Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Collectivités territoriales : l’enfumage continue

Collectivités territoriales : l’enfumage continue

Nous assistons de nouveau à un débat essentiel : dans quelles villes situer le siège des nouvelles régions ?

Quid de Rouen ou de Caen, de Toulouse ou de Montpellier, le choix de Strasbourg de Bordeaux ou de Dijon ne risquent-ils pas de provoquer une levée de fourches de la part de ceux qui ne seront pas d’accord ? Le suspense est intolérable

Une réforme régionale qui va coûter cher aux contribuables

Au train où vont les choses les élus des villes écartées vont bientôt organiser des référendums auprès de la population pour obtenir gain de cause ou tout du moins des compensations en matière d’implantation de services régionaux, et ils pourront alors marcher la tête haute et dire à leurs concitoyens que c’est de haute lutte qu’ils ont obtenu quelques miettes. Car c’est bien de cela qu’il s’agit : ne pas perdre la face lorsqu’on est élu afin de ne pas obérer les futures réélections. Peu importe que les compensations obtenues soient financées par les contribuables eux-mêmes qui ne feront pas le lien entre cette réforme régionale catastrophique et leurs impôts locaux, l’essentiel sera préservé, à savoir le maintien de la caste des élus.

Des collectivités aux compétences non stabilisées

A quelques mois des élections régionales, on ne connaît pas encore les compétences définitives de ces collectivités, mais cela ne semble embêter personne, en particulier les médias qui titrent sur les futures capitales des Régions à défaut d’éduquer les citoyens sur les véritables enjeux de cette réforme. L’indigence des rédactions et des commentateurs fait peine à voir : tout juste se situent-ils dans la veine du célèbre patron de TF1 qui disait que son boulot consistait à prévoir des espaces de cerveau disponible pour vendre du coca-cola.

Les compétences des régions ne sont donc pas stabilisées, et pour cause, puisque la loi est toujours en discussion au Parlement.

Le pire c’est que cette loi prévoit que les compétences régionales s’enrichiront de nouvelles transférées des conseils départementaux pour lesquels 50 % des électeurs ont voté le mois dernier sans savoir pour quoi ils le faisaient : bel exercice de démocratie !

Au fait, pour les départementales, vous avez voté pour quoi ?

Si vous ne connaissez pas le rôle des conseils départementaux, et vous n’étiez pas les seuls, vous avez sans doute voté par nostalgie du canton, sans trop vous appesantir sur le fait que leurs contours avaient notablement été triturés et leur nombre divisé par deux. Ou bien, vous avez voté pour le représentant d’une écurie politique, en vous bouchant le nez parfois et en faisant mine d’ignorer qu’il n’existe pas l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette entre les politiques menées. Je ne parle pas bien sûr des promesses électorales qui bien évidemment n’engagent que ceux qui les écoutent. Peut-être avez-vous voté, parce que le droit de vote est essentiel et qu’il faut l’utiliser. Oui, mais pas pour n’importe quoi : cela le dévalorise.

Bref, vous avez voté en ne voulant pas savoir que le Conseil départemental est totalement inutile, qu’il coûte cher et que la répartition de ses compétences entre les régions et les intercommunalités ne se traduirait par aucun désagrément pour le citoyen qui pourrait même y gagner quelques euros sur sa feuille d’impôts locaux.

Mais vous êtes peut-être quand même satisfait d’être allés voter, ne serait-ce que pour l’instauration de la parité dans ces assemblées inutiles, en vous pinçant le nez toutefois, car cette parité ne s’est pas appliquée aux présidences puisque seulement 10 femmes ont été élues présidentes sur 101 conseils départementaux…

En 2014, de nouvelles équipes municipales ont été élues

Il est touchant de constater que certains maires de droite élus sur la modération sinon sur la baisse des impôts locaux en lieu et place d’équipes de gauche, font aujourd’hui preuve d’amnésie. C’est ainsi qu’à Toulouse en particulier, on prévoit une augmentation de 15 % sur deux ans et je vous donne en mille l’argumentaire utilisé : l’équipe précédente a laissé les caisses vides et l’Etat diminue ses dotations. C’est donc la faute de la gauche, mais cela pourrait aussi être la faute de la droite également : tout est affaire de communication politique et à ce jeu, droite et gauche savent y faire pour le plus grand bonheur de citoyens qui sont prêts à tout gober.

Tout est dans tout et inversement…

C’est ainsi, ce qui pouvait paraître une vérité hier et devenu une erreur aujourd’hui et la réflexion se limite à ces belles envolées lyriques conçues par les communicants payés par vos impôts ponctuées par des « yaka-fauqu’on » et des « c’est de la faute des autres ».

A défaut de faire participer réellement les citoyens aux destinées du pays et de ses collectivités locales, on en arrive au degré zéro de la citoyenneté et de la politique. Tout est bon désormais pour s’insurger, pour gueuler, pour vilipender, à défaut d’avoir une réflexion organisée que ni les politiques ni les médias ne veulent : trop compliqué pour les quelques neurones politiques du citoyen !

Le politique n’est plus là pour donner du sens

Cela nous donne des débats sur l’abattage des platanes sur le bord des routes au motif qu’ils provoqueraient des accidents mortels, sans savoir si l’alcool, la drogue ou la vitesse ne seraient pas le principal motif.

C’est le cas également pour les surfeurs qui se font régulièrement attaquer par les requins à la Réunion qui continuent à surfer malgré l’interdiction et qui réclament des « mesures » : il faut tuer les requins comme on doit abattre les platanes parce qu’ils sont la cause de morts qui auraient pu être évitées.

Aucune contrainte ne doit exister au souhait des individus : la négation même d’idée de Nation et de citoyenneté. Chacun pour soi !

Il y a trop d’élus, trop de collectivités et les responsabilités apparaissent comme diluées entre les conseiller de ceci ou de cela, le préfet ou le directeur, tous malléables et perméables aux différentes pressions des lobbies ou – et cela est parfois compréhensible – à la douleur de familles.

Il est urgent de redonner du sens au collectif, celui qui sert l’intérêt général et fait abstraction des pressions de groupes intéressés.

Pensez-y si vous allez voter aux prochaines élections régionales.

Dernière minute

Bartolone, missionné par le Président de la République propose de rendre le vote obligatoire : casser le thermomètre n’a jamais fait baisser la fièvre !


Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • P-Troll P-Troll 15 avril 2015 18:45

    Le roi est nu mais il n’aime pas qu’on le lui dise.


    • lsga lsga 15 avril 2015 19:38

      Quand les 51% d’abstention deviendront 51% de votes blancs, un grand pas contre la République des partis aura été franchis.

       
      Il vaut mieux qu’ils rendent le votent obligatoire, plutôt qu’ils instaurent la proportionnelle. La proportionnelle aurait prolongé l’illusion d’une représentativité des partis politiques. Le vote obligatoire va déchirer cette illusion. 
       
      Les partis politiques ne représentent pas la population. Ils vont devoir l’admettre. 


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 avril 2015 07:50

        Les Français ont exprimé clairement, élection après élection, qu’ils ne veulent plus de cette classe politique ! Aux dernières élections sur 43 millions d’électeurs inscrits, et malgré une propagande effrénée sur les médias pour les 3 partis dominants, après usage de la calculette :


        - le PS est à 10,5% de l’ensemble des électeurs inscrits.
        - l’ UMP à 15%
        - le FN à 12,5%

        Les autres Partis, Verts, NPA, FDG ne font pas pour autant des étincelles.
        De tous ceux là, les Français n’en veulent plus !
        Ils ne leur font plus confiance, et ils ont raison, ce sont tous des Partis européistes !

        • zygzornifle zygzornifle 16 avril 2015 09:27

          chassez un politique par la porte et il rentrera par la fenêtre......


          • zygzornifle zygzornifle 16 avril 2015 09:33

            S’ils rendent le vote obligatoire qui va aller dans les 1000 cités de non droit sanctionner les « chances pour la France » qui ne se seront pas rendus aux urnes ??? Certainement pas Mr Bartolone ..... La France entre la loi de surveillance numérique les radars a pognon et tous ce qui sort des cerveaux dérangés de nos politique devient jour après jour une vilaine dictature.....


            • bernard29 bernard29 16 avril 2015 09:56

              Votre article est plein de vérités. 

              Bartolone veut rendre le vote obligatoire en insistant sur le fait que le vote est affaire de devoir et de responsabilité. Mais je crois qu’il n’a pas compris qu’il y a beaucoup de gens qui ne votent pas parce qu’ils ne veulent pas être complices des graves dérives du système politique.

              Considérés comme « citoyens irresponsables », les abstentionnistes sont donc lucides. Ils assument et ne veulent pas être responsables ou complices de la dégénérescence continue de la démocratie.

              Au fait avez vous vu qu’un candidat « régionaliste » se prépare à se présenter aux élections présidentielles ? Troadec de Carhaix. Il sera peut être une bonne alternative, si son programme, comme il l’annonce, est axé sur un réexamen complet et public ( référendum) de la décentralisation et de la régionalisation. .


              • Michel DROUET Michel DROUET 16 avril 2015 14:45

                @bernard29
                Bonjour Bernard
                Je suis toujours sceptique sur les candidats « régionalistes »


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 avril 2015 21:32

                @Michel DROUET
                Il y a de quoi être sceptique, ce sera la fin des Etats nations.
                D’ailleurs Hollande a annoncé dans son discours de Tulle, qu’il s’agissait de faire des régions « à taille européenne. »
                Donc à terme, dirigées directement par Bruxelles.
                Le mot employé est : « Capitales des régions », tout un programme !
                Une capitale , c’est la ville principale d’un Etat.


              • Spartacus Spartacus 16 avril 2015 09:57

                Bartolone, avant de proposer par la contrainte  le vote obligatoire ferait mieux de proposer le temps de présence aux débats des élus obligatoires.
                Ca donnerait peut être aux gens l’envie d’aller voter sans contrainte.


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 avril 2015 10:35

                  @Spartacus
                  Ce que veulent les Français, c’est un gouvernement qui s’occupe de l’intérêt général, qui les protège de la mondialisation et qui assure la continuité du modèle social français.


                  Nous vivons désormais à l’heure des sondages bidons, comme celui d’ ODOXA, qui affirme que les Français sont majoritairement d’accord avec les lois Macron, dont personne ne leur a expliqué le contenu !!

                  Alors que chaque élection montre que 90% des électeurs désapprouvent ce gouvernement, chaque jour un sondage prétend le contraire et approuve massivement tout ce que fait le gouvernement !

                • lsga lsga 16 avril 2015 10:39

                  @Fifi

                  la majorité des français sont contre la sortie de l’Euro, vous l’avez déjà reconnu plus d’une fois.
                  Alors arrêtez de prétendre parler au nom des français.

                • Michel DROUET Michel DROUET 16 avril 2015 14:46

                  @Spartacus
                  Entièrement d’accord Spartacus !


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 avril 2015 21:28

                  @lsga
                  Évidemment, la propagande parle de « Corée du nord » et annonce l’apocalypse !!


                  Vos pouvez me rappeler quand a eu lieu un débat CONTRADICTOIRE avec des économistes pour la sortie de l’euro, à des heures de grande écoute ? JAMAIS.

                  Ceux qui veulent sortir de l’euro, comme Jacques Sapir, se font traiter de fachos.

                • agauchtoute agauchtoute 16 avril 2015 10:47

                  VOUS POUVEZ CROIRE TOUT CE QU’ ECRIT LE DIRECTEUR DROUET :


                  il a tout vu de près : des familles entière maitresses compriseS aux consels généreux et regions ;; ;;


                  avec un tel mille feuilles administratil de 650000 ELUS 36500 COMMUNES un petit pays n’enrichit que les élus qui faiT FAIRE la majorité du boulot communal par des sous traitants bénévoles :850000 §§§

                  36500 COMMUNES AUTANT QUE LES 12 PAYS DE L UE  les plus riches

                  650000 ELUS 1 POUR 100 HB AUX USA 1 POUR 1000 HB

                  Chantez citoyens comme le coq les pieds dans le lisier !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!





                  • Michel DROUET Michel DROUET 16 avril 2015 14:49

                    @agauchtoute
                    Tiens, l’écureuil rouge commençait à avoir honte de son pseudo. Il en change pour un autre tout aussi nul.
                    On vous a repéré grâce à l’utilisation abusive des capitales et des points d’exclamation et aussi des commentaires qui sont toujours aussi affligeants !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                  • foufouille foufouille 16 avril 2015 11:22

                    ce sera drôle quand tu voudras te plaindre des bureaucrates.
                    il faudra parcourir 300km ...........

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès