Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Des polars corses contre le handicap

Des polars corses contre le handicap

Vingt nouvelles policières rassemblées pour acquérir du matériel adapté aux personnes handicapées. Deux associations insulaires relèvent le défi.

Initié en Corse par l’association Handi 20, le projet d’éditer un recueil de nouvelles sur le thème du polar dans le but d’acquérir du matériel adapté aux personnes handicapées, prend en 2008 des allures de véritable challenge. Partenaire de ce projet solidaire en faveur de l’accessibilité, l’association Corsicapolar, organisatrice du premier festival du polar corse et méditerranéen qui avait obtenu un succès remarqué à Ajaccio en 2007, a décidé en effet de mobiliser toutes ses forces pour cette intiative.

Le blog des auteurs de polars corses, www.corsicapolar.eu, a battu le rappel des troupes et les réponses n’ont pas été longue à venir. L’entraide n’est pas encore un vain mot, y compris dans une île qui souffre régulièrement d’une hypermédiatisation aiguë. L’appel à l’operata a été entendu par de nombreux auteurs et bien au-delà de l’île. D’ores et déjà Danièle Piani, Elisabeth Milleliri, Martine Rousset, Marie-Hélène Ferrari, Arlette Shleifer, Jeanne Tomasini, Jean-Pierre Santini, Jean-Paul Ceccaldi, Ugo Pandolfi, Jean-Pierre Petit, Jacques Mondoloni, Jean-Pierre Orsi, Jean-Louis Vassallucci, Pierre-Paul Battesti, Jérôme Camilly ont promis leur nouvelle à Fabrice Albertini, responsable de l’association Handi 20. Afin de suivre l’évolution permanente du projet, un mini site internet a même été spécialement mis en oeuvre : Des nouvelles pour Handi 20. Il permet d’apprendre que Guy de Maupassant participe également à l’intiative et que Patrice Antona, chroniqueur régulier et subtil de la station corse de Radio France, RCFM, prépare dès à présent l’avant-propos à ce recueil de nouvelles policières dont la livraison est prévue en juin 2008.

L’ouvrage doit être disponible pour le deuxième festival du polar corse et méditerranéen. Celui-ci se tient cette année encore à Ajaccio du 4 au 6 juillet prochain. L’association Handi 20 devrait y tenir une place de choix, au coeur des rencontres.


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • La Taverne des Poètes 7 janvier 2008 15:57

    L’enquête corse Handi 20 en dit long sur les handi KP ? On ne va plus collecter des bouchons mais des pruneaux ! Bonne initiative.


    • Severa Maïusta Severa Maïusta 7 janvier 2008 17:35

      Si cette initiative vous est sympathique, « bonne » dites vous, merci de la faire connaître autour de vous et d’y participer vous même. Je crois que la date limite pour l’envoi des manuscrits est fixée au 31 janvier. Cela dit, je comprend mal l’humour de notre ami poète : est-ce si difficile dès qu’il s’agit de certaines régions françaises d’éviter, quel que soit le sujet, les clichés éculés ? Les besoins des personnes handicapées (dont il est inutile d’amputer l’orthographe, fut ce pour faire court) sont immenses partout en France. Consulter, par exemple, pour en prendre la mesure, le travail du site http://www.jaccede.com/ La situation n’invite pas aux sarcasmes.


      • Ocséna 14 janvier 2008 00:13

        Voilà une initiative qui rattrape magnifiquement la mauvaise impression que la Corse avait pu laisser sur un autre plan, hativement, la nuit dernière

        Mon gardien m’avait accueilli à la premère heure par cette question en forme de brève de comptoir.

        Bon sang ! mais on pourrait pas revendre la Corse et acheter le Spitzberg à la place ?

        http://ocsena.ouvaton.org

         

         


        • Severa Maïusta Severa Maïusta 29 février 2008 09:59
          Dans un communiqué adressé à l’Agence France Presse un groupe de 26 individus revendique...une bonne action et s’étonne du silence des médias.

          Le communiqué date du 20 février. Il a été faxé à 14 h précise à l’adresse du bureau de l’Agence France Presse à Marseille. Le fil des dépêches n’en parlera pas. 25 heures plus tard, seul le mensuel Corsica

          délivre l’information dans l’un des articles en ligne de son site internet. Mais le magazine corse prévient ses lecteurs, il s’agit d’humour noir : Il y a les groupuscules qui oeuvrent au noir, mais en toute lumière.

          A la manière de....

          Cette précaution prise, le mensuel Corsica n’hésite pas à publier l’intégralité du communiqué. La réthorique est clandestine et le pastiche de la dépêche AFP est évident :
          "Dans un communiqué adressé à l’Agence France Presse le 20 février un groupe de scripteurs, rassemblant 26 personnes dont 7 femmes, affirme être les auteurs des 30 nouvelles policières à paraître en juillet prochain sous le titre Noirs de Corse Piccule fictions. Cette action, revendiquée en faveur d’une Corse accessible à tous, est conduite, selon ce communiqué, au profit de l’association Handi 20 pour l’achat de matériel adapté aux personnes handicapées. Authentifié très vite par plus d’une dizaine de journalistes travaillant aussi bien en Corse que sur le continent, ce communiqué annonce la poursuite des actions du groupe : une adresse publique auprès des élus des 360 communes de Corse et une souscription au prix de 10 euros l’exemplaire. Selon les auteurs de ce communiqué, Noirs de Corse revendique déjà près de 300 victimes dont la liste est actualisée en permanence sur Internet. L’affaire a été confiée à la générosité de chacun."

          Un véritable élan contre le handicap

          Vérifications faites, le groupuscule qui oeuvre au noir dit la vérité : à peine lancée,

          la souscription

           en faveur de ce recueil de nouvelles policières dédiées aux personnes handicapées a déjà reçu le soutien d’un conseiller territorial de l’assemblée de Corse et de trois maires dont le président sortant de l’association des maires de Haute Corse. L’influent président du conseil général de Haute Corse, le maire de Bastia (radicaux) comme le député-maire de Biguglia (UMP) seraient eux mêmes tout à fait disposés à encourager ce projet solidaire. En Corse du sud, dans l’entourage même de la présidence de l’assemblée de Corse, on s’enthousiasme aussi pour cette belle intiative en faveur de l’accessibilité. Il se pourrait même qu’on en parle au Président et à la première Dame de France, s’ils viennent en Corse...

          L’été 2008 va connaître un phénomène éditorial inédit dans l’île la plus médiatisée de France

          affirme Ugo Pandolfi, porte-parole du groupuscule.

          Noirs de Corse pourrait bien être le polar qui se vendra le plus cet été au nord de la Méditerranée.

          Sur les silences de l’AFP, les responsables de

          Corsicapolar

          compatissent :

          les journalistes sont toujours débordés

          -expliquent-ils simplement.

          Il faut les comprendre. Et puis, il n’y a pas que l’AFP : ils nous restent Reuters, Associated Presse, CNN, France 24 et tous les médias citoyens aussi...Peut être même que la prochaine fois, on enverra une vidéo. Attendez un peu que Carla Bruni ou Georges Clooney encourage notre projet et vous verrez que les agences de presse vont parler de Noirs de Corse.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès