Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Droite et gauche, même combat !

Droite et gauche, même combat !

Ça fait un moment déjà que je me pose cette question : pourquoi, alors qu’ils défendent plus ou moins les mêmes idées, la droite et la gauche sont encore deux partis distincts ?

Car en définitive c’est comme dans un parti unique : tous ne sont pas d’accord entre eux sur tout, mais ils proclament la même idéologie : le libéralisme.

Cette réflexion m’est revenue au rappel de la fabuleuse histoire de la privatisation de France-Telecom, entamée par Rocard…qui avait promis de ne pas le faire. Et puis « l’affaire » Mitterrand : on tire sur l ennemi, et on soutient le collègue. Quelle belle démocratie en apparence : les insultes pleuvent, les provocations, les petites phrases. Oui, la liberté d’expression joue son rôle, c’est la démocratie qui s’exprime…librement !

Mais en réalité tout cela n’est que poudre aux yeux ; comme Sarkozy qui soutient les restructurations au nom de la tenue des déficits ! comme si on était à quelques milliards près, au point où nous en sommes !

Non tout ceci n’est pas sérieux. Encore un jeu de dupes où le peuple se fait berner. Pourquoi ?

Expliquons. Que se passerait-il si le PS fusionnait avec l’UMP ? je veux dire concrètement, dans la démocratie. On assisterait alors à l’avènement d’un parti unique, n’est-ce pas ? Hou, cela fait peur un parti unique, cela rappelle des heures sombres, comme le diraient la droite comme la gauche !

Mais comment faire autrement pour saturer les médias ? leurs petites querelles stériles et qui prennent tant de place dans les journaux, et qui ne cessent de polluer l’information par leur omniprésence, leurs permettent de focaliser sur eux l’intérêt que le peuple devrait avoir sur le monde en général, sur les véritables problèmes qui minent la société.

Réfléchissons plus loin : que faire sans un ennemi intérieur sur qui taper ? L’apparence démocratique est à ce prix, car il faut que le peuple continue de croire qu’il a le choix, pour ne pas qu’il voit que les deux travaillent ensemble… un Etat dans lequel il n’y a pas d’ennemi politique empêche le débat, et donc le choix : la démocratie est représentée par ce choix, cette alternative… réalisée dans les faits par l’alternance politique.Comme pour le coup des privatisations, l’alternance des pouvoirs permet de réaliser de grandes choses en endormant les militants d’un camp comme de l’autre : Rocard ouvre le capital de France-Telecom aux deniers publics seulement (en 1990), et puis promet (cela à la suite d’une directive européenne votée en 1988 sous Chirac). ensuite, en 1996 (Juppé) le camp adverse, prépare par le vote d’une loi la transformation de France-Telecom en Société Anonyme, genre « on est désolé, la promesse des dirigeants précédents ne tient plus, son gouvernement a mis l’entreprise, le pays en difficulté, il nous faut des sous, rentabilité et tout et tout, on ouvre un peu plus, mais pas complètement ». Pour qu’enfin le capital du gouvernement se trouve en 2004 (Raffarin) sous la barre des 50%, la privatisation devenant complète à ce moment.

Voilà comment cela se déroule : chaque gouvernement successif participe (de mauvaise grâce ?) à ce qui semble être un déchirement moral. Chacun rejettera ensuite la faute sur l’autre camp, de sorte qu’en quelques années, l’un après l’autre, les gouvernements quels qu’ils soient réussissent de concert à faire ce qu’ils pourraient presque sembler avoir prévu d’accomplir ensemble.

Ensuite, bien incapable se trouve le quidam de parler du sujet sans se fourvoyer politiquement…….et mentalement : en attaquant le point d’arrivée (la privatisation), il sera contraint inévitablement de critiquer son propre camp, ce qui ne se saurait se faire sans en rougir !

On pourrait penser que le plus simple serait donc pour nos gouvernants de laisser les choses ainsi, du moins pour le moment : ils s’arrangent en amont, ensemble, pour décider, par exemple de privatiser la poste : ça va se disputer un peu, il y aura quelques grèves ou manifestations,et puis dans quelques années on rejouera la même : c’est la faute à l’Ump, c’est la faute au PS….et blablabla.

Nous le savons pourtant qu’ils se connaissent bien ! ils ont fait les mêmes écoles, se tutoient dans les couloirs des assemblées, et jouent ensemble au même jeu des chaises musicales depuis si longtemps qu’ils ont appris à perdre ou à gagner…ensemble.

Mais heureusement, notre chef a semble-t-il décidé de stopper l’hypocrisie, et parfois j’ai bien peur qu’il ne le fasse vraiment (voir l’article “non le président n’est pas un menteur“). « L’ouverture » qu’il préconise est comme le prélude au grand rassemblement qui viendra. Certains le nomment « Union-Sacrée » et elle se réalise généralement en temps de grand danger pour la patrie… ou pour établir un régime autoritaire.

Mais bien sûr je dois encore fantasmer, car tout cela se passait avant, il y a très longtemps, lorsque les employés dénonçaient les étrangers, et qu’on les mettaient dans des camps, afin de les envoyer dans des lieux pour y mourir… rien à voir avec aujourd’hui !


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • tylhdar tylhdar 10 octobre 2009 00:55

    Je crois que l’auteur prend le ps pour un parti de gauche, ce qui est faux.


    • Alpo47 Alpo47 10 octobre 2009 08:34

      Droite-gauche... Gauche-droite... Il est surtout important que les citoyens que nous sommes aient L’ILLUSION du choix. Hormis des détails insignifiants, rien ne changera avec eux.
      Tous ces politiques sont acquis à la mondialisation en cours, au libéralisme, aux privatisations, servent les mêmes intérêts. Des masques différents pour un même objectif.
      Les ultra, gauche-droite, servent, eux, à canaliser les mécontents. A les dénombrer aussi. Idem pour les syndicats qui se satisfont de faire Bastille-Nation pour obtenir 20€.
      L’objectif restant d’empêcher la « plèbe » de penser par elle même, de prendre conscience des abus, de l’orientation de nos sociétés et des manipulateurs et de se mobiliser, SANS EUX, pour faire valoir ses droits.
      Car tous les pouvoirs craignent la rue, et connaissent la difficulté à la controler.


      • Michel DROUET Michel DROUET 10 octobre 2009 09:28

        D’accord avec vous pour dire qu’il n’existe pas de différence fondamentale entre gauche et droite. Cela se retrouve très bien dans la gestion des collectivités locales et dans leur réaction quasi unanime face à la réforme annoncée.
        Je vous invite à lire mon article en ligne 

        « impôts locaux : quand les élus s’emmêlent » 


        • foufouille foufouille 10 octobre 2009 09:41

          on peut aussi ajouter les « ecolos », le centre et meme le PC dans certains cas


          • Croa Croa 10 octobre 2009 10:00

            Cette soit-disant ’’démocratie’’ est bidon. Nos élus sont fantoches et choisis par d’autres à l’avance. L’auteur a remarqué à juste titre qu’ils se tutoient tous et qu’« ils ont fait les mêmes écoles ». Il faut dénoncer le clivage droite-gauche qui ne réussi qu’à diviser le peuple sur des critères subjectifs et une propagande ciblée organisée par les vrais maîtres, c’est à dire une oligarchie ultra minoritaire. Ces gens mènent leurs sujets (nous ne sommes plus des citoyens) dans le mur car ils ne respectent rien !

            Certains essaient de réagir en voulant rassembler les bonnes volontés de toutes origines. Pour le moment le barrage médiatique et les manoeuvres des valets (Fenech !) ont fait tout rater.

            Maintenant dans l’Alliance, notre groupe de mauvais sujets espère encore émerger. L’ignorance exagérée des médias de toutes étiquettes sont de bonne augure : Nous gênons !


            • elec 42 elec 42 10 octobre 2009 10:53

              droite et gauche,vous avez vu une différence ???????????????


              • Frabri 10 octobre 2009 16:25

                Sur internet il y a quelques pages sur le « concept droite gauche ».

                Il était adapté a l’ère industrielle quand la droite et la gauche s’opposaient dans tous les domaines : politiques , économiques sociaux, culturels...etc.

                A l« ère post industrielle », la droite et la gauche ne s’opposent que pour avoir le pouvoir. Une fois au pouvoir ils font a peu près la même chose. La gauche est un peu plus sociale, la droite un peu plus libérale.

                Dans la réalité ce sont 2alliés pour la croissance.

                L’alternative a la croissance de droite et de gauche c’est la décroissance.

                http://www.decroissance.org/


                • SALOMON2345 10 octobre 2009 19:13

                  1 - La vérité commence à deux, dit le philosophe, mais je crains que l’on ne confonde « unanimisme » (tous sans exception) et parti (ce qui est alors impossible avec l’unanimité, car un parti n’est qu’une portion d’un tout, c.à.d. que 100% ne peuvent être une partie de 100%)
                  2 - Il est un peu simple d ’ignorer la différence gauche/droite en confondant « les acteurs avec la pièce » ! Certains « jouent mal », je le concède, hélas, mais le texte demeure et c’est le casting qui est à revoir ! (De même que Besson, Kouchner et Cie n’étaient pas DE gauche mais À gauche).
                  3 - Le Front Populaire (et ses lois sociales) ne ressemble pas à la Révolution Nationale de feu le Maréchal et de ses quelques héritiers actuels qui aujourd’hui encore, se planquent derrière des plus présentables qu’eux...
                  4 - Le Palais de la Mutualité n’est pas Le Fouquet’s : les congressistes ne sont pas identiques !
                  5 - Pour terminer, il faut relire l’histoire et la fiscalité et le constat est aisé de voir les avancées sociales suivant les alternances successives, sauf à être aveugle : les photos diffèrent... !!!


                  • earth75 earth75 10 octobre 2009 20:00
                    • Bonjour, l’ auteur le sait : l’UMPS est le parti unique mais ces imbéciles à la tête des deux filliales ne nous le disent pas ; le PS et l’UMP ont un même combat : enrichir les riches et encore enrichir les riches au détriment du peuple.............

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès