Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > “Démocratie Réelle Maintenant !” Manifeste (Français)

“Démocratie Réelle Maintenant !” Manifeste (Français)

Mouvement qui est né le 15 janvier (même si c'est très étrange daté la naissance d'une contestation...), la révolution européenne se structure de jour en jour.

Des coordinations, toujours pas de leaders, des actions et maintenant un manifeste.

 Nous sommes des personnes normales et communes.

Nous sommes comme toi : des gens qui se lèvent le matin pour étudier, pour travailler ou pour chercher du travail, des gens qui ont des familles et des amis.

Des gens qui travaillent dur tous les jours pour vivre et donner un meilleur avenir à nos proches.

Certains d’entre nous se considèrent plus comme des progressistes, d’autres plus comme conservateurs. Certains sont croyants, d’autres non. Certains d’entre nous avons des idéologies bien précises, d’autres se voient comme apolitiques. Mais nous sommes tous inquiets et indignés du panorama politique, économique et social que nous voyons autour de nous. Par la corruption des politiques, des chefs d’entreprise, des banquiers. Par l’impuissance des citoyens ordinaires.

Cette situation nous fait du mal à tous au quotidien. Mais si nous sommes tous unis, nous pouvons la changer. Il est l’heure de se mettre en mouvement, il est l’heure de construire entre nous tous, une société meilleure. Pour cela, nous soutenons fermement ce qui suit :

- les priorités de toute société avancée sont l’égalité, le progrès, la solidarité, le libre accès à la culture, la soutenabilité écologique et le développement, le bien-être e t le bonheur des personnes

- il existe des droits de base qui devraient être couverts dans ces sociétés : le droit au logement, au travail, à la culture, à la santé, à l’éducation, à la participation politique, le libre développement personnel, le droit de consommer les biens nécessaires pour une vie saine et heureuse.

- le fonctionnement actuel de notre système économique et gouvernemental

n’aborde pas ces priorités et est un obstacle pour le progrès de l’humanité.

- la démocratie part du peuple (demos = peuple, cratie = pouvoir) ainsi le gouvernement doit servir le peuple. Pourtant, dans ce pays, la plus grande partie de la classe politique ne nous écoute même pas. Leurs fonctions devraient consister à porter notre voix aux institutions, à faciliter directement la participation politique des citoyens en apportant le meilleur bénéfice pour la société entière, pas de s’enrichir à nos frais, en participant uniquement aux diktats des grands pouvoirs économiques et en s’accrochant au pouvoir par une dictature de “partis” conduite par l’acronyme inamovible PPSOE. (NdTR : équivalent “UMPS” en France)

- le désir et l’accumulation de pouvoir entre quelques mains génère des inégalités, de la frustration et de l’injustice, ce qui conduit à la violence, que nous rejetons. Le modèle économique actuel, dépassé et contrenature grippe le système social en le transformant en une spirale qui s’autodétruit en enrichissant peu de personnes et en soumettant le reste de la population à la pauvreté et aux pénuries. Jusqu’à l’effondrement.

- la volonté et le but de ce système est l’accumulation d’argent, gagné sur l’efficacité et les bien-être de la société. En gaspillant les ressources, en détruisant la planète, en générant du chômage et des consommateurs mécontents.

- Les citoyens font partie de l’engrenage d’une machine destinée à enrichir une minorité qui ne connaît pas nos besoins. Nous sommes des anonymes, mais sans nous rien de tout cela n’existerait, puisque c’est nous qui faisons bouger le monde.

- et si comme société, nous apprenions à ne pas confier notre avenir à une rentabilité économique qui profite toujours plus du bénéfice de la majorité, nous pourrions éliminer les abus et manques dont nous souffrons tous.

- il est nécessaire d’avoir une Révolution Ethique. Nous avons mis l’argent au-dessus de l’Etre Humain alors que nous devrions le mettre à notre service. Nous sommes des personnes pas des produits du marché. Je ne suis pas seulement ce que j’achète, mais aussi pourquoi j’achète et à qui j’achète.

Pour tout ce qui s’est passé, je suis indigné.

Je crois que je peux le changer

Je crois que je peux aider

Je sais, que unis, nous pouvons

Viens avec nous. C’est ton droit.

Source


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 31 août 2011 10:31

    Mathieu, évidement j’adhère ...


      • miha 31 août 2011 11:14

        Merci, Mathieu, pour cet article.

        C’est réconfortant de voir qu’on n’est pas seul à penser cela et vous dites très bien ce que je balbutie tant bien que mal.

        La réelle démocratie reste encore à inventer, nous sommes sur un chemin encore non exploré et nous avançons à vue... au bout : un nouveau monde.


        • Ezio Ezio 31 août 2011 11:33

          De l’espoir
          Ce noble combat ne sera pas facile en face ils ont tout à perdre
          Viens avec nous c’est ton droit un devoir 


          • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 31 août 2011 13:20


            Eh eh eh... c’est le début de quelque chose qui irra loin.... hummmm je le sens....

            oui oui oui...


            • atcreate atcreate 31 août 2011 14:02

              YESSS ! J’adhère !


              • bernard29 bernard29 31 août 2011 15:22

                j’adhère aussi ;

                une proposition institutionnelle. LE PACTE DEMOCRATIQUE 2012 .
                 LE POUVOIR CITOYEN POUR 2012 ; http://pacte-democratique.blogspot.com/

                Pour approfondir le pacte démocratique ; http://changerlarepublique.over-blog.com/


                • bnosec bnosec 31 août 2011 15:37

                  Bienvenue dans le monde merveilleux des bisounours.
                  Votre discours est bien évidemment alléchant, mais tellement candide...

                  Revenons sur certains points :

                  L’égalité :

                  L’égalité de quoi ? Tous les mêmes ? Tous les mêmes revenus, peu importe le travail effectué ? Tous les mêmes logements ? Tous les mêmes envies ? L’égalité des droits doit passer par l’égalité des devoirs ? Le communisme ?

                  Le progrès :

                  Quelle forme de progrès ? Le progrès technologique à tout prix ?

                  La solidarité :

                  Jusqu’où être solidaire ? Envers qui (monde, europe, nation) ? La fourmi donnerait les trois quarts des richesses provenant de son labeur pour les donner à la cigale qui n’a pas sué une goutte ?

                  Le libre accès à la culture :

                  Quelle culture ? Les places de cinéma avec des films dans lesquels les stars gagnent des millions devraient être subventionnés par l’état ?

                  La soutenabilité écologique et le développement :

                  Et le progrès alors ?

                  Le bien-être e t le bonheur des personnes :

                  Interdit d’être triste ? (dictature communiste encore une fois ?)

                  Puis vous parlez de tous les droits des personnes. Il faudrait aussi parler de leurs devoirs, non ? Peut-on tout avoir sans rien donner en retour ?

                  Imaginez que vous ayez tous ces droits, sans aucun devoir : tout le monde arrete de bosser, de produire de la richesse, mais tous le monde exige un droit au logement, à la santé, à la culture, etc. On fait comment.


                  • Mathieu Lamour Mathieu Lamour 31 août 2011 17:47

                    Merci à toutes et tous pour ces réactions ! C’est rassurant de constater que ce sujet intéresse, passionne même.

                    Je précise que je n’ai pas participé à la rédaction de ce manifeste, je fais juste partie de ce qui apporte une petite pierre de temps à autre au mouvement des indignés.
                    Cela étant dit, ma réponse à bnosec est donc personnelle et n’engage que moi.

                    Premièrement, ce manifeste à une portée plus large que celle de nos nations occidentales. Les problèmes sont ceux d’une société mondialisée, la réponse doit donc être tout aussi globale.

                    « Bienvenue dans le monde merveilleux des bisounours. »
                    A cela, je répondrai en citant un leader d’un mouvement qui oeuvre pour des causes similaires :
                    « Face à l’énormité des changements nécessaires, il nous faut continuer de rêver au monde que nous voulons créer. »
                    C’est un extrait du film/docu « Les sentiers de l’utopie » que je vous invite à visionner sur mon blog, ici.

                    L’égalité :
                    Partant du constat qu’a l’échelle mondiale les inégalités s’exacerbe et englobe des problématiques variées, il ne s’agit pas d’une requête ciblée. L’égalité est à envisager dans chaque acte, chaque transaction (financière ou non), en résumé, toutes les interactions qui font la société. Vous évoquez des domaines très liés à l’occident, on pourrait pousser votre remarque plus loin.

                    Plus généralement, pourquoi aucune description ? Car ce n’est pas un programme politique mais un manifeste. D’après Wikipédia :
                    Un manifeste est une déclaration écrite et publique par laquelle un gouvernement, une personne, un parti ou un courant artistique expose un programme d’action ou une position, le plus souvent politique ou esthétique1.
                    —> C’est ici une position qui est exprimée.

                    En ce qui concerne le progrès, la solidarité et la culture, c’est la même chose.

                    Soutenabilité écologique et développement :
                    A vous lire et étant un décroissant, je pense que nous avons une notion différente du progrès.
                    A nouveau Wikipédia s’avère bien utile :
                    Le terme de progrès vient du latin progressus qui renvoie à l’action d’avancer. Ainsi le progrès désigne un passage à un degré plus important, à un état meilleur. Le concept de progrès est utilisé et discuté dans différentes disciplines telles que la philosophie, l’histoire, la politique, l’économie ou les sciences.
                    Cependant, dans la vision du progrès qui semble être la votre, l’écologie n’est pas incompatible. Je vous renvoi aux exemples de l’Allemagne, certaines villes des pays nordique ou encore à la Californie.

                    Sur la question du bonheur, après avoir écrit ces lignes chargées de vos émotions, j’imagine que vous concluez un peu énervé. Une phrase qui tient donc davantage du coup de gueule que du débat.
                    Enfin, tout cela est possible, il faut sortir de nos schémas habituels pour aborder sereinement ces questions. Des sociétés de ce type ont existé et existent encore alors pourquoi pas nous ?

                    Je vous rejoins sur un point, ça va être compliqué...

                  • foufouille foufouille 31 août 2011 20:50

                    2 paires de godasses solides ...........


                  • Mathieu Lamour Mathieu Lamour 31 août 2011 20:55

                    J’ai mais idée, mais ce n’est pas le sujet.

                    Sociologue, économiste, altermondialistes et j’en passe et des meilleurs ont déjà proposé des modèles de sociétés fonctionnels.
                    Il y a des spécialistes qui ont réfléchi à la question en l’étudiant en profondeur. Je n’ai pas la prétention de résumer leur propos sur un commentaire...
                    Il faut se renseigner, s’éduquer, à travers Agoravox et les autres médias en gardant son esprit critique.

                    Si vous êtes effectivement dépourvu de ce genre d’études, je peux éventuellement vous transmettre quelques références mais ça ne sera pas pour tout de suite (car ça demande du temps que je n’ai pas en ce moment).
                    Agoravox étant participatif, j’invite tous les lecteurs aguerris sur ces sujets à proposer des éléments constructifs pour illustrer le propos de ce manifeste.

                    Après, je comprends tout à fait vos scepticismes. 

                    Tout ceci n’est pas une fin en soit ou LA solution mais il faut commencer par y croire si on veut changer les choses.

                    • foufouille foufouille 1er septembre 2011 10:42

                      le probleme vient du modele unique de societe
                      les hommes sont tous differends
                      il faudrait donc une societe pour chaque groupe
                      l’agriculture pourrait etre societale
                      une autre partie capitaliste
                       


                    • bnosec bnosec 1er septembre 2011 11:37

                      Le problème, c’est aussi de croire que tout homme est bon. Ce projet, c’est un peu tout le monde il est beau tout le monde il est gentil, tout le monde fait des efforts pour le bien commun. Il y aura toujours des profiteurs, des jaloux, des qui se croient plus forts, des qui en veulent plus que les autres, etc.


                    • foufouille foufouille 1er septembre 2011 12:29

                      et dans une societe totalement pacifique, un seul fou qui naitrait, pourrait tuer tout le monde


                    • foufouille foufouille 1er septembre 2011 20:19

                      @ marc
                      pas forcement
                      les biens tres essentiels pourraient etre « communiste » ou societal


                    • bnosec bnosec 2 septembre 2011 09:21

                      @ Marc Gelone :

                      "Mais il y aura aussi toujours des frustrés dont les frustrations seront fondées ou complètement imaginaires. Et ceux-là sont peut-être plus redoutables que les profiteurs et les jaloux, parce que convaincus de leur bon droit."

                      C’est en partie vrai.

                      MAIS leur frustrations seront souvent fondées et je ne pense pas que ces gens seraient (sont) plus dangereux pour la société que les profiteurs.


                      • enréfléchissant 4 septembre 2011 00:37

                        Encore une fois il n’est pas clairement explicité le plus important : 

                        nous ne vivons pas en démocratie et nous réclamons voire allons imposer une réelle démocratie, ou le peuple ait le pouvoir.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès