Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Democracia Real, Ya ! Europe, Rise Up ! Paris, réveille-toi (...)

Democracia Real, Ya ! Europe, Rise Up ! Paris, réveille-toi !

 En Islande, par deux fois – deux référendums - le peuple a refusé les compromis entre banques et gouvernement visant à faire payer par la population les conséquences des aventures financières des banques.

 En Espagne, des jeunes et des moins jeunes se sont installés sur les places des grandes villes pour demander « une démocratie réelle, maintenant ». Dans un pays démocratique ! Un jour d'élections parfaitement libres ! Parce qu'il est évident que les gouvernements ne répondent pas aux désirs et aux besoins de la population. Gouvernements de gauche (comme en Espagne, en Grêce, au Portugal), ou de droite (ailleurs) font la même politique. Les « indignés » ne demandent pas la démocratie. Mais une démocratie réelle !

 En effet, depuis des années, et encore plus depuis la crise, les peuples européens sont soumis à une dictature financière qui enrichit les riches, appauvrit les pauvres et laisse les jeunes sans avenir.

 Dans cette situation, les pouvoirs stimulent la remontée des égoïsmes nationaux, des nationalismes, détournent le mécontentement vers le rejet de l'autre – immigré, rom, exclu. Ils cherchent à diviser ceux qui subissent la crise au bénéfice de ceux qui en profitent.

Face à cela, un espoir se lève. Après la révolte pacifique des jeunes Tunisiens, Egyptiens, Yéménites, Libyens, Syriens... contre les dictatures violentes, voici la révolte pacifique des « indignés » dans les démocraties trompeuses en Espagne, en Grêce, au Portugal, et aujourd'hui en France.

 Conscients que la démocratie « réellement existante » est faite pour que rien ne change, les jeunes, en occupant les places publiques ne se trompent pas d'adversaire. Ce n'est pas les peuples qu'il faut monter les uns contre les autres. Ce n'est pas les immigrés, les roms ou les pauvres qu'il faut chasser mais les gouvernements. Tous les gouvernements européens. De droite ou de gauche. Tous ceux qui font la même politique de soumission aux puissances financières.

 Ce mouvement ne se lève pas avec un programme de plus mais avec une revendication fondamentale : changer les règles du jeu, mettre en place une nouvelle constitution. Au niveau national. Au niveau européen. Organiser non la division au sein du peuple et entre le peuples mais la solidarité dans le peuple et entre les peuples.

« Ne nous empêchez pas de rêver ou nous vous empêcherons de dormir » donne au mai 2011, un parfum de mai 1968. A nouveau, la révolte gronde, en dehors des institutions ou même contre les institutions. En France, mai 68 a débouché sur juin 68 et 13 ans de droite au pouvoir. Les grandes manifestations contre les retraites de 2010 n'ont débouché sur rien. Si le mouvement réussit à prendre de l'ampleur ici et encore plus en Europe, il faut réfléchir, ensemble, aux suites du mouvement.

 Si mai-juin 2011 s'amplifie au niveau national et européen, comment faire pour ne pas déboucher sur le maintien au pouvoir de la camarilla qui détient aujourd'hui tous les pouvoirs financiers, médiatiques, politiques.

 Les forces politiques qui avaient pour fonction de défendre les plus défavorisés ont abdiqué. Seul le président de la République d'Islande a jugé nécessaire de demander leur avis aux citoyens islandais. Il y a fort à parier que son exemple ne fera pas école. En Europe, pas plus que dans les pays arabes, il n'y a de débouché politique évident, préparé. Comment faire pour qu'ils dégagent ? Tous !

 L'indignation ne suffit pas. Dans certains pays, un pas important a été fait, en passant à la révolte. Son extension en Europe est maintenant nécessaire. Face à la montée des populismes.

 Mais pour que ce ne soit pas une révolte « pour rien », elle devra déboucher sur une auto-organisation locale. Sur une concertation européenne. Ce ne sera pas le plus facile.

Elle a commencé cependant. Des mouvements apparaissent dans différents pays. Et en France, dans une cinquantaine de localités dimanche 19. Ce n'est qu'un début... Reste à mettre en application les mots d'ordre de la Bastille :

Europe, rise up ! Paris, réveille-toi !

 DEMOCRACIA REAL, YA ! 

Documents joints à cet article

Democracia Real, Ya ! Europe, Rise Up ! Paris, réveille-toi !

Moyenne des avis sur cet article :  4.66/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • le journal de personne le journal de personne 2 juin 2011 12:34

    L’indignée
    Plus besoin de leader
    ni de maître chanteur
    juste d’un Lied... pour faire le vide

    AMOR MIO , SI MUERO ...

    un chant pour rattraper le temps
    nous ne craignons plus la tourmente
    les tourmenteurs
    menteurs... bonimenteurs
    qui se nourrissaient de nos malheurs
    Non... nous ne sommes plus tourmentés
    mais remontés comme jamais
    sans la moindre intervention d’un horloger
    L’heure, c’est nous qui la fixerons
    tic... tac ... tic...tac ... Boum !
    Plus besoin de berger, nous ne sommes plus un troupeau
    pas une âme de trop...
    des âmes au top... et hop ça galope !
    La plus jeune soutient le plus vieille
    la plus sage retient la plus folle
    Rien ne va plus pour les créanciers
    parce qu’on sait désormais
    sur quel chiffre, il faut miser
    pour faire sauter les banques du monde entier
    Zéro...
    il faut repartir de zéro
    avec notre destin entre les mains
    parce que nous savons désormais
    qu’il est dangereux de s’attacher
    aux pas de ceux qui nous ont précédé
    Quitte à errer, errons pour notre propre compte
    Quitte à mourir... mourrons en remontant la pente
    en chœur... et par cœur...
    les maîtres sont morts
    et avec eux, les raisons et les torts
    Embrassons-le sur la bouche
    ce tirage au sort qui nous dit :
    encore ! Encore ! Et encore !
    Signez : l’indignée...

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/06/lindignee/


    • Paul ORIOL 2 juin 2011 14:42

      Avoirraison seul ne mène à rien


    • kaamil 2 juin 2011 14:27

      Il faut provoquer une Banqueroute du système financier actuel, qui a aboutit à l’aliénation des peuples par les gouvernementscollaborationistes interposés. Nous y venons peu à peu grâce à une prise de conscience collective via le Web tout comme dans les pays arabe. Les gouvernements de tout bords n’ont qu’à bien se tenir, car se sont les peuples qui auront le dernier mot. Nous vivons des moments historique car les crises financières récentes sont les spasmes d’un système financier moribond.


      • Alpo47 Alpo47 2 juin 2011 14:30

        Les grandes manifestations, sempiternels défilés, n’ont débouché sur rien, d’abord parce... qu’il ne sert à rien de marcher entre Bastille et Nation, ou ailleurs, une heure, avant de rentrer chez soi comme si de rien n’était. Ensuite parce qu’ils ont été récupérés et trahis par les syndicats officiels, CFDT en tête.
        Il faut donc faire autrement, sans hiérarchie ni syndicats « aux ordres » ...

        Le mouvement actuel n’est qu’un premier pas, une naissance de quelque chose qui doit toucher un grand nombre pour aboutir. Tout en sachant qu’il y aura toujours une partie des gens pour dénigrer, et les autres qui restent passifs. On sait déjà que dans toute société il n’y a qu’une minorité pro-active qui lance les idées/projets, la majorité suit ou ... regarde.
        C’est ce qui se passe actuellement.

        L’avenir est toujours à construire.

        « Nous sommes le peuple, nous sommes le Droit ».


        • ubotugy ubotugy 2 juin 2011 15:18

          "Tous les gouvernements européens. De droite ou de gauche. Tous ceux qui font la même politique de soumission aux puissances financières.« 

          Normal ces gouvernements appliquent les »recommandations« de l’U.E. à la lettre ou presque... Quand on regarde l’histoire de la constructions européenne on ne constate qu’une tyrannie qui se veut éclairée mais n’arrive en définitive qu’à une pâle copie ultra-libérale des E.U. d’Amérique !

          Apparemment le »ras-le-bol« devient peu à peu général sur notre planète... signe qu’il est temps de changer complètement d’approche ! Sinon les mêmes causes donneront les mêmes effets et on reviendra à des dictatures encore pires que la manipulation de l’opinion dans nos »démocraties« .

          Il n’y a pas »le système« d’un côté et »nous" de l’autre : il n’y a que nous qui permettons que perdurent ces modes de fonctionnements qui desservent la majorité au profit d’une minorité. Ceci n’est pas un scoop smiley

          Serons-nous assez indignés pour reprendre en main notre destin commun et tirer les leçons du passé ? Lecteur, lectrice de ce commentaire : toi seul(e) fait ce choix smiley


          • le journal de personne le journal de personne 2 juin 2011 16:53

            L’indignée
            Plus besoin de leader
            ni de maître chanteur
            juste d’un Lied... pour faire le vide

            AMOR MIO , SI MUERO ...

            un chant pour rattraper le temps
            nous ne craignons plus la tourmente
            les tourmenteurs
            menteurs... bonimenteurs
            qui se nourrissaient de nos malheurs
            Non... nous ne sommes plus tourmentés
            mais remontés comme jamais
            sans la moindre intervention d’un horloger
            L’heure, c’est nous qui la fixerons
            tic... tac ... tic...tac ... Boum !
            Plus besoin de berger, nous ne sommes plus un troupeau
            pas une âme de trop...
            des âmes au top... et hop ça galope !
            La plus jeune soutient le plus vieille
            la plus sage retient la plus folle
            Rien ne va plus pour les créanciers
            parce qu’on sait désormais
            sur quel chiffre, il faut miser
            pour faire sauter les banques du monde entier
            Zéro...
            il faut repartir de zéro
            avec notre destin entre les mains
            parce que nous savons désormais
            qu’il est dangereux de s’attacher
            aux pas de ceux qui nous ont précédé
            Quitte à errer, errons pour notre propre compte
            Quitte à mourir... mourrons en remontant la pente
            en chœur... et par cœur...
            les maîtres sont morts
            et avec eux, les raisons et les torts
            Embrassons-le sur la bouche
            ce tirage au sort qui nous dit :
            encore ! Encore ! Et encore !
            Signez : l’indignée...

            http://www.lejournaldepersonne.com/2011/06/lindignee/


            • Walid Haïdar 2 juin 2011 19:52

              il est indéniable que certains se sont goinfrés et ont cru à des balivernes mais d’une part, ce ne sont pas les plus crédules qui sont en train de payer les pots cassés, ce sont leurs enfants, ou les moins ardents à monter dans la hiérarchie, c’est pourquoi votre prose cynique ne déroge pas à la règle fondamentale du cynisme : s’arrêter de penser quand ça arrange notre inclination pessimiste.


              Mais au delà de ça :
              - qui a VENDU ce mirage ?
              - qui a oeuvré le plus fort et s’est le plus goinfré dans cette dérive mondiale, qui tue les cultures, les sociétés humaines, et les écosystèmes ?

              Les gens ont été plutôt cons, mais on les a bien aidé. Que les jeunes générations se rendent compte aujourd’hui plutôt que demain, de l’absurdité, la gravité, et de l’injustice de la situation, est appréciable, et porteur d’espoir.

              Mais j’oubliais, nous sommes tous des zombies posthumains, l’espoir n’existe pas bien sûr, quand on est cynique. Ce qui est bien avec le cynisme, c’est qu’on peut rester là à dire que ça marchera pas en s’en battant les couilles, et puis si marche pas on peut dire avec fierté : « vous voyez, je vous l’avais bien dis ! »

              Une appréciation auto-réalisatrice. C’est sûr que sans espoir, on arrive à rien.

            • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 2 juin 2011 21:41


              Attention : la Libye n’est pas la Tunisie ou l’Égypte !

              Non à la guerre d’agression coloniale de l’Empire et de ses vassaux serviles tels la France, menée contre la Libye en attisant les divisions d’un pays pas assez soumis aux yeux de Washington.


              • Croa Croa 2 juin 2011 23:27

                T’as raison mais ce n’est pas le sujet ici ! (Je t’invite à guetter les article sur ce sujet.)


              • Bleu Montréal 2 juin 2011 23:41

                 

                Manifestation mondiale des indignés le 15 octobre 2011


                • Jean-paul 3 juin 2011 02:18

                  Parce qu’avant il y a les vacances d’ete donc pas de manifestations .


                • Mugiwara 3 juin 2011 02:26

                  j’irai. peu importe la date. 


                  • Paul ORIOL 3 juin 2011 08:36
                    Contact Julien : 06 67 06 07 06

                    ----- Mail transféré -----
                    De : Soltic François <fractionsolaire@yahoo.fr>
                    Envoyé le : Vendredi 3 Juin 2011 0h19
                    Objet : « YesWeCamp » : A BASTILLE MAINTENANT, minuit !

                    A BASTILLE MAINTENANT ! DEPUIS CE JEUDI 23H00  ! ET À MINUIT ILS Y SONT ENCORE, PRÈS DE 300. IL Y A QUELQUES FLICS, ILS ONT DES DUVETS ET SONT ALLONGÉS MAIS DEMANDENT DES TENTES !

                    Envoyé le :
                    Jeudi 2 Juin 2011 17h03
                    Objet : YesWeCamp aujourd’hui en France

                    yiv1714566753clearfix">
                    LISTE DES EVENEMENTS DU JOUR :
                     
                    BAYONNE - Campement permanent place Chaho-Pelletier
                    LYON - Campement permanent Place Bellecour
                    14:00 LILLE - Place Richebé
                    15:00 LE HAVRE, Préfecture
                    15:00 CHARTRES - Place des Épars
                    16:30 Paris, boulevard Richard Lenoir
                    18:00 CLERMONT FERRAND, Place de Jaude
                    18:00 MONTPELLIER Place la Comédie à l’esplanade
                    18:00 Aix-en-Provence, place de la Rotonde
                    18:00 AVIGNON, Place Pie
                    18:00 La Roche Sur Yon - Place Napoléon
                    18:00 MARSEILLE Place Thiars (devant le journal la Marseillaise)
                    18:00 NANTES - Place Royale
                    18:30 CHAMBERY - Place des Elephants
                    19:00 BORDEAUX, Place de la Victoire
                    19:00 BREST, Place de la Liberté
                    19:00 METZ Place Saint Louis
                    19:00 PERPIGNAN Place République
                    19:00 RENNES Place de la Mairie
                    19:00 STRASBOURG Place de la République
                    19:00 TOULOUSE Place du Capitole
                    19:00 TOURS Place Anatole France
                    19:00 VALENCE place de la liberté (devant la mairie)
                    19:00 GRENOBLE, Place Victor Hugo
                    19:00 Paris, boulevard Richard Lenoir
                    19:00 DIJON - Place de la Libération
                    19:00 Orléans - Place du Martroi
                    19:00 POITIERS - Marché Notre-Dame
                    19:30 NANCY Place Maginot
                    20:00 PAU Place Clémenceau







                    • ubotugy ubotugy 4 juin 2011 14:38

                      Se réunir à la Bastille est un « non évènement » si vous voulez changer quelque chose c’est un pique nique dans les jardins de l’Élysée qu’il faut organiser !

                      Ou l’Assemblée Nationale, le Sénat oui, mais pas la Bastille malheureux smiley

                      La Bastille est certes hautement symbolique mais la prison du même nom n’existe plus, il serait temps de tourner la page et de vous donner rendez-vous en des lieux en rapport avec le pouvoir actuel en 2011 plutôt que celui du 18ième siècle...


                    • PtitLudo PtitLudo 3 juin 2011 10:48

                      Bof, ces mouvements ne dérangent pas l’ordre établi car ils ne touchent pas à l’économie. Seule une jonction avec des mouvements ouvriers avec un blocage complet de l’économie du pays et fermeture de la bourse aurai quelque chance de faire bouger les choses.

                      Sinon le mouvement s’essouflera et d’ici moins d’un an on n’en parlera même plus.

                      De plus où sont ces millions de chômeurs et précaires qui devraient logiquement venir renforcer les rangs ? On ne peut pas dire qu’ils ont peur de perdre leur emploi !

                      Au pire ces mouvements peuvent finir par porter au pouvoir les partis les plus conservateurs, populistes et xénophobes, alors attention.


                      • Marc JUTIER Marc JUTIER 3 juin 2011 12:22

                        Pour défendre un projet de société alternatif garantissant la Liberté, le Respect et la Dignité à chacun, une réforme monétaire radicale, une réforme constitutionnelle. Je veux rassembler les Français et réformer la société en profondeur pour : ● décentraliser les pouvoirs ● partager plus équitablement les richesses ● mettre à égalité de droit tous les citoyens ● donner un logement à tous ● limiter la pression fiscale qui écrase les citoyens ● protéger l’environnement ● développer toutes les initiatives dignes d’intérêts dans tous les domaines ● réglementer les profits et les salaires insensés.

                        FRANCE, candidature unitaire à gauche du PS aux élections présidentielles de 2012 et de 2017.

                        http://www.lepost.fr/article/2011/06/03/2513720_france-candidature-unitaire-a-gauche-du-ps-aux-elections-presidentielles-de-2012-et-de-2017.html


                        • ubotugy ubotugy 4 juin 2011 18:00

                          @ Marc Jutier :

                          Avez-vous envisagé cette solution locale :

                          http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/la-democratie-reelle-locale-95311

                          Sinon pensez à inclure ces changements dans votre programme smiley

                          (ça nous changera de la ploutocratie centralisée UMPS)


                        • falcon 5 juin 2011 09:23

                          « decentraliser les pouvoirs » , alors il faudrait qu’il t’en reste , primo car Bruxelles te controle.
                          « partager les richesses » au cas ou tu ne serais pas au courant , il n’y en a plus ,la france est surendéttée et parceque les riches vont rester se faire plumer lorsque tu auras décidé de reglementer les profits ,je crois qu’ils ne sont pas aussi basiques que ton sempiternel discours limité et toujours naif .
                          Tiens je te propose un truc pour commencer a agir conformement avec tes idées ,
                          tu me donnes ton adresse et je t’envoie 2 couples de roms qui cherchent un hébergement ,meme provisoire , sur que tu vas ignorer ma requete , car comme tous les gens de gauche , tu veux bien une solution mais qui ne gene pas ton petit confort bourgeois, alors fais gaffe , ce n’est pas la droite que tu n’aimes pas mais ton reflet dans le mirroir ..


                        • Paul ORIOL 3 juin 2011 12:54

                          Mai 68 a commencé par une question de filles et de garçons et a mis des millions de personnes dans la rue... Les choses commencent doucement...

                          Mais il est vrai qu’on ne sit jamais sur quoi elles débouchent. Faut-il se croiser les bras ?


                          • falcon 5 juin 2011 09:13

                            MAI 68 , a part la grosse merde que cela a foutu , ça a changé quoi ???
                            que dalle , les vieux de 68 sont devenus cadres dans des multinationales et maintenant qu’ils sont a la retraite , ils nous cassent les couilles sur les avec leurs camping car a 40.000 euros ...
                            Cohn-bandit se gave du pognon de l’europe, mene un train de vie princier , mais est toujours pret a faire payer ceux qui bossent , on voit bien en espagne ce que donne la gauche au pouvoir ,
                            l’espagne cité en exemple comme le modele a suivre a la création de l’europe , et maintenant on fait quoi avec cette bouse ?


                          • Paul ORIOL 5 juin 2011 10:38

                            Bonjour,

                            C’est bien de tenir compte des leçons de l’histoire.
                            Je compte sur vous pour que cette fois cela ne tourne pas comme en 1968 ou en 1981.
                            Mais il ne faut pas croire qu’on peut y arriver seul. Et les imprécations peuvent satisfaire la conscience mais ne font pas avancer es choses.
                            Bien à vous ;
                            paul


                            • BA 5 juin 2011 23:13

                              Deuxième renflouement  : l’aide à la Grèce pourrait dépasser 100 milliards d’euros.

                               

                              Le premier renflouement organisé voici un an par l’UE et le FMI représentait 110 milliards d’euros, dont 24,4 milliards apportés par l’Allemagne. Un deuxième renflouement est évalué à 65 milliards d’euros, mais il pourrait dépasser 100 milliards d’euros parce qu’il faudra aux emprunts d’Etat grec un suivi financier en 2014, explique Der Spiegel dans son édition du lundi 6 juin 2011.

                               

                              /fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE75408A20110605">http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE75408A20110605

                               

                              110 + 100 = 210 milliards d’euros foutus en l’air (la Grèce ne remboursera jamais ses dettes).


                              La photo de l’année 2011.

                              Le 30 mai 2011, des dizaines de milliers de Grecs sont dans la rue.

                              A Athènes, les manifestants grecs comparent l’Union Européenne à l’Allemagne nazie :

                               

                              http://www.spiegel.de/wirtschaft/soziales/0,1518,766645,00.html

                               

                              Cette photo des manifestants grecs est très révélatrice.

                              Cette photo montre que l’idée européenne est morte.

                              En Europe, les années qui viennent seront explosives.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès