Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Des poilus sans plaque ou comment voler leur identité

Des poilus sans plaque ou comment voler leur identité

En ce jour de mémoire, c’est avec un profond écoeurement que j’écris ces quelques lignes, écoeurement non pas dû à l’immense boucherie que fut cette guerre, je n’en suis pas responsable et ne peux rien faire, mais bien à cause de ces pilleurs qui se nomment eux-mêmes des fouilleurs et qui vandalisent les champs de bataille à la recherche du moindre bouton, de la moindre partie de l’équipement de ces poilus.

Des tas d’ossements sont retrouvés fréquemment en vrac sur le bord des routes et chemins des zones de combat, pas seulement à Verdun mais partout où des combats ont eu lieu. Ces squelettes ne sont plus identifiables sans les éléments indispensables que sont les plaques d’identification, les insignes du régiment, de la section, etc., et c’est ce qui est précisément recherché à l’aide de détecteurs de métaux par ces pilleurs.

Le pire, c’est que la plaque d’identité que chaque soldat portait autour du cou est un des éléments les plus prisés par ces sauvages ! Mais que font ces pilleurs avec leurs trouvailles ? Ils les vendent sur des sites aux enchères ou sur les stands de brocantes : un casque troué par une balle a plus de valeur qu’un casque intact (comble de l’ignominie, où la passion du morbide prévaut la décence du respect des morts). Certains se disent passionnés et les conservent sur leur cheminée ou dans leur bureau : mais comment peut-on être passionné quand on viole une sépulture, quand on spolie le droit de tout un chacun de savoir où se trouvent les restes de ses ancêtres ?

Ils collectionnent les artéfacts des conflits mondiaux au mépris de leur sécurité mais aussi de celle de nombreuses personnes, comme ce retraité d’Oppy (algerie-dz.com, lefigaro.fr/) qui avait stocké chez lui plusieurs tonnes d’obus non explosés ou ce militaire qui disparut avec l’explosion de son petit musée ; tous les ans des pilleurs sautent sur les obus qu’ils trouvent, mais ils ne partent pas seuls, leurs enfants aussi ; les démineurs aussi risquent leur vie à cause de ces inconscients sans compter les voisins de ces collectionneurs qui n’ont rien demander à personne. Imaginez un instant qu’un obus éclate avec son contenu d’ypérite plus couramment nommé gaz moutarde... des centaines de morts assurés uniquement à cause de la passion idiote de certains.

Qui sont ces pilleurs ? Les détectoristes (je préfère détérioristes), car c’est comme cela qu’il faut nommer les utilisateurs de détecteurs de métaux, sont nombreux, très nombreux, surtout trop nombreux ! Le rapport du Conseil de la concurrence de 1997 (cf. le lien) estime leur nombre à 70 000, or depuis cette date et l’ouverture de nombreux marchés, l’explosion des importations chinoises et polonaises, le prix de ces machines a considérablement baissé, certaines se vendent moins de 100 euros ! Certaines associations (car ceux-ci ont le culot de se regrouper en associations) prétendent même être 300 000 en France. Ce sont des retraités, des cadres, des fonctionnaires, des adolescents, des pères de famille... bref toutes les catégories socio-professionnelles sont représentées, et tous pillent sans vergogne.

Que dit la loi exactement là-dessus ? Le code du patrimoine adopté en 2004 reprend la loi de 1989 qui stipule : « Art. 1er - Nul ne peut utiliser du matériel permettant la détection d’objets métalliques, à l’effet de recherches de monuments et d’objets pouvant intéresser la préhistoire, l’histoire, l’art ou l’archéologie, sans avoir, au préalable, obtenu une autorisation administrative délivrée en fonction de la qualification du demandeur ainsi que de la nature et des modalités de la recherche.  »

Soit, pour être plus clair, qu’il est donc interdit de rechercher des objets historiques avec un détecteur de métaux sans autorisation préfectorale. Simple, net et précis.

Que risquent ces pilleurs alors ? Pour cette infraction, une amende de 7 500 euros ainsi que 3 500 euros par objet non déclaré, la confiscation du détecteur mais aussi du véhicule ; pour la mise en danger de la vie d’autrui et détention illégale d’explosifs un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende, mais le tout peut être porté à 10 ans d’emprisonnement et 500 000 euros d’amende lorsque ce délit est commis en bande organisée (soit à plusieurs détectoristes qui se documentent pour mieux piller).

Le problème principal c’est que peu sont réellement poursuivis, alors que pouvons-nous faire, nous, citoyens ? Une association de lutte contre le pillage vient de se créer afin de combattre efficacement ce problème : http://www.halte-au-pillage.org/. Il faut nous mobiliser pour faire pression sur nos élus pour qu’ils fassent enfin appliquer les réglementations en la matière, que ces pilleurs soient sévèrement condamnés et qu’enfin ces martyrs puissent reposer en paix en retrouvant leur identité ; ils l’ont bien mérité et leurs familles (nous, vous, tout le monde) aussi.

Biblio en ligne :

Rue89

LeJDD

Site http://www.halte-au-pillage.org/

Illustration :

Légende : image illustrant le pillage à l’aide de détecteur de métaux dans une zone de conflit de la Seconde Guerre mondiale.


Moyenne des avis sur cet article :  3.77/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

92 réactions à cet article    


  • morice morice 15 novembre 2007 08:35

    A noter que les deux poilus survivants ont déjà signifié qu’ils ne souhaitaient pas de funérailles nationales, comme quoi la boucherie de 1914 n’avait pas que des convaincus. Pétain, le décimateur, doit moyennement apprécier là ou il est. Ceux de Craonne avaient donc raison, saluons les au passage. Le problème que vous évoquez est avant tout, en dehors de l’appât d’un hypothétique gain, celui d’un société qui bafoue chaque jour les valeurs de respect de l’autre. Les pilleurs de tomeb égyptiens ne faisaient pas mieux, remarquez. Quand aux nostalgiques des guerres qu’ils ne feront jamais...


    • Jarry 15 novembre 2007 10:22

      Bonjour, la grande différence réside dans le fait qu’il n’y avait qu’une poignée de pilleurs de tombes en égypte et quand on en attrappait un, il subissait un chatiment terrible...

      ici ils sont des dizaines de milliers et personne ne fait rien !


    • CAMBRONNE CAMBRONNE 15 novembre 2007 17:22

      MORICE

      Vous avez perdu , une fois de plus, l’occasion de vous taire .

      Le Maréchal Pétain que vous appelez le décimateur parceque vous ne connaissez rien à la guerre de 14/18 était aimé des poilus et c’est une des raisons pour lesquelles on est allé le chercher .

      Il a fallu attendre 1942 , la rupture de l’armistice par les allemands et l’évidence que Vichy ne controlait plus rien pour que petit à petit les français se détournent du Maréchal .Et s’ils étaient si fidêles c’était justement en souvenir de ce chef militaire qui le premier s’est soucié de la vie de ses soldats au lieu de les envoyer à la boucherie comme ses prédécesseurs . Oui il a fallu rétablir la discipline mais ce ne fut pas ce qu’une propagande stupide veut faire croire .

      De toute façon vous êtes incapable de comprendre ce qui animait un poilu , globalement nous ne sommes pas capables de nous mettre à leur place car les temps et les mentalités ont considérablement changé .

      De toute façon les pilleurs de tombe sont condamnables quelles que soient ces tombes .

      Vive la république quand même .


    • Jarry 15 novembre 2007 17:29

      merci Cambronne pour votre message, vous qui semblez bien connaitre l’armée, pourquoi la grande muette ne fait rien pour empêcher ces thénardiers d’agir ? Les organisations d’anciens combattants pourraient très bien relayer ce message auprès des collectivités et de leur ministère de tutelle.

      Je vous invite à visiter ce site : http://www.halte-au-pillage.org/


    • CAMBRONNE CAMBRONNE 15 novembre 2007 17:46

      Mon cher Jarry

      Merci pour votre prise de position mais je crois qu’il faudrait changer les mentalités avant de fliquer .

      Hazard, j’ai fait mes premières armes à Verdun en 1963 et les terrains d’exercice étaient les champs de bataille de la grande guerre . On évitait de faire des trous à certains endroits ........

      Je précise que les deux derniers poilus dont un Légionnaire refusent des obsèques nationales car ils ne veulent pas être traités différemment de leurs camarades et non par rejet de ce que fut ce sacrifice commun comme le sous entend Morice qui décidemment est un digne représentant de ce que le corps enseignant produit de pire .

      Salut et fraternité .


    • Sigma Sigma 15 novembre 2007 18:22

      bonsoir ,j’ajoute que c’est grâce à Pétain pendant la guerre de 14 18 que ce dernier a développé la mobilité des troupes afin de troubler l’adversaire,et sortir des tranchées qui coûtaient en hommes ,cette stratégie s’est faite à l’aide de transports par camions et automobile et permettait de déplacer le feu dans plusieurs endroits ......

      les sites de la grande guerre sont des sanctuaires ,il faut en respecter les lieux .....

      des centaines de milliers de gars y ont laissé leur peau ,quand on se rend dans cette région on ressent toujours quelque chose d’indéfinissable .......


    • brieli67 16 novembre 2007 00:05

      doit aurait du ranger les restes du « Repas » et non des volontaires ou des professionnels.

      Il y a des fortunes qui se sont faites sur ces champs de batailles de 187o de 1914 de 194o. Ils ont ramassé et surtout fait ramasser tout le fer le barbelé les poteaux et vider les caves les greniers des fermes et des maisons de ces villages des champs de bataille. D’abord férailleur puis férailleur et brocanteur. Les fils ... des célébres antiquaires et marchand d’oeuvre d’arts sur la place de Paris...

      La famille de « brocs » est originaire des marges de l’est de la Moselle « allemande » tout comme l’Ami Fritz entre Phalsbourg et Sarrebourg Loewenstein Loeb Lion .....

      parfois le « Wunderkind » émaille ses propos de citations latines comme « quia nometur leo... » « c’est pourquoi on m’appelle le lion ».

      Pourquoi dans cette putain de République doit on cacher ses origines et les métiers de ses ancêtres pour vivre heureux. Pourquoi doit on nous raconter des balivernes et inventer des sornettes...

      Ce n’est pas ce détail qui doit chagriner ni importuner la personne soit elle politique ou non.


    • Josep66 16 novembre 2007 08:21

      Entièrement d’accord avec ton commentaire.

      Mais Cambronne est un peu inconséquent, terminer par « Vive la République » est loufoque est correspond à de la confusion. C’est « grâce » à la république que 14-18 a pu se faire.

      Toutefois sa vision historique sur Pétain est logique et juste.

      Il y a aussi une perte de juxtaposition des faits historiques en reprochant aux associations d’anciens combattants de ne rien faire : « elles » se moquent royalement de 14-18. Ces organisations n’ont d’existence que parce qu’elles ont combattu le nazisme. Alors Pétain c’est le collabo. De plus comme les Français ont acclamé le Maréchal jusques dans les derniers jours de l’Occupation, c’est pas bon pour leur moral aux associations.

      Ce qui les intéresse c’est recevoir des médailles à chaque manif patriotique. On voit des porte-drapeaux qui croulent sous le « bananier ». Mais ce sont des médailles en chocolat pour la plupart.

      Les présidents de ces associations sont des généraux qui se fendent de texte qui ne font de peine à personne.

      Les seuls qui peuvent s’opposer à ces pillages sont : l’INRAP (Institut National des Recherches Archéologiques Préventives), les associations d’archéologues et... la Gendarmerie !

      Aucun n’oeuvre dans ce sens en tant que corps constitué. Vous avez déjà vu un gendarme sanctionner un pilleur pris sur le fait.

      Et puis ces « gens » pillent au vu et su des archéologues ; (fait réel) ainsi sur un vaste terrain de plusieurs hectares, les archéologues sont à l’oeuvre (au nord du terrain) et au sud un pilleur fait son office.

      Obligé sur sa présence, il argue qu’il « travaille » pour le petit musée de son village. Et de plus conseiller municipal il ne connaît rien à la Loi.


    • Jarry 16 novembre 2007 09:51

      c’est bien pour cela qu’une association d’archéologues et d’archéophiles, l’HAPPAH a été créée : http://www.halte-au-pillage.org/

      Il faut faire pression pour que la législation soit enfin appliquée convenablement et que les gendarmes ne ferment plus les yeux.


    • La Taverne des Poètes 15 novembre 2007 09:26

      Jarry (Alfred), le poète écrivain breton aurait tourné en dérision Demian West dans une pièce de théâtre genre « Ubu roi ». West est le troll en chef de la propagande Sarko. Chez West tout le reste se délite et rature.

      Le bonjour d’Alfred !


    • Jarry 15 novembre 2007 10:21

      Désolé DW mais cet articulet a été écrit rapidement, sans trop de relecture et surtout sous le coups de l’émotion. Vous devriez plutôt nous parler du fond, qui doit certainement vous toucher, plus que de la forme qui elle, il est vrai, laisse à désirer.


    • Jarry 15 novembre 2007 10:32

      Vous avez certainement raison, mais justement si nous voulons nous placer du côté de l’historien( et bientôt de l’archéologue), nous devrions laisser les sites intacts et empêcher ces thénardiers de piller. Quelques champs de bataille de la guerre de 1870 ont déjà été fouillés scientifiquement, les informations recueillies ont non seulement permis de mieux appréhender le combat en lui même mais on a pu rendre les dépouilles de 19 soldats retrouvés (sur 21) à leur famille.


    • Jarry 15 novembre 2007 10:37

      quand vous pratiquez des attaques ad personnam vous trollez, cela n’apporte rien au débat, alors que quand vous apportez des arguments, avec lesquels nous pouvons être en accord ou pas,ce n’est plus du trollage mais de la discussion.


    • 5A3N5D 15 novembre 2007 11:05

      Euh... Alfred Jarry (le père du père UBU) est né à Laval, donc pas breton du tout. smiley


    • morice morice 15 novembre 2007 09:08

      Mr West, arrêtz-donc ! Agoravox est la voix DES citoyens, pas celle de Mr West uniquement ! Pour donner des leçons d’écriture, figurez-vous qu’il faut savoir écrire. La prose qui suit vous semble mieux écrite, moins lourde et plus pédagogique, sans doute : « Ledoux proposa, au monarque, un projet dessiné selon une structure dite : radio-concentrique. C’est-à-dire qu’elle était rayonnante en des cercles concentriques, avec en son centre la maison du directeur, d’où il pouvait tout voir. Et, d’où nous pouvons voir, à notre tour, une hiérarchie instaurée par l’architecture même, et par le regard qu’elle induit. Puisque, depuis ce centre solaire, le directeur pouvait tout voir de ses ouvriers, ainsi que tout leur travail dont il pouvait juger, pour veiller à son meilleur exercice. Et donc, il contrôlait tout dans sa manufacture, ou dans son usine qui était son petit Etat ». Ah oui, j’oubbliais : celle-là, c’est la vôtre. Alors je vous en prie, laissez donc Mr Jarry s’exprimer. La première fois que vous avez « posté » ici, personne ne vous a fait le coup que vous lui faites aujourd’hui.


      • Jarry 15 novembre 2007 10:24

        Voyons DW pourquoi tant de haine ? Vous avez déjà pratiqué ce genre de pillage ?


      • Jarry 15 novembre 2007 10:35

        vous voyez, DW, quand des personnes sont capables de dépouiller un cadavre pour lui voler le seul moyen d’identification, dans le seul but de le vendre quelques euros sur internet, je ne peux les qualifier que de personnes viles et méprisables. Ils violent des sépultures, ils volent des identités.


      • Jarry 15 novembre 2007 10:50

        Détrompez vous je ne sacralise pas ces morts, je les respecte car ils n’ont pas eu le choix de se battre, je respecte leur mémoire car leurs proches (nous, vous, tous) les ont pleuré, ont voulu leur donner une sépulture conforme à leurs croyances.

        Si nous voulons un jour éviter pareil carnage, nous devons tenter de ne pas les oublier, de comprendre leur quotidien, accessible aujourd’hui à travers les vestiges quasi-archéologiques.


      • morice morice 15 novembre 2007 09:21

        Vous vous répétez, Mr West (post coupé-collé d’un post précédent signé West). La provocation et le trollisme, tout un art qui s’apprend. Tout le monde peut débuter en la matière, remarquez...


        • morice morice 15 novembre 2007 09:31

          Méfiez-vous, Mr West, des bios, y’en a partout qui traînent... http://cypluraghi.free.fr/dotclear/index.php?2006/09/13/29-demian-west même des « bidonnantes et dramatiques » y semble bien.


          • morice morice 15 novembre 2007 09:54

            On pourrait en revenir aux poilus, Mr West ? Leur sacrifice exige davantage de respect que les considérations personnelles, je pense. Libre à vous de vous prendre pour Gilbert Bourdin... http://www.fsa.ulaval.ca/personnel/vernag/eh/F/cause/lectures/messie_cosmop lanetaire.htm


            • Jarry 15 novembre 2007 10:27

              Merci Morice, ne laissons pas troller DW, si personne ne lui répond, il se lassera tout seul. Le sujet qui nous préoccupe est bien plus important : le pillage des lieux de mémoire par des irresponsables qui utilisent des détecteurs de métaux afin de se faire de l’argent !


            • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 15 novembre 2007 10:51

              Il va falloir bloquer les réponses à une toute les heures par article.

              On se retrouve toujours avec les 3 même qui n’ont rien d’autre à faire que de venir pourrir les articles, à ce répondre mutuellement.


              • Jarry 15 novembre 2007 10:53

                désolé Cris mais la discussion commençait à s’amorcer, nous n’avons pas besoin de rajouter de l’huile sur le feu. Qu’avez vous à dire plutôt sur ce pillage trop répandu ?


              • Schroen 15 novembre 2007 11:36

                Article nullissime, qui reprends un reportage tout aussi incompétent de TF1. Les énergumènes dont vous relater les agissements ne sont que des abrutis inconscients sans plus. La prospection est un loisir comme un autre, de plus la plupart des détecteurs de métaux ne vont pas plus profond que 30 centimètres soit la couche végétale. je vous invite à me suivre dans une journée de détection type, vous verrez notre travail écologique, car nous trouvons plus souvent des capsules de cannette de bière et autres merdouilles plombeusesque des capsulae, ou des aureii. En deux ans de prospection, j’ai trouvé une pièce en or, une bonne bollé de denier tournois dont l’état de conversation n’interesseraient aucun musée. Et de plus, chacune de mes trouvailles un fois identifiée est déclaré au cabinet des médailles (qui m’ont gentiement demandé d’arrêter vu que mes trouvailles sont plus que commune)

                Je vous saurez donc gré monsieur l’auteur de pacotille adepte de TF1 de qualifier ces abrutis « d’adepte du militaria » et non de prospecteur ou de détectoriste.

                Non Cordialement

                Schroen


                • Jarry 15 novembre 2007 12:26

                  Enfin nous avons un pilleur !

                  « La prospection est un loisir comme un autre »

                  faux ! je vais citer Douste-Blazy alors ministre de la culture : « En revanche, un chercheur souhaitant utiliser ce materiel dans un but archeologique doit etre autorise par le prefet de region. Le fait qu’il soit professionnel ou qu’il mene sa recherche dans un contexte de « loisir » n’a aucune incidence. L’appellation « recherche de loisir » n’a aucune signification juridique : elle est souvent utilisee par les adeptes de la « chasse aux tresors » dont les recherches interessent a l’evidence le patrimoine archeologique, pour eviter de se plier aux contraintes de la loi. »

                  oui vous avez besoin d’autorisation préfectorale et vous n’en avez pas comme 99.99% de vos congénères pilleurs, ce n’est pas un loisir de piller !

                  « de plus la plupart des détecteurs de métaux ne vont pas plus profond que 30 centimètres soit la couche végétale. »

                  encore une fois FAUX !! la profondeur atteinte par vos machines dépend de la taille du module métallique qui vous sert de cible ! 30cm c’est bon pour une pièce de 5c Napoléon III soit un très petit module, vous pouvez percer la couche arable pour une hache en bronze par exemple, de plus de très nombreux sites archéologiques sont affleurants !

                  « je vous invite à me suivre dans une journée de détection type, vous verrez notre travail écologique, car nous trouvons plus souvent des capsules de cannette de bière et autres merdouilles plombeusesque des capsulae, ou des aureii. »

                  justement nous voyons systématiquement vos dégâts sur les chantiers de fouille ! l’écologie, baliverne !

                  « En deux ans de prospection, j’ai trouvé une pièce en or, une bonne bollé de denier tournois dont l’état de conversation n’interesseraient aucun musée. Et de plus, chacune de mes trouvailles un fois identifiée est déclaré au cabinet des médailles (qui m’ont gentiement demandé d’arrêter vu que mes trouvailles sont plus que commune) »

                  et tous les sites archéologiques que vous avez détruit sans même vous en rendre compte ? vous en faites quoi ? le cabinet des médailles vous a plutôt demandé de cesser de piller !!

                  « Je vous saurez donc gré monsieur l’auteur de pacotille adepte de TF1 de qualifier ces abrutis »d’adepte du militaria« et non de prospecteur ou de détectoriste. »

                  ah bon plus de 30% des détectoristes (jusqu’à 60% dans certaines régions) sont des adeptes du militaria !!

                  « Non Cordialement »

                  c’est réciproque


                • Schroen 15 novembre 2007 12:40

                  La Prospection avec l’aide d’un détecteur de métaux est autorisé dans le cadre du forfuitage c’est à dire que l’on s’en sert s’en volonté propre de trouver !!! Quant à ceux qui pillent les sites archéologiques déjà répertorié ils doivent être punis et sévèrement (mais vous sembler dure de la feuille) De plus, l’elitisme de DRAC et autre entraîne malheureusment une impossibilité de dialogue comme il peut y avoir en grande bretagne. Mais bon si pour vous se promener dans un champs hors de tout contexte archéologique c’est du pillage, si le fait de découvrir un dépôt ou une pièce interessante et de la faire parvenir ou d’en informer la DRAC locale c’est du pillage vous n’êtes qu’un abruti. Cependant étant ouvert d’esprit, je vous propose de venir faire une journée de prospection et vous allez voir que tout les détectoriste n’attendent pas à la nuit tombé à l’aurée des sites archéo

                  Schroen


                • Jarry 15 novembre 2007 12:50

                  Mais c’est faux ! vous savez lire ? alors lisez les textes de loi !

                  « La Prospection avec l’aide d’un détecteur de métaux est autorisé dans le cadre du forfuitage c’est à dire que l’on s’en sert s’en volonté propre de trouver !!! »

                  ah bon vous n’avez pas l’intention de trouver avec votre détecteur ? elle est bien bonne celle-là, vous le passez juste pour le plaisir de le faire sonner, c’est cela ?

                  Le juge Launoy vous a prouvé que la notion de fortuitage n’existe pas avec un détecteur de métaux !

                  « Quant à ceux qui pillent les sites archéologiques déjà répertorié ils doivent être punis et sévèrement (mais vous sembler dure de la feuille) »

                  on se demande qui est le plus dur de la feuille ! les sites archéologiques non répertoriés sont aussi protégés par le code du patrimoine, d’ailleurs vous n’avez aucun moyen de savoir où se trouvent les sites déjà répertoriés (vous n’avez pas accès à la base PAtriarche des SRA !)

                  « De plus, l’elitisme de DRAC et autre entraîne malheureusment une impossibilité de dialogue comme il peut y avoir en grande bretagne. »

                  mais oui bien sûr, on vous demande de ne pas détruire le patrimoine pour votre plaisir et parlez d’élitisme..

                  « Mais bon si pour vous se promener dans un champs hors de tout contexte archéologique c’est du pillage, si le fait de découvrir un dépôt ou une pièce interessante et de la faire parvenir ou d’en informer la DRAC locale c’est du pillage vous n’êtes qu’un abruti. »

                  merci mais c’est la loi DURA LEX SED LEX !

                  « Cependant étant ouvert d’esprit, je vous propose de venir faire une journée de prospection et vous allez voir que tout les détectoriste n’attendent pas à la nuit tombé à l’aurée des sites archéo »

                  non vous détruisez aussi en plein jour !


                • faxtronic faxtronic 15 novembre 2007 14:33

                  A Jarry la pov pomme : Dura lex sed lex tu dis. Pourtant tu dois bien faire partie du lot des faucheurs d’OGM, toi, tu dois bien faire partie des gens qui accueillent des illegaux. Dura Lex Sed Lex, fais moi rigoler...Hypocrite va


                • Jarry 15 novembre 2007 15:04

                  Faxtronic, es-tu pour le pillage ? Il y a des lois pour encadrer la prospection electro-magnétique car elle provoque des dégâts sur les sites archéologiques. Les détectoristes violent ces lois pour leur profit (collection ou vente) et détruisent ainsi des informations scientifiques. Ces lois protègent le patrimoine mais d’après toi il ne faut pas les respecter ? Nous devrions donc tous aller à la tour eiffel avec une scie à métaux et prélever notre morceau pour mettre sur la cheminée ! c’est exactement la même chose.


                • stateregaulois 15 novembre 2007 15:13

                  Je trouve regrettable d’entendre autant d’imbécilités et de contre-vérités sur la détection au point que cela me donne la gerbe.

                  la détection permet de découvrir notre passé et de se faire une collection sympa à moindre frais,où est le problème ?

                  Je milite depuis toujours une détection de nuit et sur sites avant que les engins agricoles ne détruisent irrémédiablement tous les artefacts du sol. Vous n’êtes que des jaloux frustrés comme beaucoup de français,vous êtes plus à plaindre et je n’envie pas votre triste vie étriquée.

                  La détection est libre,vive la détection


                • Jarry 15 novembre 2007 15:22

                  « la détection permet de découvrir notre passé et de se faire une collection sympa à moindre frais,où est le problème ? »

                  le pillage de site archéologie nous vous gêne pas évidemment... la perte scientifique ne vous fait rien !

                  « Je milite depuis toujours une détection de nuit et sur sites avant que les engins agricoles ne détruisent irrémédiablement tous les artefacts du sol. »

                  Vous avouez que vous pillez, merci de le dire aussi ouvertement.

                  « Vous n’êtes que des jaloux frustrés comme beaucoup de français,vous êtes plus à plaindre et je n’envie pas votre triste vie étriquée. »

                  Je n’envie pas votre mode de pensée égoïste, votre bêtise incommensurable, vous pillez pour le plaisir de vous faire votre petite collection, c’est minable, anti-scientifique et navrant.

                  « La détection est libre,vive la détection »

                  non la détection n’est pas libre relisez les textes de loi fournis, c’est une activité scientifique qui peut être menée par des amateurs si ceux-ci se plient aux règles méthodologiques de base, ce que vous ne faites pas, puisque vous vous interessez uniquement à l’argent et à l’objet dans votre vitrine...

                  heureusement une association http://www.halte-au-pillage.org/ vient de se monter pour combattre ces pillages, j’invite tout le monde à consulter le lien afin d’avoir des informations complémentaires sur ce phénomène, vous pouvez soutenir son action en adhérant gratuitement à cette association.


                • 5A3N5D 15 novembre 2007 16:31

                  «  »« La Prospection avec l’aide d’un détecteur de métaux est autorisé dans le cadre du forfuitage c’est à dire que l’on s’en sert s’en volonté propre de trouver !!! »«  »

                  Ah, France, mère des Arts des Armes et des Lois ! Donc je suis en conformité avec lesdites lois :

                  - je n’ai aucune « volonté propre » de trouver quoi que ce soit dans la nature ;
                  - donc je ne cherche rien, même par hasard, ce qui en dira long sur la flemme que je trimbale ;
                  - je ne possède pas de poêle à frire, instrument nécessaire et indispensable pour trouver par hasard ce qu’on ne cherche pas forcément sans véritable intension de trouver, même dans le cadre d’une activité de loisir ;

                  Je ne sais pas si j’ai été clair, là. smiley


                • Jarry 15 novembre 2007 16:36

                  Vous avez parfaitement compris l’hypocrisie des détectoristes qui affirment qu’ils ne cherchent rien avec leur détecteur de métaux ! on se demande même pourquoi ils mettent autant d’argent dedans si c’est pour ne rien chercher...


                • stateregaulois 15 novembre 2007 16:58

                  Et votre façon de reprendre chaque ligne d’un post pour le commenter n’est-il pas le fait d’une certaine limite sur le plan intellectuel ?

                  Des types de votre genre,ça fait maintenant 30 ans que je les entends vomir leurs insultes et leur crétinerie de gaucho .

                  Continuez à poster,cela m’amuse de dialoguer avec un retardé. Vous pensez tout savoir et vous vous arrogez le droit de donner des leçons de morale ? Allez si je gratte un peu dans votre misérable de vie,on doit en trouver des pas bien belles non ?


                • Jarry 15 novembre 2007 17:15

                  Vous n’aimez pas la contradiction, n’est-ce pas ? Alors que ce n’est que la réalité de votre activité crapuleuse...


                • flop flop 15 novembre 2007 22:07

                  Ah non alors !! Qu’est-ce qui vous ont fait les arracheurs d’o.G.M. et autres hébergeurs de pauvres malheureux ?


                • Schroen 15 novembre 2007 12:12

                  Encore une fois l’almagame entre les adpetes d’un militariat noséabon et morbide avec la prospection en tant que telle de plus l’auteur se fourvoit avec sources législatives, la prospection est toléré par forfuitage.

                  En angleterre, les prospecteurs déclarent leurs trouvailles et l’état a la possiblité de racheter leurs découverte, il y a peu un trésor viking fu racheté par l’état. En france, un important dépôt monétaire a été découvert par des détectoristes et déclaré duement à autorité archéologique.

                  Pour ceux qui est de ceux qui ont font un business il doivent être puni avec une forte sévérité.

                  je vous invite à consulter ce forum qui est tenu par des spécialistes passionnés et non vénal.

                  http://www.la-detection.com/dp/identifications.htm

                  C’est dingue comment des rédateurs peuvent être critique face au reportage politique de TF1 mais pas sur d’autre de la même chaine.


                • Jarry 15 novembre 2007 12:44

                  mais quelle incompétence !

                  « Encore une fois l’almagame entre les adpetes d’un militariat noséabon et morbide avec la prospection en tant que telle de plus l’auteur se fourvoit avec sources législatives, la prospection est toléré par forfuitage. »

                  comment être ridicule en deux lignes ! voici la loi :

                  "Loi n° 89-900 du 18 décembre 1989 relative à l’utilisation des détecteurs de métaux. Art. 1er - Nul ne peut utiliser du matériel permettant la détection d’objets métalliques, à l’effet de recherches de monuments et d’objets pouvant intéresser la préhistoire, l’histoire, l’art ou l’archéologie, sans avoir, au préalable, obtenu une autorisation administrative délivrée en fonction de la qualification du demandeur ainsi que de la nature et des modalités de la recherche."

                  la notion de fortuitage est clairement fausse, relisez la jurisprudence du procès de Boucq qui indique clairement qu’un détecteur de métaux prouve une intension de trouver quelque chose, il n’y a plus d’effet du hasard, le caractère fortuit n’existe donc pas ! Le juge Launoy a très bien expliqué ces notions dans cet article : FOUILLES ARCHEOLOGIQUES Le droit pénalet le droit civil au secours (l’archéologie contre les prospecteurs clandestins)Droit Pénal Editions du Juris-Classeur pages 4 à 6 Juin 2002 N°6.

                  « En angleterre, les prospecteurs déclarent leurs trouvailles et l’état a la possiblité de racheter leurs découverte, il y a peu un trésor viking fu racheté par l’état. »

                  certes l’angleterre a un législation laxiste en la matière seulement elle est cours de modification, car très peu de découvertes sont déclarées et selon une étude récente plus de 60% des déclarations sont fausses afin de conserver les « bons coins » pour bien les piller. Les archéologues anglais ne sont pas satisfaits de cet état de fait, seuls les pilleurs et les conservateurs de musée le sont.

                  « En france, un important dépôt monétaire a été découvert par des détectoristes et déclaré duement à autorité archéologique. »

                  1 sur combien de dizaines ? en moyenne on estime à un dépôt par mois de pillé (source numismatiques) et combien de sites archéologiques ?

                  « Pour ceux qui est de ceux qui ont font un business il doivent être puni avec une forte sévérité. »

                  piller pour vendre ou piller pour mettre sur sa cheminée, il n’y a aucune différence pour l’intégrité du site archéologique

                  « je vous invite à consulter ce forum qui est tenu par des spécialistes passionnés et non vénal. »

                  non vénal ? un forum tenu par un éditeur de revue spécialisée et un vendeur de détecteurs de métaux ???

                  « C’est dingue comment des rédateurs peuvent être critique face au reportage politique de TF1 mais pas sur d’autre de la même chaine »

                  c’est un argument de poids, si c’est TF1 cela n’existe pas, désolé mais votre médiocrité est confondante.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès