Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Débat : Faut-il et comment favoriser la participation des citoyens à la (...)

Débat : Faut-il et comment favoriser la participation des citoyens à la vie des régions ?

A l’approche des élections régionales et en pleine polémique sur la question de la fusion département / région, les citoyens de l’Arcadie de Paris ont décidé de s’auto saisir de la question du rôle que pourraient assumer les citoyens eux-mêmes dans le fonctionnement des collectivités territoriales.
 
Serait-il possible d’envisager une évolution du fonctionnement des régions dans laquelle les citoyens auraient une action plus importante que celle de désigner des élus ?
 
Qui pourrait donner l’impulsion pour inciter à cette transformation ?
Quels processus instaurer pour favoriser cette mutation ?
Et quelles actions de la part des citoyens dans la construction de leur cadre de vie ? 
 
Le café citoyen du 14ème arrondissement, membre de la Fédération des cafés citoyens « La Nouvelle Arcadie » ( http://www.cafes-citoyens.fr/ ), organise le mercredi 17 février prochain de 19h00 à 21h00 un débat public sur le thème :
« Faut-il et comment favoriser la participation des citoyens à la vie des régions ?"
 
Lieu de débat : Bar l’Imprévu (http://www.limprevu.fr), 35 rue Didot / Place Flora Tristan, 75014 PARIS (Tél. : 01 45 43 25 75), métro Pernety ligne 13.
 
INFO : Depuis 1997, l’action majeure de La Nouvelle Arcadie a porté sur le développement en France d’espaces privilégiés où les citoyens de toute origine, de toute culture, de toute confession, et de toute condition, se réunissent pour engager ensemble la réflexion sur des questions de société en dehors de tout esprit partisan et dogmatique. Le but ici est de réfléchir ensemble, aux solutions possibles pour l’organisation de la vie dans la cité dans une logique d’écoute et de co-construction d’une réflexion commune et à destination de tous.
Les débats organisés par le réseau Nouvelle Arcadie sont soumis à une charte en trois points :
1/ Toute opinion concourant au débat peut être exprimée librement après la demande de prise de parole.
2/ Toutefois, les interventions se bornant à des polémiques purement partisanes ou dogmatiques sont contraires à l’esprit de la Charte.
3/ La Nouvelle Arcadie ne doit servir aucune idéologie ou action politique et veut rester un espace libre de réflexion et de discussion.
En vous remerciant pour le transfert de l’information à vos contacts susceptibles d’être intéressés par le débat,
L’Arcadie de Paris 
http://www.cafes-citoyens.fr/arcadies/paris
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • YVAN BACHAUD 12 février 2010 15:49
    Débat : Faut-il et comment favoriser la participation des citoyens à la vie des régions ? La réponse est oui. Et il y a un préalable incontournable à cette « participation » . Il faut que le référendum d’initiative citoyenne à tous les niveaux territoriaux soit d’abord instauré. En effet les citoyens ne participent quasi pas aux mascarades de démocratie participative : conseils de quartier , conseils de développement, etc.. Ils ne participeront que quand ils sauront que si leurs propositions ne sont pas « entendues » par les élus ils pourront en appeler à l’arbitrage de la population concernée. Selon des modalités «  réalistes » bien sûr car ils n’est pas question de faire de l’obstruction aux actions des élus. Ce que veulent les Français ils l’ont dit à S.ROYAL, après des centaines de rencontres avec les citoyens en dressait le bilan sur son site « Désirs d’avenir » en présentant plus de cent propositions.  On pouvait lire :

    « Une nouvelle présidence »

    Remontée des débats

    Les citoyens veulent prendre la parole plus souvent et plus directement pour décider eux-mêmes.(…) »

    C’est la définition même du référendum d’initiative citoyenne qui n’était pourtant pas dans son programme… L

     

    Il faut savoir que 82 à 88% des Français sont favorables au principe du RIC, et ils sont encore 68% pour  « Le référendum d’initiative populaire, qui pourrait être demandé par 500 000 signatures de citoyens » ( BVA du 11 07.2007 pour le Figaro/LCI ) http://tinyurl.com/5dp896
    Il y a une baisse car la modalité est précisée et que le chiffre de 500.000 a pu écarter des OUI qui le considère trop élevé et d’autres trop faible. Cette modalité n’est pas bonne.

    (Le Rassemblement pour l’initiative citoyenne propose, lui, des modalités « concrètes » de référendum d’initiative citoyenne notamment national et européen. voir : www.ric-france.fr)

     

     

    Et :

    N.SARKOZY, à la fin de son investiture a évoqué ce « peuple français qui ne veut pas que l’on décide à sa place, et qui par-dessus tout ne veut plus que l’on pense à sa place »

    (Voir extrait vidéo http://www.ric-france.fr/videos/ns.wmv  )

     J’espère que les cafés citoyens mettront ce sujet en discussion..

    Cordialement.


    • non666 non666 13 février 2010 11:26

      « N.SARKOZY, à la fin de son investiture a évoqué ce « peuple français qui ne veut pas que l’on décide à sa place, et qui par-dessus tout ne veut plus que l’on pense à sa place » »

      Sarkozy est un menteur et un hypocrite.
      La première chose qu’il a faite, pour tuer tout referendum ET SURTOUT toute possibilité de referendum sur les institutions (TCE.....) a été de confier l’autorisation de referendum ...au parlement !!

      Or le referendum est JUSTEMENT un moyen de tourner le parlement, de faire taire l’esprit partisan et de faire appel directement a la plus legitime des representations nationales : le peuple directement.


    • Michel DROUET Michel DROUET 12 février 2010 16:28

      Il faut favoriser la participation des citoyens à tous les niveaux et pas seulement au niveau de la Région.
      La réforme des collectivités territoriales en cours de discussion au Parlement est un débat confisqué sur lequel les citoyens n’ont pas leur mot à dire alors même que les actes des collectivités concernent leur quotidien.
      On a un débat tronqué sur le sujet, entre politiques qui ne veulent pas perdre leurs mandats et leurs cumuls, c’est tout, qui se contrefichent de l’avis du citoyen, et qui ne veulent surtout pas l’informer de la manière dont fonctionnent ces collectivités.
      Ce que je dis vaut pour la gestion de droite comme pour la gestion de gauche des collectivités, étant entendu qu’il n’existe pas beaucoup de différences entre les deux.
       


      • bionet bionet 12 février 2010 17:55

        ...dans le contexte de cette laïcité qui n’est rien d’autre qu’une légende, les sauveurs poussent comme la mauvaise herbe


        • bionet bionet 12 février 2010 18:06

          dans le contexte de cette laïcité qui n’est rien d’autre qu’une légende, les sauveurs poussent comme la mauvaise herbe


          • anty 12 février 2010 23:00

            La démocratie a besoin des citoyens pour résoudre les problèmes d’un pays d’une région.

            C’est dans cette optique qu’il faut raisonner.

            Les solutions que je propose peuvent -elles servir la communauté ou pas .

            Les discutions doivent être centrées sur un thème précis

            Les solutions devront être rédigées par des gens mandatés par les citoyens ..

            Les textes rédigés doivent être soumis a la votation des citoyens


            • joelim joelim 12 février 2010 23:25

              La solution : des « atolls » de réflexion où les idées sont notées (par les contributeurs réguliers pour éviter les abus). Ce n’aurait évidemment pas caractère de vote, mais les idées pertinentes et/ou intéressantes seraient remontées dans la liste. 

              La discussion citoyenne, pour éviter de perdre son temps dans le bruit et les logorrhées textuelles, doit permettre d’afficher les contributions par ordre décroissant d’intérêt. Et voir facilement les réponses à ses contributions. Etc.

              C’est techniquement facile donc çà va arriver : programmeurs, à votre ajax dans le php...

              • Terran 13 février 2010 10:48

                Pour répondre à l’article il faut que les régions soient porteuses de progrès, et cela remontera au niveau national, puis international.

                Je vous signale donc la campagne de S&P

                http://www.solidariteetprogres.org/

                Une liste S&P pour casser les règles du jeu financier et relancer le progrès.


                • bonnes idees 13 février 2010 11:05
                  Auteur vous dîtes « Serait-il possible d’envisager une évolution du fonctionnement des régions dans laquelle les citoyens auraient une action plus importante que celle de désigner des élus ? ».

                  Alors « s’erait-il » c’est la politesse, « possible » c’est la question et « envisager » c’est juste l’idée.

                  On ne peut pas aller plus vite ! Le temps presse.
                   

                  • Teo Toriatte 13 février 2010 11:16

                    Voici un extrait de mon dosseir de candidature pour les régionales :



                    La région souffre d’un déficit de visibilité sur ses rôles dans la vie de tous les jours. Quand on pense démocratie locale, on pense exclusivement aux communes, pourtant la région aurait bien besoin de se rapprocher de ses citoyens. Les actions mises en place au niveau des communes peuvent être appliquées au niveau régional.

                    La région doit saisir l’opportunité  :

                    1. d’informer les citoyens sur le fonctionnement et les compétences de la Région  ;
                    2. d’entrer en contact direct avec les citoyens et d’établir avec eux des relations de proximité propices à accroître leur confiance en leurs élus et responsables locaux  ;
                    3. d’écouter et de débattre avec tous les citoyens des sujets d’intérêt local afin de mieux cerner leurs besoins et par conséquent mieux les servir  ;
                    4. de faire passer un message de responsabilité mutuelle  ;
                    5. d’informer les citoyens sur les possibilités qui leurs sont données de participer et contribuer à la vie démocratique régionale. 


                    • Afro-dite Afro-dite 13 février 2010 12:29

                      En gros , on nous propose un hypothétique début de tentative de démocratie ...On souhaiterait éventuellement commencer à dénouer « certains » problèmes des français en agissant là ou ils habitent ?...Et tout ca sans servir aucune idéologie ni action politique. smiley

                      c est tout simplement révolutionnaire smiley


                      • bonnes idees 13 février 2010 13:30

                        La chaude vénus a bien raison, je dirais même plus "un hypnotique début de tentative de démocratie. Enfin quand je dis démocratie j’exagère un tant soit peu car nous ne sommes pas malheureux. Enfants gâtés de France profitez de ces jours formidables car le paradis c’est aujourd’hui et c’est la troisième porte à gauche après le soleil.

                        Les maires sont biens les personnes les plus importantes dans ce bouillonnement administratif. Dans les villes c’est plus compliquées. Quant à la région sa préocupation première doit être le projet dans son ensemble. Affirmer sa bonne santé et sa stabilitée économique par des investissements efficaces et porteurs. Le commerce et l’artisanat sont les rares entreprises à créer de vrais emplois pour l’instant.

                        Afro dîtes, êtes-vous fâchée avec votre père. Il y a bien longtemps que je ne l’ai pas vu.


                      • Afro-dite Afro-dite 13 février 2010 14:53

                        ... oh c est bien plus compliqué qu il n y parait  smiley


                      • Emma31 Emma31 23 mars 2010 15:33

                        Je réponds en tant que responsable communication dans une collectivité de 8.000 habitants (encore pour quelques semaines) :

                        Si le services communication des collectivités faisaient « l’effort » de communiquer davantage sur les compétences de leur Région, je pense que le citoyen lambda serait moins ignorant.
                        Exemple : depuis la création de la Communauté d’Agglomération du Grand Toulouse (15 mois maintenant), nous avons consacré 3 numéros de notre magazine mensuel (8 pages en quadrichromie) à ce sujet : nouvelles compétences, transfert de compétences, qui fait quoi, comment, pourquoi ?

                        Le maire de la commune où je travaille (et son directeur général des services) fait donc son job et informe ses administrés correctement !

                        NON ?!
                         ;)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Arcadie de Paris

Arcadie de Paris
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès