Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > CIO et crêpe noir

CIO et crêpe noir

Maintenant que tout est fini ...

L'esprit sportif

JO_berlin36.jpg

Le sport est au-dessus des basses contingences de la politique. C'est du moins la thèse officielle de cette noble institution qui, pour attester de sa plus parfaite neutralité, s'est installée en Suisse. Je sais que de mauvaises langues prétendent que c'est pour raisons fiscales, mais vous savez combien les gens sont jaloux et souvent parfaitement mesquins !

Ainsi donc, ce CIO si sourcilleux sur la charte olympique, a interdit aux athlètes ukrainiens de porter un crêpe noir après le massacre de la place Maïden . Le deuil serait donc désormais une manifestation politique : une affreuse manifestation à réprimer à coups d'exclusions du monde sportif. Il y a des balles de biathlon qui se perdent ! …

Il va être grand temps que toutes les fédérations sportives, les clubs amateurs tout comme les entreprises professionnelles cessent de nous contraindre à la minute de silence quand un grand ancien vient à disparaître. Le CIO est formel : mémoire et sport ne font pas bon ménage, seuls sont autorisés les dessous-de- table .

Le brassard du capitaine est tout juste toléré par ces messieurs dames si scrupuleux sur l'éthique. Par contre, le nom des marques des équipementiers ne semble pas déclencher le courroux de cette noble assemblée qui aime à se vendre au plus offrant, surtout si c'est un dictateur honteux, un pays peu ou pas démocratique, une nation aux lois ségrégationnistes.

Mais que le monde sportif se refuse à s'immiscer dans les affaires intérieures d'un état légitime n'est pas le problème. Le sport est un grand rassemblement de la jeunesse ; les jeux de Berlin en 1936 avaient montré la voie et depuis, les doutes les plus terribles pèsent sur cette mafia aux règles si opaques, aux comptes si obscurs et à la cooptation si commode.

La flamme va s'éteindre ; Poutine aura eu son heure de gloire, les juges du patinage artistique auront fait le job pour complaire au tyran. Nulle bavure ne sera venue émailler cette joyeuse réunion qui fait si bien abstraction du contexte alors qu'elle baigne dans une atmosphère délétère. Les journalistes sportifs n'en soufflent mot et débitent des âneries comme l'inénarrable couple Montfort Candéloro. C'est ainsi qu'on endort les masses et qu'on tue la jeunesse à quelques kilomètres des réjouissances.

Tout est possible mais pas l'expression du deuil ! Voilà la réalité de cette démonstration de force d'une Russie, qui la fête finie, pourra tranquillement aller tuer dans l'œuf les espoirs de l'Ukraine. Ne nous trompons pas : il y a certainement un joli coup de Trafalgar en préparation . Monsieur Poutine est un mauvais joueur et le CIO n'y trouvera plus rien à dire !

Sportif dans l'âme, je n'ai pas regardé une seule image de ce cirque honteux qu'on dit blanc. Cette neige est maculée du sang des 76 ukrainiens assassinés par les sbires d'un président, grand ami du tsar de toutes les Russies. Le Monde s'est indigné puis il va oublier. Les médaillés reviendront sous les hourras des foules tandis que les morts seront enterrés dans l'indifférence générale.

Non, le sport n'a rien à voir avec la politique. Nous en sommes convaincus à tel point que tous les pouvoirs du monde exploitent jusqu'à la corde les exploits de leurs champions, favorisent ce patriotisme de pacotille et font chanter les hymnes nationaux par des foules décervelées. Du pain et des jeux ! Le pain cependant est de plus en plus sec et amer, les jeux quant à eux brillent des mille feux de cette immense manipulation des masses.

Je rêve d'un sport sans drapeau ni hymne, sans CIO ni cérémonie officielle. Le sport n'a pas besoin de se salir dans cette compromission indigne. Il devrait être joie et liberté, jeunesse et naïveté. N'oubliez jamais que dans la Grèce antique, les athlètes se présentaient nus sur le terrain de leurs exploits. Au moins dans cette tenue, le crêpe noir serait une tâche indélébile sur les jeux de l'ignoble Poutine !

Ukrainiennement leur.

JPEG

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.23/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 26 février 2014 11:04

    Le CIO c’est la grande hypocrisie...la boite a magouilles..l’univers de l’argent-roi..ou pour y entrer il faut montrer que sa banque se trouve dans un paradis fiscal..et surtout ne rien dire de la corruption que l’on y trouve...En fait ce grand machin fonctionne comme un gouvernement démocratique siégeant à l’ONU pour cacher ses turpitudes.. !


    • C'est Nabum C’est Nabum 26 février 2014 11:09

      claude-michel


      Turpitudes j’aime cette manière douce de décrire le monstre !

    • Fergus Fergus 26 février 2014 12:15

      Bonjour, Claude-Michel.

      Le CIO est pourri et gangréné jusqu’à la moelle. C’est devenu un état de plus dans le panorama politique, et un état très puissant, qui plus est.

      Pour autant, les athlètes ne sont pas responsables de cette évolution de l’olympisme, et il faut se garder de les amalgamer avec les dirigeants politiques qui font cause commune avec le CIO.

      Ce n’est donc pas vers la disparition des épreuves qu’il faudrait aller, mais vers la suppression du CIO et le retour à des compétitions à taille humaine dénuées de tout l’apparat inutile.


    • claude-michel claude-michel 26 février 2014 13:22

      Par Fergus...Les athlètes sont au courant de ce système mafieux...mais n’en disent rien au contraire en participant aux jeux ils participent (sous couvert de sport) a cette mascarade...Les fédérations sont aussi responsable en connaissance de cause... !


    • Fergus Fergus 26 février 2014 16:44

      @ Claude-Michel.

      Les fédérations sont effectivement assez largement corrompues. Que les athlètes en aient conscience, c’est probable pour la plupart d’entre eux. Doit-on pour autant les priver de compétitions pour ce motif ? A mon avis, non, et cela d’autant moins qu’il y a, ici et là, des tentatives de retour à une gestion plus saine du sport. Mais il n’est pas facile de déboulonner ces types-là.


    • oncle archibald 26 février 2014 11:33

      ... dans la Grèce antique, les athlètes se présentaient nus sur le terrain de leurs exploits, et il n’y avaient que des athlètes « mâles », raison pour laquelle il aurait été facile de trouver où nouer le ruban de crêpe sans risque d’altérer leurs performances sportives .... Mais un ruban placé à un endroit si stratégique aurait-il du être noir, rose ou arc en ciel, vu la sulfureuse réputation des hommes de ce pays ? That is the question .... Bref vous aurez compris que les jeux olympiques et même le sport en général, je m’en fous.

      Les seules choses que j’aime voir ce sont les visages radieux des athlètes qui ne s’attendaient pas à réussir et qui par un heureux hasard se trouvent néanmoins sur le podium ... Heuuu .. et aussi les très jolies tenues et la virtuosité des filles en patinage artistique ... 

      Pour les autres, ceux qui sont sacrés par les reporters avant d’avoir concouru, ceux qui ont sur les épaules la pression de leurs supporters, de leurs sponsors, etc etc ... qu’ils se débrouillent avec leurs problèmes d’égo et de fric, que les dents leurs tombent et que le cul leur pèle !

      • C'est Nabum C’est Nabum 26 février 2014 11:42

        oncle archibald


        un athlète nu a plus facilement le drapeau en berne que le crêpe autour du bras ...
        Mais bon, la glorieuse incertitude du sport vaut aussi pour cet aspect des choses

      • Fergus Fergus 26 février 2014 12:09

        Bonjour, C’est Nabum.

        « Je rêve d’un sport sans drapeau ni hymne, sans CIO ni cérémonie officielle. » 100 % d’accord sur ce point.

        Pour le reste, on ne peut mettre sur le même plan les athlètes, le CIO et les pays organisateurs. Les athlètes ne sont pas responsables de la manière dont ont évolué les Jeux par rapport à l’idéal olympique. C’est pourquoi moi qui suis un grand amateur des sports de neige, j’ai regardé l’essentiel de ces Jeux sur le net avec pour seul son les bruits ambiants des stades et en l’absence des commentaires affligeants. Et il va de soi que, comme toujours pour les JO, je n’ai regardé ni la cérémonie d’ouverture, ni la cérémonie de clôture.


        • C'est Nabum C’est Nabum 26 février 2014 12:36

          Fergus


          J’ai été sportif, j’en fis une passion ...

          Mais je ne peux cautionner ce grand cirque et je n’ai pas regardé une seule image
          C’est notre suel moyen de pression pour que ça change

          Alors je me prive

        • Fergus Fergus 26 février 2014 13:21

          Bonjour, C’est Nabum.

          Moyen de pression, non, car le nombre des téléspectateurs sera toujours nettement plus important que celui des boycotteurs. C’est pourquoi je crois que la solution passe plutôt par un attitude comme la mienne : boycott des commentaires durant les épreuves, boycott total des cérémonies d’ouverture, de clôture et de remises des bouquets et médailles. Un CIO privé de voix et d’images sur ses représentants en sortirait de facto affaibli sans que les athlètes aient à en souffrir. Cela me donne l’idée d’en faire un article. Je pense m’y coller dès demain... 


        • C'est Nabum C’est Nabum 26 février 2014 13:40

          Fergus


          Alors ce n’est qu’une mesure d’hygiène mentale

        • Fergus Fergus 26 février 2014 16:46

          @ C’est Nabum.

          Qu’est-ce qui est une « mesure d’hygiène mentale » ?


        • berry 26 février 2014 12:56

          Un article indigne.

          On dirait la propagande de m.... de BHL, basée sur les mensonges et les inversions accusatoires.

          La Russie de Poutine n’attaque personne, alors que les américains et les israéliens que vous soutenez implicitement fomentent en permanence des coups d’état et des guerres partout dans le monde.
          Je ne vous en fait pas la liste, ce serait trop long.
           


          • C'est Nabum C’est Nabum 26 février 2014 13:42

            berry


            Quand apparait le terme israélien, je subodore une fixation.
            Je n’ai aucune chance de pouvoir dialoguer et déplore que vous me compariez à ce si pathétique BHL

          • soi même 26 février 2014 13:35

            Pourquoi avoir illustré l’article avec un poing Américain ?


            • C'est Nabum C’est Nabum 26 février 2014 13:43

              soi même


              L’illustration ne me semble pas être celle-ci ! 

            • mateo 27 février 2014 04:39

              La photo du bas est bien un poing américain.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès