Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Des indignés se présentent aux Législatives (Démocratie Réelle)

Des indignés se présentent aux Législatives (Démocratie Réelle)

On les croyait résignés en france, les indignés se lancent à la conquête de l'Assemblée Nationale le 10-17 juin.

Après quelques décennies de progrès techniques et industriels permettant d'envisager une société où les besoins primaires de tous(eau, logement, électricité, etc.) seraient assouvis, force est de constater qu'il n'en est rien, et que de surcroît, nos politiques tendent à détruire les acquis sociaux si chèrement obtenus par nos aïeux et à creuser un écart toujours plus grand entre les plus démunis et les nantis.

Il serait peut-être temps de remettre en cause le fonctionnement même de nos institutions.

Issu d'un rassemblement d'indignés, le mouvement "Démocratie Réelle" cherche à proposer une alternative concrète à notre système politique, dans laquelle tous les citoyens seraient égaux politiquement.

Totalement apartisan, ce mouvement présentera des candidats aux élections législatives en proposant aux citoyens de leur rendre le pouvoir législatif afin d'obtenir un réel contre-pouvoir populaire.

L'absence de démocratie

"le pouvoir du peuple, pour le peuple, par le peuple" A. Lincoln

Où en est-on aujourd'hui en ce qui concerne la démocratie ?

Nous pouvons déjà constater que la souveraineté populaire n'existe plus, elle fait place désormais à la souveraineté nationale (celle de nos représentants). L'exemple du référendum de 2005, bafoué deux ans plus tard par nos parlementaires, en est un bon exemple.

Il n'existe à l'heure actuelle en France, aucun recours populaire face aux abus de pouvoir de nos élus, ni aucun référendum d'initiative populaire permettant à la population d'imposer une décision et encore moins d'oreilles politiciennes attentives lorsque des milliers d'entre nous manifestent dans les rues.

En réalité, le mot citoyenneté a perdu tout son sens, nous n'avons aucune part active dans la gestion politique de notre société, nous ne sommes que des électeurs qui confions tous les cinq ans les pleins pouvoirs politiques à des représentants.

Une fausse représentativité

Le 10 et 17, nous allons confier le pouvoir législatif à un représentant qui décidera tout à notre place pendant 5 ans, sans que nous puissions, ni le révoquer, ni contester la moindre de ses décisions.

Le mandat représentatif de nos parlementaires, prévoit leur indépendance, vis à vis de leur engagement. Il s'oppose au mandat impératif qui donne le pouvoir à un individu, afin qu'il mène une action définie dans la durée et dans la tâche, selon des modalités précises auxquelles il ne peut déroger.

Ce type de mandat (impératif), est nul d'après notre constitution.

L'indépendance donnée par le mandat représentatif, est la plupart du temps bafouée par l'appartenance à un parti politique, ou par la pression de certains acteurs politiques discrets (lobbies, marchés financiers, médias etc.). Nos députés sont bien souvent redevables d'un tiers, et ainsi contraints de trahir l'intérêt général.

Pour mettre fin à ces pratiques, les candidats "Démocratie Réelle" s'engagent moralement sur un seul point : consulter systématiquement les habitants de leur circonscription sur tous les projets et propositions de lois émanant de l'Assemblée Nationale, en organisant des assemblées populaires, des débats citoyens et pour finir en organisant des référendums afin de porter le résultat de ces consultations, par son vote, au parlement.

Financement des partis politiques

Peu d'entre nous le savent, mais les élections législatives permettent de financer les partis politiques. Chaque vote pour un candidat, rapporte à son parti 1,70€ par an. L'élection d'un député rapporte en plus, 44 000 €.

La politique étant l'affaire de tous, est-il démocratique qu'une poignée de personnes vivent en fabriquant du "prêt à penser" pour le reste de la population ?

Le mouvement "Démocratie Réelle" n'est pas un parti politique, il ne bénéficiera donc d'aucune aide de l'Etat en ce qui concerne son financement. 

Concernant les indemnités parlementaire de 5 189€ par mois, les candidats "Démocratie Réelle", s'engagent à réduire de moitié leurs indemnités et à reverser le reste (environ 150 000€ au terme de leurs 5 années de mandat) à la circonscription (l'utilisation de cette somme fera l'objet d'un vote lui aussi).

Le partisanisme, "diviser pour mieux régner"

Voter pour un parti politique, c'est accepter un programme, et l'idée qu'aucun point précis ne pourra être l'objet d'un débat une fois le candidat élu.

Cette ruée vers le pouvoir, ne profite absolument pas à nous, citoyens, elle ne fait que permettre à ceux qui financent les campagnes électorales de faire passer leur liste de vœux une fois l'élection achevée.

Le mouvement "Démocratie Réelle" veut mettre fin à ce spectacle politique et remettre en cause ce système qui ne permet pas de faire ressortir les réels enjeux de notre époque.

Ce jeu du partisanisme ne profitera jamais aux peuples, nous devons réfléchir tous ensemble, nous reconnecter avec la politique et réapprendre à vivre ensemble.

1984 : pas si éloigné...

A l'image du roman 1984 de George Orwell, de nombreux mots de la langue française (Démocratie, Représentativité, Citoyenneté, République, etc.) ont été détournés, afin d'éviter toute réflexion concernant le sens de nos institutions.

L'initiative "Démocratie Réelle" s'efforcera de leur redonner leur sens.

En savoir plus : http://www.democratiereelle38.fr

D'autres départements seront aussi représentés.


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 29 mai 2012 10:58

    de ce que je lis des indignés et de ce que je lis du NPA, me pose « la question » : pourquoi ne se rencontrent-ils pas ? Que ce soit par exemple sur la non professionnalisation de la politique, la revocabilité des elus, le payement des elus au salaires moyens des français, la democratie participative...ils ont plein de points commun, mais...


    • democratiereelle38 democratiereelle38 29 mai 2012 11:22

      Les indignés sont apartisans, ils ne cherchent pas à faire passer un programme, ils souhaitent uniquement rendre la parole à la population.


      Le NPA est un parti politique, qui de plus, se positionne sur l’échiquier politique et joue comme tous les partis au jeu du, « votez pour nous, on est mieux que les voisins. » ou encore « tous contre le front national ».
      Nous ne sommes pas intéressé par ce système, nous ne voulons exclure personne. Le mouvement « Démocratie Réelle » n’apporte pas de solution aux problèmes actuels, il apporte uniquement une possibilité à ceux qui ne se font jamais entendre d’apporter leur voix.

      Nous voulons reconnecter la politique avec toute la population quelque soit sa provenance, (gauche, droite, extrême, etc.) et en finir avec cette fausse représentativité et ce faux clivage partisan.

    • paoum 29 mai 2012 11:51

      ce que vous dites est partisan en soi...vous prenez parti, là...vous ne vous en rendez pas compte ?


    • Alan C. Alan C. 29 mai 2012 14:06

      C’est à peu près aussi inepte que les discours des corpos lorsqu’elles se présentent aux élections étudiantes.

      Allez dires aux ouvriers victimes de délocalisations ou aux immigrés parqués en camps de rétentions que ces fameux clivages n’existent pas. Sortez de vos putains de quartiers de bourges et partez à la découverte du monde, ça vous mettra du plomb dans la cervelle.


    • Antidote Europe 29 mai 2012 21:11

      @ Alan c. C est au contraire très pertinent et votre parti pris d une idéologie divergente de façade vous aveugle. Les indignes ont conscience que le renouveau de la société ne passera pas par les partis classiques aux mains de la technostructure, de l oligarchie nationale et supranationale. Et pour preuve qu ils ont vu juste, c est que ce mouvement indépendant gêne le pouvoir qui fait régulièrement usage de la puissance publique pour mater cette organisation hors de contrôle des partis politiques reconnus par les officiels et des syndicats largement noyautés par la nomenclature oligarchique. La gauche radicale tente de récupérer ce mouvement en les invitants à des colloques notamment mais n y parvient pas car une philosophie novatrice propre aux indignes émerge qui n à rien à voir avec les pensées dominantes post communistes et capitalistes propagées par les ploutocrates. 


    • dom y loulou dom y loulou 29 mai 2012 12:52

      bravo ;)


      il y aura toujours des fous comme paoum qui prétendent être d’heureux baillonés, des impérialistes qui VEULENT ne PAS à avoir leur mot à dire et se faire autant traire que diriger dans l’ignorance et l’absurdité collective du star system 

      et d’autres qui surtout ADOOORENT manipuler autrui et décider pour autrui, leur refusant même la dignité d’être des êtres humains complets, adultes et responsables, les traitant en enfants et en animaux de compagnie dont on peut abuser à l’envi 

      croient-ils encore

      leur seul plaisir on dirait parfois, pauvres de chez les pauvres


      pourquoi les écouterait-on encore, du coup, puisqu’ils défendent le fait de ne pas avoir de volonté propre ? ;)


      bonne chance




      • paoum 29 mai 2012 14:33

        oula !
        mais moi je les aime plutôt bien les indignés.
        mais des gens qui me demandent de voter pour eux en prétendant m’expliquer ce que c’est qu’une démocratie et en m’expliquant qu’il ne sont pas partisans ( ils ont pourtant l’air de savoir mieux que les autres), ça me fait doucement rigoler, c’est tout...

        et je ne vois pas le rapport avec un quelconque baillon de je ne sais quoi, dire « c’est mal » ok, mais encore ?

        sans fondement politique ou idéologique, on peut toujours aller se faire matraquer assis par terre et faire « ouh, les méchants ! », ça reste du folklore !

        ce genre de mouvement pas clair est taillé pour le noyautage et la manip’ à 100km smiley


      • paoum 29 mai 2012 14:39

        au fait, je ne vois pas non plus le rapport avec l’impérialisme dans mon propos !

        sans culture politique on se trompe facilement dans les concepts.

        parce que je suis dubitatif, je serais impérialiste....ben, dis donc, on en apprend tous les jours !


      • democratiereelle38 democratiereelle38 29 mai 2012 14:49

        Effectivement nous n’avons pas de programme, seulement la volonté de dire :

        « STOP ! maintenant il est temps de tout remettre en cause et d’y réfléchir tous ensemble », 
        nous n’attendons pas la miraculeuse solution de ceux qui nous ont mis dans ce pétrin. Mais nous sommes convaincu que d’autres possibilités existent, encore faudrait-il qu’on puisse en parler, et c’est l’occasion à travers notre candidature.

      • democratiereelle38 democratiereelle38 29 mai 2012 19:57

        Ce que nous proposons est à l’échelle de la circonscription, environ 100 000 habitants.


        Cela concernera uniquement, dans un premier temps, les propositions et projets de lois soumis à l’Assemblée Nationale, nous organiserons donc localement des débats publics et pour finir nous soumettrons la décision à un référendum afin de transmettre le résultat au parlement par le vote de nos députés.

        La politique devrait déjà se gérer localement, la complexité des différents corpus de loi, est une conséquence de la professionnalisation de la politique et non une nécessité en soi.

      • Alan C. Alan C. 29 mai 2012 14:02

        "Peu d’entre nous le savent, mais les élections législatives permettent de financer les partis politiques. Chaque vote pour un candidat, rapporte à son parti 1,70€ par an« -> Faux. Pour qu’un parti perçoive cette première tranche du financement public, il faut que 50 de ses candidats aient obtenus au moins 1 % des suffrages exprimés. C’est pas forcément à la portée de tout le monde...

        J’habite à Grenoble, et je peux vous affirmer que les candidats de »Démocratie réelle« sont un assemblage de personnes isolées qui instrumentalisent le mouvement des indignés qui, dans l’Isère, n’a jamais rassemblé que quelques dizaines de personnes au plus fort de la mobilisation, dont la plupart étaient d’ailleurs des militants syndicaux ou des militants engagés dans ces maudits partis que ces candidats sortis de nulle part dénoncent avec une telle ferveur.

         »Votons pour nous« , quelle foutaise, je vois pas en quoi ces quelques bobos de centre-ville correspondent aux attentes de la grande masse du peuple. D’ailleurs »Démocratie réelle« ne propose aucune mesure sociale et n’a même pas de projet de réforme des institutions en dehors d’une liste de revendications à deux balles totalement inapplicables en l’espèce (ça serait bien de lire la constitution les gars, ou alors faut prôner l’insurrection armée).

        Effectivement leur discours recoupe parfois celui du NPA et du Front de gauche (en particulier du PG qui présente un candidat à Grenoble). Mais ces gens-là sont tellement persuadés d’incarner la pureté immaculée, et sont tellement prompts à balancer tout le monde dans le même sac (c’est clair que Les Alternatifs et le FN c’est carrément la même chose) qu’ils en sont devenus résolument sectaires et ont initié leur démarche dans leur coin sans jamais demander à rencontrer qui que ce soit.

        En tout cas moi c’est pas compliqué, malgré mon activisme dans le mouvement social je n’ai jamais eu la primeur de croiser ces fameux prototypes du brave citoyen »indigné« . Signe qu’ils ne dépassent pas un stade groupusculaire, ils n’ont pas d’affiche officielle (que quelques dizaines de cotisations peuvent suffire à payer) et n’auront sûrement pas de bulletins de vote dans les nombreux bureaux que comptent les circonscriptions dans lesquelles ils se présentent... Et je ne parle pas de la profession de foi ! Bref ils n’arriveront jamais à atteindre leurs potentiels électeurs, parce qu’il faut avoir derrière soi un certain nombre de militants pour ça (ou un bon paquet de fric pour payer les colleurs d’affiches comme le fait l’UMP locale).

        Bref, avant de déclarer qu’on représente le peuple au sein de collectifs de 3 pelés et 4 tondus, on s’efforce de le rallier à sa cause, le peuple. Ces candidatures aux législatives sont plus le fait d’ambitions personnelles que d’un soi-disant »sursaut citoyen"...


        • Dudule 30 mai 2012 00:05

          Grenoblois aussi, je rejoins votre analyse...

          Qui sont ces gens qui se présentent comme « indignés » et refusent tout autre parti politique que le leur, et n’ont effectivement aucun (ou peu de) lien avec les quelques indignés présents place Victor Hugo il y a quelques semaines.

          Le mouvement des indignés n’a effectivement pas pris à Grenoble parce que c’est une ville fortement ancrée à gauche dans laquelle les gens qui veulent se bouger trouvent facilement des interlocuteurs qui leur conviennent dans les partis et mouvements déjà existant, ce qui n’est pas forcément le cas partout.

          D’autant que la « com » est particulièrement nulle... Cette affiche, « Votons pour Nous », je l’ai vu et me suis demandé si ce n’était pas un gag... Qu’est ce que ça veut dire ? Un slogan néolib ou anarchiste ?


        • Stalouk 31 mai 2012 10:45

          @ Alan C : J’habite depuis peu Grenoble et je connais pas bien ce mouvement « Démocratie réelle », il est tout à fait possible que vous ayez raison et qu’il soit peu pertinent et serve des ambitions personnelles.

          Cependant, à la lecture de cet article, le mouvement semble aller dans le bon sens : Rendre le pouvoir aux citoyens, essayer de mettre en place la démocratie, pour faire une politique allant vers l’interet général et donc nous protégeant des abus de pouvoirs actuels.
          C’est une bonne chose.

          Etes vous d’accord sur ce point ?

          Si non, je vous conseille les excellentes conférences d’Etienne Chouard sur Youtube, qui décrypte la situation actuelle, et explique ce qu’est la démocratie, et pouquoi nous nous faisons enfumer depuis des années en pensant qu’elle est en place.
          Je précise que ce n’est pas de la propagande, mais une simple reflexion avec laquelle on est d’accord ou pas.

          Il arrive à la conclusion que nos combats nous divisent : Par exemple, un anti nucléaire va considérer comme ennemi un pro-nucléaire, alors que pourtant les 2 se battent pour le social dans l’entreprise. Cela semble être un peu le cas sur ce thread =)
          Il faut donc remonter à la cause des causes, une cause commune capable de nous unir : Récupérer le pouvoir politique.

          En cela, je trouve que Démocratie Réelle va dans le bon sens. Après, se présenter aux élections ce n’est peut être pas la meilleure solution, mais c’est un essai...

          Je pense que ce mouvement ne prétend pas déténir la vérité absolue, ou encore représenter le peuple.
          NUANCE, il prétend défendre la démocratie, qui donne le pouvoir au peuple, car il estime que c’est le moyen de reprendre la main sur nos innombrables problèmes.

          N’hésitez pas à répondre, les arguments de chacun m’intéressent.


        • democratiereelle38 democratiereelle38 29 mai 2012 14:19

          Désolé pour ta mauvaise expérience, nous sommes tous les samedis 14h place notre dame (ou place aux herbes en cas de mauvais temps), et je t’invite à venir en discuter avec nous, effectivement il y a eu beaucoup de récupération politique (notamment par le front de gauche) mais ce n’est pas notre cas, merci de ne pas mettre tout le monde dans le même panier.


          En ce qui concerne les bulletins et les professions de foi, vous les aurez.

          • Attilax Attilax 2 juin 2012 10:55

            Quel système final visez-vous pour le choix des parlementaires : vote ou tirage au sort ?


          • democratiereelle38 democratiereelle38 2 juin 2012 12:45

            Nous n’imposerons rien au final, nous voulons uniquement y réfléchir tous ensemble.

            Effectivement beaucoup d’autres solutions existent en dehors de l’election pour désigner des représentant, nous ouvrirons le débat sur ces questions (elections libres, tirages au sort, les deux, démocratie directe, ou autres ....) et pourquoi pas changer nos institutions et remplacer le parlement par autres choses.

            Bref, un grand débat public permettra, on en est sûr, de faire émerger une solution qui se rapprochera plus de l’intérêt général.

             


          • YVAN BACHAUD 29 mai 2012 20:10

            La démocratie réelle c’est quand le peuple n’est pas réduitau silence pendant les 5 ans qui séparent deux scrutins de même niveau et peut DECIDER de ce qui le regarde par référendum d’initiative citoyenne.

            J’invite democratie réelle a aller LE 18 JUIN 2012 sur le site www.ric-france.fr et a repondre a notre appel à «  promesses de participation » aux manifestations tous les merecredis de 18 à 19H dans un maximun de villes et jusqu’à obtenir le RIC dans la Constitution ;

            Nous espérons que les groupes « democratie réelle » des département se regroueront..

            Il faudra arracher le RIC au Pouvoir en démontrant la soutien populaire dont ils bénéficient.


            • citoyenrené citoyenrené 29 mai 2012 20:36

              bonne initiative

              qui rappelle le discours prononcé par

              Emmanuel-Joseph Sieyès, un des apparatchiks de la Révolution française, Discours du 7 septembre 1789 :

              "Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer.

              S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique.

              Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants."

              • Mandelph 29 mai 2012 20:47

                Pour avoir rencontrer à Grenoble et discuter avec les membres de démocratie Réelle , je ne peux que soutenir leur initiative, car contrairement à ce qui est dit plus haut par un militant (pas clairement affiché) activiste dans un mouvement social, ces gens de Démocratie Réelle sont issus de la population : ils sont retraités, étudiants ou chômeurs et bien loin des bobos qui ont voté FG (qui leur promettait 1700 € par mois) . Ils ont su se distinguer des « indignés » et pousser plus loin leur indignation car eux ont décidé de se lancer dans une campagne , non pas pour être élus , mais pour démontrer que la démocratie ce n’est pas d’ATTENDRE, d’un appareil politique « officiel » ou d’un leader charismatique un quelconque espoir de changement ! Il faut pour cela leur reconnaître à la fois une vraie conscience de la démocratie et surtout un grand courage, d’autant qu’il en sont à leur frais perso ! 
                Je trouve particulièrement déplacé et totalement antidémocratique les propos tenus plus haut qui mettent en avant : le coté convenu et structuré , « officiel » d’un mouvement ou d’une campagne électorale, qui rappelle ces méthodes quasi staliniennes du partisanisme officiel agréé par quelques leaders et maîtres (eux mêmes soumis à d’autres maîtres) . 
                Non ces gens de Démocratie réelles sont non seulement des insoumis, mais des héros, dont il faut reconnaître une intention plus que louable, bien loin, comme il est dit aussi en procès d’intention infâme, d’une ambition personnelle !
                Leur projet peut paraître 
                utopique, mais il est fondé sur la sincérité , la conscience , la responsabilité qui les habitent chacun d’eux ! 
                Je leur souhaite le meilleur ! et que leur expérience, leur exemple, permette à celles et ceux qui n’osent pas encore de les rejoindre dans cette initiative 100% citoyenne !


                • Antidote Europe 29 mai 2012 21:20

                  Bravo monsieur, entièrement d accord avec vous. Les indignes ont beaucoup de mérite et je leurs dis merci et bon courage car ils ne sont pas dans l attentisme mais dans l action. Il n y a pas d homme providentiel mais des hommes et des femmes qui peuvent s organiser pour agir dans l unité pour défendre les interets du peuple. 


                • alinea Alinea 30 mai 2012 00:40

                  « des bobos qui ont voté PG ( qui leur promettait 1700 euros par mois) »
                  Quand on a lu ça, on n’a pas envie de lire la suite ( je l’ai pourtant fait) ; parce que ceux que l’on nomme communément des bobos, ne sont en rien des smicards ! ils gagnent beaucoup plus ( genre, prof de fac...)
                  Dans ce monde à la fois pourri et superficiel, on a du mal à imaginer un mouvement qui ait la culture d’un Kropotkine, d’un Proudhon ; ces indignés-là, j’en suis sûre ( vue la teneur de l’article que j’approuve pour le fond, qui n’est pas très profond,) sont bien moulés dans la culture du surfing, de l’immédiateté, de la « communication » ; malheureusement j’ai bien peur qu’il ne soit plus possible d’en être autrement !


                • Mandelph 30 mai 2012 09:28

                  Pardon Alinéa, pour ne pas avoir conscience de ce qu’est 1700 € quand on est comme moi capable de se contenter de 600 et ne pas être pris d’addiction au consumérisme ! (gagner plus dépenser plus) ! On peut aussi parler de Proudhon mais pratiquer la coopération et la mutualisation , c’est mieux, peu le font ( je suis coopérateur artisan) ! 
                  On peut aussi faire référence à Bakounine , j’ai une préférence pour la sagesse d’Élisée Reclus.
                  Alors, pour avoir rencontrer ces gens de Démocratie Réelle, je peux confirmer qu’il ne s’agit pas là de gens « moulés dans la culture du surfing, de l’immédiateté, de la communication » .
                  La peur qu’un « autrement » ne soit pas possible , me semble plus être une peur d’un agissement différent ; une résignation ou , peur d’ alternative ou de changement profond !
                   S’il en est qui s’y préparent, beaucoup restent dans l’attentisme, et il y a ces quelques uns qui, avec plus ou moins de maladresse, osent faire un premier pas ! Ce qui compte à mes yeux c’est ce qu’ils font , leurs actes, leur intention et non ceux à qui ils se réfèrent ou suivent le chemin !
                  On ne peut croire à l’impossible que si l’on n’a pas éprouvé ! Ceux là « ne savent pas que c’est impossible alors ils le font » (pour paraphraser Mark Twain).


                  • Attilax Attilax 2 juin 2012 11:02

                    J’adhère globalement à l’article, mais en dehors du fait de dire « non, stop » il faut absolument un projet de société : quel modus operandi ? Quelle « démocratie » ? Ce mot est si galvaudé qu’il semble urgent de préciser ce qu’on en attend.
                    J’aime bien le projet de révolution citoyenne du FDG, par exemple, mais leur constituante ne changera rien si on y retrouve les mêmes élus qu’aujourd’hui. Les gens votent globalement comme on leur dit, et c’est tout le problème du vote et du système représentatif.


                    • chrismari 4 juin 2012 19:45

                      c’est bete comme question mais pourquoi les medias ne parlent pas des indignes ??

                       


                      • democratiereelle38 democratiereelle38 5 juin 2012 11:00

                        Non, c’est pas bête, beaucoup de gens se posent la question, pourquoi on ne parle pas non plus de la situation en Islande (ou il refont une constitution via une assemblée tirée au sort) en Italie (ou le mouvement Cinque stelle a créé la grande surprise (proche de démocratie réelle)) en espagne, au Québec etc...
                        Un début de réponse, est de comprendre qui possèdent les grands journaux et de comprendre leur intérêt à laissé passer ce genre d’information. (je te laisse faire tes propres recherches).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès