Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Dieu, Jésus, et le mariage pour tous

Dieu, Jésus, et le mariage pour tous

Non contente de s'inviter dans un débat qui ne la concerne pas, l'Eglise Catholique (et les religions en général) nous font croire que le mariage pour tous et l'éducation d'un enfant par deux personnes de même sexe serait contre-nature, donc forcément contraire à la volonté de Dieu et de son fils Jésus. Je pense que la religion se trompe et voici pourquoi.

Il semble clair pour l'Eglise et les associations religieuses qu'un enfant ne saurait bénéficier d'une éducation équilibrée qu'à la condition que celle-ci lui soit soit prodiguée par un homme et une femme, au motif qu'un enfant ne peut être que le fruit de l'union d'un homme et d'une femme.
 
Soyons concrets : hormis les besoins physiologiques de base (nourriture, chaleur et sommeil) qui peuvent être apportés par n'importe qui, la seule chose dont un enfant a réellement besoin pour s'épanouir c'est d'Amour. L'Amour guide l'éducation au sens large (l'apprentissage du respect, la découverte du monde, la définition des limites nécessaires à l'enfant, etc.). Cet Amour est-il garanti lorsque le couple qui élève l'enfant est constitué de ses géniteurs ? Clairement, la réponse est non. A l'inverse, il est également clair que certains enfants adoptés bénéficient d'un Amour tout à fait épanouissant. Le critère "géniteur" ne semble donc pas pertinent en la matière.
 
Se pose ensuite la question de l'équilibre affectif et émotionnel de l'enfant qui serait directement dépendant du sexe des personnes qui l'élèvent. Se pose ici la question de l'éducation par un parent seul (géniteur ou pas), et bien sûr celle de l'éducation par un couple de même sexe.
 
Rappeleons que l'Amour est de nature divine : "Dieu est Amour". Cet Amour est la source et le fondement de toute Vie. Pour prendre Vie et exister dans la matière, l'Amour divin, l'Un, s'est scindé en deux polarisation opposées et complémentaires, le masculin et le féminin (dont les déclinaisons sont multiples : chaud/froid, jour/nuit, été/hiver, yin/yang, haut/bas, intérieur/extérieur, etc.). Cette polarisation est indispensable à la création et à l'entretien de la Vie dans la matière, c'est pour cela qu'il faut une cellule mâle associée à une cellule femelle pour créer un nouvel être.
 
L'Amour lui-même est polarisé dans la matière, les manifestations de l'Amour féminin et de l'Amour masculin sont différentes. Mais n'oublions pas que chaque être humain a été créé à l'image de Dieu, Un et complet, et donc capable de donner les deux types d'Amour. Notre éducation familiale et sociétale nous apprend à nier ce fait, mais nous avons tous une part féminine et une part masculine en nous, il ne tient qu'à nous de les exprimer. Ne voit-on pas d'ailleurs en ce moment de plus en plus d'hommes "materner" leurs enfants ?
 
L'Amour divin, source de Vie, est infini et inconditionnel. Il n'est pas différencié et englobe la part d'Amour masculine et la part féminine. L'Amour féminin (fonction mère) peut être résumé par "qui que tu sois, je t'accepte" (réceptif, passif, diffus, etc.) ; l'Amour masculin (fonction père) peut être résumé par la phrase "qui que tu sois, deviens-le" [1] (créatif, actif, dirigé, etc.). Comme vu plus haut, nous sommes tous capables de donner les deux types d'Amour, un enfant peut donc être parfaitement équilibré en étant élevé par un seul parent, ou deux parents du même sexe, du moment qu'ils parviennent à donner ces deux types d'Amour à leur enfant.
 
J'ajoute que Jésus a donné un commandement très clair : "Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé". La partie "comme je vous ai aimé" est essentielle et précise que l'Amour que nous devons nous porter doit être le même que celui que Jésus donnait, à savoir inconditionnel (Amour divin), donc dénué de jugement. Décider qu'autrui ne mérite pas les mêmes droits que soi (en l'occurrence le droit de se marier et d'élever un enfant) est un jugement et va à l'encontre de ce commandement pourtant clair de Jésus.
 
Aujourd'hui les êtres humains sont perdus, il en résulte que peu d'entre nous sont en mesure de donner un Amour inconditionnel à un enfant (qu'il soit de type masculin ou féminin). Nous avons appris à mettre des conditions à l'Amour que nous donnons, que ce soit à nos enfants ou à d'autres adultes d'ailleurs (comportement jugé bon, fidélité, bonnes notes, etc.). L'équilibre dans l'Amour donné aux enfants au travers de l'éducation n'est pas systématiquement assuré par les couples hétérosexuels, pas plus il n'est mis en danger par des parents seuls ou des couples homosexuels. L'équilibre est menacé par notre incapacité à exprimer notre Amour de façon inconditionnelle. Laissons donc une chance à tous de donner de l'Amour à un enfant à travers l'éducation car plus il y aura d'indivdus de bonne volonté pour essayer, plus les enfants auront de chances de grandir dans l'Amour.
 
En guise de conclusion, je dirais que cette question du mariage pour tous, même si elle est importante, n'est pas vitale. En ce moment toute une série de problèmes très graves se posent à nos sociétés. Nous avons des choix à faire au niveau individuel qui vont engager notre avenir commun, jusqu'à notre propre survie sur cette planète. Ne nous laissons pas aveugler par des questions de morale ou de principes qui divisent forcément puisque parfaitement subjectives, alors que nous devons nous unir pour relever les challenges vitaux qui sont déjà d'actualité. Mais cette division n'est-elle pas la stratégie la plus efficace de nos dirigeants afin d'asseoir leur suprémacie ?
 
[1] voir l'excellent livre de Denis Marquet "Nos enfants sont des merveilles".

Moyenne des avis sur cet article :  2.68/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

136 réactions à cet article    


  • Gaetan de Passage Gaetan de Passage 23 novembre 2012 10:02

    Si l’archange Gabriel avait été gay, Jesus ne serait pas né.


    • Chiitedeservice subcommandante 23 novembre 2012 11:09

      nous font croire que le mariage pour tous et l’éducation d’un enfant par deux personnes de même sexe serait contre-nature, donc forcément contraire à la volonté de Dieu et de son fils Jésus. Je pense que la religion se trompe et voici pourquoi.


      --->Oui c’est bien contre nature que vous le vouliez ou non ! En plus ça v a à l’encontre de la volonté de Dieu car l y a des textes qui l’interdise clairement...bref

      Peut on se marier avec une personne différente, de religion différente ? oui mais.. : différence mariage

    • cogno4 23 novembre 2012 11:20

      --->Oui c’est bien contre nature que vous le vouliez ou non ! En plus ça v a à l’encontre de la volonté de Dieu car l y a des textes qui l’interdise clairement...bref

      Sauf que d’une, rien ne montre que Dieu existe, et deux, le fait que vous y croyez n’implique pas que les autres y croient.
      Va falloir trouver autre chose de plus solide comme justification.


    • Romain Desbois 23 novembre 2012 12:27

      Si je suis les bonnes âmes, jésus étant issu d’un viol (bravo les cathos !!!!), Marie touche moi pas aurait dû avorter plutôt que de demander à Joseph de tenir le cierge.

      Depuis on dit cocu comme un charpentier, c’est pas malin.


    • tf1Goupie 23 novembre 2012 13:44

      « jésus étant issu d’un viol »  smiley  smiley  smiley

      Retourne à l’école Romain au lieu de raconter n’importe quoi !

      Tu aurais dit Procréation Miraculeuse Assistée tu aurais eu l’air moins stupide.


    • Aldous Aldous 23 novembre 2012 17:35

      Dieu ou pas dieu, la reproduction humaine est hétérosexuelle.


      Le reste n’est que névrose.


    • meuzky 23 novembre 2012 17:40

      ---> Sauf que d’une, rien ne montre que Dieu existe, et deux, le fait que vous y croyez n’implique pas que les autres y croient.


      Hors propos, l’article présuppose que Dieu existe - que ce soit vrai ou pas importe peu.
      Restons dans le contexte de l’article.

    • Romain Desbois 23 novembre 2012 18:18

      "

      Dieu ou pas dieu, la reproduction humaine est hétérosexuelle.

      "

      Donc les cathos seraient des névrosés ? parceque eux ils affirment qu’une femme peut se reproduire avec un dieu et en plus par l’intermédiaire d’un ange.


    • Aldous Aldous 23 novembre 2012 23:02

      La religion est peut être une névrose, en effet. Ca se discute.


      Mais ce qui ne se discute pas, c’est que la volonté de certains homos de singer le modèle du mariage traditionnel tout en le conchiant ou plus ridicule encore, de singer le mariage bourgeois tout en se drapant dans une posture rebelle est une névrose à 100%.

      Des rebelles de boudoirs qui se battent pour qu’on les englobe dans la normalité et le conventionnel.

      Sacré combat !



    • Sortirducadre Sortirducadre 25 novembre 2012 18:59

      @subcommandante
      C’est là tout le problème des religions dites « du livre » : croire au pied de la lettre tout ce que dit un livre écrit par on ne sait qui il y a des siècles, plutôt que sa propre expérience.

      La Vie est en évolution permanente, c’est sa raison d’Etre. Figer la Vie dans un livre est contre nature.


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 26 novembre 2012 14:32

      « Si l’archange Gabriel avait été gay, Jesus ne serait pas né. »


      Selon les textes, Gabriel a été l’annonciateur, non le fécondateur.

      Ce qui ne change rien à la suite : Joseph est le cocu le plus célèbre de l’ Histoire.

      Au fait, à l’époque, la femme adultère était vouée à la lapidation, non ? 

      Même si c’est par Dieu sous une forme divine, la conception de Jésus résulte donc d’un adultère, pas vrai ?

    • JL JL 23 novembre 2012 10:05

      Bof ! Le lobbying, comme la bêtise, insiste toujours.

      L’auteur termine son petit laïus sur cette magnifique sentence, je cite : « Mais cette division n’est-elle pas la stratégie la plus efficace de nos dirigeants afin d’asseoir leur suprématie ? »

       smiley

      Mais qui donc divise ici, sinon ceux qui réclament à cors et à cris le mariage pour tous, et ainsi que le remarque si justement lui-même le pondeur de ces lignes, en ces moments pourtant si difficiles  ?

      J’appelle ça se prévaloir de sa turpitude : je fais du lobbying pour ma chapelle, et au nom de l’unité, j’accuse ceux qui ne sont pas d’accords avec moi d’être responsables de la division, de la désunion, de la guerre.

      Ce genre de personnages portent un nom : fauteurs de troubles.


      • Sortirducadre Sortirducadre 23 novembre 2012 11:03

        JL, ce sont les décideurs qui proposent ces lois en ces moment difficiles, pas ceux qui réclament l’égalité. Choisir de mettre ce sujet au coeur du débat maintenant est un vrai choix stratégique et politique, un choix qui divise et qui permet donc de « mieux régner ».


        Quant à moi je n’accuse pas ce qui ne sont pas d’accord avec moi, j’accuse le gouvernement.

        Je donne simplement mon avis en mettant en lumière les contradictions du discours religieux. Je ne fais pas de lobbying, je n’essaie de convaincre personne, j’insiste sur le fait que cette question n’est pas vitale et j’invite chacun à se rassembler pour faire face aux vrais problèmes.

        Vous pouvez appeler ça un « fauteur de trouble » mais je crois que vous faites fausse route ;) Vous plongez tête baissée dans le piège tendu par nos décideurs, et c’est bien cela qui m’attriste.

      • JL JL 23 novembre 2012 11:53

        « ceux qui réclament l’égalité. »  ???

        De quelle égalité parlez-vous ? L’égalitarisme libéral ? Celui qui mène au chaos en nivelant toutes les valeurs pas le bas en même temps qu’il creuse les inégalités de fortune ?

        Pfff !.


      • JL JL 23 novembre 2012 12:13

        Je ne crois pas qu’accorder le mariage pour tous soit un bon service à rendre à la communauté homosexuelle.

        Cette réforme menée à la hussarde en ce que la société n’est pas prête, aurait à mon avis comme résultat d’exacerber la rancœurs homophobes envers une communauté d’autant mieux admise qu’elle demeure discrète. On en pense ce qu’on veut, mais les faits sont têtus ; autant que les lobbyistes.

        Dans ce domaine, il ne suffit pas de changer les mots pour changer les regards, au contraire. Et je crois que les « autorités » n’en ont rien à cirer.

        A bons entendeurs, salut.


      • Romain Desbois 23 novembre 2012 15:04

        Je traduis :

        "Je ne crois pas qu’accorder le mariage pour tous soit un bon service à rendre à la communauté noire.

        Cette réforme menée à la hussarde en ce que la société n’est pas prête, aurait à mon avis comme résultat d’exacerber la rancœurs racistes envers une communauté d’autant mieux admise qu’elle demeure discrète. On en pense ce qu’on veut, mais les faits sont têtus ; autant que les lobbyistes.

        Dans ce domaine, il ne suffit pas de changer les mots pour changer les regards, au contraire. Et je crois que les « autorités » n’en ont rien à cirer.

        A cons tendent tant d’heures, tu l’as.« 

        ou alors :

         »

        Je ne crois pas qu’accorder le mariage pour tous soit un bon service à rendre à la communauté juive.

        Cette réforme menée à la hussarde en ce que la société n’est pas prête, aurait à mon avis comme résultat d’exacerber la rancœurs antisémites envers une communauté d’autant mieux admise qu’elle demeure discrète. On en pense ce qu’on veut, mais les faits sont têtus ; autant que les lobbyistes.

        Dans ce domaine, il ne suffit pas de changer les mots pour changer les regards, au contraire. Et je crois que les « autorités » n’en ont rien à cirer.

        A bons en tondus, malheur."

        Ou encore

        "Je ne crois pas qu’accorder le mariage pour tous soit un bon service à rendre à la communauté étrangère.

        Cette réforme menée à la hussarde en ce que la société n’est pas prête, aurait à mon avis comme résultat d’exacerber la rancœurs xénophobes envers une communauté d’autant mieux admise qu’elle demeure discrète. On en pense ce qu’on veut, mais les faits sont têtus ; autant que les lobbyistes.

        Dans ce domaine, il ne suffit pas de changer les mots pour changer les regards, au contraire. Et je crois que les « autorités » n’en ont rien à cirer.

        A bons dentoncul, sale heure."

        Ou enfin :

        "Je ne crois pas qu’accorder le mariage pour tous soit un bon service à rendre à la communauté communiste.

        Cette réforme menée à la hussarde en ce que la société n’est pas prête, aurait à mon avis comme résultat d’exacerber la rancœurs anti-communistes envers une communauté d’autant mieux admise qu’elle demeure discrète. On en pense ce qu’on veut, mais les faits sont têtus ; autant que les lobbyistes.

        Dans ce domaine, il ne suffit pas de changer les mots pour changer les regards, au contraire. Et je crois que les « autorités » n’en ont rien à cirer.

        A bons entendus, salaires."


      • Ah bon ? Et oui ! Ah bon ? Et oui ! 23 novembre 2012 15:25

        Bonjour Romain,


        Vos propos sont vraiment diffamatoires et homophobes. Les homosexuels ne sont ni un parti, ni un peuple, ce sont des êtres humains comme tous les être humains ! Ils ont la liberté de penser par eux mêmes et imposer à ces personnes une vision des choses en fonction de leur identité sexuelle est homophobe. 

        Ils ont le droit d’être à gauche ou à droite, d’être religieux ou non, et d’être contre le mariage pour tous. Cette volonté de les catégoriser est homophobe !

        Bonne journée

        Martin

      • JL JL 23 novembre 2012 15:31

        « un commentaire gravement diffamatoire » dites-vous, rounga ? C’est du mien que vous parlez ?

        Fichtre ! Vous faites bien la pucelle effarouchée par l’ombre du mot qui la ferait rougir !!!


      • Romain Desbois 23 novembre 2012 15:43

        Martin l’âne

        Commencez par apprendre à lire avant de baver vos conneries.

        Finalement c’est aux cons qu’il faudrait interdire de faire des gosses, vos manifs auraient tenu dans un confessionnal.


      • Ah bon ? Et oui ! Ah bon ? Et oui ! 23 novembre 2012 15:50

        Bonjour Romain,


        Deux insultes en trois lignes... Ça devient monnaie courante les insultes et les attaques physiques chez les pro mariage pour tous.

        Vous catégorisez les homosexuels et imposer à cette « catégorie » une façon de penser. Oui c’est homophobe et plusieurs personnes homosexuelles le ressentent de la sorte. 

        Bonne journée

        Martin


      • Ah bon ? Et oui ! Ah bon ? Et oui ! 23 novembre 2012 15:53

        Romain,


        La Manif pour Tous n’a rien de religieux et oppposent des arguments qui n’ont rien de religieux. Pourquoi vouloir attaquer par l’axe de la religion ? Je parle de code civil, de merchandisation du corps de la femme, etc... Rien de religieux dans mon discours.

        Bonne journée

        Martin

      • Romain Desbois 23 novembre 2012 16:26

        martin l’âne

        Vous parlez du code civil ? alors commencez par le lire avant de baver vos conneries.


      • Ah bon ? Et oui ! Ah bon ? Et oui ! 23 novembre 2012 16:35

        Romain,


        Vous ne me répondez toujours pas, mais les insultes fusent. Tous ceux qui ne pensent pas comme vous sont donc des « cons » ? 

        Martin

      • Ah bon ? Et oui ! Ah bon ? Et oui ! 23 novembre 2012 16:37

        Romain,


        Quels arguments avancez vous pour le mariage pour tous à part vos insultes ?

        Martin

      • Romain Desbois 23 novembre 2012 16:40

        je ne parle pas au nom des homosexuels , je ne parle qu’en mon nom.

        c’est vous qui voulez généraliser mes propos à tous les homos.

        Cotez moi le code civil et après on discute.


      • Ah bon ? Et oui ! Ah bon ? Et oui ! 23 novembre 2012 16:44

        Romain,


        Pour le moment vous insultez en votre nom. Peut être pouvons nous commencer à discuter ? 

        Je disais donc, que je considère votre post homophobe et discriminatoire car vous catégorisez les personnes homosexuels et les mettez tous dans le même lot. En quoi ai je tort selon vous ?

        Par ailleurs, quels arguments apportez vous à la défense du mariage pour tous ?

        Martin

      • Ah bon ? Et oui ! Ah bon ? Et oui ! 23 novembre 2012 16:47

        Romain,


        Oui, je débarque puisque je me suis inscrit il y a quelques jours suite à un article sur La Manif pour Tous, et encore une fois, je n’ai qu’un seul et unique pseudo. 

        Donc, vos arguments ? (sans les insultes, merci !)

        Martin

      • Ah bon ? Et oui ! Ah bon ? Et oui ! 23 novembre 2012 16:51

        Romain,


        Et si vous pouviez continuer sans le tutoiement de votre dernier post, cela serait encore mieux.

        Martin

      • Romain Desbois 23 novembre 2012 17:58

        C’est comme tu veux smiley


      • Ah bon ? Et oui ! Ah bon ? Et oui ! 23 novembre 2012 17:59

        Dernier post qui vient d’être censuré. Dommage


      • Romain Desbois 23 novembre 2012 18:04

        « Dernier post qui vient d’être censuré. Dommage »

        Donc vous débarquez et vous vous permettez de juger les gens sans même connaitre ce su’ils pensent ou écrivent ?

        Allez dire ca à d’autres.


      • Ah bon ? Et oui ! Ah bon ? Et oui ! 23 novembre 2012 18:10

        Romain,


        Je ne juge personne, je juge des propos. Et reçois des insultes. Mais finalement pas d’argumentation en retour et des pirouettes, des associations avec mon prénom, etc... 

        J’ai posé mes arguments. J’ai expliqué ma pensée. A votre tour. Vous me dites que vous parlez en votre non, mais en défendant une cause. Je ne pense pas qu’insulter une personne défende une cause. Elle l’enlaidit. Donc, en quoi ai je tort pour vous ?

      • Ah bon ? Et oui ! Ah bon ? Et oui ! 23 novembre 2012 18:11

        « en votre nom »


      • Romain Desbois 23 novembre 2012 18:22

        Tintamar

        Allez sur ma page et bouffez vous les commentaires et les articles sur le sujet si cela vous chaut mais je ne suis pas là pour vous faire la conversation.


      • Aldous Aldous 23 novembre 2012 23:07

        @romain,


        Ce ne sont pas les hétéros qui empêchent les couples homos de faire des gosses, c’est dame nature.

        Vous avez loupé quelques cours de bio au lycée...

      • Rounga Roungalashinga 23 novembre 2012 10:13

        Soyons concrets : hormis les besoins physiologiques de base (nourriture, chaleur et sommeil) qui peuvent être apportés par n’importe qui, la seule chose dont un enfant a réellement besoin pour s’épanouir c’est d’Amour

        On se demande d’où sort cette vérité révélée qui fait de l’enfant une espèce de plante verte qui n’a besoin non pas d’eau mais d’Amour pour grandir sainement et se structurer. C’est désormais une espèce de postulat irréfutable, qui semble considérer d’ailleurs qu’il n’existe qu’une seule forme d’amour : l’Amour avec un grand A. Il est pourtant évident que l’amour d’un père n’est pas le même que l’amour d’une mère, qui n’est pas non plus le même que l’amour entre amants ou que l’amour de l’humanité toute entière qui nous fait aimer notre voisin de palier même si c’est un gros con. L’action conjointe de l’amour d’un père et de l’amour d’une mère est structurant pour l’enfant, même s’il est évident que celui-ci peut évoluer sainement avec seulement l’amour du père ou seulement l’amour de la mère (les accidents de la vie, ça arrive).
        L’amour n’est jamais quelque chose de totalement doux. Il n’y a que dans les feuilletons pour adolescente que l’amour est sirupeux. En réalité l’amour a ce petit arrière-goût âpre, qui lui donne du corps (comme un bon vin, qui est infiniment meilleur qu’un soda au goû sucré) et qui fait qu’on en souffre toujours un peu en même temps qu’on en jouit. C’est dans ce paradoxe que l’humain se construit et apprécie la vie. L’amour d’une mère est ainsi une chose infiniment belle, mais également infiniment pesante. Moi qui ai eu la chance d’avoir une mère aimante, je sais bien comment la souffrance se mêle à cette volupté, et qu’on n’en sort indemne que de justesse (si on n’a pas de mère abusive). C’est pourquoi je n’imagine pas ce que peut être d’avoir deux mères. Le traumatisme doit être trop grand, si l’amour d’un père ne vient pas contrebalancer un peu le cataclysme.
        Je dis donc qu’avoir deux fois l’amour d’un parent n’est pas équivalent à l’amour de deux parents, et que je n’aimerais pas être à la place des enfants qui seront dans cette situation. Que les homos adoptent, s’ils le souhaitent, mais qu’il arrêtent de nous dire que le couple parental homosexuel est équivalent au couple parental hétérosexuel. Il ne l’est pas, et un enfant élevé dans cette condition sera dans un déséquilibre équivalent (mais pas forcément rédhibitoire) à celui d’un enfant élevé par un seul parent.
        Voilà ce que je pense et que je crois vrai.


        • Rounga Roungalashinga 23 novembre 2012 10:20

          L’Amour lui-même est polarisé dans la matière, les manifestations de l’Amour féminin et de l’Amour masculin sont différentes. Mais n’oublions pas que chaque être humain a été créé à l’image de Dieu, Un et complet, et donc capable de donner les deux types d’Amour

          C’est un raisonnement monadologique que je crois faux, car l’amour n’existe pas en soi, mais se manifeste dans la relation à l’autre. On ne peut donc donner deux amours différents à la même personne, à moins d’avoir deux relations avec elle.

          Ne voit-on pas d’ailleurs en ce moment de plus en plus d’hommes « materner » leurs enfants ?

          Effectivement les pères disparaissent. De moins en moins d’hommes se sentent prêts à assumer ce rôle abrupt.


        • al.terre.natif 23 novembre 2012 14:01

          « Effectivement les pères disparaissent. De moins en moins d’hommes se sentent prêts à assumer ce rôle abrupt. »

          En quoi ce role devrait il est « abrupte » ?

          Quel est ce role si particulier dans lequel vous enfermez le pere ? N’est il pas possible qu’il y ait plusieurs manière d’être père, différentes de votre vision, et pourtant tout à fait correctes ?


        • Sortirducadre Sortirducadre 25 novembre 2012 19:05

          Effectivement il n’existe qu’un seul Amour, il s’agit de l’Amour infini et inconditionnel, source de toute Vie. L’amour humain, que l’on devrait plutôt nommer « attachement », peut faire souffrir, mais l’Amour n’a pas d’opposé ni de fin. Je comprends que vous ne compreniez pas cela dit.


        • Rounga Roungalashinga 26 novembre 2012 08:46

          Comme je le disais, vous partez de la monade pour faire votre raisonnement. Ce n’est donc pas que je ne comprends pas ce que vous dites, mais que je suis capable de modérer votre conclusion en prenant un autre parti pris métaphysique que le vôtre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès