Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Cultiver l’individualisme, une stratégie politique redoutable

Cultiver l’individualisme, une stratégie politique redoutable

Individualisme : attitude qui privilégie l’individu sur la collectivité, tendance à agir uniquement dans son propre intérêt.

Allez, commençons par l’enfance. Les enfants adorent la télé, c’est connu. Et que voit-on à la télé depuis quelques années ?

Des émissions comme la Star Ac, Koh Lanta, le maillon faible, etc, où l’hypocrisie et la méchanceté des plus féroces, permettent à l’unique vainqueur, d’obtenir une gloire éphémère, après avoir exterminé les autres concurrents.

Avant, on était nominé pour recevoir un prix, maintenant, on l’est pour être éliminé ! !

Bien sûr, vous me direz, rien ne vous oblige à regarder la télé…

Plus tard, après le bac, on a parfois l’occasion d’accéder à des études. Parlons donc des grandes écoles, comme HEC ou l’ENA. Des noms qui font rêver dans les chaumières, pendant les pubs entrecoupant la Star Ac. Des écoles où on vous apprend à humilier l’autre, puis à votre tour, à réagir face à une humiliation collective. On vous apprend comment annoncer une mauvaise nouvelle à une collectivité sans créer de vagues.
A un niveau beaucoup plus accessible, je me souviens de ma jeuness et de la fac de pharma ; la 1ère année, avec son « esprit concours » ; y’avait des redoublants, qui après avoir foutu le boxon dans l’amphi, pour que le prof le quitte sans faire son cours, te proposaient leurs cours de l’an dernier (faux cours bien évidemment).

Bien sûr, vous me direz, rien ne vous oblige à faire des études…

Ensuite, on grandit encore, et avec un peu de chance, on accède au monde du travail. Je vous épargnerai la course au meilleur CV, et je parlerai plutôt de politique (aïe, j’entends déjà grincer des dents). Oui, on a ses idées, oui on cotise pour un syndicat, oui, allons plus loin, on a sa carte dans un parti de gôche. Et là, oh agréable surprise, là où tu croyais rencontrer des amis, tu te fais descendre, parce que t’es LCR et pas LO, parce que t’es PC et pas NPA, parce que t’es CFDT et pas CGT, parce que t’es FO ou PS, et que c’est pas des révolutionnaires.
Bizarre, comme là, d’un coup, l’individualisme se permet de coller des étiquettes (collectives, donc).

Bien sûr, vous me direz, rien ne vous oblige à faire de la politique…

Bon, enfin, pour ceux qui n’ont jamais regardé la télé, jamais fait d’études, jamais parlé de politique, il peut quand même vous arriver d’habiter quelque part, et donc d’avoir des voisins. Et qui dit voisins, dit problèmes de voisinage. Ma voisine me hait parce que j’ai la stupide idée d’avoir un chien qui aboie parfois. Et oui, sans que je n’aie eu le temps d’engager une conversation avec elle, elle ne me dit même plus bonjour, et change de trottoir quand j’approche. Pourtant, elle est fonctionnaire comme moi, elle adhère au même syndicat que moi, elle a sa carte au même parti, mais…..n’aime pas les chiens.

Bien sûr, vous me direz, rien ne vous oblige à avoir des voisins…

Révolution : changement brusque et violent dans la structure politique et sociale d’un état, qui se produit quand un groupe se révolte contre les autorités en place et prend le pouvoir.

Bien sûr, vous me direz, rien ne vous oblige à vous révolter…

http://forget.e-monsite.com/accueil.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • abdelkader17 21 août 2009 12:56

    La révolution libérale libertaire de mai 1968,plus grande grève ouvrière de l’histoire de France n’avait pas pour but de désaliéner les individus,de leur offrir la liberté ,la solidarité,la construction d’une société égalitaire,mais de parvenir au désastre libéral actuel.
    L’individualisme forcené d’aujourd’hui est le résultat des manoeuvres d’une classe d’opportunistes,des révolutionnaires de salon jouant la carte de la promotion personnelle, les mêmes individus,ceux qui furent sous le feu des caméras,« la matière grise »,les opportunistes de tout bord se sont allégrement convertis à la défense des intérêts du capitalisme une décennie plus tard.
    Ces nouveaux rentiers de la société du spectacle politique, des lettres sont d’ailleurs toujours au commande (la brigade à BHL les Cohn-bendit et compagnie des éternels reconvertis).
    En sapant les bases de l’autorité,par le saccage de la société patriarcale premier endroit de promotion de valeurs morales,en promouvant le féminisme bon teint de la grande bourgeoise parisianiste, le libéralisme culturel à accouché du libéralisme économique,les deux face d’une même pièce.
    Le règne de l’efficience,le culte de la performance le diktat de la compétition de tous contre tous(enfin du lumpen prolétariat contre les classes moyennes,avec pour ces derniers la hantise du déclassement) ne peut que s’expliquer par des politiques cohérentes, dont les artisans ne sont que ceux qui prétendaient changer le monde un soir de mai 68.
    Que reste de mai 68 et de son mouvement ouvrier, à part la mise en scène permanente de ceux qui en auront tirer tous les profits.


    • Gabriel Gabriel 21 août 2009 14:19

      @ abdelkader17

       C’est devenu une mode de mettre tous les maux de notre actuelle société sur le dos de mai 68. Que des petits malins en aient profité pour se faire une place au soleil pourquoi pas. Mais il ne faut tout de même pas oublier les avancés sociales de cette époque ainsi que les idées de paix et de solidarité. L’individualiste forcené qui vous cité n’accouche pas de mai 68, mais des politiques de plus en plus libérales prônant la réussite au travers du culte de la personnalité proportionnelle au compte en banque. Aujourd’hui, ce sera à celui qui aura la plus belle bagnole qui n’est que le prolongement de sa queue ! Cette politique libérale sacrifie la famille un exemple au passage (Travail du dimanche.) Je ne vois pas en quoi l’idée de libéralisme culturel induit obligatoirement le libéralisme économique. Je pense que vous êtes attaché à une culture que je ne me permettrai pas de juger mais qui ne doit en aucun cas être la seule référence.


    • abdelkader17 21 août 2009 15:04

      @Gabriel
      Qui sont donc les intellectuels,les politiques sur le devant de la scène aujourd’hui si ce ne sont les héritiers de mai 1968,les têtes d’affiche de ce mouvement
      Je ne dis pas qu’il n’y a pas eu d’avancées sociales,je dis seulement qu’une clique d’opportunistes s’est servie de la révolution de 1968 pour sa promotion personnelle, et que cette même classe sociale est toujours au commande 40 années après et sert les intérêts du pouvoir en tant que partie prenante « du festin libéral. »
      Pourquoi tous ces individus anciens communistes, maoïste,s trotskystes ... sont aujourd’hui d’ardents défenseurs des politiques libérales et des rouages essentiels à la promotion du discours capitaliste réactionnaire ?
      Ils ont renié leur matrice intellectuelle avec une déconcertante décontraction.


    • johnford johnford 21 août 2009 16:30

      @ abdelkader
      C’est exact. En parlant de libéralisme libertaire vous me faites penser au livre de Clouscard sur le sujet.
      Quant aux revendications sociales de mai 68, apparemment sincères, elles ont été rapidement récupérées, le féminisme de femmes bourgeoises souhaitant accéder à des métiers valorisants entraînant avec elles les femmes d’en bas vers des jobs usants.

      C’est peut être exagéré mais je ne pense pas que de tels mouvements soient encouragés et lancés/accompagnés médiatiquement s’il n y a pas d’intérêts économiques derrière ; mettre en concurrence hommes et femmes pour faire pression sur les salaires ? taxer d’avantage ?

      « tous contre tous, performance et compétition » à ça ajoutez la soumission aux règles, l’acceptation des humiliations, la recherche de la reconnaissance pour la reconnaissance et vous avez à la fois le schéma de l’entreprise actuelle et de la Téléréalité ; cette dernière, en parallèle avec un niveau d’éducation/de culture en chute libre, préparant nos jeunes au monde de l’entreprise et à être les esclaves narcissiques et égoïstes. A nous de contrer ça à notre échelle.


    • Chien Guevara Chien Guevara 21 août 2009 23:09

      Oui, ta critique est juste Abdelkader, mais ta façon de la présenter un peu trop réductrice, je trouve.

      Je suis entièrement d’accord avec toi, les instigateurs de mai 68, sont désormais des libéraux pro-européens. Mais justement, c’est là que tu entres en harmonie avec mon article : la position de force, de pouvoir, peut-elle changer un homme dans sa conviction ?
      Et là, je dis « oui », l’individualisme est un virus à l’affût de toute personne débilitée par une ivresse de pouvoir, de gain, de domination.

      Accepter c’est cautionner ; se révolter, c’est la citoyenneté !


    • Alpo47 Alpo47 21 août 2009 14:07

      Le culte de la performance, de l’individualisme, procèdent de la même démarche, « Diviser pour régner » ou « Moi d’abord ».
      Ce processus est utilisé depuis bien longtemps (toujours ?) par les pouvoirs afin de se maintenir en place.

      Et j’ajoute à la liste de l’auteur, le sport de compétition qui inonde quasiment toute l’année, nos écrans ou journaux : Mise en avant des talents du vainqueur, médaille d’OR ..... on dira que celui ci a « écrasé », « dominé », « mâté » ... ses adversaires. 
      On flatte l’ego, l’envie d’exister, d’être reconnu, d’être le premier, de gagner ... pour renforcer cette notion de « seul contre tous ».

      Egalement, la répétition des reportages sur des crimes sordides qui va, très vite, devenir un reportage de rue où on nous montrera la « voisine d’en face », déclarer « je ne comprends pas, il était pourtant gentil ... il disait bonjour le matin... ». Le message étant ici : Attention, ce pourrait être Votre voisin, méfiez vous, restez en retrait ...« .

      Avec ces artifices, et d’autres, les pouvoirs perdurent, car les individus ne recherchent pas ceux qui pensent comme eux, ne se rassemblent pas, ne dialoguent pas, ignorant ainsi quel est leur nombre et leur force véritable.

      Nombreux sont les processus de manipulation dont nous sommes les cibles. Ceux ci sont maintenant très élaborés et peu voient au delà de quelques une des pièces du  »puzzle ".


      • Chien Guevara Chien Guevara 21 août 2009 23:16

        Merci Alpo pour ces ajouts très justes , que j’aurais pu évoquer aussi. Personnellement, je me spécialise à décortiquer ce « puzzle »dont tu parles, puis j’en fais part aux autres sur mon site ou mon forum. Viens qui veut, prend ce qu’il veut ... (TF1 informe bien, chaque jour...)
        Liberté d’expression, je t’aime, et je profite de toi, tant que tu es encore là.


      • JahRaph JahRaph 21 août 2009 15:19

        @l’auteur : merci, excellent article.... Je partage totalement votre analyse !!


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 21 août 2009 15:45

          Salut, Chien, j’ai bien regardé 100 %, c’est à peine 85...

          C’est marrant, dès que tu écoutes ta conscience, tu entres en conflit avec la Société et fuis tous les groupes solidaires qui d’ailleurs ne te retiennent pas. Tu commence alors à développer ta propre vision des choses que personne ne peut entendre. Tu ne peux donc t’intégrer nulle part et tout le monde te rejette. C’est comme ça que tu apprends à vivre seul et que tu deviens donc...unique !

          Une part importante des stars du paf sont ce genre d’autodidactes fainéants en classe, mais comiques à la récré. Avec les sportifs, ils sont les grands gagnants du système où les derniers sont les premier ensuite.

          Pour briser les mythes et les modes, je fabriquais mes propres polos Kermès, Charnel ou Hubo Goss...le dernier que je compte déposer, c’est &olex, le mariage entre la montre et le vélomoteur !


          • johnford johnford 21 août 2009 16:38

            Pas mal l’idée des tee-shirt dans un premier temps c’est drôle, mais dans un deuxième la ressemblance du nom aux autres marques reste une publicité pour elles. De mon point de vue il faut éviter d’être une publicité sur pattes.


          • Chien Guevara Chien Guevara 21 août 2009 21:47

            « Salut, Chien, j’ai bien regardé 100 %, c’est à peine 85... »

            Oui, oui, bien vu, c’est du 85 mais bonnet B ou C ? 


          • Chien Guevara Chien Guevara 21 août 2009 23:17

            Lol , du 85 B ou C ? en tous cas du joli ! (à 100 %)


          • finael finael 21 août 2009 16:44

            Vous pointez du doigt là où ça fait mal.

            Parce que l’on est tous impliqués dans cet individualisme, même si certain(e)s se sont trouvé des « causes » pour être en paix avec eux-mêmes.

            Je ne pense pas que cela soit voulu par quelques comploteurs réunis loin des regards indiscrets. C’est tout simplement à la convergence de tout un tas d’intérêts de la part de ceux qui en profitent.


            • Chien Guevara Chien Guevara 21 août 2009 23:28

              Et ceux qui en profitent au détriment de ceux qui en patissent, ça ne pourrait pas s’appeler un complot ?
              Les « petits chefs » sont ceux qui font le plus de mal à notre société, et c’est là que nos discours se rejoignent. Sauf que là, je râle, car je me souviens ... les petits pouvoirs des miliciens, il y a une soixantaine d’années ... Individualisme ? Domination ? Pouvoir ? ... Que de maux à venir, je crains ...


            • Bois-Guisbert 21 août 2009 16:55

              Bien sûr, vous me direz, rien ne vous oblige à vous révolter…

              Non, rien... Et puis, il faudrait quand même qu’on ait de solides raisons d’espérer que ce sera mieux après qu’avant.

              Parce que faire la révolution pour finir par se faire ponctionner pire qu’antérieurement pour remonter le niveau de vie au Burkina Faso et à Vénissieux, on n’est pas beaucoup à s’en ressentir...


              • Croa Croa 22 août 2009 23:48

                « qu’on ait de solides raisons d’espérer que ce sera mieux après qu’avant. » Oui tout à fait, mais qu’ont de plus les illusions individuelles ? Sûrement des leurres intitutionalisés quand le collectif est (médiatiquement) habillé de mauvaises intentions, jusqu’au jour ou le collectif dépassera ses images microcosmiques pour ne faire qu’un c’est à dire tous.

                Et l’individu se découvrira libre  !  : )


              • thomy03 22 août 2009 00:09

                Pour étendre le sujet on pourrait dire que l’individualisme cultive la différence envers les autres et provoque l’isolement. Quand on voit le temps que l’Homme passe devant un écran de TV ou son ordinateur et maintenant sur son Iphone, il en devient déconnecter de la réalité et de son environnement.
                Cet individualisation de l’individu provoque également dans notre société une lutte des places. En effet le culte de la performance est la conséquence de l’individualisation. La société étant ainsi faite on demande à l’Homme d’être le meilleur, le plus flexible, de ne commettre aucune erreur.


                • ObjectifObjectif 22 août 2009 00:58

                  Bonjour,

                  Votre article est un départ de réflexion intéressant, parce qu’il montre un glissement de sens du mot individualisme, qui va me semble-t-il à l’encontre de ce que vous semblez désirer, à l’encontre de l’évolution saine d’une collectivité.

                  Votre définition de l’individualisme ressemble plus à l’égoïsme, et semble ne pouvoir être corrigé que par un « collectivisme » dont la centralisation habituelle mène pourtant souvent à la dictature de quelques uns.

                  Ne faudrait-il pas s’orienter plutôt vers une autonomie, une indépendance individuelle, qui est décrite dans une expression typiquement démocratique « Voter en son âme et conscience » ?

                  L’individualisme égoïste que vous décrivez ressemble dans cet article à un bouc émissaire, qui ramène les brebis égarée dans le troupeau, pour qu’elles votent ce que l’on a dit de voter parce que certains on dit que c’était l’intérêt de la collectivité...

                  Finalement, l’individualisme égoïste que vous prenez pour cible vous fait passer à coté de la vraie cause du détournement de l’intérêt collectif : LA PEUR

                  Car c’est la peur qui est à la base de l’instinct grégaire, de l’instinct d’appartenance à un groupe exclusif que vous décrivez dans les écoles sélectives, dans les organisations syndicales et politiques ;

                  C’est la peur qui est à l’origine des réactions égoïstes que vous décrivez, la peur de manquer qui pousse à amasser le pouvoir et l’argent, la peur des chiens qui donne la peur des voisins... et la peur qui est transmise par les médias de masse et qui empêche de penser et d’analyser.

                  Une solution à cette illusion de peur généralisée est une prise de conscience individuelle de l’existence de cette peur, qui permette de comprendre et de dépasser toutes ces peurs pour acquérir sa propre autonomie de pensée et d’action, qui permette de décider et d’agir individuellement « en son âme et conscience », en toute indépendance des assoiffés de pouvoir qui prétendent défendre les collectivités.

                  Les mots mentent souvent, et je crains qu’une attaque contre l’individualisme soit en réalité une protection d’un pouvoir centralisé obtenu et maintenu par les peurs collectives...

                  Bonne réflexion !


                  • franc 24 août 2009 17:54

                    commentaire intelligent de Objectif

                    comment sortir de l’individualisme sans tomber dans le collectivisme --------------------------------au fait collectivisme n’est rien qu’un rassemblement d’individualismes ou l’individualisme de groupe ,ce qui est le pire de tous ,car c’est un individualisme à la puissance mille ,un individualisme qui se renforce par le nombre ----------------------------------ce qu’un individu seul n’ose pas faire contre un autre individu ,un groupe d’individus peut passer à l’action sans honte et sans retenu

                    Platon appelait le collectivisme le Gros Animal et Simone Weil la Bête Sociale ------------------------on pourrait l’appeler aussi communautarisme ou secte

                    rien à voir avec le socialisme authentique qui respecte les libertés individuelles et la liberté de conscience ------------------------le communisme marxiste comme le christianisme pense que l’homme est un être à la fois individuel et social en essence et qu’on ne peut exclure l’une des deux notions sans exclure l’humain lui-même---------------------------la synthèse de l’individuel et du social se fait dans la notion de personne ,d’où la philosophie du personnalisme chrétien ou athée qui promeut l’autonomie de la personne et sa dignité intrinsèque qui ne peut se réaliser complètement que dans la solidarité de la société et la communion entre les êtres humains 


                    • AngeL Xp 16 septembre 2009 13:18

                      Moi je n’y connais rien en strat... Lire la suiteégies et manipulations politiques, sociales ou tout simplement commerciales. tous ce que je sais c’est que l’on ne fait pas avancer « le groupe » ( la communauté, la société...) s’il n’y a pas un pas d’électron libre (individualiste) pour stimuler les envies, les besoins ou encore les droits de ce même groupe.
                      Vous ne me ferrez pas croire qu’il ne vous est jamais arrivé de vous dire : "au putain c’est 2 la bombe ce qu’il a fait, il C trop gavé "- ou toutes autres expressions qui auraient la même signification a vos yeux du style : il a trop raison on pourrait faire comme lui pour obtenir les même considérations-.
                      Il se pourrais même que la performance en elle même vous ais pousser a en faire autant voir plus.
                      Et du coup a faire avancer le groupe par translation de l’excès d’orgueil des individus qui le défini.
                      Bien évidement je ne dit pas que les exemples qui illustres les propos de cet article ou encore le sous-entendu de son tire est totalement faux.


                      • Chien Guevara Chien Guevara 23 septembre 2009 01:18

                        Désolé, on ne doit pas avoir le même age : ca

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Chien Guevara

Chien Guevara
Voir ses articles







Palmarès