Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Des citoyens lancent la « Nuit des Résistances » le 13 juillet

Des citoyens lancent la « Nuit des Résistances » le 13 juillet

Pendant les vacances, tous les Français ne sont pas à la plage. Mieux, certains continuent à militer ! Une action dénommée « Nuit des Résistances » sera organisée en plein mois de juillet un peu partout en France, devant les mairies. L’objectif ? Réunir des citoyens de tous les horizons, pour prévoir des actions communes entre les différents secteurs. Leurs points communs ? Ils se battent contre un aspect de la politique du gouvernement. C’est osé, c’est un peu fou, c’est novateur, mais est-ce réaliste ? Et qui sont ces citoyens qui ne prennent même pas le temps de se reposer en plein été ? L’Elysée a-t-elle du souci à se faire face à ces initiatives ? C’est ce que nous allons voir.

Créé ex nihilo, parti d’on ne sait où, l’idée est apparue à travers un appel qui a fait mouche.

Appel à la « Nuit des Résistances »
Le 13 juillet 2008
« Peuple révolté, révolte-toi ! »

Il existe un peuple en Résistance, ceci n’est pas un appel désespéré.

Devant la multiplicité des causes légitimes à défendre, le peuple, les forces vives, les bonnes volontés, les citoyens, les partis de l’opposition et les syndicats semblent éparpillés. Ils paraissent divisés et impuissants face à cette volonté déterminée, implacable d’imposer un système de société inhumaine où l’espoir et les rêves disparaissent. Mais ils combattent pour une cause commune : la défense de nos droits, le respect de la condition humaine et le bonheur du peuple.

La catégorisation, la sectorisation de la lutte et la barrière entre les générations sont autant d’obstacles à un front commun de contestation unitaire et déterminé.

Dépassons les luttes fraternelles. Nous avons des rêves communs, des utopies communes, le temps de l’union est arrivé.

Nous pouvons continuer à nous entre-déchirer. Nous pouvons jouer le jeu de ceux qui nous regardent nous entre-déchirer. Nous pouvons les laisser nous exploiter sans rien dire en pensant que toute réaction est inutile. Nous pouvons observer passivement le monde se détruire. Nous pouvons les écouter nous expliquer que leur ordre est l’ordre juste. Que le système libéral est le seul viable qui n’a jamais failli. Nous pouvons accepter que, pour vivre dans le meilleur des mondes "possible”, nous devons laisser une partie de la population mondiale à l’écart de ce monde.

Oui, nous pouvons fermer les yeux. Mais il y a urgence.

Liberté, Fraternité, Egalité, Education, Santé, Justice, Culture, Travail, Dignité humaine, Défense de notre écosystème en danger...
Combien de combats avons-nous en commun ?

Nous avons trop perdu de temps dans des discussions stériles, nous nous sommes laissé diviser.

Malgré la propagande de notre gouvernement, le silence de certains médias sur les contestations à travers le pays (et l’Europe), qui entretiennent l’illusion sur la résignation de la population, la Résistance existe et ne demande qu’à s’épanouir, à nous d’en être les acteurs.

Sommes-nous divisés au point de ne pas pouvoir nous entendre, résister ensemble ? Nous devons prouver le contraire.

Alors le dimanche 13 Juillet, réapproprions-nous l’espace public en campant, mangeant et vivant ensemble devant nos mairies. N’oublions pas que nous fêtons un événement qui a fédéré autour de l’idée qu’il était temps de prendre les choses en main, n’oublions pas que nous fêtons une Révolution ! Nous devons impérativement créer des réseaux entre résistants contre la politique de régression sociale actuelle. Nous devons nous rencontrer pour prévoir des suites. C’est dans ce sens que cette première action de Résistance citoyenne non partisane est proposée.

Exprimons-nous ! Rassemblons-nous ! Révoltons-nous !
Ensemble célébrons la révolution le dimanche 13 juillet devant nos mairies.

Appel à l’initiative du Comité d’action local d’Angoulême, avec la collaboration de la Coordination de soutien citoyenne de Poitiers, du Comité de résistance citoyenne, et du Réseau citoyen pour l’école de Charente.

Quelle mouche les a donc piqués ? Pas de syndicat derrière cette initiative, encore moins de parti politique. Des citoyens qui se retroussent les manches, quitte à ce que ça ne marche pas, mais qui ont compris que les divisions profitent à l’adversaire. Un besoin de se retrouver pour échanger, nouer des contacts, tisser des réseaux et penser à l’avenir en étant optimiste. Un coup d’épée dans l’eau ? Non, il ressort toujours quelque chose de ces expériences. Place donc à la réflexion et à l’imagination.

Quelle sera la portée de ces actions ? On n’imagine pas un raz-de-marée devant les mairies de France et de Navarre, mais tout mouvement sera un signe de réussite car la grande force de cette action c’est qu’elle ne peut pas rater. En effet, en étant non médiatisée, elle est inattaquable. Qui s’attaquerait à du vide, il n’y a personne à pointer du doigt. L’Elysée et Matignon ne tremblent pas, pourtant c’est un signe que la France d’en bas n’est pas complètement sonnée, que des résistances existent encore. Chacun des participants espère qu’il y aura des suites car ce n’est évidemment pas une finalité, mais bien une étape dans la préparation d’une lutte commune. L’existence même de cet appel est comme un signe avant-coureur, la préparation d’un mouvement qui peut-être n’existera jamais, mais auquel certains croient encore car « Lorsqu’un seul homme rêve, ce n’est qu’un rêve. Mais si beaucoup d’hommes rêvent ensemble, c’est un début de réalité ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.12/5   (82 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Lapa Lapa 11 juillet 2008 17:27

    Vous avez au moins le mérite d’annoncer la couleur.
    Pour ma part je ferai un barbecue en famille si le temps le permet !

    bien à vous.


    • sisyphe sisyphe 11 juillet 2008 20:12

      Je suis à Nice
      Je suis sûr que si je vais devant ma mairie, y risque de pas y avoir un chat...

      Y a-t-il une coordination ?


      • Animateur Animateur 11 juillet 2008 20:48

        Pour avoir les infos sur l’événement, il y a le blog : http://nuitdesresistances.wordpress.com/

        On essaye d’y mettre un maximum de renseignements, notamment sur les villes où nous savons déjà qu’il y aura des actions. Maintenant que l’appel est lancé, on ne sait pas vraiment où il sera mis en application. C’est aussi la magie de ce type d’actions.

        Par exemple, nous avons appris seulement hier qu’à Orléans une action sera entreprise en lisant LibéOrlénas : www.libeorleans.fr/libe/2008/07/quoi-que-le-gou.html

        Nous imaginons donc que ce n’est pas un cas isolé. Donc pour Nice ou les autres villes, allez faire un tour devant la mairie, emportez avec vous quelques tracts par exemple (vous pouvez aussi avoir plus d’imagination ;) !). Et si vous allez devant votre mairie, dites-le nous, nous pourrons rajouter votre ville à la liste. On peut choisir comme heure commune 19h par exemple.

        N’oublions pas que l’important est de faire des échanges pour former des réseaux de citoyens engagés. Que ce n’est qu’une étape (mais importante) et que tout cela est pacifique ! Que nous devons en profiter pour informer les autres citoyens.

        Je viendrai répondre à vos questions si vous en avez !

        nuitdesresistances.wordpress.com/


        • maxim maxim 11 juillet 2008 22:18

          dans ma ville (’ Fontainebleau ),c’est le gnouf direct ,vu que le commissariat n’est pas loin de la mairie ,et qu’on rigole pas trop avec l’ordre ...


          • hans lefebvre hans lefebvre 11 juillet 2008 23:58

            Excellente initiative citoyenne ! Quant à nous, on résiste toute l’année face à la vilenie, à la bêtise, à la consommation de masse, à la mélenchonite, aux forces de l’ordre, à la pauvreté, à la sarkose etc... notre arme : le boycotte, et les alternatives.


            • Julius Julius 12 juillet 2008 01:07

              Es kommt der tag, comme vos camarades de l’Allemagne ont dit smiley


              • maxim maxim 12 juillet 2008 08:11

                c’est marrant on se croirait dans le film Les Babas Cool ...

                dès les années 60 ,d’autres avaient le même discours utopique ..

                maintenant ,ils roulent Mercédes ,ont du bide ,une résidence principale au centre ville sur 250m2 ,et une maison de campagne avec piscine dans le Lubéron .......

                où alors ils ont réussi en politique à être députés Européens ,à 20000€ mensuels ,et hébergement ,chauffeur ,resto gratuits .......

                vous les connaissez ,les Krivine ,Laguillier et cie .....


                • claude claude 12 juillet 2008 16:12

                  @ maxim,

                  quand on dénonce l’extraordinaire patrimoine des révolutionaires, on se fend au moins d’une petite recherche sur le net, pour etayer ses affirmations !!! smiley

                  concernant le patrimoine d’arlette laguiller, il suffit de taper "patrimoine d’arlette laguiller" smiley :
                  tf1.lci.fr/infos/france/politique/0,,3381843,00-patrimoine-candidats-qui-possede-quoi-.html

                  • Le patrimoine d’Arlette Laguiller
                  • Elle touche une retraite mensuelle totale de 2.276 euros. Pas de biens immobiliers ou actions. Elle compte 3.000 euros sur un Livret A, 1.650 euros en épargne logement, 405 euros en Codevi, environ 8.000 euros sur compte courant au 17 janvier et une Renault Clio achetée en 2000.
                  •  
                  • Le patrimoine d’Olivier Besancenot
                  •  
                  • Le candidat de la LCR est copropriétaire depuis 2004 d’un appartement de 55 m² dans le 16e arrondissement de Paris : la valeur de son patrimoine est de 37.000 euros. Pas de valeurs mobilières. Il a acquis une Peugeot 106 en 2001 et a comme seul revenu son salaire de la Poste d’un montant mensuel de 1.000 euros nets. Il n’est donc pas soumis à l’ISF.
                  •  

                  www.forum-auto.com/les-clubs/section7/sujet12880.htm

                  • Posté le 29-11-2001 à 18:46:00
                    PARIS (AFP) - Le patrimoine des principaux candidats à l’Elysée, varie de 1 à 1000, le plus modeste étant constitué par les 18.000 francs du livret d’épargne d’Arlette Laguiller, tandis que le plus élevé (plus de 20 millions de francs) serait celui de Jean-Marie Le Pen, selon une enquête du mensuel Capital de décembre.
                    (...)

                    Enfin Arlette Laguiller, candidate à l’Elysée pour Lutte ouvrière, déclare n’avoir que 18.000 francs (2.740 euros) sur un compte d’épargne et ne posseder rien d’autre qu’"une Clio payée à crédit, une chaine hifi et une télévision".
                  arlette laguiller n’est plus députée européenne depuis 2004 !!! ni alain krivine d’ailleurs.

                  je n’appartiens pas à la lcr ni à lo, mais le moins qu’on puisse faire, quand on affirme c’est de vérifier si ce n’est pas une rumeur : en effet depuis plusieurs années, tournent sur le net, des bruissements (bien sûr, issues de sources bétonnées) sur la prétendue fortune de besancenot... c’est la même lettre qui tourne en boucle, reprise par des sites très à droite....

                  la rémunération des députés européens n’inclut pas de chauffeurs, ni de voitures de fonction !
                  www.journaldunet.com/economie/dirigeants/salaires-elus/8-depute-europeen.shtml
                  fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9put%C3%A9_europ%C3%A9en#Immunit.C3.A9s

                • Soleil2B Soleil2B 13 juillet 2008 22:13

                  Ils n’ont pas de chauffeurs ni de voitures......................mais ils ont pas mal de frais de gestion et ils ont été autorisés à conserver les frais d’assistants parlementaires et de gestion non utilisés......................

                  - On verse une larme Claude ?


                • nebari 12 juillet 2008 08:31

                  @ Maxime
                  tu peux preciser un peu sur la fortune de Krivine et de Laguiller , ou ce sont des insinuations sans fondements ? dans le but de te conforter dans tes idées.


                  • maxim maxim 12 juillet 2008 09:24

                    ils ne sont pas fortunés pour autant ,mais bénéficient des avantages de la fonction .....
                    et pour des révolutionnaires communistes ,c’est assez curieux !


                    • maxim maxim 12 juillet 2008 09:34

                      de plus si tu as bien lu mon commentaire ,j’ai parlé des anciens Babas Cool,ayant tourné la veste ,qui bavaient sur la bourgeoisie ,alors qu’ils en étaient eux même issus ,et que dans un certain confort ,il est facile de cracher dans la soupe ,surtout lorsque qu’elle est servie tous les soirs !.....

                      je ne parle pas de certains artistes ou peoples qui se la jouent révolutionnaires ,et se pavanent au Festival de Cannes ,et logent au Carlton .....


                      c’est après que j’ai évoqué le cas de certains leaders d’êxtrême gauche ,maintenant députés Européens ..avec les avantages liés à la fonction !

                      je n’ai pas parlé de la fortune personnelle des deux comparses révolutionnaires ,ne connaissant ni leur patrimoine ,ni leur train de vie ......


                    • amynedd amynedd 12 juillet 2008 15:40

                      De quels avantages parlez-vous ? Et pourquoi des membres des partis de l’extrême gauche seules en tête de votre liste ? Est-ce un hasard ou un parti pris ?


                    • claude claude 12 juillet 2008 16:30
                      • "de plus si tu as bien lu mon commentaire ,j’ai parlé des anciens Babas Cool,ayant tourné la veste ,qui bavaient sur la bourgeoisie ,alors qu’ils en étaient eux même issus ,et que dans un certain confort ,il est facile de cracher dans la soupe ,surtout lorsque qu’elle est servie tous les soirs !.....

                        je ne parle pas de certains artistes ou peoples qui se la jouent révolutionnaires ,et se pavanent au Festival de Cannes ,et logent au Carlton .....


                        c’est après que j’ai évoqué le cas de certains leaders d’êxtrême gauche ,maintenant députés Européens ..avec les avantages liés à la fonction !"

                      facile d’affirmer en l’air : "certains babas cool" "certains artistes ou people" "certains leaders d’êxtrême gauche" ...

                      il n’y a pas de preuves étayées, concrètes, des faits qui démontrent ce que vous affirmez.

                      juste des rumeurs...rien que des rumeurs...











                    • 9thermidor 12 juillet 2008 13:08

                      " liberté , égalité, fraternité... combien de combats avons nous en commun ?"
                      ***

                      c’ est cela : révoltez vous, unissez vous , refaites nous le coup de la Révolution !

                      le 14 juillet vous allez fêter la guillotine , les pillages , les meurtres de jalousie, les têtes de fonctionnaires coupées et promenées sur des piques par d’honorables et valeureux citoyens.
                      C’est ainsi qu’on fait passer un peuple des ténèbres chrétiennes à la Lumière. maçonnique ..

                      de vos révoltes héroïques il ne restera que des ruines , des cimetières et la malédiction de vos victimes

                       


                      • Lisa SION 2 Lisa SION 12 juillet 2008 13:53

                         Bonjour,

                        "...Mais ils combattent pour une cause commune : la défense de nos droits, le respect de la condition humaine et le bonheur du peuple..." 
                         

                        La défense de nos droits, c’est les syndicats...qui ont tué la sncf au profit du transport routier, c’est le plan banlieue, et ses cinquante mille policiers de plus, c’est les sénateurs qui votent pour les OGM alors qu’ils se nourissent de gastronomie française reconnue par l’UNESCO, la défense de nos droits, c’est le peuple bardé de taxes pour que règne au mieux la Monarkosie...

                        Le respect de la condition humaine, c’est les droits de l’homme en Occident sur le dos de l’esclavage du reste du monde, c’est les fringues à la mode et les pompes à cent euros pour tout le monde, c’est la cueilleuse de thé vert qui gagne vingt centimes pour un kilo de feuilles que l’on retrouve à quatre mille euros dans nos tasses...
                         

                        Et le bonheur du peuple, c’est l’écran plat pour digérer des heures de séries américaines entrecoupées de trois heures de pub par jour, de propagande anticulturelle lavant le cerveau et de maquedeau graissant les vaisseaux, au point de générer une dégénération d’obèses, juteux cobayes pour les traitements pharmaceutiques de demain...
                         

                        La mondialisation c’est l’Amérique du sud, grenier d’agrocarburants et èlevage de viande à maquedeau, l’Asie, le terrain de manoeuvre à balles réelles de toutes les armes du monde entier, l’extrème Orient, le vivier de main d’oeuvre bon marché sans syndicats ni droits sociaux, et l’Afrique, le terrain de cross de tous les primitifs du monde entier...
                         

                        Défendre nos droits le treize juillet, c’est utile pour les français, mais cesser de consommer les produits des grands groupes ( Les dix sept premières grandes fortunes mondiales sont la grande distribution ), c’est utile pour la planète...et toute l’année.


                        • Arno 12 juillet 2008 18:25

                          C’est une bonne idée mais je pense qu’il faudrait que cette « nuit de la résistance » soit une resistance non seulement contre ce gouvernement mais contre tout ce qui représente un danger contre les idéaux démocratiques.

                          De l’extrême-droite lepéniste et toutes les formes de fascisme à Buffet, Laguiller, Besancenot et toutes les formes du communisme.

                          Au moment où le lepénisme n’est qu’assoupi et que Besancenot, qui représente une idéologie qui partout où elle a été au pouvoir, a anéanti la démocratie, les droits de l’homme et le liberté (le brave Olivier revient de Cuba où la dictature ne lui a posé aucun problème), il est incontestable qu’il faut entrer en résistance.


                          • fredleborgne fredleborgne 12 juillet 2008 19:31

                            La LCR change de nom, mais cela ne veut pas dire qu’elle change d’idée. Les idéologies ne sont pas ceux que les hommes en font. Rendre le communisme responsable de cuba, des goulags de l’ancienne URSS, et de la chine actuelle, c’est comme rendre le catholicisme responsable de l’inquisition. Le libéralisme n’est pas non plus la cause des excès actuels.
                            Ce sont des hommes qui derrière ces valeurs utilisées à leurs seuls profits gachent la vie des autres en les exploitant à l’extrème, pour l’argent, le pouvoir, et la très haute idée qu’ils ont d’eux-mêmes.
                            Cette "élite" pourrit les institutions, les médias, l’économie, l’industrie, les échanges...
                            Il est temps de faire front, sans idées préconçues autour de notion de droite ou de gauche. Il faut penser un système juste tout simplement.
                            Pour se reconnaitre, il suffit d’en avoir "gros sur la patate" parce que malgré le travail de sa semaine, on vit de plus en plus mal tandis que les "héritiers" et les affairistes se gobergent à nos frais et mettent à bas les avancées sociales qui gênent leurs bénéfices.


                            • fonzibrain fonzibrain 12 juillet 2008 22:47

                              à l’auteur
                              et dans le sud ya pas de nuit des resistances



                              si il faut je le fais moi


                              contacte moi fonzibrain@yahoo.fr


                              • kopenicke 13 juillet 2008 14:26

                                Mais que voulez-vous dire ? faire ? Qu’avez-vous à proposer d’autre que ce qui fait le fonds de commerce de tous les politiques ?

                                Liberté, Fraternité, Egalité, Education, Santé, Justice, Culture, Travail, Dignité humaine, Défense de notre écosystème en danger...
                                Combien de combats avons-nous en commun ?


                                Rappelez-vous Léo Hamon "Qui est contre la vieillesse heureuse ?"
                                La révolution invoquée, celle de 1789, ne m’inspire aucune réaction positive, je ne m’en sens pas l’héritier, même à raison de la grandiloquente déclaration des droits de l’homme et du citoyen dont tout un chacun s’acharne à dire qu’elle n’est appliquée que de façon épisodique.
                                Prendre les choses en main. ? Qu’est ce que ça veut dire ? Prendre le pouvoir ? Ca ne mène qu’au pouvoir, rien de plus.
                                Il y avait un magnifique mouvement en France, le S.E.L, l’URSSAF s’est jetée dessus comme une bête . sauvage, la bataille a flambé pendant plusieurs années, sans aucun soutien populaire, et il y avait là un e vraie idée riche et solidaire. Le mouvement survit, je suis trop vieux pour adhérer mais je le suis de loin et je vois que sa richesse ne parvient pas à soulever les égoïsmes, la bêtise le conformisme, le refus de la majorité de la population.

                                Bientôt, il va falloir lutter contre des dangers qui obligeront aux armes. Mais le peuple unanime est d’accord pour tout laisser interdire ; bientôt les couteaux ne seront qu’à bout rond.
                                Résister ? A quoi ? A l’eau chaude ?
                                 


                                • Di Girolamo 13 juillet 2008 18:18

                                  "L’existence même de cet appel est comme un signe avant-coureur, la préparation d’un mouvement qui peut-être n’existera jamais, mais auquel certains croient encore car « Lorsqu’un seul homme rêve, ce n’est qu’un rêve. Mais si beaucoup d’hommes rêvent ensemble, c’est un début de réalité ». "

                                  Il est évident qu’on attend tous quelque chose et qu’en même temps on n’y croit pas trop . Le coup de manifester devant les mairies ..entre la manif anti nucléaire et celle anti OGM ............Mouais......
                                  En disant cela je ne me place pas au dessus et plus malin ....Dans le même bateau ; mais peut être pas convaincu ... Non de la nécessité d’agir , de la nécessité de se regrouper le plus nombreux possible ..Mais pas convaincu par la stratégie .

                                  Comment aujourd’hui parvenir à mobiliser et agir collectivement ? That is the question. Et la question contient la réponse : la première action mobilisatrice est dans le questionnement : se regrouper dans le questionnement , autour du diagnostic sociétal et du projet à construire . La planète est tellement délabrée que le chantier diagnostic /recherche sociétal est immense. C’est autour d’une telle action (à préciser et structurer concrètement ) qu’il faut commencer par se regrouper.


                                  • JPL 14 juillet 2008 18:15

                                    A mon humble avis ceux-là ont tout dit en 2005 déjà :
                                    http://www.acrimed.org/article2323.html

                                    Au moment où nous voyons remis en cause le socle des conquêtes sociales de la Libération, nous, vétérans des mouvements de Résistance et des forces combattantes de la France Libre (1940-1945), appelons les jeunes générations à faire vivre et retransmettre l’héritage de la Résistance et ses idéaux toujours actuels de démocratie économique, sociale et culturelle.

                                    ...
                                    Nous appelons d’abord les éducateurs, les mouvements sociaux, les collectivités publiques, les créateurs, les citoyens, les exploités, les humiliés, à célébrer ensemble l’anniversaire du programme du Conseil national de la Résistance (C.N.R.) adopté dans la clandestinité le 15 mars 1944  : Sécurité sociale et retraites généralisées, contrôle des «  féodalités économiques  », droit à la culture et à l’éducation pour tous, une presse délivrée de l’argent et de la corruption, des lois sociales ouvrières et agricoles, etc.

                                    Comment peut-il manquer aujourd’hui de l’argent pour maintenir et prolonger ces conquêtes sociales, alors que la production de richesses a considérablement augmenté depuis la Libération, période où l’Europe était ruinée  ? Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l’ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l’actuelle dictature internationale des marchés financiers qui menace la paix et la démocratie.
                                    ....

                                    Signataires  :

                                    Lucie Aubrac, Raymond Aubrac, Henri Bartoli, Daniel Cordier, Philippe Dechartre, Georges Guingouin (décédé le 27 octobre 2005), Stéphane Hessel, Maurice Kriegel-Valrimont, Lise London, Georges Séguy, Germaine Tillion, Jean-Pierre Vernant, Maurice Voutey.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès