Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Drapeau vert sur la démocratie en France

Drapeau vert sur la démocratie en France

Pourquoi, me suis-je dit, la secrétaire de mairie d’une modeste commune dont on ne connait même pas le nom hors du département, ne ferait-elle pas l’éditorial de fin de campagne sur le journal électronique citoyen le plus moderne de France ? Moi, moi, moi ! Les éditorialistes de la presse écrite que j’ai lus jusqu’à présent ne m’ont pas éblouie, ils brillent plus par la reconnaissance de l’organe de presse à l’endroit de la plume autorisée que par la pertinence. Je crois pouvoir proposer quelques vraies synthèses qui méritent réflexion à la veille du vote. Mais si une citoyenne de mon genre gonfle un peu trop la poitrine, on pourra au moins en rire.

Le premier doute, c’est l’opportunité de la participation électorale. De nombreux jeunes de banlieue, encouragés par quelques stars issues de l’immigration, se sont inscrits. Est-ce une si bonne idée d’aller voter ? L’argument à la mode consiste à faire valoir que l’on peut protester quand on a fait son devoir de citoyen. Peut-être, mais le vote est d’abord la reconnaissance de la validité de la procédure élective : parce que je vote l’élection est légitime, j’y participe et donc implicitement je la reconnais. La participation est un moyen d’insérer, peut-être d’exprimer son désir d’insertion, c’est un choix discutable.

Ségolène Royal est allée un peu plus loin dans l’insertion par la participation. Nous verrons quelle place sera faite aux adhérents à 20 € dans les mois à venir. Pour l’instant, ces nouveaux adhérents découvrent le tamis et le laminoir qui séparent le programme du débat participatif. La propagande n’est jamais loin. Le jour où l’on décrira l’élection par la distribution de bulletins muets, on aura avancé du seul fait du vocabulaire, par une description objective et réaliste. Pour l’instant, en acceptant de parler de voix, les médias collaborent à une mythologie républicaine discutable au lieu d’exercer le minimum d’esprit critique indispensable à la simple description des faits. Tout psychanalyste peut le confirmer, nommer le réel est une étape fondamentale dans le traitement du patient.

Cette campagne électorale de 2007 modifie le décalage entre l’émotionnel et le rationnel. par rapport aux campagnes électorales nationales précédentes. Ce décalage est normal, il est lié à la mobilisation de citoyens par définition moins avertis que les professionnels de la politique. Mais jusqu’à présent ce décalage était plus canalisé par les idéologies repérées de la droite et de la gauche. En 2007 on voit une implosion. C’est la fonction politique qui est mise en cause parce que le pouvoir politique est relativisé. Ce ne sont plus les choix qui font débat mais l’efficience potentielle de l’action publique nationale elle-même. Que peut un président de la République sur la suppression des 10 000 emplois d’EADS ?

Le cadre national de la légitimité politique est en mauvais état un peu partout en Europe. Dans notre pays, où l’Etat est si centralisé et si consubstantiel à la nation, l’affaiblissement de l’efficacité de la machine administrative a un impact particulièrement ressenti. La TVA sociale a besoin de l’aval de Bruxelles, la politique familiale n’existe plus sans l’intrication des caisses d’allocations familiales et des structures d’accueil gérées par les collectivités, la politique militaire nationale est une farce quand on se demande avec quel partenaire partager les frais pour la construction d’un second porte-avions pour mener une politique étrangère dont la réalité est de plus en plus improbable face au Brésil, à la Chine ou aux Etats-Unis. Voilà le tableau, dont on perçoit surtout la confusion.

Ni les fadaises de Nicolas Sarkosy sur les appellations ministérielles, ni les petits drapeaux tricolores à domicile de Ségolène Royal ne peuvent dissimuler l’embarras des leaders politiques français qui vont devoir se résoudre à admettre que la France n’est plus la totalité des questions politiques des citoyens de France. Ce parfum de nostalgie nationale est la spécificité de la campagne 2007. On y trouve le doute, la rancoeur et ce pénible arrachement à cette vision hexagonale du monde où nous sentons nos héritages culturels, nos convictions et nos jeux s’évanouir sous nos pieds.

La politique est un grand pot des problèmes collectifs qui nous dépassent. Et il y a en effet quelques grands sujets publics qui débordent un peu le cadre national. Le réchauffement de la planète, l’extraterritorialité des profits et les capitaux apatrides, les nouveaux octrois de la brevetabilité... Et, à mon humble avis personnel, nous devrions nous préoccuper un peu plus du contrôle public des moyens techniques et des dangers de la pollution des informations insignifiantes à but lucratif (on appelle cela la publicité).

Les Verts ont d’ores et déjà gagné ces élections de 2007 parce que nous pouvons constater à grande échelle les désordres démocratiques, supposés si typiques des écologistes, se répandre dans toute la société française. Tout le monde veut s’exprimer, chacun a son idée tactique, et la discipline nécessaire à l’élaboration d’un projet en commun est impossible. Parce qu’on confond un peu trop la politique avec la morale, il n’y a plus de volonté générale mais des vélléités. La volonté générale, c’était Rousseau et les institutions républicaines. Aujourd’hui, la démocratie, c’est Hulot et les médias. Nous sommes tous d’accord sur les leçons à donner aux politiques, eux-mêmes sont d’accord pour s’agenouiller et communier, mais personne n’aura aucune responsabilité de contrôle d’un côté ni d’exécution de l’autre.

J’espère que Dominique Voynet fera un meilleur score que ce qu’annoncent les sondages, oracles de notre temps. La valeur d’un discours, quoi qu’il en soit, ne se limite pas forcément à un score.



Moyenne des avis sur cet article :  4.39/5   (112 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Bulgroz 18 avril 2007 11:01

    « Les Verts ont d’ores et déjà gagné ces élections de 2007 parce que nous pouvons constater à grande échelle les désordres démocratiques, supposés si typiques des écologistes, se répandre dans toute la société française. »

    Céline a raison, il n’y a plus aucune raison de voter Voynet Dimanche, tout est plié, la victoire est écrasante, tous les autres candidats sont sur les genoux....

    Gagner les élections avant que les citoyens ne se déplacent aux bureaux de vote, fallait le faire, les verts l’ont fait, Voynet est très très forte.

    Céline, serez vous quand même scrutatrice dimanche, cela vaut il la peine ?


    • Céline Ertalif Céline Ertalif 18 avril 2007 11:24

       smiley Tu as raison de te moquer de la formule. En plus, il y a une faute de syntaxe dans la phrase...

      Mais cela ne diminue pas l’intérêt du constat !


    • Vincent 18 avril 2007 11:37

      C’est sûr que les Vert ont gagnés, ils ont tellement gagné que leur idéologie politique est devenue un argument marketing.

      Vous n’avez qu’à constater tous les produit vendus sous le label bio, eco-recyclable, un geste pour la planète en achetant ce produit, garantit sans produit nocif pour la planète.....

      Oui ils ont gagnés, mais non ils ne feront pas un bon score, ils sont passé directement de l’idéologie politique au marketing, c’est t bien pour tous les vendeurs, un peu moins pour les représentants politiques, car lez vert est devenu biens de consommation.

      Il est à l’esprit de tous le monde, merci All Gore, donc plus besoin de mener une politique verte en France, d’une part les vendeurs s’en occupe et d’autre par le parlement Européen aussi.

      Voilà pourquoi je pense que Me Voynet ne fera pas un très bon score, même si s’est à déplorer pour certains.


    • tvargentine.com lerma 18 avril 2007 11:21

      vous dites :« J’espère que Dominique Voynet fera un meilleur score que ce qu’annoncent les sondages, oracles de notre temps. La valeur d’un discours, quoi qu’il en soit, ne se limite pas forcément à un score »

      Franchement smiley,vous êtes bien la seule à croire que cette opportuniste démago qui à bien menée sa petite entreprise personnel (sénateur avec un bon salaire !) va faire un score smiley smiley smiley smiley smiley

      Oui,nous serons enfin débarasser de ces hezbollas verts en france qui sont généralement des défroqués du gauchisme reconvertis au ISME de l’écologie !

      Rien que pour ça,Merci Nicolas Hulot smiley smiley smiley


      • arturh 18 avril 2007 11:40

        Celine Ertalif, bonjour. Alors, c’est donc vous qui votez pour Dominique Voynet ?

        A ce propos, il y avait un très bon gag sur Dominique Voynet dans l’émission de Thierry Ardisson sur Canal Plus samedi dernier : « selon certaines rumeurs, les intentions de vote en faveur de Dominique Voynet seraient devenues négatives : moins 2% des électeurs auraient l’intention de voter pour elle ! »


        • miaou miaou 18 avril 2007 14:44

          Si les Verts étaient vraiment écologistes, cela se saurait ; et peut-être même qu’ils feraient un bon score. Mais :

          * quel rapport entre le mariage des homosexuels et l’écologie ?

          * pourquoi cet acharnement contre le nucléaire, qui permet permet de manière importante réduire la production de gaz à effets de serre ?

          * pourquoi cette opposition au canal Rhin-Rhône, comme alternative à la route du transport de certaines marchadises ?

          * pourquoi Mme Voynet, lorsqu’elle était ministre, n’a-t-elle pas mis en route une ambitieuse politique de ferroutage ?

          * y-a-il une quelconque cohérence ou cohésion au sein des Verts et de leur programme ?

          Si les Verts se résument à un groupuscule d’extrême-gauche qui use du prétexte de l’écologie, il est préférable que le thème de l’écologie soit une composante du programme de tous les autres partis. Ce n’est Mme Voynet qui aura alors gagné, mais Antoine Waechter.


          • docdory docdory 18 avril 2007 15:00

            @ miaou

            D’accord avec toi . On peut voir aussi dans le programme des Verts , que je viens de recevoir avec les autres , que la Turquie doit entrer dans l’Union Européenne ! Quel rapport avec l’écologie , on se le demande ??? A moins que Dominique Voynet ne pense que le vert -islam de l’intégriste musulman Erdogan s’assortirait bien avec le vert de l’écologie ... Ce n’est pas Siham Andalouci , intégriste islamiste voilée qui était ( et est peut-être encore ) encartée au bureau politique des Verts qui contredira cette proposition électorale !


          • miaou miaou 18 avril 2007 16:55

            @ docdory

            Tout à fait ; je m’étais aussi interrogé sur l’ambiguïtté du drapeau vert. Il paraît qu’à Roubaix notamment, le copinage avec les islamistes va bon train. C’est l’expression d’une gauche bien-pensante, laïque (voire laïciste) avec l’Eglise Catholique, tiers mondiste avec l’islam(isme). Ces gens n’aurant plus jamais ma voix.


          • Marie Pierre 18 avril 2007 17:09

            Docdory, entièrement d’accord avec vous.

            Avec Voynet, la laïcité prend du plomb dans l’aile, l’Ecologie aussi.

            Si elle n’était pas d’accord avec Jospin, quand elle était ministre, elle n’avait qu’à partir en dénonçant les atteintes à l’écologie.


          • Céline Ertalif Céline Ertalif 18 avril 2007 17:50

            Que d’efforts pour valider, confirmer et illustrer mon avant-dernier paragraphe. Vous êtes verts !

            Le drapeau vert islamique ! Je n’y avais pas pensé à celle-là. Mais non, ça veut dire qu’on peut aller se baigner. Avec ou sans barbe, sans burka, et même tout nu si vous voulez !


          • Marie Pierre 18 avril 2007 17:58

            @ Celine,

            Je pourrais voter Verts aux Municipales ou aux Législatives, surtout si la proportionnelle existe. Mais pas à l’élection présidentielle. Les Verts peuvent faire un énorme travail au niveau local. A condition, effectivement, de ne pas tomber dans le travers de l’équipe de Roubaix, qui tombe dans l’islamogauchisme.


          • docdory docdory 18 avril 2007 18:14

            Toute cette dérive obscurantiste et islamolâtre d’une certaine gauche est parfaitement décrite par Caroline Fourrest dans son excellent ouvrage « la tentation de l’obscurantisme » .


          • fouadraiden fouadraiden 18 avril 2007 18:28

            attention ,le Doc ne fait pas que fantasmer le fascisme vert comme à sa grande habitude .car moi aussi j’ai cru voir l’étendard des bédouins d’arabie sans le sabre et la profession de foi qui l’accompagne.

            une seconde j’ai eu vraiment peur du vert.


          • fouadraiden fouadraiden 18 avril 2007 18:34

            elle a été récemment entartée la journaliste de gauche.

            ces livres.ça vaut quoi ?


          • dom y loulou dom 25 avril 2007 12:21

            @docdory

            dites-donc... décrire M.Erdogan comme un intégriste islamiste ? Vous aimez bien tordre le réel et cracher sur les gens... tant pis pour vous, mais sachez que M.Erdogan est certainement le politicien le plus évolutiste et celui qi a le plus fait pour les kurdes et fait évoluer son pays à la vitesse grand V comme aucun autre polticien d’europe alors vos diatribes racistes israeliennes gardez les pour vous, vous ne générez que haine envers votre communauté. smiley


          • fouadraiden fouadraiden 18 avril 2007 18:12

            auteure,

            très intéressant. ça change de la soupe officielle ,votre article.

            il est évident qu’appeler quelques « racailles » à voter ,même quand c’est relié par quelques stars d’origine immigrées(c’est vous qui le dites),devrait poser plus de problèmes que ça prétend en résoudre.mais soit.

            le prochaine fois ça risque d’être encore plus joyeux la foire aux immigrés qui auront voté...


            • Céline Ertalif Céline Ertalif 18 avril 2007 18:49

              Merci de ce commentaire sympa. Je remercie aussi les quelques autres (mon leader de fan’club Tall, Le Furtif...).

              Je suis aussi scotché que toi par l’anti-cléricléricalisme reconverti en islamophobie. Si cela t’intéresse, nous (Doctory et moi) avons eu un débat assez développé sur ce thème dans les commentaires de l’article suivant : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=19437


            • docdory docdory 18 avril 2007 18:59

              Oui , ce fut un débat très intéressant même et surtout parce que nous étions en désaccord , et qui reste d’actualité ! La France a eu assez de mal à se débarasser de la main-mise des curés pour se mettre à accepter sans rechigner celle que voudraient imposer les imams ! Pour moi , c’est la même farine d’obscurantistes cherchant à imposer leurs fariboles !


            • fouadraiden fouadraiden 18 avril 2007 19:26

              Auteure,

              J’ai été voir l’article que vous me proposiez(sans les commentaires)et j’en suis encore étonné tellement il est rare de lire ce que vous écrivez.Ce que vous dites est le bon sens de la critique.

              Mais il y a juste une chose sur laquelle je voudrais attirer votre attention , c’est quand vous dites que les « musulmans »(mot que je n’aime pas) ne saisissent pas encore très bien la conception individualiste que suppose la religion en Occident depuis sa séparation d’avec le politique.Ok , mais de quels musulmans parliez-vous ? S’il s’agit de ceux d’ici ,qui vivent en Europe ,il est peu probable qu’ils partagent encore la conception qui a cours dans les pays dits musulman.Comment le pourraient-ils ?

              Quant aux islmapohobes qui sévissent un peu partout et sous n’importe quel prétexte ,ils y sont contraints.N’arrivant plus à comprendre la raison de leurs innombrables immigrés et de leurs enfants sur leur sol, ils se laissent aller à la facilité.C’est plutôt rigolo, mais assez prévisible.

              J’ai lu deux artciles excellents aujourd’hui.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès