Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Demain, tous tatoués ?

Demain, tous tatoués ?

Face à la montée des périls (terrorisme, violence quotidienne, mafias, escroqueries à grande échelle), les citoyens ont peur pour leurs biens, pour leur vie et pour l’avenir de leurs enfants. Grâce à la société numérique qui est en train de s’imposer, le totalitarisme et le contrôle complet de chacun devient possible, comme deviennent plus faciles le détournement et la fraude. Confrontés à ce dilemme, les gouvernements proposent de légaliser la constitution de fichiers génétiques, biométriques pour identifier et centraliser les informations multiples qui constituent la richesse de chacun afin de mieux le contrôler. Notre société s’est constituée sur fond d’humanisme. Quelle est la légitimité de tels systèmes légaux ? Quel en est le but véritable ? Peuvent-ils être détournés au profit d’une caste ou de quelques individus et opérer ainsi un coup d’état numérique ?

Nous sommes comme la grenouille qui, plongée dans l’eau tiède, ne sent pas l’eau qui chauffe, et s’ébouillante avant d’en prendre conscience. Immergés dans une société numérique que nous acceptons par idéologie du progrès, par goût du confort et de la facilité, et par l’extraordinaire possibilité d’expression qu’elle nous ouvre, notre conscience s’est habituée à avoir une carte bancaire, un téléphone portable, un baladeur numérique, un PDA, une carte vitale, des prothèses électroniques qui diffusent des informations personnelles à notre insu. Plusieurs faits divers nous ont révélé dans le passé combien il était facile de localiser le déplacement d’un individu sur une autoroute avec sa carte de paiement, de localiser une personne avec un téléphone portable, de tracer une connexion sur l’Internet, d’identifier une sécrétion humaine par l’analyse ADN. Ce formidable pouvoir d’identification, de localisation et de profilage est encadré par la loi. Un organisme de contrôle a le pouvoir de vérifier la légalité des milliards de fichiers qui se constituent, la CNIL. Elle est pourtant dotée de faibles moyens financiers qui ne lui permettent d’exercer que partiellement sa mission déjà réduite. Ses commissaires sont nommés par divers organes de l’État. Sert-elle d’alibi pour une exploitation licencieuse et illégitime des informations qui constituent notre identité ?

Cette société numérique a permis d’innocenter des détenus, d’arrêter des assassins, des violeurs, d’identifier des pirates informatiques. Elle a permis aussi de ficher des manifestants anti-OGM ou autres, d’espionner légalement l’ordinateur personnel d’auditeurs de musique, qui plus est par le biais de sociétés privées à l’aide de logiciels espions appelés DRM. Chacun d’entre nous est accompagné d’un double numérique constitué de toutes les informations collectées et centralisées sur lui, qu’elles soient textuelles ou visuelles (caméras dans les rues). Le problème de cette collecte plus ou moins sauvage est que nous sommes tous des criminels potentiels dans l’oeil des autorités et que la moindre erreur qui l’entache peut devenir un vrai cauchemar pour la personne désignée. Nous avons élu des autorités pour nous protéger, garantir notre liberté de conscience et de déplacement, harmoniser notre vie quotidienne et nos rapports sociaux, et il s’avère, à l’ère de la société numérique, que ces autorités nous échappent et possèdent un formidable pouvoir d’intrusion dans nos consciences. Ce qui auparavant était localisé devient généralisé avec la numérisation. Les dérives sont de plus en plus nombreuses tant par les avancées technologies sans contrôle que par l’organisme qui devrait contrôler ces dérives, l’État lui-même qui, par exemple, communique les fichiers des voyageurs français à l’administration Bush lors des voyages aux États-Unis.

Les portes d’entrée dans notre intimité sont nombreuses et les projets qui se dessinent déjà rendent notre conscience encore plus transparente aux autorités. La Carte Vitale 2 authentifiée servira à payer les impôts ou à signer numériquement nos actions, la CPAM est-elle habilitée à gérer notre identité électronique ? Le DMP (dossier médical personnel) est géré par des entreprises privées et son numéro NIR permettrait l’interconnexion des fichiers. Le projet INES (identité nationale électronique sécurisée) a pour but caché de rendre une carte d’identité électronique obligatoire dotée d’une puce à radio-fréquence, mais devant l’opposition croissante, il a été repoussé à 2008 par Nicolas Sarkozy. Le FNAEG (Fichier national automatisé des empreintes génétiques) a été élargi aux suspects par la loi pour la sécurité intérieure du 18 mars 2003 de Nicolas Sarkozy et les empreintes génétiques peuvent être obtenues par la ruse ou par la force grâce à Monsieur Perben. Jean-Christophe Lagarde (UDF) a même été jusqu’à souhaiter que le "gouvernement réfléchisse à un fichier qui concerne l’ensemble de la population" française.

Les puces à radio-fréquence (RFID) ont été inventées pour créer des étiquettes intelligentes dans les hypermarchés. Elles consistent en une puce de taille infime et dotée d’une antenne. Elles peuvent être lues à distance par un scanneur, selon leur puissance, la distance allant de quelques centimètres à une dizaine de mètres. La dernière trouvaille d’Hitachi est une puce de 7,5 microns d’épaisseur que l’on peut insérer dans l’épaisseur d’une feuille de papier ou d’un billet de banque. Imaginez la possibilité de contrôle sur les livres, sur les biens et sur les êtres humains de n’importe quelle dictature. Des chercheurs américains viennent même de mettre au point une encre RFID qui peut être invisible et lue à une distance d’un mètre vingt. L’État que nous aurons élu sera-t-il un jour capable de rendre ce type de marque obligatoire pour éviter les fraudes et identifier ses citoyens à coup sûr ? Cet État pourrait même avoir été élu par la fraude, l’avènement du vote électronique rendant impossible tout recomptage fiable.

Par essence, la volatilité du numérique rendant possible toute piraterie par une mafia, un groupe quelconque d’individus ou un pirate isolé, quel que soit le degré de protection ; la sécurité numérique par le cryptage, le chiffrement et les certificats électroniques ne peut être que temporaire et illustre la métaphore de la lance et du bouclier. Des codes réputés inviolables ont été cassés. Qu’est-ce qui garantit l’intégrité des données sur la puce RFID décorant nos cartes d’identité ? Les annales sont pleines d’exploits sur des systèmes prétendus inviolables.

Nous arrivons à ce paradoxe que les gouvernants ont peur du peuple. Joueront-ils le jeu de la démocratie avec ce formidable pouvoir de coercition de masse, ce pouvoir pourtant si fin qu’il peut se concentrer sur les individus et leurs gènes ? En cette ère numérique, il est urgent de créer une VIe République qui intègre des contre-pouvoirs plus puissants, qui sans empêcher le gouvernement de gouverner, veillerait au respect des citoyens, à leur liberté et à l’épanouissement de tout ce qui constitue l’humain.


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (132 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 8 février 2007 11:56

    du pur total recall ! effrayant !


    • Briseur d’idoles (---.---.168.44) 8 février 2007 16:38

      On va chacun avoir notre numéro de loto !


    • zOoO zO 8 février 2007 12:15

      « Nous arrivons à ce paradoxe que les gouvernants ont peur du peuple. »

      Mais les gouvernants ont toujours eu peur du peuple, regardez les mesures de sécurité qui entourent un politique en déplacement.

      Pour avoir plus d’une fois traversé l’aéroport de LA, lors de simple transit d’une heure dans une salle d’attente, je sais que je suis fiché archi-fiché, il y a certainement des doublons d’ailleurs, il ont plein de belles photos de mes empreintes et de mes beaux yeux. Et pourtant je n’ai jamais passé plus de deux heures aux US, ailleurs que enfermé entre deux avions.

      Cela pourrait presque rendre parano. smiley


      • pierrarnard (---.---.86.85) 8 février 2007 12:17

        et comme toujours, on entendra les moutons beler « mmeeehhhh, si on a rien a se reprocher on a rien a craiiiiiindre !!! » Heureusement qu’on a le stade de France et le TGV, au prochain hocquet totalitaire de l’histoire, les rafles vont etre tellement efficaces que le vel d’hiv aurait été trop petit et les wagons à bestiaux trop lents...


        • Briseur d’idoles (---.---.168.44) 8 février 2007 20:35

          On n’est peut-être pas du même bord (le mien, c’est plutôt, les sommets, pour regarder la connerie d’en haut !), mais tu as parfaitement résumé à ta façon une opinion que je partage avec toi !


        • parkway (---.---.18.161) 12 février 2007 11:18

          attention tes chevilles, briseur didl !!


        • titouille (---.---.184.8) 13 février 2007 23:17

          J’arrive en retard mais je souhaite signaler à ceux qui l’ignorent que cette phrase est une citation :

          « Ceux qui n’ont rien à se reprocher n’ont rien à craindre. » Adolph Hitler, 1937


        • jak (---.---.152.166) 8 février 2007 12:54

          L’homme a un pouvoir adaptation insoupçonné, lorsqu’il invente une chose, il crée dans l’instant le moyen de se l’approprier de façon constante ou aléatoire, votre démonstration en est la preuve la plus éclatante, plus on encode, plus cela craque. La vigilance oui, la paranoïa non


          • jcm (---.---.217.68) 8 février 2007 13:10

            Voir à ce sujet Le scandale du passeport RFID ou, entre autres, comment déclencher soi-même la bombe prévue pour vous tuer...


            • Yann Ker 8 février 2007 17:51

              Merci jcm, cet article est très intéressant. Yann


            • Fred (---.---.20.123) 8 février 2007 13:27

              Article vraiment très intéressant , j’en suis bouche bée... Merci aussi JcM pour le lien .

              FreD


              • bob (---.---.162.5) 8 février 2007 14:01

                Néo-luddites ??? Ce courant techno sceptique s’attaque depuis longtemps à l’intrusion de la technologie dans tous les aspects de la vie quotidienne. Faites une recherche sur Google vous y trouverez tout un tas de théories sur le sujet.


                • bob (---.---.162.5) 8 février 2007 14:05

                  dans le même style voir aussi les anti-nanos, smiley


                • alberto (---.---.38.210) 8 février 2007 14:51

                  Votre article m’a bien interessé...et un peu effrayé !

                  J’entends déjà les croquenots de Big Brother résonner dans le vestibule !

                  D’autant que ce qui est dit dans cet article est loin d’être de la fiction : invité récemment à une soirée hippique (à Vincennes) j’étais amené à visiter les écuries et l’on m’a montré que les chevaux de course ont, chacun d’eux, implantée sous leurs jolies robes, une puce contenant son pedigree (date de naissance, noms des parents et grands parents, vaccins, courses effectuées, ...) ce contenu pouvant être incrémenter au fur et à mesure de nouvelles donnée le concernant.

                  Les contrôleurs des courses ont ainsi la possibilité de « lire », à l’aide d’un petit appareil de dectection, l’historique propre à chaque cheval présent sur le champ de course.

                  En quittant la visite, je me demandais si l’on était encore loin du temps où l’on ferait de même avec nos bébés dès leur naissance...

                  Bon, mais ainsi que l’ont laissé penser certains commentaires : faire confiance à l’immagination collective pour mettre ces tentatives de contrôle de l’individu en échec, car le pire n’est jamais certain !

                  Et merci pour cet article qui est une agréable digression dans la cocophonie électorale ambiante...


                  • Yann Ker 8 février 2007 17:59

                    Oui Alberto le pire n’est jamais certain. Nous passons par des phases de croissance. Il faut toujours traverser des passages étroits pour renaître http://agoravox.fr/smileys/sourire.png http://agoravox.fr/smileys/sourire.png . Je pense néanmoins qu’il faut être vigilant et ne pas donner plus de pouvoirs à des dirigeants si peu éclairés car nos choix ne sont pas anodins, à commencer par le bulletin de vote. On nous impose tellement de choses sous couvert de la démocratie représentative... Merci de votre intervention Yann


                  • Briseur d’idoles (---.---.168.44) 8 février 2007 16:35

                    Nos « humanistes » veulent ainsi pouvoir faire un tri sélectif entre les « humains », et les « non-humains », selon leurs critères !


                    • parkway (---.---.18.161) 12 février 2007 11:22

                      je te signale ,briseur didl, que tu es aussi un être humain, avec tout ce que cela signifie : lacheté, orgueil,ignorance...

                      et même aussi avec des qualités, si,si !


                    • Yann Ker 8 février 2007 17:48

                      Bonjour Bob, Je tiens juste à rectifier. La question n’est pas de refuser les technologies mais le défi est de vivre dans une vraie démocratie car la technologie donne plus de pouvoiraux individus comme aux gouvernements. Yann


                      • artefact (---.---.132.30) 8 février 2007 20:33

                        Info à valider, je ne suis pas technicien du tout, mais je me souviens avoir lu sur un fil qui parlait de puce RFID un intervenant affirmer qu’un séjour de quelques secondes dans un micro onde suffisait à détruire cette petite merveille de la technologie du flicage...

                        A retenir et à tester le jour ou les papiers d’identité qui nous seront délivrés en seront obligatoirement équipés.

                        Résistance et boycott, nous n’avons pas à soumettre nos quotidiens à la curiosité de « ceux qui savent ce qui est bon pour nous ». Nous n’avons dans l’absolu que délégué à nos élus nos pouvoirs individuels de décision. Allons nous définitivement leur abdiquer notre libre arbitre ? Ou plus prosaïquement sommes nous définitivement des boeufs ?


                        • Kelsaltan Kelsaltan 10 février 2007 12:18

                          Oui, c’est effectivement le cas. Il y aussi la possibilité, si on y a accès, de couper l’antenne et pour ceux qui aiment ça, bricoler un simple appareil photo jetable avec flash donne le même résultat, en générant un champs electromagnétique qui grille la puce baveuse. Les plans se trouvent quelque part, sur le net.


                        • (---.---.7.126) 8 février 2007 20:47

                          nous sommes tous numérotés, nous sommes comme des moutons, cette société est à gerber


                          • Briseur d’idoles (---.---.168.44) 8 février 2007 21:17

                            Il faut réagir ! smiley


                          • Charles Bwele Charly 8 février 2007 22:24

                            Hello Yann !

                            Superbe article,Yann ! On appelle cela « un état cyberprétorien ».

                            Voir le lien : http://www.agoraVox.fr/article.php3?id_article=13386 .

                            Amicalement.


                            • Yann Ker 9 février 2007 22:43

                              Merci Charlie de ton appréciation et de ton article percutant ! Yann


                            • erwan (---.---.197.215) 9 février 2007 10:46

                              je trouve que ça commence à bien faire, on voit de plus en plus de personnes ne connaissant rien à la RFID se permettre de faire des commentaires complétement faux sur le sujet !! tout ça en se faisant l’écho de groupes industriels qui tiennent à faire passer tel ou tel message.

                              je vous invite à lire l’article suivant : http://www.filrfid.org/article-3565418.html

                              et vous faire une idée par vous même


                              • zOoO zO 9 février 2007 11:02

                                Je suis d’accord avec vous Erwan nous avons tous tendance à faire des commentaires, en ayant un manque d’information certain.

                                Mais honnêtement, comment moi petit gars tout simple, vais je pouvoir faire une balance raisonnable entre l’article dont vous donnez le lien et celui cité par JCM.

                                Comment un non spécialiste peut il raisonnablement faire la part des choses, sans être influencé d’une manière ou d’une autre.

                                Comment un spécialiste, peut il faire raisonnablement faire la part des choses, sans être influencé par ses propres convictions.

                                Vaste question, mais dans tous les cas les services de sécurité peuvent contempler à loisir nos jolies photos smiley


                              • Trinity (---.---.149.75) 13 février 2007 17:05

                                Justement ! « ça commence à bien faire » d’être forcés de confier notre identité à des technologies « auquelles nous ne comprenons rien » et que nous ne pouvons pas controler. Voilà le problème n° 1. A partir du moment où le citoyen ne peut plus lire à l’oeil nu ce qui se trouve sur sa carte d’identité ou son passeport, le contrat de confiance normal avec le pouvoir est rompu. On est déjà passé en dictature.


                              • Pierre Vandeginste (---.---.158.134) 9 février 2007 13:02

                                @erwan

                                Le lien que tu proposes renvoie à un gentil commentaire qui explique que l’Europe a fait le choix d’un passeport plus sûr que celui des USA.

                                Le problème, c’est que la FIDIS (Future of Identity in the Information Society), comité d’experts en sécurité informatique auprès de l’Europe, a lancé un cri d’alarme en NOVEMBRE dernier, la Déclaration de Budapest : http://www.fidis.net/press-events/press-releases/declaration-de-budapest/

                                Il est donc OFFICIEL (ces gens-là sont la crème de la crème en sécurité informatique des 25 membres de l’Union Européenne) que (je les cite) :

                                « En omettant de mettre en place un concept et un système de sécurité appropriés, les gouvernements européens obligent leurs citoyens à adopter des pièces d’identité - les nouveaux Documents de Voyage à Lecture Automatique (DVLA) - qui diminuent leur sécurité et la protection de leur sphère privée tout en accroissant les risques liés aux vols d’identité. En clair, la version actuelle du passeport européen utilise des technologies et des normes qui n’atteignent pas les objectifs visés. »

                                BTW : je suis l’auteur du billet « Le scandale du passeport RFID » sur http://aietech.com et de l’article sur la technologie RFID dans le numéro spécial « Sciences à risque » de La Recherche, qui vient de sortir.


                                • erwan (---.---.197.215) 9 février 2007 14:32

                                  @ pierre soyons clair, je ne mets pas en cause que les technologies rfid ont besoin de plus de travail car tout n’est pas parfait ! ce que je voulais dénoncer ce sont les messages que font passer les industriels du marché pour faire valoir leurs propres solutions et les personnes qui les relayent sans en être conscients !! Les membres actifs de la communauté rfid travillent sur 3 points importants :
                                  - la « vulgarisation » de la rfid pour faire connaitre au grand public cette technologie.
                                  - le problème de privacy, à savoir comment rendre innofensif un tag après son utilisation pour ne pas permettre le fichage des personnes.
                                  - les problèmes de santé qui pourraient être sous jacents à l’utilsation des technologies rfid. en clair, nous sommes conscients que des problèmes existent et qu’il faut les régler. Le problème est que tout le monde a vu dans cette technologie une réponse à beaucoup de questions et qu’ils ont décidé de l’appliquer avant qu’elle soit vraiment mure !


                                  • Pierre Vandeginste (---.---.158.134) 9 février 2007 16:07

                                    @erwan

                                    Bon, nous serions d’accord sur l’essentiel, donc. Le pauvre public est pris entre deux feux. D’un côté les industriels qui disent : tout baigne, il n’y a pas de problème, et d’ailleurs, nous avons une réponse à tous les problèmes, et en plus nous travaillons sur une réponse aux problèmes non encore résolus. De l’autre, il y a le discours des jtarbés genre PMO (Pièces et main d’œuvre), un drôle de machin grenoblois qui tient un discours débilo-confus mais qui se fait entendre. Très difficile de faire passer un message non caricatural dans ces conditions. Et ne parlons pas du travail de sape, je ne vois pas d’autre mot, des rares émissions de vulgarisation de la télé, tellement rase-bitume qu’on en sait moins après qu’avant.


                                    • Yann Ker 9 février 2007 22:45

                                      Oui Pierre, mais le temps travaille pour nous les citoyens, notre discours se construit et s’infuse dans la Société. Dans l’avenir des faits divers le confirmeront et cristalliseront une opposotion plus organisée. Yann


                                    • aquad69 (---.---.100.34) 9 février 2007 17:25

                                      Bonjour Yann,

                                      vous avez aimé « 1984 » et « le meilleur des mondes », vous allez adorer 2015...

                                      Bon, je vois que tout le monde est d’accord ; mais quelqu’un a-t-il la moindre idée pour empêcher celà ? Bien sûr que non !

                                      Il parait clair que le point de non-retour a été atteint, et que tous, et en particulier ceux qui devraient gouverner et nous protéger, nous sommes complètement dépassés par les évènements, et impuissants à y changer quoi que ce soit.

                                      Mais allez mettre en doute la bienfaisance et la bienveillance de tout celà, et on vous traitera de pessimiste...

                                      Thierry


                                      • Yann Ker 9 février 2007 22:41

                                        Bonsoir Thierry, Nous ne pouvons pas faire grand chose sinon en parler et refuser d’être marqué physiquement par un implant quelconque. Des sites internet se créent autour de ce problème, ils peuvent cristalliser des rassemblements autour de cette idée. Seuls les citoyens peuvent peser par leur nombre, la plupart des dirigeants ont choisi depuis longtemps. Je pense que cela ne se fera pas mais il faut agir à son niveau individuel et des petits actes additionnés finissent par emporter la partie. L’avenir est aux citoyens et les dirigeants sentent bien que tout leur échappe, ils ont peur et créent des ersatz pour avoir l’impression de tenir le monde.


                                      • alberto (---.---.245.238) 10 février 2007 13:31

                                        Oui, pour contrer cela il y a certes les « ficelles » qui sont échangées sur internet, mais surtout, nous seront grandement aidés par la vanité des systèmiers qui croient toujours que leur système est parfait alors qu’il ne l’est jamais car ainsi que l’énonce le Grand Principe :« tout ce qui doit fonctionner ne fonctionnera sans doute pas, mais tout ce qui doit se planter, se plantera ! ».

                                        Alors courage !!!


                                      • gerard93 (---.---.85.65) 10 février 2007 12:11

                                        Bravo pour l’article qui est bien fait et à le mérite d’attirer notre attention de citoyens sur les bienfaits et méfaits des progrès de la science. Ayant un petit aperçu de la nature humaine , je ne suis pas certain que tous ces progrès ne seront pas détournés pour le profit du mal alors que l’on tentera et l’on tente déjà de nous faire croire que c’est pour notre bien.

                                        Peut-on contrôler ou diriger le progrès sera certainement un des défis majeur qu’aura a relever notre civilisation.


                                        • Renaud D. (---.---.82.59) 10 février 2007 14:43

                                          Merci pour ce bon papier sur le sujet. Toute occasion de relancer ce débat est bonne.

                                          Pierrarnar a hélas raison d’évoquer le Vel d’Hiv. On trouvait déjà l’hypothèse de rafles de « terroristes potentiels » sur le net, dans les mêmes sources qui évoquaient le « puçage » de la population, il y a sept ou huit ans, bien avant que la technologie RFID n’envahisse la planète.

                                          Il y a quelques jours, j’ai trouvé ça, que je vous livre tel quel :

                                          Lors d’une conversation, Rockefeller a demandé à Russo s’il s’intéresserait à rejoindre le Conseil sur les Relations Étrangères (CFR), mais Russo a rejeté l’invitation en disant qu’il n’avait aucun intérêt dans « l’asservissement du peuple », sur quoi Rockefeller lui a froidement demandé pourquoi il s’inquiétait des « serfs. »

                                          « Je disais quelle est la raison de tout ceci, » déclare Russo, « vous pouvez avoir tout l’argent du monde dont vous avez besoin, vous avez tout le pouvoir dont vous avez besoin, quelle est la raison, quel est le but final ? » Sur quoi Rockefeller a répondu (paraphrasant), « L’objectif final est d’arriver à ce que tout le monde soit pucé, pour contrôler la société entière, afin d’avoir les banquiers et les gens de l’élite contrôlant le monde. »

                                          Rockefeller a même assuré à Russo que s’il se joignait à l’élite sa puce serait spécialement marquée afin d’éviter les inspections excessives des autorités.

                                          Article complet ici


                                          • Renaud D. (---.---.82.59) 10 février 2007 14:47

                                            Je refais le lien :

                                            Article complet ici


                                          • Renaud D. (---.---.82.59) 10 février 2007 14:54

                                            Le lien fonctionne sur la prévisualisation mais foire ensuite. (C’est sûrement un spyware installé sur le site par les maîtres du monde pour saboter l’information smiley )

                                            http://www.alterinfo.net/Rockefeller-a-reconnu-l-objectif-de-l-elite-de-pucer-la-population_a6118.html


                                          • Renaud D. (---.---.82.59) 10 février 2007 15:01

                                            Comme quoi l’obstination citoyenne aura raison des ruses indignes des gouvernants. smiley smiley smiley


                                          • Dilip Singh (---.---.14.125) 10 février 2007 19:27

                                            C’est un article trés intérressant et il n’est peut être pas encore trop tard pour prendre conscience qui ce qui nous pend au nez...

                                            Hé oui nous allons surement être tous répertorié, ficher, classer...ce qui est déja fais d’ailleur mais les fichiers ne sont pas encore complètements centralisé, il n’y a que les Renseignements Généreaux qui peuvent avoir accés à l’ensemble des dossiers ’ce qui n’est déjà pas mal".

                                            Mais le pire est que dans l’avenir, avec le conditionnement que représentent les médias, les états en arrivent à nous imposer un implant ; petite puce qui pocédera toutes les donnés de notre vie et qui sera même repérable par GPS...elle remplacera carte de crédit, d’identité, passeport etc...on pourra tout savoir de nous à tout moment.

                                            Cette technologie existe déjà smiley

                                            Avec cette surenchère des états policiers, on arrive à la limite de ce que l’on appel la démocratie...que faire ??? ne nous reste-t-il que la désobéisance civile pour nous donner encore un gout de semi-liberté ???

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès