Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > De quoi le radar est-il le NON ?

De quoi le radar est-il le NON ?

Excès de détresse !

Colère excessive ! Vous croyez ?

En cet automne, les radars automatiques brûlent, tout comme la colère des bonnets rouges, des braves gens, des commerçants, des retraités, des enseignants, des paysans, des contribuables et finalement du pays tout entier. Il faut avouer que si le parc de ces délateurs zélés, de ces dignes représentants de la fiscalité routière flambe, c'est qu'il est en bonne place sur l'autel de l'exaspération générale.

Les radars sont devenus au fil du temps, le paradigme d'un état autiste, injuste, inflexible et inhumain. N'en jetez plus, la cour est pleine et le ras le bol, considérable ! Combien en effet de braves automobilistes ont-ils reçu une amende forfaitaire pour un simple dépassement d'un km/h ? Vous pouvez écouter autour de vous cette lamentation récurrente qui porte en elle les germes de la révolte.

Qu'importe que ce soit le résultat d'un calcul, que l'excès réel fut certainement de quelques unités supplémentaires ! Dans l'esprit du fautif surgit soudain l'idée de l'arbitraire et de l'inhumanité du système. Petit à petit, ces radars ont focalisé l'incompréhension, le sentiment d'avoir été piégé simplement pour remplir les caisses sur le dos des vaches à lait ; la conviction d'être trompé justement pour être pris sur le fait, quand rien ne justifiait la surveillance.

La chasse déraisonnable à l'argent des amendes, a convaincu le contrevenant que peu importe la faute, pourvu qu'il y ait ponction financière. Aucune mansuétude, aucune souplesse, aucune progressivité des tarifs ! Pire même, c'est le règne de l'inégalité, de l'arbitraire : des machines avertissent les mieux équipés, de la proximité probable du maudit piège. Ainsi la route est-elle devenue un coupe-gorge moyenâgeux.

La folie a gagné la police et la gendarmerie. Les fonctionnaires sont devenus des traqueurs, des chasseurs à l'affût. Le pouvoir a délibérément ignoré l'effet désastreux que produit dans l'esprit du citoyen, le fait d'être traqué par les gens d'armes, cachés derrière un buisson, une haie, un mur. C'est le retour de l'esprit de l'Inquisition, c'est la suspicion généralisée, c'est le « tous délinquants », qui ont coupé de la population, ces fonctionnaires en bleu .

À force de faire de nous des enfants immatures sur les doigts desquels on ne cesse de taper pour mieux puiser dans leur porte-monnaie, l'état est devenu une structure avide, un empire autoritaire et sans légitimité. L'élan a été pris par un gouvernement de droite mais celui qui se prétend être de gauche, au lieu de calmer le jeu, n'a fait qu’accélérer la procédure pour atteindre l'insupportable. La cocotte- minute explose de trop de pression absurde, inexpliquée et surtout parfaitement injuste socialement, puisque tout le monde paie la même chose, en dépit de revenus fort différents. L'amende est le plus injuste des systèmes et vous, qui exercez le pouvoir présentement, l'avez encouragée.

C'en est trop vraiment, le radar, cet instrument censé représenter la nécessaire lutte contre la violence routière, est devenu le marqueur d'un état totalitaire et exécré. Il faut être sorti de l'ENA, de Neuilly ou de la place Vendôme pour ne pas avoir compris ce mouvement de fond qui va finir par emporter l'idée même de République.

Car c'est cela qui est en jeu. Vous vous offusquez à juste titre des beuglements lors d'une commémoration qui devrait réunir le pays entier, derrière les poilus de la grande guerre, vous vous indignez mais ne changez rien à cette mécanique mise en route. Les radars sont l'illustration d'un état qui agit mécaniquement, qui fait de chaque citoyen un pion, qui espionne et qui sanctionne.

Vous prétendiez vouloir gouverner autrement. La belle affaire que voilà, la formidable illusion également ! Rien n'a changé, au contraire ; vous vous êtes perdus davantage encore, dans une surenchère fiscale. La colère, ne le savez-vous pas, est fort mauvaise conseillère et ce n'est certainement pas en usant encore et toujours, de la force publique pour la réprimer, que vous allez vous dépêtrer de ce guêpier d'où sortira, triomphant, un parti liberticide.

Il vous faut tout changer pour redonner du sens à l'état, une place au citoyen, un espace à la clémence, un souffle à l'économie, une justice dans les mesures. Il faut cesser de ponctionner excessivement les uns tout en exemptant les autres, cesser d'élaborer des niches, de prévoir des dérogations, d'envisager des astuces, d'inventer des procédures au seul bénéfice des initiés. Il faut créer de la justice et de l'équité, abandonner l'idée d'égalité qui, paradoxalement est une hérésie, afin de lui substituer un principe de juste répartition pour tous.

La police et la gendarmerie doivent redevenir des institutions au service du citoyen et non le bras armé du pouvoir et de ses sbires. Il faut tout simplement repenser une nouvelle République en se disant que le temps de l'humain est venu. Nous sommes bien loin des radars et de leur logique aveugle.

Utopiquement vôtre.


Moyenne des avis sur cet article :  4.55/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

111 réactions à cet article    


  • jako jako 14 novembre 2013 14:10

    Ok avec vous Nabum, merci. Chacun aura son témoignage, mais sur la RN4 de Paris à Nancy c’est hallucinant le noùmnrede radars, portiques etc etc plus les jumelles et les véhicules.


    • C'est Nabum C’est Nabum 14 novembre 2013 16:37

      Jako


      Si les radars sont hallucinants, ils tombent sous le coup de la loi contre les stupéfiants. Il faut agir au plus vite.

    • Robert GIL ROBERT GIL 14 novembre 2013 14:36

      en régle general, je suis pour une vraie police de la route, formée pour assurer la sécurité et capable d’apprécier réellement la dangerosité des erreurs de conduite, en abandonnant toute idée de quotas. Je suis pour une vraie police de la route, dégagée de toute pression statistique, qui préfère la prévention et la discussion à la contravention systématique...

      voir : http://2ccr.wordpress.com/2011/05/16/je-suis-pour/


      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 14 novembre 2013 15:07

        Dommage qu’on cherche quelquefois (souvent ?) à piéger plutôt qu’à prévenir !

        La maréchaussée qui se cache pour piéger un contrevenant là où il peut difficilement ne pas contrevenir est peut-être l’otage de sa hiérarchie mais ne fait rien pour qu’on l’aime !

        Cela dit, c’est vrai qu’une contravention pour excès de vitesse c’est une broutille pour le cadre très supérieur au volant de grosse cylindrée qui vaut une fortune. Mais pour le pauvre type qui a besoin de sa voiture pour se rendre au travail où on le paie au mieux au SMIC, c’est une autre histoire !

      • C'est Nabum C’est Nabum 14 novembre 2013 16:38

        ROBERT GIL


        Je suis entièrement d’accord avec vous.

        La sévérité oui mais dans la logique du constat et non d’une machine qui se moque des circonstances.

      • C'est Nabum C’est Nabum 14 novembre 2013 16:40

        Jean J. MOUROT


        Vous avez tout dit

        L’esprit de lucre, même quand i l vient de l’état n’est pas raisonnable

      • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 15 novembre 2013 12:40

        @ Jean J. Monot
        Je n’ai jamais été cadre supérieur, mais il y a eu une époque de ma vie professionnelle pendant laquelle j’ai parcouru un million de kilomètres. Le problème des radars n’est pas seulement le montant de l’amande qui reste lourd pour les budgets des commerciaux, il est dans le retrait de points. Beaucoup ont perdu leur permis et s’ils se font prendre, leur travail avec la case chômage et reconversion vers des petits boulots au jour le jour.


      • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 15 novembre 2013 12:54

        @ joyeuseté

        Je connais une personne qui était absolument certaine de bien respecter le code de la route et tout et tout. Elle a tué un enfant. Pas trop vite, dans le strict respect du code de la route.
        Je mets au défi les gens comme vous de parcourir certaines départementales que je connais bien tout en respectant scrupuleusement le code de la route. Vous avez toutes les chances d’y perdre la vie. Les routes sont comme ça, pleines de pièges et les bonnes âmes qui passent leur temps à regarder leurs compteurs tombent souvent dans les panneaux !

        L’hécatombe des retours de boite est la première cause d’accidents.
        Le manque de vigilance ou la distraction est la seconde.
        L’hypocrisie des bien pensants tue très bien aussi.


      • Croa Croa 15 novembre 2013 13:44

        « c’est une broutille pour le cadre très supérieur au volant de grosse cylindrée »

        Certainement J. mais c’est pour eux qu’à été inventé le permis à point : Il existe tout de même une justice, certes imparfaite, dans la répression.


      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 30 novembre 2013 17:53

        NABUM GIL ET FERGUS QUE PENSEZ VOUS DU NOUVEAU PARTI « NOUVELLE DONNE »  ?????


      • devphil30 devphil30 14 novembre 2013 15:33

        C’est très juste , combien de radars mis en place pour piéger ?


        Combien de radars mobiles , mon GPS en dessous de Lyon et de Paris n’arrêtent pas de faire des alertes.

        La coupe est proche de débordé mais personne ne veux le voir , la crise qui dure depuis plusieurs années , ces foutus radars , ces impôts locaux qui augmentent , ces taxes qui s’ajoutent , cette dette qui monte toute seule vers le 100 % du PIB, ces impôts sur le revenu qui payent tout juste les intérêts de la dette , ces sportifs , acteurs et autres riches aux poches bien remplies qui touchent des millions et partent se planquer dans des paradis, ces suppressions d’emplois , cette augmentation du chômage , cette pression au travail etc ....

        Voila pourquoi la coupe est en passe de déborder , est-ce que l’ecotaxe sera le déclencheur ?

        Philippe 

         

         

        • C'est Nabum C’est Nabum 14 novembre 2013 16:40

          devphil30


          En France, la coupe est pleine ....

          Pour une fois qu’on a gagné quelque chose !

        • appoline appoline 15 novembre 2013 13:58

          Celui de Nogaro, dans le Gers, juste après la sortie du circuit n’a jamais fait long feu. Très isolé, entre les motards et les paysans qui ont la gâchette facile, le pauvre radar martyrisé n’a jamais dû flashé grand monde et c’est très bien comme cela. 


          Du fait de ces divers propagandes de piégeage de l’automobiliste, la police et la gendarmerie ont perdu une bonne partie de leur crédibilité. Heureusement il existe encore des brigades, où les commandants n’en font pas leur priorité

        • volt volt 14 novembre 2013 16:12

          superbe.

          et c’est aussi peut-être d’abord l’oeil du cyclope qui est frappé.

          • C'est Nabum C’est Nabum 14 novembre 2013 16:41

             volt


            Pauvre Ulysse, son voyage ne peut se terminer, il n’a plus de point ! 

          • Fergus Fergus 14 novembre 2013 17:00

            Bonjour, C’est Nabum.

            Bien que sachant que je suis très minoritaire sur ce point, j’approuve la présence des radars, mis à part quelques unités peu judicieusement placées ici ou là. J’observe d’ailleurs que la grande majorité des automobilistes possède tous ses points de permis.

            En outre, je réfute l’argument des automobiles-club imputant la diminution du nombre des tués sur la route aux seuls progrès du réseau routier et de la fiabilité des véhicules. Non que cela n’ait pas joué un rôle, mais il est indiscutable que ce sont bel et bien les radars qui ont modifié les comportements des automobilistes. A cet égard, le profil des courbes de l’accidentologie et des procès-verbaux est édifiant : plus le nombre des PV a été élevé, plus le nombre des tués a baissé (et de manière spectaculaire), le croisement des deux courbes ayant eu lieu en 2004.

            Ayant connu plusieurs personnes, y compris dans ma propre famille, décédées dans des accidents de la route, je resterai, malgré toutes les critiques qui peuvent m’être adressées, sur une position très ferme en faveur des radars. Et cela d’autant plus que l’on peut se déplacer sans problème, et sans lambiner, sur le réseau français dans le respect des limites autorisées, même sans limiteur de vitesse, ce qui est mon cas. Simple question de discipline.


            • Ruut Ruut 14 novembre 2013 17:28

              Nabum, je suis contre les radars, mais pour l’installation systématique de limiteurs de vitesse automatique sur tous les nouveaux véhicules en vente.

              L’histoire de ne pas pouvoir faire d’excès de vitesse sans le savoir.
              Nous avons la technologie, utilisons la.


            • ZenZoe ZenZoe 14 novembre 2013 18:12

              Moi aussi, j’ai des proches décédés sur la route, et je pense que toute mesure tendant à éviter ces drames est bonne à prendre. Entre 90 euros d’amende et une vie sauvée, le choix est vite fait. D’ailleurs, je n’ai jamais compris cette manie de la vitesse. J’ai souvent remarqué par exemple que j’arrive en même temps au péage ou au feu rouge qu’un automobiliste qui m’a doublée en coup de vent. Ca peut paraitre bizarre mais c’est vrai, surtout en ville.

              En ce qui concerne les limitateurs de vitesse obligatoires, pourquoi pas, mais ce qui compte, c’est d’adapter sa vitesse aux conditions de circulation, et ça aucun radar ne sait le faire pour le moment.


            • ZenZoe ZenZoe 14 novembre 2013 18:13

              erratum aucun limitateur


            • ZEN ZEN 14 novembre 2013 18:39

              Bonjour
              D’accord avec Fergus
              Les courbes parlent d’elles-mêmes
              Je me souvient en 1972 : la France perdait sur les routes tous les ans l’équivalent de la population d’une ville moyenne


            • pissefroid pissefroid 14 novembre 2013 18:43

              Fergus, j’approuve tout à fait votre commentaire.


            • Fergus Fergus 14 novembre 2013 18:49

              Bonsoir, Pissefroid et Zen.

              Merci pour votre soutien. Dans cette affaire la passion prend trop le pas sur la raison. Dommage car, comme le fait remarquer Zenzoe (que je salue également), la vitesse ne permet pas de gagner beaucoup de temps sur la route.

              On sait que la dangerosité des accidents suit une courbe exponentielle en relation avec cette vitesse, or nul ne peut être certain qu’il ne sera pas impliqué dans un accident, pour quelque raison que ce soit. D’où la nécessité d’en limiter les conséquences.


            • c’est pas grave 14 novembre 2013 19:20

              les Allemands , qui sont des gens raisonnables , roulent à vitesse libre sur les autoroutes de certains länders et ont, au demeurant , un taux d’accident mortel inférieur au nôtre
              conclusion ?
              c’est moins la vitesse qui est en cause , que la manière de conduire et l’évidence d’adapter sa vitesse à la route sur laquelle on conduit


            • Fergus Fergus 14 novembre 2013 20:08

              Bonsoir, C’est pas grave.

              A ce détail près que les Allemands, échaudés par la gravité de l’accidentologie et soucieux de limiter les émissions de gaz à effet de serre, étudient la possibilité d’introduire une limitation de vitesse sur leurs autoroutes. Vitesse envisagée : 120 km/h !


            • vesjem vesjem 14 novembre 2013 20:19

              fergus , n’utilise pas l’adjectif « exponentiel » de façon inadéquate ; çà nuit à la crédibilité de ton propos (que je ne partage pas du tout) ;
              d’autre part , méfie-toi des stat , on peut leur faire dire tout et son contraire ;
               


            • alphapolaris alphapolaris 14 novembre 2013 20:47

              Je conteste que les radars font baisser le nombre de tués, et j’ose affirmer que c’est l’inverse : la nombre de tués baissait avant les radars et il baisse après... mais moins vite. Cela ne se voit pas, car très curieusement, la sécurité routière ne donne jamais de chiffres « à périmètre constant » mais qu’un nombre brut de nombre de tués. Cela ne veut rien dire : il suffit qu’un printemps soit pourri comme en 2013 pour que les gens restent chez eux, et que mécaniquement le nombre de tués baisse. L’inverse est vrai, comme en 2012 avec un printemps précoce et une augmentation mécanique du nombre de tués. Si l’on appliquait ce principe au domaine médical, on aboutirait à la conclusion que les déserts médicaux sont plus sûrs que les grands CHU car il y a moins de morts (en chiffre bruts). Stupide ? oui... comme la « sécurité routière », le seul organisme de sécurité qui n’a pas de points de référence à périmètre constant.
              Mais de toute manière, cela n’a que peu d’importance car si le nombre de morts diminue, on nous dit que c’est bien la preuve que les radars marchent, et qu’il en faut plus. S’il augmente, c’est donc qu’il n’y en a pas assez, et qu’il faut donc plus de radars. Facile.
              J’attribue la diminution du nombre de morts au fait que les gens roulent moins : simplement par ce que l’essence est trop cher. C’est tout.

              La seule corrélation indiscutable qu’on eut ces radars est l’augmentation du nombre de PVs.. et donc des recettes fiscales qui vont avec. On atteindra bientôt le milliard d’euros.

              Comment a-t-on pu nous faire croire que ces radars étaient dans des zones dangereuses ? Ce sont des machines, qui ne peuvent fonctionner que dans un environnement simple. En particulier, vous ne verrez jamais de radars placés dans un virage prononcé ou à la sortie d’une école. Non, il faut des lignes droites et dégagées pour qu’ils fonctionnent... Mais si ces environnements sont simples pour une machine, ils le sont encore plus pour un être humain. On place donc ces radars dans des zones qui ne sont pas dangereuses. En fait, ces radars ne sont placés que sur des routes à fortes fréquentation, rentabilité oblige. Comment expliquer autrement les radars si nombreux sur autoroute, pourtant classées comme routes les moins accidentogènes ?

              Comment accepter d’être placés sous la surveillance de milliers de machines à sanction automatiques, associées à un système retors qui n’a automatisé que la procédure du plaider coupable (il suffit de payer) mais qui a complètement oublié le plaider innocent (procédure délibérément compliquée). Autre grand oublié de cette industrie du PVs : l’accès à son nombre de point restant. En fait, on n’a pensé qu’à ce qui rapporte du fric. On est même allé jusqu’à transformer le permis de conduire à carte bancaire à puce, pour faciliter le paiements.

              On ne fait pas confiance aux machines à voter. Pourquoi devrait-on le faire à ces radars ? Où sont les rapports d’avarie, de maintenance de ces machines ? Êtes-vous surs qu’on vous préviendra si un radar en panne vous a flashé par erreur ? Je crois plutôt qu’on attendra que vous plaidiez coupable en payant l’amende plutôt que de dépenser de l’argent pour vous prévenir pour en gagner encore moins par la suite. Quand on voit les vitesses farfelues données par les « radars pédagogiques », on peut se poser des question sur les véritables radars. Et pourtant, on ne nous donne aucun moyen de les contrôler.

              On a créé une industrie du PVs, confiant la gestion de ceux-ci à des sociétés privées, qui se sont constitués en lobbys pour faire encore plus de PVs. L’État, lui-même, fait désormais commerce florissant des PVs, demandant des quotas aux forces de l’ordre. On arrive dans une impasse : quels que soient les efforts de bonne conduite que l’on peut faire, il faudra toujours alimenter ces PVs, ne serait-ce que pour payer la maintenance de ces machines. On a créé un infernal effet cliquet, qui ne peut mener qu’à toujours plus de répression.

              On en arrive à une absurdité phénoménale : la première cause de mortalité sur les routes nationales est l’alcool (3 morts sur 4). Pourtant, les PVs d’alcoolémie ne représentent que 0,97% de TOUS LES PVs ÉMIS, ce qui est 100 FOIS MOINS que ceux sur la vitesse. En fait, la vitesse et les excès de moins de 20km/h représente 75% de TOUS LES PVs ! Normal, on contrôle votre vitesse en moyenne tous les 20Km.... et une fois tous les 6 ans pour le reste. Vous pouvez donc roulez bourré, sous amphet, sous anti-dépresseur, sans ceinture, les pneus lisses, sans permis, vous ne risquez rien... tant que vous ne dépassez par de 1km/h la vitesse. Et s’il vous arrive un accident, on l’attribuera à une vitesse excessive, justifiant encore plus de radars. Il est vrai qu’à 0km/h, on ne risque à peu près rien.

              Constatez par vous-même le nombre de voitures qui circulent avec un feu arrière grillé. Pourquoi le remplacer ? On ne fait plus de contrôles.

              Plus personne ne respecte les distances de sécurité. Pourquoi faire ? Ce n’est jamais contrôlé. On assiste sur l’autoroute à des file de voitures qui vont se succéder à 5m d’intervalle pour passer à la file devant un radar à 129km/h sous la pluie par brouillard verglaçant (car ces machines « qui sauvent des vies » ignorent complètement verglas, pluie et brouillard).

              Alors, désolé, mais quand on me dit que ces radars sauvent des vies, ça me fait doucement rire. Tout au plus ont elles généré une prise de conscience, mais maintenant, elle sont un fantastique filon pour se faire du fric facile.

              Donc, oui, j’en AI RAS LE BOL, MAIS VRAIMENT MARRE DE CHEZ MARRE de voir des gendarme planqués en treillis militaire pour chopper 1km/h de trop alors que TOUS LES SOIRS, de ma fenêtre je vois des jeunes rouler en scooter sans casque à faire des roues arrière sans lumière et pot d’échappement percé. Ces même gendarmes qui ne se déplaceront même plus pour un vol faute de moyens suffisant, alors que sur la route, les jumelles laser sont à foison.
              Je ne supporte plus d’être sous le contrôle de machines qui ne vous pardonnent pas 1km/h de trop sur une route ensoleillée et degagée, alors que l’état lui-même oublie de signaler des rainurages sur des routes en réfection, tellement dangereux pour les motos que c’en est une question à l’épreuve du permis.
              Je suis ulcéré de voir que toute nouveauté en matière de sécurité routière ne se résume plus qu’à répression, contraintes et contrôles automatisés, sans arrêt.

              La sécurité routière, c’est ultra-strict avec les autres, mais très laxiste avec elle-même. Et le pognon avant tout. Augmenter les recettes perçues, c’est le seul truc qu’elle a bien réussi.

              J’accuse l’état d’avoir sacrifié le noble concept de la sécurité sur l’hôtel du pognon facile, le transformant en un simple prétexte culpabilisant. La vraie sécurité doit être partagé par tous. Ce qu’ils font ne m’inspire plus que répulsion et dégout. Je la rejette totalement. Je méprise ces gens qui décident de nouvelles sanctions alors qu’ils ont des chauffeurs ou pire, se font payer leurs PVs par d’autres.

              Je dénonce cette politique consistant à privilégier un très grand nombre de contrôles de faible qualité mais fortement rémunérateur à un faible nombre de contrôles plus efficaces (alcool !).

              Franchement 100% d’accord avec cet article : JE NE SUPPORTE PLUS CE SYSTÈME. Et je ne suis pas le seul.


            • c’est pas grave 14 novembre 2013 21:07

              " A ce détail près que les Allemands, échaudés par la gravité de l’accidentologie et soucieux de limiter les émissions de gaz à effet de serre, étudient la possibilité d’introduire une limitation de vitesse sur leurs autoroutes. Vitesse envisagée : 120 km/h ! « Fergus

              non , Fergus
              pas  »les Allemands « 

              juste quelques hurluberlus du SPD à des fins électoralistes , et les Verts
              ça fait peu au sein d’un pays  » raisonnable " et grand producteur de voitures

              leur recette de la conduite libre mais raisonnée a démontré qu’ils étaient en pointe depuis longtemps sur le sujet , et qu’il n’était pas nécessaire de se soumettre servilement à des lois imbéciles et toujours plus contraignantes pour se persuader de savoir conduire

              en France , en revanche , il serait grand temps de consacrer du pognon (autre que celui issu de ces radars anxiogènes ) à la formation des conducteurs 


            • Le421 Le421 14 novembre 2013 21:17

              @alphapolaris
              +1

              Même si je suis parfaitement conscient que limiter la vitesse est automatiquement positif* en ce qui concerne la gravité des accidents, je suis autant persuadé que trop de conducteurs pensent qu’a 90Km/h, à jeun et avec la ceinture, ils peuvent tout se permettre.
              Pour abonder dans le sens de la stupidité des statistiques, je vous demande quelle serait la baisse de la mortalité sur la route avec du carburant à 10€ le litre.
              La crise économique globale a limité de fait les déplacements non obligatoires, ceux ou on est moins concentrés.
              * Jusqu’au jour ou Ec ne sera plus égal à 1/2MV²... Pas demain en tout cas !!  smiley


            • pierrarnard 14 novembre 2013 21:24

              Merci Alphapolaris, je me sens moins seul ...
              Ci dessous un extrait d’un commentaire a Fergus en juin

              Je me souviens d’un radar au triangle de Rocquencourt qui fut mis à 90km/h au beau milieu d’une portion limitée à 110.
              Il généra un paquet d’accidents (dont plusieurs mortels) parce que tout le monde freinait pour passer la« zone dangereuse » et au seuil de saturation cela s’empilait joyeusement un km derrière.

              La mort dans l’âme, le préfet a fait déplacer ledit radar et la zone est désormais limitée a 130

              Les criminels qui sont se sont fait flasher a 90 ou 110 dans l’intervalle y sont désormais de bons pères de famille a 130km/h


            • pierrarnard 14 novembre 2013 21:37

              Et puis faut arrêter avec le gain de temps.

              Si je vais d’un point A a un point B je met deux fois moins de temps a 200 qu’a 100, en voiture comme en TGV ou en avion


            • C'est Nabum C’est Nabum 15 novembre 2013 08:46

              devphil30


              Fergus, déprompez-vous. Moi aussi je suis pour un contrôle mais fondé sur une transparence réelle avec un contrôle citoyen. 

              Les radars pièges sont à proscrire et la vitesse doit être clairement affichée (ce qui n’est pas le cas quand on veut faire du fric) 

              Enfin c’est la vitesse moyenne qui compte et non la vitesse instantanée. Il y a toujours des cas précis qui justifie un petit écart pour la sécurité ...

            • C'est Nabum C’est Nabum 15 novembre 2013 08:47

              Ruut


              Vous allez castrer bien des fous furieux de la puissance. Je suis pour ! 

            • C'est Nabum C’est Nabum 15 novembre 2013 08:49

              ZEN


              Moi aussi je ne supporte pas la folie routière mais j’explique ici la manière qu’ont choisi ceux qui nous gouvernent Si elle fut efficace, elle est porteuse de tant d’hypocrisie et de frustration qu’elle explique la colère actuelle

            • Fergus Fergus 15 novembre 2013 15:32

              @ C’est Nabum.

              Moi aussi je suis contre les « radars-piège » et favorable à l’éradication de ceux qui existent, mais sur la masse des radars en service, ceux-là sont une infime minorité, ou alors je me serais déjà fait piéger de nombreuses fois sur les routes de France entre Bretagne et Languedoc ou entre Aquitaine et Alsace.

              Bonne journée.

               


            • izarn 15 novembre 2013 16:08

              Oui le radar est stupide, surtout quand il s’agit de faibles vitesses : 50km/h.
              Par contre il faut etre un sombre crétin pour rouler à plus 90 km/h sur route, et à plus de 130km/h ailleurs...Ca n’a aucun interet autre que le plaisir abscon (abs est inutile) de la vitesse.
              Oui la vitesse tue, c’est incontestable. Et non l’alcool ne tue pas. L’alcool ne tuerait pas si ceux-ci roulaient...Moins vite !!!
              Donc vous avez tout faux !


            • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 17 novembre 2013 18:49

              « Et non l’alcool ne tue pas. L’alcool ne tuerait pas si ceux-ci roulaient...Moins vite !!! »


              L’alcool ne tue pas ? Vous avez bu quoi pour écrire ce genre de choses ? Un mec ivre est déjà dangereux à pied, il peut se tuer à vélo tout seul, alors dans une voiture qui fait 1,5 tonne, même à 30 Km/h, c’est un danger public. Alors à 130 !!

            • C'est Nabum C’est Nabum 15 novembre 2013 08:50

              Joyeuseté


              C’est une triste évidence ! 

              Que faire ?

              Attaquons nous à la vitesse moyenne, seule variable signifocative des comportements réels ...

            • REFLEX 14 novembre 2013 18:16

              @ RUUT : je pensais comme vous que le limiteur de mon véhicule me permettrait de respecter les limitations de vitesses . Et bien non, car sur un trajet de 600 km que j’ai fait il y a quelques semaines, j’ai passé mon temps à modifier les paramètres de mon limiteur, à surveiller les panneaux, parfois cachés par les véhicules - genre- camions, que je doublais, du fait de modifications incessantes des limitations et de l’absence fréquentes de répétiteurs ( panneaux de limitation sur la gauche de la route permettant de suivre et donc de respecter les vitesses maxi imposées dans le cas ou le panneau de droite est caché.
              Je prétends tout faire pour respecter le code, mais combien de fois l’on se demande au cours d’un trajet, quelle est la vitesse maxi à respecter, : en effet, pourquoi les rappels ne sont-ils pas indiqués plus souvent ? en toute bonne foi et bonne volonté, on s’y perd !
              et bien moi, j’ai été flashé deux fois malgré ma conduite raisonnée et responsable ...
              où est l’erreur ?


              • HELIOS HELIOS 14 novembre 2013 21:38

                c’est exactement le raisonnement qu’a tenu le prefet des alpes maritimes : constatant qu’il y avait des 130, puis 110, puis 90 etc sur tout le departement, il a fixé uniformement la vitesse a 110... puis quelques jours plus tard, les 90 sont revenus au grand galop, pensez donc, il faut bien avoir des limites pour que l’automobiliste se sentent en securité !


                Les radars et la police cachées ce sont des elements de la perte de dignité des citoyens, c’est la demonstration du vice de certains policiers ou gendarmes qui demontrent parfaitement qu’ils ne sont pas là pour aider mais pour sanctionner - c’est a dire montrer leur petit pouvoir qu’ils ont sur les autres -

                Quand au raisonnement de Fergus, qui de coutume est pertinent, il verse lui aussi dans l’arbitraire du raisonnement affectif. Dans les autres pays qui n’ont pas installé de radar, la baisse de l’accidentologie est identique. L’augmentation de la densité automobile qui reduit les espaces de risque, les amenagements des routes, l’amelioration dynamique comme l’amelioration passive des vehicules sont la partoiut en europe et ont les mêmes effets.

                Mais il est un point fondamental qu’il n’est pas aisé a demontrer mais qui par analogie est evident.
                La limitation de vitesse telle qu’elle est definie actuellement avec sa repression feroce a « demotivé » l’ensemble de la population. ,le dynamisme français se reduit comme peau de chagrin... l’analogie « pourquoi se presser, pourquoi travailler vite » et son glissement « pourquoi devrai-je faire un effort, pourquoi ferai-je bien » ont une reponse toute trouvée... : « m’en fout »... même si cela n’est pas vrai a 100% ni assumé !

                Une population soumise ne fonctionne pas, on l’a vu dans le monde communiste, on l’a vu dans tous les pays ou il y a un autocrate ou une dictature, pourquoi la France y echapperait-elle ???

                Désolé vous pouvez ne pas me croire... depuis Lundi, je viens d’arrivé dans mon « autre » pays, et cette fois encore je suis ebloui par le dynamisme de sa population. Certe tout n’est pas rose, comme partout, mais les gens « en veulent » et ca marche... et l’administration comme la police et la justice participent a cette ambiance... tenez, un exemple, pour qui ceux qui sont en retard du paiement de leur « contribution » (l’equivalent de notre taxe d’habitation/taxe fonciere) payent plus vite, le fisc local vient de suspendre jusqu’a la fin de l’année les penalités de retard ! comme si en France, le fisc essayait de retirer les 10% de penalité pour que les retardataires payent plus vite, ah, ah, ah !!!


                Les radars et les limitations de vitesses abusives (là où il y a des radar, justement, car quand c’est dangereux les automobilistes sont prudents sont STERILISANTS pour l’ensemble du fonctionnement societal et ceux qui les defendent ont une responsabilité non negligeable... Personnellement je traduirais Mmpe Perrichon devant un tribunal.... (cette dame de la « ligue contre la violence routiere ») pour son action contre les interets du pays !






              • alphapolaris alphapolaris 15 novembre 2013 08:13

                En déplacement professionnel, j’ai pris l’A25 entre Lille et Dunkerque. Impossible de savoir quel était la vitesse. Il y a que des panneaux indiquant que la vitesse est limitée à 50km/h par temps de verglas ou brouillard... rien d’autre. On ne peut que supposer que sur autoroute les vitesse est à 130km/h. Le problème est que les radars ne supposent pas. Leur logique manichéenne vous grignote le permis point par point, même si vous voulez respecter les limites.

                Cela correspond tout à fait à l’axiome de la sécurité routière : strict avec les autres, laxiste avec soi-même. Si on puni aussi massivement, avec des moyens industriels des excès de 1km/h, alors on doit être irréprochables. Ce n’est pas le cas.

                Je pense que seuls les gens qui font domicile-boulot-supermarché en voiture défendent ce système. Pour ceux qui doivent rouler sur des routes inconnues, c’est l’enfer.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès