaincu qu’une seule personne peut faire la différence. Bien souvent ces leaders apportent des solutions très locales dans un environnement pourtant très mondialisé. Ils ont en commun d’agir en fonction des convictions profondes qui les habitent, et avec pour ambition de changer et d’améliorer. Les délégués sont repartis sur cet envoie de Jimmy Wales (le fondateur de Wikipédia) : « Prenez plus de risques, échouez plus vite, afin d’acquérir plus d’expérience ». Le monde change et pas toujours pour le pire, ces jeunes leaders y travaillent ferme. 


Moyenne des avis sur cet article :  1.44/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • diogène diogène 1er novembre 2014 14:03

    C’est un réseau parmi d’autres !

    Un symptôme du système, pas le système lui-même.


    • Jelena XCII 1er novembre 2014 14:27

      >> la jeune Yeonmi Park a ému la salle aux larmes en témoignant de sa fuite de la dictature en place actuellement en Corée du Nord
       
      Trop drôle... Et la dictature qui a lieu à Odessa, ou plus généralement le régime nazi qui s’installe en Ukraine, ils en disent quoi ces young leaders ?


      • Ouallonsnous ? 2 novembre 2014 01:28

        Pas de publicité pour la World Compagny de la French American Foundation sur Avox, que fait la modération ?


      • Ouallonsnous ? 7 novembre 2014 18:58

        Hola, les trolls européistes sont de sortie, qui moinssent l’évidence !


      • Gnostic GNOSTIC 1er novembre 2014 14:44

         

        Cet article est-il une provocation, une propagande NWO, ou une farce ?

         

        One Young World est un sommet annuel pour les jeunes leaders de demain. Surnommé le "Forum de Davos des Jeunes"

        Ils sont guidés par des conseillers comme :

         

        Bill Clinton, 42e Président des États-Unis

        Kofi Annan, Ancien Secrétaire Général de l’ONU

        S.A.R. Haakon de Norvège, Prince Héritier de Norvège

        S.A.R. Mette-Marit de Norvège, Princesse Héritière de Norvège

        Bernard Kouchner, Ancien ministre français 

        Arianna Huffington, cofondatrice de The Huffington Post

        Jack Dorsey, créateur et président de Twitter

        Christine Ockrent, Journaliste

        Martin Davidson, Directeur général de British Council

        John Kerry, Sénateur des États-Unis

        Paul Polman, PDG d’Unilever

        Guler Sabanci, PDG de Sabanci Holdings Group

        Patrick Chalhoub, PDG de Chalhoub Group

        Antony Jenkins, Directeur Exécutif du groupe Barclays

        Graeme Sweeney, Président de Zero Emission Platform (ZEP) et Vice-Président exécutif de Shell

        Jean-Paul Agon, PDG de L’Oréal

         

        Etc.

         

        Bref un faux nez du NWO comme l’autre mouvement des Young leaders

         smiley


        • Piotrek Piotrek 1er novembre 2014 15:37

          Le pompon en sponsor, c’est quand même Bechtel.

          - Un acteur de premier plan dans tout ce qui pollue.
          - Un champion de la privatisation des ressources publiques (il a inspiré le méchant dans le James Bond Quantum of Solace)
          - Celui qui a permis à Saddam Hussein d’avoir ses armes chimiques
          - Celui qui a le plus profité de la guerre en Irak qui a suivi
          ...

          Cherche maintenant des jeunes aux idées sympas pour changer le monde... qu’il a crée. Qui va croire ça ? Même l’auteure ne pourra le croire (qui travaille pour Unilever, elle a oublié de le préciser)


        • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 1er novembre 2014 18:47

          Exit Alain Juppé, Valérie Pécresse, Nathalie Kosciusko-Morizet, Laurent Wauquiez, Jeannette Bougrab... Place à François Hollande, Pierre Moscovici, Arnaud Montebourg, Marisol Touraine, Najat Vallaud-Belkacem, Aquilino Morelle (plume du Président), etc.
          Tous Young leaders. Voir ici : http://www.atlantico.fr/decryptage/gouvernement-hollande-formation-plus-atlantiste-qu-on-pourrait-croire-benjamin-dormann-366638.html )

          C’est vrai que, depuis que l’on ramolli le cerveau de ces jeunes loups dans la lessiveuse mondialiste, on ressent vraiment combien le monde progresse vers la paix, la justice et la sécurité.

          Je n’ai pas compris pourquoi cet article n’a pas été placé dans la rubrique « humour ».


          • lejules lejules 3 novembre 2014 17:51

            Je n’ai pas compris pourquoi cet article n’a pas été placé dans la rubrique « humour ». 

            je vous avoue que moi aussi

          • Aristoto Aristoto 1er novembre 2014 23:04

            Personnellement je n’ai rien contre les jeunes qui ont des idées !

            ça reste un projet tout aussi respectable qu’un autre !

            VIVE la Jeunesse d’élite !


            • lejules lejules 3 novembre 2014 18:06

              il y a 2000 ans 2500 ans que ce processus existe les romains l’employaient déjà. on attire les élites gauloise et on les pourris avec des $esterces ( $ en américain ) on leur procure drogue (vin a l’époque) femmes et autre objets de consommation .il reviennent en Gaulle et deviennent de parfait collabos. cela a super bien marché pour la Gaulle. Mais manque de pot pas pour la Germanie. un young leader allemand devenu un chef militaire important dans les légions romaines s’est retourner contre les envahisseur .les romains ont prit la tannée et n’ont pas poursuivi leur conquête.


            • lejules lejules 3 novembre 2014 18:14

              « Personnellement je n’ai rien contre les jeunes qui ont des idées !

              ça reste un projet tout aussi respectable qu’un autre !

              VIVE la Jeunesse d’élite ! »

              le probleme c’est qu’ils ressortent avec les idées des autres pas les leurs


            • devphil30 devphil30 2 novembre 2014 06:06


              Article de propagande ....

              Cette ONG à la solde des américains rend servile les petits jeunes pour plus tard quand ils seront placés à des postes importants dans les différents pays.

              Imaginons que la Russie souvent montré du doigt par l’exemplaire amérique , imaginons que la Russie mette en place un programme , nous entendrions aussitôt les mots comme communisme , bloc soviétique mais quand les usa modèlent le monde , les futurs décideurs alors on appelle cela un programme de formation.

              Le programme des youngs leaders est un lavage de cerveau en vue d’inculquer la manière de penser et d’agir des usa en expliquant bien ou se trouve l’intérêt personnel futurs des participants si ils sont bien obéissants.

              Les personnalités de chacun sont observés , répertoriés pour placés le meilleur personnage aux ordres des usa.

              les usa ont toujours voulu modelés , déstabilisés le monde pour leur intérêt 

              http://reseauinternational.net/limposture-europeenne-la-cia-derriere-la-construction-europeenne/

              Philippe


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 novembre 2014 09:17

                Je n’ai pas vu dans la liste celui qui est passé de « révolutionnaire » (orange ?) de Mai 68, sans transition « à l’économie du libre marché », et à l’élevage en batterie de Young Leaders européens..., Daniel Cohn Bendit !

                 « 2011, Cohn Bendit lance le programme European Young Leaders ».


                Dès 1948/49, les Anglais et les USA propulsent l’ OTAN et le Mouvement européen, destiné à promouvoir notre belle Europe de la prospérité...
                C’est le seul Parti européiste dont personne ne parle jamais.

                Biographie officielle de Cohn Bendit sur Wiki :

                Révolutionnaire en mai 68,« favorable au capitalisme (un cousin d’Isga), et à favorable à une écologie qui prend acte de l’économie de marché, »pour mieux la réguler« ...

                 »Vert depuis la création du mouvement en 1984, il est pour un réformisme (de quoi ? de Monsanto ?) ; écologico - social, lié à une tradition libertaire, qui est non étatique« .


                Et j’y viens, il est depuis 2007 Vice Président du Mouvement européen, section française du bidule.

                Non étatique, cela signifie la fin des Etats Nation, ce qu’Emmanuelle Cosse, soutient avec la dernière énergie. Europe écologie les Verts est le seul Parti politique français ayant le mot Europe dans son nom.


                 »Que signifient les logos des Partis politiques ?"

                • doctorix doctorix 3 novembre 2014 12:34

                  Et avant tout pédophilie et fier de l’être.

                  Allez, je la repasse, pour l’édification des masses populaires.

                • Taharqa 2 novembre 2014 15:10

                  « Vos actions ou vos inactions vont déterminer le future de vos enfants » déclare Mary Robinson, « Il y a beaucoup à faire et chacun de nous peut beaucoup » encourage Kofi Anan

                  Il faut vraiment être parvenu à un haut niveau de « leadership » pour faire de telles déclarations.

                  J’ajouterai modestement : « un tien vaut mieux que deux, tu l’auras » ou « la pente est rude mais la route est droite » ou encore « qui n’avance pas recule »


                  • Doume65 2 novembre 2014 15:22

                    Plus t’avances moins vite, moins tu vas plus loin.

                    Mais on ne nous le cache.


                  • zygzornifle zygzornifle 3 novembre 2014 07:46

                    1300 futurs milliardaires qui vont faire 1 milliard 300 millions de nouveaux pauvres ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Maithe Thouvard


Voir ses articles







Palmarès