Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Coup dur pour l’Elysée : les policiers du syndicat majoritaire (...)

Coup dur pour l’Elysée : les policiers du syndicat majoritaire décidés à battre le pavet

Une grande manifestation nationale est programmée le 21 mars 2009 à Paris. Départ place de la République. Les agents de police n’ont pas le droit de grève. 

Mais manifester est un droit reconnu par les statuts du règlement d’emploi des policiers nationaux, ce n’est pas le cas pour les gendarmes bien qu’ils sont maintenant rattachés au même ministère.

La mobilisation de grande ampleur qui s’annonce pourrait encourager les militaires de la gendarmerie à se joindre pour l’essentiel aux revendications. Pour mémoire, c’est ce qui s’est produit lors de la dernière grande mobilisation.

Le groupement syndical UNSA Police et SGP-FO, le syndicat unique poursuit sa mobilisation contre les diminutions des effectifs et contre la remise en cause des acquis sociaux. Il a, pour ce faire, organisé la première « manif virtuelle » de l’histoire du Web. C’est sur cette base paradoxalement bien réelle qu’a été décidé l’organisation de la manifestation qui se tiendra le 21 mars prochain.

Les deux syndicats comptabilisent précisément les troupes dans le cadre de la manifestation virtuelle. "Nous n’avons pas le droit de grève dans la police", lance Hervé Jaffré, délégué syndical à l’Unsa Police, joint par Fluctuat.net. Interdiction pour eux de battre le pavé, donc. Mais, la loi n’empêche pas les fonctionnaires de manifester sur internet. "Nous avons organisé conjointement avec Sgp Fo une manifestation virtuelle. Je tiens à souligner que cette idée vient d’eux, je ne sais pas où ils ont pêché cela, mais c’est vraiment la première fois en France que je vois cela !".

Ce coup de gueule numérique est en réaction aux accords nationaux proposés en octobre dernier. Actuellement, les deux formations syndicales comptabilisent leurs troupes. Elles ont envoyé à tous leurs collègues des cartons de "référendums" à remplir pour déterminer le nombre de personnes qui soutiennent cette action. Une comptabilité précise afin de planifier une manifestation, bien réelle cette fois, en mars prochain. Un acte fort "face au mutisme de l’administration", revendique le délégué syndical Jaffré.

Depuis le 19 décembre, un module spécifique était en ligne. Suivant le chiffre au compteur, la manif grossit. Souhait avéré, que le cortège rassemble plus de 30 000 participants, le parcours choisi, Nation-Opéra, serait totalement rempli, c’est-à-dire que les premiers rangs des manifestants virtuels seraient arrivés place de l’Opéra alors que les derniers rangs n’auront pas encore quitté la place de la Nation (il s’agit d’un cortège en dynamique, en marche avec des espaces au niveau des banderoles). Pari tenu, déjà 66823 policiers ont signé le référendum national.
 
Pour lever les doutes que pourrait avoir l’administration sur la réalité des chiffres, les syndicats majoritaires étaient même prêts à faire expertiser l’ensemble des données par huissiers de justice.

Objectif accompli ! Naturellement, on peut se demander si les signataires recensés, soit 66823 pétionnaires à l’heure où nous publions seront réelleement présents dans la rue ? "En temps de grève, chez-nous c’est service maximum et certains seront de service ! Les méchants ne s’arrêtent pas. Cette manifestation numérique est le seul moyen pour déterminer si nous étions suivis dans nos revendications". A ce jour, ils sont 47 % à avoir fait savoir qu’ils sont chauds et motivés. Bref, les bleus voient rouge.


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Fergus fergus 11 mars 2009 14:15

    Pour une fois que la police et les syndicats seront d’accord sur le nombre des manifestants ! Blague à part, ce mouvement démontre que la politique menée par Sarkozy est d’autant plus largement rejetée par les professionnels qu’elle est inefficace et accentue les inégalités internes entre les différents corps de sécurité.


    • Gabriel Gabriel 11 mars 2009 17:27

      Bonjour,

      Très fort après s’être mit à dos la recherche, l’enseignement, l’hopital, l’armée ect... Il fout la police dans la rue !.... Soit il est génial, soit il est très con. Mais si il pouvait s’arrêter cinq petites minutes parce j’ai mal aux côtes à force de rire. Ca se repose jamais un c.... ?


    • appoline appoline 13 mars 2009 20:26

      @ Gabriel,
      Se reposer : il a bouffé les piles à Nanard.
      C’est limite pathologique cette hyperactivité : sa mère s’est peut-être shootée au distilbène, va savoir.


    • Kalki Kalki 11 mars 2009 14:23

      C’est positif qu’ils se réveillent .

      Esprit revenchard : Il y a personne pour encadrer et barricader ceux qui vous barricadaient ?


      • Kalki Kalki 11 mars 2009 14:24

        On aimerait qu’ils se reveillent un peu plus souvent, et parfois aient des signes d’humanité et de compassion quand c’est les autres qui revendiquent.


      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 11 mars 2009 14:56

        	 	 	 	 	 	

        Salut Droit de réserve,

         

         

        La manif du 21 mars est suspendue, voir les infos sur le site du syndicat

         

        http://www.unsa-police.com/fr/index.html

         

         

        http://www.unsa-police.com/fr/actualites/acte_v_lettre_ministerielle.html

         

         

         

        @+ P@py


        • foufouille foufouille 11 mars 2009 15:04

          quel bande de couillons !
          le droit de manifester ca se prend
          disons plutot que les larbins du netat ont PEUR de se prendre des coups et lacrymos non virtuel
          esperons qu’ils seront fiches au stic virtuel et que des CRS virtuels encadreront la manifestations de ces bouffons
          quand ils veulent ca les derangent pourtant pas d’enfreindre la "loi"

          a force d’etre le larbin des dirigeants, on finit par recevoir le retour du coup de baton


          • djib 11 mars 2009 15:22

            Ils ne sont quand même pas fou au ministère... c’est vraiment pas le moment de se fâcher avec les représentants de l’ordre.
            Avec des manifestations qui s’enchaînent de manière aussi rapides, c’est pas le moment de se mettre les men in blue à dos.


            • norbert gabriel norbert gabriel 11 mars 2009 15:55

              mè ki cé ce PAVET ???

              On veut le battre, qu’est-ce qu’il a fait ce monsieur Pavet ??? l’a-t-il mérité ??? est-il connu ? 
              Ou alors est-ce un méfait de l’accent lyonnais ?? qu’on m’explique....


              • Lapa Lapa 11 mars 2009 16:26

                je me posais la même question.
                décidemment la ligne éditoriale d’AV m’interpelle. Entre trois articles sur un même fait divers (viol au Bresil) mais orientés pareillement contre le vatican, ce qui ne demandait peut être pas autant "d’articles" ; des articles peoples et d’autres avec des fautes niveau école primaire dans le titre...
                la qualité en berne !


              • Plum’ 12 mars 2009 10:50

                Norbert a posté son message hier à 15 h 55. Aujourd’hui à 10 h 50, cette grave faute d’orthographe dans le titre n’est toujours pas corrigée...


              • Marsupilami Marsupilami 12 mars 2009 14:04

                 Comme chantait Gainsbourg, "j’avoue j’en ai pavet mon amour" !


              • la_gata la_gata 11 mars 2009 17:44

                il faudrait penser a manifester le 19 avec tout le monde ..


                • Papybom Papybom 11 mars 2009 18:05
                  Le Roi l’avait promis, le roi la fait.
                  Toutes ses promesses vont passer
                  Il ne manque que les lois et décrets.
                  Enfin, plus de joie et plus de sécurité.
                  Nos banlieues, au karcher sont passées.
                  Faisons fi de c’est quelques gallinacés
                  S’ils ont aujourd’hui l’intention de défiler,
                  Demain un ministre, je fais sauter.
                  La gendarmerie enfin, va se gausser
                  Quand, sur eux, elle va charger.
                  Ensuite, il me restera l’armée
                  Morin ne peut rien me refuser,
                  Il à trop peur, de ministre, pas rester.
                  Moralité, pour les poulets, pas de blé.
                   

                  • K K 11 mars 2009 22:05

                    Esperons que les policiers souhaitant manifester ne prendront pas le train : Ils risquent de se faire bouscouler par une matraque


                    • chmoll chmoll 12 mars 2009 08:42

                      heu s’k’ils vont manifester avec leur armes principales ?

                      l’carnet d’autographes à pare brise


                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 12 mars 2009 09:26

                        	 	 	 	 	 	

                        Les flics ont déjà manifestésen1971,( voir l’article du Nouvel Obs )

                         

                        A l’époque le Ministrede l’Intérieur ( Raymond Marcellin )avait saqué sec 4 dirigeants syndicalistes

                        ( je m’en souviens trésbien j’étais flicard à cette époque... et j’apartenais à ce syndicat )

                         

                        http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/opinions/editos/00018538.EDI0001/ la_peur_du_premierflic_de_france_ii.html

                         

                         

                        @+ P@py


                        • grangeoisi 12 mars 2009 10:01

                          Les plongeurs de la brigade fluviale ont été appelés pour retrouver le pavet dans la marre.Commentaire qui risque de faire un navé !


                          • Mouche-zélée 12 mars 2009 12:24

                            Sarkozy l’a bien cherché .

                            Si on écoute Sarkozy tous les fonctionnaires seraient des inutiles et des oisifs, ça tombe bien, Sarkozy et toute la classe politique sont des fonctionnaires des plus coûteux au pays ....
                            Si on commençai à rationnaliser par chez eux ....

                            Imposer des quotas à des Policiers est aussi ridicule que de dire à un médecin :
                            -"Cette semaine vous soignerez 3 grippes, 6 gastro, 1 dépression, 2 problèmes cardiaques et 5 cancers. Si vous ne faites pas exactement ces chiffres vous serez sanctionné "

                            Il cherhe la merde le Sarko, il cherche la merde, après il viendra pleurer à chaudes larmes ....
                            Il faut dire qu’il est très doué pour raconter des énormités ...


                            • jerome 12 mars 2009 13:27

                              Ouarfff ! l’enfer est paveT de mauvaises intentions ! A l’auteur,comment réagisseT vous aux critiques
                              que vous suciteT ??? Hein ? je sereT curieux de vous lire à ce sujeT ...
                              Quand on prétend pondre un article, on se retiens ventre-saint-gris , ou on s’abstiens palsambleu


                              • Gzorg 12 mars 2009 14:17

                                Demian West sort de ce corps !


                              • spartacus 14 mars 2009 12:15

                                La police, avec nous.... la police, avec nous...... LA POLICE, AVEC NOUS..... LA POLICE, AVEC NOUS  !!



                                • Marie-Christiane 19 mars 2009 18:20

                                  Je me trompe pas, là ? Ceux qui manifestent, ce sont les mêmes qui te foutent en garde à vue pour les avoir regardés de travers, qui te tutoient si t’es un peu bronzé alors que tu les connais même pas - mais qui a envie de les connaître ? - qui matraquent les collégiens sur le quai de la gare Montparnasse, qui "bousculent" gentiment les manifestants, et dégagent avec tant de douceur les marchands à la sauvette ? J’espère qu’on n’est pas censés être solidaires de ces gens ? Quand j’ai lu le début de l’article, j’ai cru qu’ils manifestaient parce qu’ils en ont marre de faire le sale boulot, de faire du chiffre avec les reconduites à la frontière, ou de menacer les citoyens qui ne marchent pas dans les rails.
                                  Mais non, bien sûr, c’était pas du tout ça ; ils veulent juste plus de sous. Sans doute pour faire rouler leur 4X4 ou équiper leur pavillon de banlieue de l’alarme dernier cri...
                                  Une petite phrase m’interpelle à la fin de l’article : "Les méchants ne s’arrêtent pas". Eh oui, les méchants, c’est toi, c’est moi, c’est nous. Le peuple.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès