Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Citoyenne « atterrée »

Citoyenne « atterrée »

Aujourd’hui, je suis une citoyenne "atterrée". Atterrée de voir mes attentes piétinées, ma confiance bafouée, mon expression dans les urnes volée.
 
Parce que convaincue que l’humain doit avoir une place centrale dans tous les débats et décisions, dans ses droits et ses devoirs, il m’est insupportable aujourd’hui de m’entendre conter jour après jour par la gouvernance de mon pays qu’il n’existe qu’un seul maître mot, l’ARGENT, le capital, les intérêts, le CAC 40, les actions, la bourse, la dette, le Medef, le FMI, la Banque Mondiale, l’OMC … le seul salut pour l’humanité… Qui y croit ?
 
Aujourd’hui devant un chômage toujours croissant, un salaire minimum frôlant l’indécence qu’il faudrait encore le diminuer, un niveau de vie souvent à la limite du soutenable, une précarisation qui bât des records, la santé et l’éducation fragilisées au point que certains n’y ont plus accès ou y renoncent…il est du devoir du citoyen de réagir.
 
Nous sommes tous citoyens qui nous préoccupons de la vie de notre cité. L’individualisme ici ne sert à rien car notre vie personnelle dépend de notre environnement, de la vie de la cité, de la vie dans le monde.
 
Il ne faut plus se conjuguer à la première personne, c’est une erreur qui nous enferme et nous précipite. Il faut restaurer cette solidarité qui animait encore il y a peu nos sociétés et de laquelle on parle bien souvent avec nostalgie. Il faut se faire confiance et se dire qu’ensemble on constitue une force, c’est indéniable. Il ne faut plus avoir peur de se rencontrer.
 
Il est du devoir de ceux et celles qui croient qu’un autre monde est possible, qu’une autre politique est possible de soutenir et de montrer la voie à une jeunesse souvent en perte de repères, mais certainement pas à court d’idées et d’opinions, pour changer le monde. Ne nous sommes nous pas appuyés sur l’expérience de nos anciens, nous-mêmes, pour forger nos idées et nos valeurs !
 
Il faut réhabiliter la politique, le mot « politique », le dédiaboliser, lui redonner son sens tellement dévoyé aujourd’hui que tout le monde s’en méfie. La politique a un sens noble, elle n’est pas l’apanage de quelques uns. Elle est l’expression de tous à travers tous les gestes de la vie quotidienne sans distinction.
 
Nous ne pouvons plus avoir peur des mots. En Afrique, l’on dit « Tu parles, tu meurs, tu ne parles pas, tu meurs quand même, alors tu parles ».
 
Aujourd’hui, en tant que citoyenne atterrée, je veux me libérer de la responsabilité que l’on veut me faire porter, véhiculée sans cesse par des média perroquets… Ces média de grande écoute qui - quelles que soient les chaînes de télé - répètent à l’infini les mêmes informations, ces média qui brouillent les pistes et confortent la crise, la morosité et l’insécurité ambiantes. Je veux récupérer ma capacité à penser et choisir qui me dit quoi.
Je voudrais que soit rétablie la vérité. Je voudrais que l’on me respecte.
 
Ma seule responsabilité serait de ne pas réagir, de rester passive à attendre que tout s’écroule parce que si l’on ouvre bien les yeux, c’est bien ce qui se passe. Et mon pessimisme anime ici mon optimisme de demain à influer sur un changement qui rendra sa dignité au monde.
 
Parce que je suis mère de famille, parce que l’humain ne m’est pas indifférent, parce que je me suis résolument engagée pour la Paix, parce qu’il est injuste que dans ma ville, dans mon pays, dans le monde les inégalités s’accroissent de telle façon qu’elles poussent les gens dans la rue alors que de l’autre côté certains s’enrichissent de telle façon qu’on ne peut même plus l’imaginer, je veux ici exprimer mon engagement à réagir, à m’exprimer, à gonfler et faire gronder l’expression de la rue.
 
Je suis convaincue qu’un autre monde est possible, plus juste et plus égalitaire, que nous pouvons y arriver si nous avons bien conscience qu’il faut unir toutes nos forces et nos voix dans un seul objectif, la construction d’un monde plus juste, d’un monde humain.
Il n’y a rien d’impossible, il faut juste oser inventer l’avenir et c’est un beau défi.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • colere48 colere48 16 mai 2014 12:19

    Oui il faut parler et appeler un chat un chat !
    La Politique avec un grand P comme vous l’espèrez se mérite, c’est au peuple de prendre ses responsabilités !

    Mais en attendant le qualificatif qui me vient à l’esprit pour décrire la situation actuelle est déchéance !
    Notre belle langue est riche, c’est à dire :

    « abaissement, affaiblissement, atrophie, avilissement, bassesse, chute, corruption, décadence, déclassement, déclin, décrépitude, décri, dégénérescence, dégradation, délabrement, déliquescence, déposition, dépravation, déshonneur, destitution, destruction, détérioration, détrônement, disgrâce, éclipse, faute, flétrissure, forclusion, forfaiture, honte, ignominie, incapacité, inconduite, indignité, infamie, interdiction, misère, perte, rabaissement, rapetissement, ruine, sénescence, souillure, turpitude »

    On ne sait que choisir..... Hélas il est possible qu’il y ai cumul...


    • Martha 16 mai 2014 12:26

       @Pascale Larenaudie,

      « Il ne faut plus se conjuguer à la première personne. C’est l’erreur qui nous enferme et nous précipite. Il faut restaurer cette solidarité qui animait encore, il y a peu, nos sociétés et de laquelle on parle, bien souvent, avec nostalgie. »

       Bien vu.

       Si vous ne l’avez déjà fait cliquez sur upr.fr et le 25/5 dire clairement non à ce que les « Européistes » ont fait et vont faire de notre Pays, sans demander notre avis. Non aux mensonges, non à leurs manières d’agir (Ukraine), qui nous rendent criminels et nous coupent du reste du Monde.


      • Agor&Acri Agor&Acri 16 mai 2014 15:06

        @ l’auteur,
        j’ai ben aimé cette phrase dans laquelle je me retrouve :
        « Et mon pessimisme anime ici mon optimisme de demain à influer sur un changement qui rendra sa dignité au monde. »

        Le point de vue qu’exprime votre article est sain.
        Toutefois, il est révélateur d’une grande candeur, dont la face positive est la fraîcheur qui s’en dégage.

        Le jeu est truqué à un degré que vous ne semblez (voulez ?) pas réellement appréhender.
        Aucune solution n’est possible, pour reprendre le contrôle du politique, tant qu’une majorité de gens produisent des réflexions qui s’inscrivent dans le cadre de la matrice élaborée et entretenue par le système.

        Je ne suis ni anarchiste, ni révolutionnaire, ni intégriste, ni terroriste, ni antisémite, ni adepte de tel ou tel gourou, ...
        mais j’ai accepté d’ouvrir les yeux sur les « bugs » de la matrice (incohérences rédhibitoires, invraisemblances ou anomalies qu’il est interdit d’évoquer, ...).

        Un exemple de bug ?
        Selon l’ensemble des voix autorisées à donner leur avis (toutes professions, tout bords politiques, tout médias confondus),
        il n’y aurait aucune raison valable de douter de la version officielle du 11 septembre et ceux qui prétendent le contraire seraient soit d’affreux conspirationnistes à l’esprit malade, soit des esprits fragiles portés à croire n’importe quoi.

        Debug :

        Il existe un documentaire de 2013, offrant une analyse objective de faits qui s’avèrent
        soit incompatibles avec la version officielle livrée par la commission d’enquête,
        soit mystérieusement absents de cette dernière
        Le documentaire « 11-Septembre : Le nouveau Pearl Harbor »

        Dès lors que,
        sans même avoir un avis définitif sur la question,
        on constate que le doute est parfaitement justifié,
        alors on comprend que la totalité des voix autorisées ainsi que la quasi-totalité des médias supposés alternatifs mais largement subventionnés (Rue89, Mediapart, ...) participent à la même propagande anti-éveil des citoyens.

        Dans ce cadre_là (dans cette matrice),
        vouloir simplement « réhabiliter la politique » est très...candide.

        L’éveil est un parcours qui nécessite de briser le carcans d’une pensée unique qui s’est insidieusement glissée même là où on ne l’attend pas.

        Pour nourrir ce parcours, je vous suggère cette ELEVATION DE L’ESPRIT
        que nous avait proposé l’auteur du blog
        LE SILENCE DES LOUPS (Décryptage d’un monde interdit aux moins de 16 dents)


        • anomail 16 mai 2014 15:57

          "Le jeu est truqué à un degré que vous ne semblez (voulez ?) pas réellement appréhender.
          Aucune solution n’est possible, pour reprendre le contrôle du politique, tant qu’une majorité de gens produisent des réflexions qui s’inscrivent dans le cadre de la matrice élaborée et entretenue par le système."

          Absolument !

          Une illustration :

          Si vous ne connaissez que leur langage, vous ne pouvez pas penser autrement qu’eux, car on pense avec les mots.

          Désintoxication du langage :
          http://www.agoravox.tv/actualites/citoyennete/article/se-desintoxiquer-de-la-langue-de-45124


        • zygzornifle zygzornifle 16 mai 2014 15:48

          Au lieu d’être atterrée il faut déterrer les pavés de Mai 68.....Autrement il n’y aura aucune perspective d’un moindre changement ni même frémissement....


          • Le421 Le421 16 mai 2014 16:16

            Avec des commentaires plutôt positif, votre article parfaitement bien vu est très mal noté.
            Comme quoi, cela prouve qu’il y a une bande d’abrutis qui agissent sans vergogne sur le net en dénigrant systématiquement toute pensée humaniste.
            Bon, en même temps, ils sont sûrement payés pour ça.
            Même pas payés ??
            Ah bon !!
            Ils sont vraiment touchés alors.
            Je me doute pour qui ils vont voter le 25.
            Sûrement pas Front ... de Gauche !!  smiley
            Parce que eux, c’est sûr, ils vont voter.


            • jacques casamarta 16 mai 2014 16:29

              Un article intéressant, et que probablement beaucoup de citoyens ressentent de la sorte. C’est l’absence de politique progressiste crédible qui nous laisse à tous un sentiment amer et qui alimente la crise et le rejet de la politique.
              Oui il y a urgence à construire autre chose que le capitalisme, le social-libéralisme actuel dont on nous vante à longueur d’antennes les mérites. Nous serions et il faudrait l’accepter au summum de la démocratie, une société achevée qu’il nous faudrait accepter sans broncher... 
              Un article qui incite à la réflexion et à l’action .    


              • leypanou 16 mai 2014 20:01

                Avec le titre de l’article, cela veut dire qu’il y a beaucoup de personnes qui sont d’accord avec vous sur agvx. Etre atterré est bien, mais il faut aller plus loin. N’est-ce pas Stéphane Hessel qui titrait un de ses livres Indignez-vous puis après un autre intitulé Agissez.

                Donc, pareil : il ne faut pas se contenter d’être atterré. Agir ne serait-ce qu’autour de soi est déjà quelque chose. Ne pas faire partie de ces millions de personnes qui se contentent de rouspéter dans leur coin et qui ne sont même pas capables de penser qu’elles peuvent faire quelque chose, ne serait-ce qu’en soutenant les médias alternatifs. Se cultiver doit faire partie des devoirs de ceux qui ne veulent pas se contenter d’être atterré, et se cultiver veut entre autres dire regarder autre chose que TF1 (exemple), lire autre chose que Le Monde ou Libération (exemple), fréquentez les sites alternatifs comme ici où on lit d’autres analyses que l’on ne voit pas ailleurs.

                Bref, ce ne sont pas les actions à faire qui manquent, tout en étant conscient que les effets de ce qu’on fait, dans un premier temps, souvent, il ne faut pas trop y compter.


                • Graffias Graffias 16 mai 2014 23:00

                  Bonjour

                  Cela fait deux ans que dans tous les pays occidentaux les licenciements ne s’arrêtent plus et que les pays s’endettent de plus en plus. Regardons ce qui se passe en Grèce actuellement pour savoir ce qui nous attendra bientôt. il y aura une rupture mais pas comme en 2008 où les pays ont pu amortir le choc. Pas comme en 1929 mais bien pire. Accrochez vous bien car l’accrochage de l’Europe aux États Unis d’Amérique va être violent. Les architectes à la manoeuvre ne doutent de rien ni du fossé culturel entre la vieille Europe et les nord américains. Le plus difficile pour eux comme pour tous grand stratèges ne sera pas de conquérir mais de maintenir. Et là je doute qu’ils réussissent. en attendant les temps seront difficile car les emplois détruits le seront pour un long moment.

                  • joletaxi 16 mai 2014 23:12

                    Comme vous avez raison,la situation est dramatique.
                    Il faut... au fait il faut quoi ?
                    car dire que les inégalités n’ont jamais été aussi grandes,c’est oublier l’histoire.
                    Car dire que ce monde est injuste, vrai qu’avant on avait la noblesse, cela simplifiait la problématique.
                    car dire que cette société est dramatiquement hostile aux plus démunis,allez dire cela aux anciens qui ont ,de leurs mains, extrait de la terre le charbon qui a permis la révolution industrielle.

                    jamais dans l’histoire de l’humanité ,la vie n’a été aussi « facile »
                    quelle soit plus facile pour certains, cela ne change rien au fait que partout dans le monde la grande pauvreté recule, la maladie recule, l’illettrisme recule, et cela uniquement parce que ,globalement tout le monde a plus de moyens, ... et donc plus d’argent.
                    J’entends aujourd’hui qu’un joueur de foot va gagner 20 millions par an.Choquant ?
                    Mais à qui vole-t-il cet argent ?A personne, non ?Quand vous allez au cine, la vedette qui gagne votre salire d’une vie sur ce film, il vous a volé quelque chose ?
                    Bref, il faut surtout faire en sorte que les talents soient retribués, à hauteur de ce que ceux qui en profitent le jugent acceptable pour eux,que ce soit un grand patron, un écrivain, un médecin, à la limite un avocat(oups pas un avocat faut pas pousser tout de même )
                    Toutes les tentatives égalitaristes ont fini en catastrophes, et l’ambiance qui règne en France sur ce plan est dangereuse et contreproductive.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 17 mai 2014 07:09

                      merci de ce magnifique texte.

                      un ami me l’avais envoyé, et je l’avais mis en commentaire à la suite du mien.
                       smiley

                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 mai 2014 08:00

                        Les citoyens ont besoin d’être entendus et respectés.
                        Nos Partis politiques respectent -ils l’intelligence des Français ?
                        Asselineau montre que non, ils ne respectent ni leur avis, ni leur intelligence.
                        Partie 1Partie 2Partie 3

                        Profession de foi de l’ UPR aux élections européennes.
                        L’UPR présente des listes dans les 8 circonscriptions.
                        Attention, les européennes sont des élections à 1 seul tour !


                        • Kim44 Kim44 2 septembre 10:20

                          2 ans plus tard, votre cri de colère est (malheureusement) plus que jamais d’actualité... je me retrouve totalement dans vos mots et dans votre indignation. Merci.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès