Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > De l’impact des réseaux sociaux sur la vie publique

De l’impact des réseaux sociaux sur la vie publique

Dans un récent article trouvé sur l'Express, on lit que le F-haine a déjà gagné la bataille numérique avant de remporter la victoire dans les urnes.

Or une observation quelque peu attentive des commentaires ou "posts" d'inspiration frontiste peuvent laisser penser qu'il n'est pas nécessaire de dire des choses intelligentes pour gagner des voix. La présence suffit-elle ?

Cela fait maintenant 10 ans, quasiment, que le repositionnement de l'image du F-haine est devenu une priorité pour Marine Le Pen, et celle-ci s'appuie non seulement sur les médias traditionnels, qui font certainement la part trop belle à la formation d'extrême droite et sont actuellement décriés pour cela (pricipalement par Mélanchon), mais aussi sur les réseaux sociaux et les outils numériques.

A ce titre, la stratégie de Nouvelle Donne, la nouvelle formation politique emmenée par Pierre Larrouturou, affiche clairement ses ambitions dans ce domaine. Et cela semble payer puisqu'elle a recruté plus de 7000 adhérents (qui paient une cotisation, sans compter les sympathisants et futurs votants non déclarés) en quelques mois, soit plus qu'EE-LV en plusieurs années.

« Nous avons 7 000 adhérents, annonce le co-président du mouvement Pierre Larrouturou. Plus qu’Europe-Ecologie/Les Verts » (source : ND).

Cette présence numérique, couplée à un programme aussi ambitieux que novateur, permet donc à Nouvelle Donne de dépasser rapidement des partis installés depuis longtemps dans le paysage politique français.

L'article de l'Express précise que cette stratégie de numérisation du contenu et des recrutemente s'est massifiée depuis les dernières élections présidentielles de 2012. L'UMP et le PS ont ainsi investi sur les réseaux sociaux plus de 2 millions d'euros chacun à cette occasion, mais en retard sur le F-haine qui avait entamé sa stratégie numérique de "normalisation" depuis longtemps déjà.

 

Qu'apportent les réseaux sociaux ?

Les réseaux sociaux permettent de diffuser et / ou d'accéder simplement et rapidement à de l'information en fonction de critère de recherche ou de filtrage. L'esprit communautaire y est très marqué et permet de cibler des thèmes précis (de même que le GPS, en nous évitant de nous perdre, nous empêche aussi de découvrir). Mais ceci implique une maturité que tous les internautes n'ont pas.

Pour faire une comparaison, prenons comme exemple les "exposés" que demandaient certains professeurs du collège ou du lycée il y a 20 ou 30 ans. La difficulté à l'époque consistait à trouver l'information pertinente. Il fallait souvent passer des heures dans des bibliothèques, passer en revue des dizaines d'ouvrages avant d'espérer trouver les bonnes sources. Avec internet, c'est une révolution. La recherche peut se faire n'importe où, n'importe quand. Les moteurs de recherche permettent d'accumuler en quelques dixièmes de secondes des masses d'informations qu'il faudra ensuite valider. Car là se trouve la nouveauté : internet, ce n'est pas que des scientifiques ou des encyclopédies, c'est aussi tout et n'importe quoi. Le recoupement des informations et leur validation deviennent des étapes incontournables si l'on ne veut pas être victime d'informations erronées produites par n'importe quel gogo.

C'est certainement le même phénomène qui explique la perte de terrain de la presse écrite depuis plusieurs années. Il était utile et instructif de lire les journaux afin d'avoir un décodage de l'information, une analyse par des journalistes souvent spécialisés. A présent, les journaux produisent des scoops, des exclus, des articles présentant souvent de nombreuses fautes d'orthographe ou coquilles, qui privilégient la vitesse de transmission de l'information plutôt que le finesse de son analyse.

L'époque est donc aux informations nombreuses et rapides, plus aux informations vérifiées, analysées, mises en perspective.

La stratégie numérique du F-haine surfe sur cette vague. En proposant aux lecteurs des informations simples, faciles à comprendre, dans la grande tradition des syllogismes de Le Pen-père (souvenez-vous du célèbre : "il y a 3 millions d'arabes, il y a 3 millions de chômeurs", nous laissant conclure que le second était la conséquence du premier), le parti de Le Pen-fille chauffe les esprits à blanc en polémiquant sur des sujets d'actualité sans rien proposer de tangible. On entretient un mécontentement de fond en versant, chaque jour, un peu d'huile sur le feu. Les réseaux-sociaux sont incroyablement adaptés à cette stratégie de communication.

L'Express met également le doigt sur un phénomène intéressant que l'on pourrait nommer le sens unique.

Le principe est simple : dans les instances dirigeantes du F-haine, on décide qu'une information peut-être livrée à la connaissance du public. Elle est communiqué sur un réseau social mais uniquement en mode "push". Les abonnés peuvent alors en prendre connaissance mais ils ne peuvent pas réagir sur cette information car le sens remontant (de l'abonné vers le parti) est bloqué. Les seules discussions possibles sont alors à la charge des abonnés eux-mêmes qui, chacun de leur côté, vont la diffuser sur leurs propres réseaux sociaux. Certains créeront des blogs par exemple, d'autres interviendront dans des publications de tiers, parfois sans relation avec le F-haine. Les éléments de langage frontistes vont donc petit à petit "infecter" les discussions initiées entre des personnes tierces non-liées au F-haine. L'adjonction de liens dans des articles ou des échanges tiers permettront de diriger les éventuels intéressés vers des lectures plus pointues, sur des sites plus spécialisés ou plus engagés.

 

Une impression de corruption.

Pour les personnes qui souhaitent avoir véritablement de vrais échanges, les réseaux sociaux peuvent parfois ressembler à d'immenses décharges dans lesquelles des agents infiltés du F-haine viennent déverser des tonnes d'ordures, au départ par petites touches jusqu'à ce que cela devienne normal. On retrouve les éléments de langage typiques du F-haine : UMPS, contraction de UMP et PS ; l'état qui "rackette" ; les "pseudo"-démocratie ; le célèbre couple franc-maçonnerie + sionisme.

Et ne parlons pas des pages officielles telles que la page Google+ de Marine Le Pen sur laquelle elle délivre de l'information que les membres défendent bec et ongles. Pas question ici d'émettre la moindre critique, le moindre avis dissonnant sous peine d'être noyé de mails d'insultes évoquant un florilège de nomx d'oiseaux (communistes, sale race, etc.).

Les réseaux sociaux sont donc à la fois un espace d'échange et de partage, mais également de corruption de cet échange.

 

Les réseaux sociaux à venir.

Devant une telle profusion d'informations, vérités ou contre-vérités, l'internaute a besoin de se former. Ce que faisaient auparavant les spécialistes, les journalistes, en terme d'analyse et de filtrage, c'est à l'internaute de le faire en développant son sens critique. Et pour cela, il n'y a d'autre solution que l'enrichissement intellectuel et la culture qui sont, depuis Jules Ferry, les piliers de la République et de l'éducation.

D'autre part, la façon dont sont structurés ces réseaux est importante. L'organisation traditionnelle "top-down" (du haut vers le bas, ou verticale), n'est plus adaptée. L'avenir est à présent à la sociocratie, une organisation "horizontale" qui requiert l'implication des individus à tous les niveaux.

Et là, pas de doute. Si le F-haine a su faire sa mue en matière de normalisation ou d'approche "démocratique" de sa communication, son organisation reste par trop archaïque et n'est pas orientée vers l'avenir tant reste prégnant la place du "chef". Il en va de même des partis comme l'UMP ou le PS (bataille des chefs, élections primaires).

Un parti comme Nouvelle Donne, au contraire, a tout compris. Il y a une cohérence globale entre son discours, les idées qu'il porte, et l'organisation sociocratique qu'il a adoptée, qui promeut l'intelligence collective au service du succès de l'organisation.

 

Wake up.

Lovegiver.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 18 avril 2014 11:21

    Heureusement que le F-Haine existe ! Comment feraient les partis politiques à bout de souffle pour détourner l’attention du public de leurs turpidudes vers un exutoire facile ?


    Un article qui dépeint une méthode de manipulation pourquoi pas... l’auteur sait-il que dans un système démocratique c’est vital ?

    Pas grand chose en revanche sur le fond.

    D’ailleurs, sous couvert d’un article factuel, ne termine t-il pas son texte par une propagande pour son propre parti candidat au parlement européen ? Lui aussi manipule...

    Entre nous, quand on voit la monstruosité du parlement européen et ce qu’il en ressort, une suppression pure et simple serait un progrès.

    • steph bigorneau steph bigorneau 20 avril 2014 19:58

      @ Axel
      Oui heureusement que le FN existe, c’est d’ailleurs pour ça qu’il a été mis en avant par Mitterrand au moment où il reniait les valeurs socialistes et tombait dans la sociale démocratie si bien incarnée par Hollande.

      Pour moi la manipulation est le contraire de la démocratie, c’est le propre d’un système représentatif où les élites politiques sont là pour guider les électeurs et non les citoyens vers des urnes (pour faire barrage au FN, voter pour des candidats qui ne pourront jamais appliquer leur programme dans le cadre des traités européens etc).

      Cette façon de voir la politique m’a dégouté et c’est vrai quand Nouvelle Donne est passé sur les grandes chaînes et qu’on leur a laissé la possibilité de montrer leur programme, j’ai été de prime abord séduit.

      Mais entre temps j’ai eu l’occasion d’enfin voir les conférences de Asselineau, il ne manipule pas et explique quelles sont les raisons de notre impuissance, à partir de textes ou d’articles dont ils donne toujours la source. Si il a bien un mérite c’est celui de réveiller l’esprit critique de chacun, au lieu de jouer sur les peurs et les espoirs.

      Je voudrais aussi dénoncer des amalgames visant à discréditer l’UPR. Ce parti n’est aucunement d’extrême droite, il suffit de lire ou visionner le programme pour s’en convaincre. C’est un rassemblement provisoire visant à rétablir la démocratie et ne cherchant pas le pouvoir à tout pris, au travers d’alliances contre nature avec des mouvements qui sont aux antipodes de leurs convictions affichées (DLR-UMP-FN ou FG-EELV-PS).
      Ce n’est pas non plus une secte, son but principal est, je me répète, d’éveiller le sens critique, notamment en dénonçant les manipulation des autres partis.
      Beaucoup de personnes qui ont eu enfin accès a ces analyses ont souvent tendance être quelque peu enthousiastes, mais c’est dû à un réveil démocratique et non à une dynamique sectaire.


    • bluerage 18 avril 2014 12:19

      Oui, encore un groupuscule qui pretend détenir la vérité, une secte quoi..
      Rien à dire sinon des diatribes déjà prononcées des millions de fois pour détourner les gens des véritables salauds manipulateurs qui nous gouvernent et ne veulent pas partager la gamelle avec le FN et le jeu de mot F Haine c’est du déjà vu, hein Citizhaine ?


      • fynna33 fynna33 18 avril 2014 12:22

        sont pas contents les militants FN c est déjà ça pour moi 


        • Citizen-Web Citizen-Web 18 avril 2014 12:39

          A la grande différence du F-haine, vous noterez que j’ai au moins le mérite d’annoncer la couleur. Je ne réagis pas simplement à des articles avec des expressions pré-machées comme UMPS, etc.


          Je voterai Nouvelle Donne et je le revendique. J’ai lu son programme, je l’ai analysé, je le soutiens parce qu’il propose de CONSTRUIRE un projet qui me parait bon pour mes enfants.
          Je pense que les activistes F-haine ne peuvent pas en dire autant. Par exemple, avez-vous lu la plateforme européenne du F-haine ? Savez-vous ce qu’est le YEAH ? Quel avenir promet-il à nos enfants ?

          • 1871-paris 1871-paris 18 avril 2014 13:41

            MDR !
            apres sa ils vont nous dire au FN qu’ils sont :

            Pour les ouvirers !
            contre la mondialisation !
            contre le liberalisme !
            pour la langue francaise !
            contre la nostalgie nazi !
            contre l’europe !

            Non j’ai toujours dit que sauf les idots les autres savent tres bien pourquoi il votent FN, c’est pas pour le social dans la vitrine de la boutique Marine l’épicière.


          • 1871-paris 1871-paris 18 avril 2014 13:30

            les reseaux sociaux son un peu le prolongement des espaces pour pipelette que son les marchés dominicale « vous avez vu le voisin un peu frisé ce qu’il se permet ? » « oui il fait grillet des saucisse halal sans autorisation, sa empeste le quartier ! »
            apres ca que dire d’autre, que le nombre apporte son effet boule de neige a leur connerie...


            • non667 18 avril 2014 13:39

              à citizhaine des français

              1° on peut remplacer fn par ps,ump ,modem,eelv ,....... ça marche aussi et même mieux justifié !
              2°les réseaux sociaux on permis de casser le MONOPOLE de la propagande merdiatique du N.O.M.

              3°ils permettent aussi à répondre aux citizhaines qui tentent de nous prendre pour des C.. que l’on est pas dupe et que l’on leur en pousse un bien gros ! smiley  smiley  smiley  smiley
              4°-en reprenant la propagande anti fn de l’express plutôt que son programme nouvelle donne montre clairement que c’est un parti au service du N.O.M. destiné à, grignoter/détourner /faire barrage au seul vote anti système utile, quelques % (0,5 maxi ) au fn ! a l’image d’autres votes inutiles (vu l’urgence ) :dupont aignan ,de villiers ,asselineau ,cheminade .....etc .... !


              • 1871-paris 1871-paris 18 avril 2014 13:48


                « 1° on peut remplacer fn par ps,ump ,modem,eelv ,....... ça marche aussi et même mieux justifié ! »
                parole simpliste et facile, pratique dans l’argumentaire au lieu de lancer des inquentations et des paroles toutes faites !

                « 2°les réseaux sociaux on permis de casser le MONOPOLE de la propagande merdiatique du N.O.M »

                Radio Soral bonjour, ici vienne les facho parlent aux facho... tu reflechis 30s par tout meme en dehors de tes sites cloroformé, non parceque si FDS n’existait pas sur le net vous n’auriez pas autant de rayonnement, ont connais vos mecanisme de cheminement maitenant entre FDS Twetter, Youtube etc....

                « 3°ils permettent aussi à répondre aux citizhaines qui tentent de nous prendre pour des C.. que l’on est pas dupe et que l’on leur en pousse un bien gros !  »

                pour etre pris pour un con et etre dupe, t’inquites pas ta pas besoin de notre aide tu y arrive tout seul comme un grand.

                « 4°-en reprenant la propagande anti fn de l’express plutôt que son programme nouvelle donne montre clairement que c’est un parti au service du N.O.M. destiné à, grignoter/détourner /faire barrage au seul vote anti système utile, quelques % (0,5 maxi ) au fn ! a l’image d’autres votes inutiles (vu l’urgence ) :dupont aignan ,de villiers ,asselineau ,cheminade .....etc ....  »

                T as voulu faire un essai argumentaire la ? non parceque dans le fond ca veut rien dire ton truc a par te persuader « on est les plus beau les meilleurs, on fait la meilleur compote » nada ZERO !


              • cyberprimate 18 avril 2014 13:55

                A propos des procédés sociocratiques que met en avant le parti Nouvelle Donne :

                http://www.dailymotion.com/video/x1o9b44_la-sociocratie-a-nouvelle-donne_videogames


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 avril 2014 19:26

                  Nouvelle Donne ne propose rien d’autre qu’ Une Autre Europe".
                  C’est une dépendance du PS qui se donne des airs de nouveauté, pour ratisser les mécontents de gauche, sans leur dire que c’est pareil.

                  J’ai lu le bouquin de Laroutouru, pas de quoi casser trois pattes à un canard !

                  L’UPR, vrai Mouvement de vrais Résistants a mis 7 ans pour arriver à 5000 adhérents. Il est pour la sortie de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, il est censuré par tous les grands médias.
                   
                  Le simple fait que Nouvelle Donne soit reçu dans les médias le lendemain de sa création prouve que vous ne représentez aucun danger.

                  Quant à vos diatribes contre le FN, de quoi vous plaignez-vous ?
                  Il sert depuis 40 ans d’épouvantail au PS pour se faire élire en faisant peur aux électeurs, c’est pour cela que Mitterrand l’a fait monter dans les médias.

                  C’est Roland Dumas qui l’explique.


                  • zygzornifle zygzornifle 19 avril 2014 10:16

                    Heureusement qu’Internet est la pour faire éclater au grand jour toutes les affaires sordides de corruption, magouilles, prise d’intérêt illégales,malversations de nos politiciens et rappelle leurs mensonges et leurs promesses bidons à tous ces malfrats politicos-verreux au dessus de tous soupçons qui regardent les citoyens « les yeux dans les yeux  » avant de plonger dans leur porte feuilles et leurs maigres économies ....


                    • Denzo75018 20 avril 2014 09:46

                      Pourtant l’extrême gauche est tout autant présnte sur les réseaux sociaux et déverse en son genre un discours haineux et fasciste en son genre mais il est vrai fasciste à la Stalinienne ! Votre théorie des réseaux sociaux face au FN tombe l’eau car vous ne voulez pas aborder les vraies raisons de fond ! Vous nous servez la soupe des médias « officiels » !!! Agissez donc ici en libérant votre capacité à penser....


                      • smilodon smilodon 20 avril 2014 15:00

                        Le F-haine ou le Front de gauche, écoutez les mieux !.... Elle est où la différence en Jean Marc et Marine ???...... Les « extrêmes se rejoignent forcément !.. Loi de la circonvolution !... Et pour ces 2 partis, combien de gens votent ???... 1 million, 2 ou 3 ???... Combien et pourquoi ???.. Plus de 6 millions pour le FN, 4 millions pour le FDG !..Une dizaine de millions d’électeurs, ces 2 partis confondus, les uns passant aussi vite de l’un à l’autre, contrairement à ce que voudrait croire les 2 autres partis »républicains« en place depuis 50 ans !...Combien d’électeurs en France ??? Environ 43 millions !... 6 et 4 faisant 10, environ 1/4 des électeurs inscrits votent aux extrêmes !... Mais rassurons-nous, ce ne sont que des c..s !... Ouf !.. On a eu peur !.... Continuons de les traiter comme tels, ces »électeurs« , un beau jour ils seront la moitié, et un autre beau jour, les 3/4 des »citoyens-électeurs" !... Et on fera comment, à cet instant, pour dire à ceux qui restent (du bon côté), qu’ils sont meilleurs que les 3/4 des autres ??... Comment on va expliquer çà, un jour, qui n’est plus bien loin !....Vous le savez, vous ??.. Moi non !... Adishatz.


                        • smilodon smilodon 20 avril 2014 15:02

                          Jean-Luc, pas Jean-Marc !... Désolé !...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès